background preloader

Le forum du bricolage

Le forum du bricolage
Related:  pico belloBière

Brassage amateur - Fabrication de bière maison Faire de la bière maison (ou comment transformer l'eau en bière) Cuisine | Écologie Frédéric Sureau Alexis Métaireau Niveau: Moyen On en boit tout le temps, mais on ne prend pas souvent le temps de comprendre comment elle est fabriquée, et encore moins de la fabriquer soi même. Mais d'abord, pourquoi faire de la bière soi-même ? Il y a plein de bonnes raisons en fait, mais en ce qui nous concerne, c'est principalement qu'on aime bien fabriquer les produits qu'on consomme (et, ça serait mentir que de dire qu'on ne consomme pas de bière !). Ingrédients Pour cette recette, il vous faudra : De l'eau Vous savez, ce truc liquide et transparent. Du malt Des grains d'orge germés puis séchés voire grillés. Du houblon Des fleurs pour aromatiser et donner de l'amertume. Des levures Pour transformer le sucre en alcool et faire des bulles. Tous les ingrédients y compris l'eau ont leur influence sur le goût final de la bière par leur qualité et leur caractéristique, région d'origine, etc. Matériel L'essentiel : Une source de chaleur réglable Une cuve de brassage Une touillette

Construire sa pico-brasserie - La Chaumont'Oise C'était en 2006... Quand le virus du brassage est devenu suffisamment fort pour me pousser à me construire une micro brasserie, j'ai, comme beaucoup de brasseurs amateurs, étudié les différentes solutions techniques. 2 cuves, 3 cuves ? Pompe, Pas pompe ? Je me suis lancé et j'ai construit ma première pico, en visant surtout....l'économie ! L'objectif était de concevoir un outil de production certes petit, mais fiable, performant et suffisant pour oser démarrer une petite production professionnelle, de l'ordre de 10 HL par mois. Après de nombreux essais et recherches de matériels adaptés, d'améliorations et de modifications diverses, j'ai fini par mettre au point une micro brasserie économique et performante, basé sur des cuves de 100 L, mobile, très facile d'utilisation et permettant de brasser selon les différentes techniques en vigueur. Cliquez sur l'image pour plus de détails. Il s'agit de mon nouveau modèle disponible depuis décembre 2014.

Touraillage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le touraillage est la dernière des étapes du maltage après le nettoyage, le trempage et la germination. Cette opération consiste à sécher et aromatiser par l'air chaud le malt vert provenant de la germination, dans une touraille. Le touraillage dure de 24 à 48 heures, consiste à sécher le « malt vert » (son humidité passe de 45 % à 4 %) en le ventilant avec de l'air chaud dont on augmente progressivement la température, de 50 °C à 60 °C au démarrage jusqu'à 85 °C pour les malts standard (Pilsen) et même jusqu'à 110 °C pour les malt Munich. Portail de la bière

pico brasserie les forums francophone sur le brassage amateur forum du brassage amateur, le site de jean luc, un forum très actif dédié au brassage amateur ( voir les sujet en cours). bieropholie, le "babillard" de nos cousins du Quebec. bierebel, un site traitant en particulier de biere belge. Un forum sur le brassage amateur y est disponible. annuaire sur le brassage le monde du brassage amateur un annuaire sur le brassage amateur et la biere. les fournisseurs de matériel pour le brassage amateur Brouwland, un des plus gros fournisseur européen de materiel de brassage amateur. les sites traitant du brassage amateur les logiciels pour le brassage promash, un des logiciels des plus connus, très complet, mais en anglais (version PC) beertools, une très belle interface pour ce logiciel, une version française devrait bientôt être disponible (version PC) qbrew, un petit logiciel très simple, mais qui a l'avantage de tourner aussi bien sur pc que sous mac et linux les sites spécialisé

Malt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homophones, voir Malte et MALT. Le malt est une céréale germée, en général de l'orge, qui est caramélisée, pour qu'elle dégage tous ses arômes. Malt, utilisé pour faire du Whisky Maltage[modifier | modifier le code] Fabrication[modifier | modifier le code] Section longitudinale d'un grain d'orge. de pénétrer à travers la barrière hémicellulosique et ainsi de pouvoir accéder à ses réserves d'amidon ;de transformer l'amidon notamment en glucose, glucide métabolisable par les levures (produisant ainsi de l'alcool et du CO2). Le maltage se déroule en quatre étapes : À l'issue de cette étape le malt est un élément inerte qui peut être conservé pendant près d'un an. Usage[modifier | modifier le code] Le malt est principalement utilisé pour la fabrication de boissons alcoolisées telles que le whisky et surtout la bière. Extrait de malt[modifier | modifier le code] Voir également[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

Un logiciel Open Source pour gérer la fabrication de vos bières maison Une pratique qui est en train de prendre de plus en plus d’ampleur est le brassage de sa propre bière chez soi. Les avantages de ce genre de solution sont finalement nombreux : coûts réduits, très bonne qualité, possibilité de personnaliser ses recettes jusqu’à l’infini… Mais il faut aussi maîtriser certains calculs de quantité contraignants pour arriver à obtenir une bière de qualité. Un internaute qui avait décidé de simplifier le processus de fabrication de ses bières maison a créé un logiciel Open Source et multiplateforme pour simplifier la vie de tous les brasseurs en herbe Brewtarget vous permet de créer rapidement vos propres recettes de bières selon le style de boisson que vous recherchez à brasser. Il s’occupe ensuite de gérer les calculs automatiquement, il ne vous reste alors plus qu’à exécuter la recette vous-même Disponible gratuitement pour Windows, Mac OS X et Linux, Brewtarget devrait grandement vous simplifier la vie en tant que brasseur amateur. Source

Houblonnage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le houblonnage[1], également appelé arômatisation, est l'étape de la fabrication de la bière consistant à faire bouillir du houblon (éventuellement d'autres arômes) dans le moût afin de donner du goût à la bière. Histoire[modifier | modifier le code] Généralités[modifier | modifier le code] Pour détruire les enzymes dont le travail est terminé, le moût est porté à ébullition. C'est à ce moment que le houblon, ou les extraits de houblon, est ajouté. Selon l'effet recherché par le brasseur, il existe deux types d'ébullitions : si le temps est long (une heure), le houblon dégage ses huiles essentielles et ses résines, il donnera l'amertume ; si le temps est court le houblon dégagera ses arômes. Le houblon peut aussi être ajouté en dehors de l'ébullition, à la fin de la phase de fermentation ; ce procédé, appelé « houblonnage à cru », permet de favoriser l'aromatisation sans ajouter d'amertume. Notes[modifier | modifier le code]

Related: