background preloader

De la France moche à la France morte?

De la France moche à la France morte?
Temps de lecture: 10 min Dans Comment la France a tué ses villes, une enquête publiée l’année dernière, le journaliste Olivier Razemon propose un petit jeu de psychologie géographique. «Plantez-vous à une soirée en plein Paris et lâchez, à la cantonade, “Brive-la-Gaillarde”, “Bourg-en-Bresse” ou “Romorantin-Lanthenay”», parmi d’autres villes au statut comparable comme Charleville-Mézières, Vierzon, Vesoul ou Digne-les-Bains. Observez les réactions, entre rires entendus et gêne: «Certains chefs-lieux administratifs, qu’on le veuille ou non, portent dans leur nom même à la fois leur apogée et leur tragédie, de la forteresse médiévale à la préfecture déclassée d’une province oubliée», note avec justesse Olivier Razemon. Ces villes comme beaucoup d’autres partagent un sentiment d’abandon qui se manifeste depuis plusieurs années par des rangées de rideaux fermés en centre-ville, une dévitalisation commerciale au centre de l’enquête du journaliste. France Stratégie. Une France en patchwork

http://www.slate.fr/story/139454/grand-declassement-territoires-francais-moyens

Related:  1 - Un territoire sous influence urbaineAires Urbaines

Quelques définitions 15 janvier 2010 (mis à jour le 17 janvier 2011) La définition de l’aire urbaine varie beaucoup d’un pays à l’autre. En France, l’aire urbaine telle que définie par l’INSEE est un ensemble de communes d’un seul tenant et sans enclave, constitué par : un pôle urbain, qui est une unité urbaine offrant au moins 5 000 emplois une couronne périurbaine composée de communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente possédant un emploi travaille dans le reste de l’aire urbaine (le pôle ou les communes attirées par celui-ci). L’unité, urbaine est une commune ou un ensemble de communes qui comporte sur son territoire une zone bâtie d’au moins 2000 habitants où aucune habitation n’est séparée de la plus proche de plus de 200 mètres. En outre, chaque commune concernée doit posséder plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.

La moitié de la population française vit sur moins de 3% du territoire [carte] [animation] Le chiffre est frappant : la moitié de la population mondiale vit sur seulement 1% du territoire de la planète. La carte, réalisée par le site Metrocosm (en anglais) à partir des données de la Nasa, a été beaucoup partagée ces derniers jours sur les réseaux sociaux : elle montre que si l'espace ne manque pas à la surface de la Terre, une grande partie de la population est concentrée en Asie, notamment en Inde et en Chine. Qu'en est-il dans l'Hexagone ? Francetv info a cherché la réponse, en s'appuyant sur les données du dernier recensement de l'Insee (qui portent sur les données 2012, publiées en juin 2015).

Avec 6 000 habitants de plus chaque année, Toulouse est la grande ville la plus attractive En terme de démographie, Toulouse ne connaît pas la crise ! D’après les chiffres de l’Insee, la Ville rose compte désormais 471 941 habitants (les chiffres se basent sur le recensement effectué pour l’année 2015), contre 441 802 habitants en 2010. Soit une progression annuelle moyenne de 1,3% entre 2010 et 2015. Toulouse reste donc à ce jour la quatrième ville de France, derrière Paris (2,2 millions d’habitants), Marseille (861 635) et Lyon (513 275), mais devant Nice (342 522), Nantes (303 382) et Montpellier (277 639), qui devient la 7e ville de France devant Strasbourg. Toulouse est, selon l’Insee, la grande ville qui gagne le plus d’habitants, avec près de 6 000 nouveaux arrivants qui viennent s’installer chaque année dans la Ville rose. Pour avoir plus de détails, consultez notre article complet :

évolution des aires urbaines [carte] Rennes, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Lyon et Montpellier sont les grandes gagnantes de la recomposition territoriale. En revanche, de nombreuses agglomérations plus isolées ou plus petites perdent leurs habitants, en particulier dans l’est de la France. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jessica Gourdon La croissance de la population française se polarise autour de quelques grandes aires urbaines françaises. Mais où est donc passé l’espace rural ? Café géographique « Mais où est donc passé l’espace rural ? », animé par Bénédicte Tratnjek, avec Samuel DEPRAZ (géographe, maître de conférences à l’Université Jean Moulin Lyon 3, chercheur à l’UMR 5600 Environnement Ville et Société), le mercredi 25 septembre 2013 au Café de La Cloche (Lyon). Le Café Géo du 25 septembre 2013 accueille Samuel Depraz, maître de conférences à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Sa thèse soutenue en 2005 a pour titre Recompositions territoriales, développement rural et protection de la nature dans les campagnes d’Europe centrale post-socialiste. Ses travaux au sein de l’UMR 5600 EVS portent notamment sur les espaces protégés, les politiques régionales de l’Union européenne, le développement local et la gouvernance en particulier dans des communes rurales. Le thème de ce soir, l’espace rural, a été proposé en relation avec le site Géoconfluences pour lequel se prépare un débat « A la une » sur la même question.

Comment l’aire urbaine grenobloise est elle devenue un territoire compétitif ? Voici une tâche complexe de Caroline Jouneau-Sion (académie de Lyon) pour les les première S : Comment l’aire urbaine grenobloise est elle devenue un territoire compétitif ? chapitre Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 3 : Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation « Vous êtes chargé(e) de mission auprès d’une société d’économie mixte NordAménagement qui a pour but de développer la région Nord-Pas de Calais Picardie.

Les systèmes urbains français : une approche relationnelle 1Répondre à la question de l’enjeu des villes dans un système mondialisé de flux, c’est revenir sur certains postulats qui sont au fondement des théories urbaines et des principes d’action de l’aménagement des territoires. Aujourd'hui, ni la ville ni la métropole ne racontent plus les dynamiques territoriales et métropolitaines en cours. Dans un monde dominé par l'échange, un changement de perspective dans les savoir-faire et savoir-penser est nécessaire car les mutations territoriales questionnent le sens même d’espaces urbains et métropolitains définis dans des périmètres trop restreints, suivant une lecture et une gestion aréolaires des territoires, dans la contiguïté et la continuité. 2Saisir les modifications qui traversent les systèmes urbains et métropolitains, c’est comprendre que nous sommes entrés dans l’ère des territorialités mobiles et des sociétés en réseaux. 5Cette recherche réussit le pari de combiner la figure de la ville-réseau avec celle de la ville-territoire.

Définir l'espace urbain : Centre historique : Espace compris à l’intérieur des anciens remparts. 1 : Les remparts ont été détruits pour construire un boulevard périphérique. Faubourgs industriels : Extension de la ville à l’époque industrielle, avec le développement des chemins de fer. 2 : Cimetières construits à l’extérieur du centre historique par manque de place.

Aire urbaine (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'aire urbaine est une notion utilisée par l'Insee pour appréhender et décrire l'organisation urbaine de la France, et notamment le phénomène de la périurbanisation. La notion d’aire urbaine est utilisée dans d’autres pays, mais avec une signification assez différente. Le terme d'aire métropolitaine peut également être utilisé, mais celui-ci désigne, en France, les plus grandes aires urbaines. La notion d'aire urbaine repose sur celle d’unité urbaine, définie sur des critères morphologiques (continuité du bâti) et démographiques (taille minimale).

Related: