background preloader

Enquête : Les français face au roman

Enquête : Les français face au roman
Pingz Man, CC BY 2.0 Menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, l’enquête sur la lecture de romans touchera ces différents sujets et bien d’autres. « L’un des objectifs finaux sera de proposer des moyens d’inciter les Français à lire davantage, cause que nous considérons d’utilité (de santé ?) publique », explique-t-il. Y répondre prend moins de 5 minutes lorsqu’on est un petit lecteur (ou un non-lecteur) de romans, et une vingtaine de minutes lorsqu’on est un lecteur régulier. Les résultats n’ont en effet pas vocation à être vendus, mais seront simplement publiés dans des revues scientifiques et diffusés gratuitement. Pour participer à l’enquête, il suffit de cliquer sur le lien.

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/enquete-quelles-pratiques-de-lecture-en-france-et-comment/66122

Related:  Le français qui lit (aujourd'hui et demain)L'évolution des pratiques de lecture en Francepratiques de lecture en FranceLes pratiques de lecture des FrançaisLa lecture

Mutation de l'animal lecteur : les nouvelles pratiques de lecture On lit de moins en moins de livres… Mais l'homme pressé d'aujourd'hui, entouré d'écrans, n'a jamais autant lu ! Où l'on découvre que les pratiques de lecture ont connu bien des mutations. « Je crois que nous sommes, dans l'âme, des animaux lecteurs et que l'art de lire, au sens le plus large, définit notre espèce », écrit Alberto Manguel, dans son Nouvel Eloge de la folie (éd. Actes Sud). La belle affirmation de l'écrivain argentin ne constitue-t-elle pas pourtant une profession de foi obsolète ? Il y a quelques années, lors d'un colloque sur l'avenir du livre, organisé à Sciences-Po, l'historien et éditeur Pierre ­Nora évoquait ainsi une « rupture civilisationnelle » en cours : « Auparavant, la lecture était considérée tout à la fois comme le moyen d'apprentissage naturel de la langue et comme indispensable à l'apprentissage de la vie. “Plus que jamais auparavant, l'écrit est partout dans nos vies…” « Nous sommes dans un moment de mutation, c'est certain.

L’évolution des pratiques de lecture L’étude d’Olivier Donnat du Département des études statistiques (DEPS) du ministère de la Culture, Les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique (2009) est une référence incontournable pour qui s’intéresse à l’évolution des pratiques culturelles. Elle vient de se voir augmentée de plusieurs pages d’études complémentaires la mettant en perspective sur la longue durée via une analyse générationnelle (que le DEPS avait déjà esquissé avec le BIPE en 2007 dans cette étude, voir mon commentaire). Une étude qui ne propose aucun scoop, mais qui approfondit nos connaissances de l’évolution des pratiques de lecture. Si on regarde la question de la lecture, l’étude sur 35 ans, montre plusieurs choses. Quand on observe avec attention les graphiques produits par le DEPS, on se rend compte que la classe d’âge des 15-24 ans demeure celle où les lecteurs de livres sont proportionnellement les plus nombreux, tant dans les années 70 qu’aujourd’hui. Signaler ce contenu comme inapproprié

Enquête lecture :un bilan positif Plus le regard des chercheurs s'est dégagé des préjugés sociaux et culturels, et plus les pratiques de lecture sont apparues dans leur diversité. Aujourd'hui, la lecture est une pratique plurielle et largement répandue, mais le livre n'est plus son support privilégié. Depuis un peu plus d'un siècle, les élites intellectuelles des nations industrialisées se sont préoccupées des pratiques de lecture de la population et en ont fait un enjeu de politique sociale et culturelle. Dans la première moitié de ce siècle, ces enquêtes sont demeurées rares, notamment en raison de l'absence des fondements méthodologiques qu'établira plus tard la sociologie. Mais jusqu'aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, ces travaux, et d'autres comme ceux de Paul Lazarsfeld, sont encore peu connus en France. Mais cette nouvelle forme d'intérêt pour le livre et ses lecteurs est aussi dynamisée par une double demande militante et politique. Plus de lecteurs, mais moins de lecture

Lecture papier ou numérique : deux pratiques compatibles, Robert Darnton Aux Etats-Unis le livre numérique représente déjà 10% des ventes. C'est une chance pour l'ensemble de l'édition et l'opportunité d'une véritable démocratisation des savoirs, estime l'historien Robert Darnton, responsable des bibliothèques de Harvard. Suite de notre dossier spécial Salon du livre qui ouvre ses portes ce vendredi 18 mars à Paris. Le livre dématérialisé va-t-il détrôner le livre papier ? Historien et professeur à Princeton, spécialiste du XVIIIe siècle français et des Lumières, Robert Darnton a fait de l'histoire du livre sa passion et sa spécialité. Une coexistence pacifique « Le diagnostic souvent posé, ou du moins craint, d'un déclin du livre papier s'avère pour le moment inexact : chaque année, il en est édité davantage. Aux Etats-Unis, aujourd'hui, on assiste plutôt à une augmentation de la vente de livres imprimés, parallèlement au développement de celle des livres dématérialisés. Ainsi vivent les textes « Les textes n'ont jamais été stables.

Nouvel Obs "Les Français et la lecture" : je t’aime, moi non plus - 21 mars 2015 A trois jours du Salon du Livre de Paris, le Centre National du Livre (CNL) et l’institut Ipsos ont braqué leurs feux sur nos habitudes de lecture. Bilan du sondage : mitigé, car si nous lisons de moins en moins, l’attachement que nous portons à cette activité demeure important. État des lieux en quatre questions. Les Français lisent-ils? Oui. Il faut noter ici l’influence déterminante du milieu originel: un Français sur quatre peut dire que la lecture tenait dans sa famille une place importante; parmi ceux qui sont dans cette catégorie, 45% sont devenus de grands lecteurs. Que lisent-ils ? Tout dépend du lecteur. Ces lectures studieuses, ajoutées aux obligations scolaires, font que leur catégorie peut se targuer d’un score supérieur à celui de leurs aînés (19 livres par an contre 16). Quels sont les freins à la lecture? À 64%, les Français voudraient lire davantage. L’achat en ligne a-t-il pris le pas sur les librairies? Pas forcément. Leo Landon

étude sur l'évolution des pratiques Résumé : Ce mémoire a pour thème la lecture et son impact sur la société. Il propose une mise en contexte historique abordant l'évolution du livre de l'invention du volumen à sa dématérialisation actuelle, grâce aux techniques de numérisation et à internet. L'analyse de ces évolutions, liée à celle des pratiques de lecture et des institutions privées, publiques et politiques permet de comprendre le rôle que le livre et la lecture ont joué dans la société et les différentes fonctions qui leur ont été attribuées. Il aborde également la sociologie de la lecture, que ce soit au niveau des théories de la réception ou des enquêtes sur les pratiques culturelles afin de mieux comprendre les mécanismes à l'œuvre dans l'acte de lecture et les influences réciproques entre lecture et société. Une analyse plus approfondie de l'offre de lecture en France met en évidence les interrogations et les problèmes liés à la lecture.

Les Français et la lecture Vincent Monadé, président du Centre national du livre, en présence de Françoise Benhamou, a présenté l’étude « Les Français et la lecture », confiée à Ipsos, ce lundi 16 mars à 11h au Centre national du livre. Le CNL porte une action forte et déterminée en faveur du livre et de la lecture, notamment pour intéresser les publics qui en sont éloignés. Inscrivant son action dans la durée, l’établissement continuera d’étudier régulièrement les relations entre les Français et la lecture. L’étude menée à l’échelon national a pour objectif de mieux connaître et comprendre, tant le grand public que certaines populations cibles (notamment les 15-24 ans et les non-lecteurs), dans leurs rapports au livre et à la lecture, à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription. Téléchargez et lisez l’étude :

Quelles voies pour favoriser l'expression du sujet lecteur ? Considérons tout d’abord la lecture analytique. Le petit ouvrage de T. Todorov sorti ces jours derniers, La Littérature en péril, (2007) médiatise un problème soulevé de longue date : la perte de sens et la dérive techniciste de l’enseignement de la littérature. Il jette une lumière crue sur des pratiques courantes qui tendent à faire du texte le prétexte à l’acquisition de savoirs et confondent ainsi outils et finalités. Ce bilan critique fait écho à deux articles majeurs publiés dans le numéro 145 du Français aujourd’hui, Le Littéraire et le social (2004). Le premier, de J. Sans doute tout cela n’est pas nouveau.

Des enquêtes de lecture plus ciblées Les pratiques culturelles demeurent inégalitaires 22 juillet 2011 - Les pratiques culturelles des Français restent marquées par de profondes disparités liées à l’âge et au statut social. Une analyse de Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités. Extrait du magazine Alternatives Economiques. En 2008, les pratiques culturelles les plus courantes confirment les tendances observées dix ans plus tôt (voir « pour en savoir plus »). Côté audiovisuel, l’équipement en téléviseurs continue à progresser et la proportion de personnes qui déclarent regarder la télévision « tous les jours ou presque » a nettement augmenté depuis 1997 (de 77 % à 87 %), avec une hausse particulièrement forte chez les 25-54 ans. Les sorties ne connaissent pas la crise. La pratique de la lecture et la crainte de son déclin constituent un éternel débat en France. La stabilité des comportements ou la confirmation de tendances passées ne signifient pas que rien ne change. Des inégalités qui persistent Les moyennes nationales masquent des écarts importants.

Enquête : Les pratiques de lecture Le Centre National du Livre a mené une enquête sur les Français et la lecture. Alors que le marché du livre a baissé en 2014, il s’agit de « comprendre les Français dans leur rapport au livre et à la lecture, à travers l’analyse de leurs pratiques, de leurs perceptions ou de leurs sources de prescription ». Est confirmé le rôle essentiel de la famille : l’importance qu’elle accorde à la lecture pendant l’enfance a un impact particulièrement fort sur le taux de grands lecteurs tandis que l’absence de livres dans le foyer fabrique des non-lecteurs. Les pratiques s’avèrent quelque peu genrées : les hommes lisent plutôt livres d’Histoire, de sciences et BD ; les femmes sont plus lectrices de livres pratiques et de romans. La dynamique de lecture s’affaiblit : si près de la moitié des lecteurs déclarent lire autant qu’avant, la tendance est globalement à la baisse, surtout chez les 15-24 ans (45% lisent de moins en moins de livres contre 33% chez leurs aînés). Le rapport complet en ligne

6 chiffres clés du livre en France (Synthèse) Une infographie, présentant des données statistiques du secteur du livre en France, a été publiée le 20 mars 2015 par le gouvernement. Elle dévoile des chiffres très intéressants autour des trois thèmes suivants : les Français et la lecture ;l’industrie du livre ;le livre numérique. Les chiffres essentiels Selon une enquête Ipsos de mars 2014 réalisée pour le syndicat national de l’édition, 70% des Français ont lu au moins un livre dans l’année. Concernant l’industrie du livre, près de 80 000 emplois en France sont directement liés au livre selon une étude économique réalisée par le syndicat national de l’édition. L’analyse des pratiques de lecture de livres numériques nous apporte d’autres chiffres très intéressants. les lecteurs de livres numériques représentent 18% de la population française ;parmi les lecteurs de livres numériques, 90% utilisent une liseuse ;les Français lecteurs de livres numériques passent en moyenne 59 minutes chaque jour à lire sur un écran.

Les résultats d'une enquête menée par Marco Caramelli, chercheur à l'INSEEC, sur la lecture de romans. by luciem77 Mar 7

Related: