background preloader

Le couple auteur/éditeur

Le couple auteur/éditeur
À l’occasion de l’exposition « Gallimard », la Bibliothèque nationale de France a proposé une journée d’étude consacrée au couple auteur/éditeur 1, le 16 juin dernier. Les intervenants, historiens, éditeurs et avocats se sont intéressés aux relations complexes qui unissent l’auteur à son éditeur. Ils forment un véritable couple dans le sens où rencontres, disputes, contrats et séparations rythment leur histoire. L’auteur et l’éditeur signent un pacte, de la création à la diffusion, du texte au livre, de l’écriture à la lecture. Un panorama de la figure de l’auteur et de l’éditeur à travers les siècles fut dressé par Jean-Yves Mollier (université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines). Une co-création « pour le meilleur et pour le pire » Les correspondances et biographies d’écrivains et d’éditeurs offrent de précieux témoignages de cette relation passionnée et parfois houleuse. Ces relations se font, se défont et se poursuivent même outre-tombe.

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-06-0121-007

Related:  Relation auteur-éditeurAuteurs / éditeursRelations éditeurs/auteursL'édition d'aujourd'huiEdition

Auto-édition et éditeurs traditionnels : impacts, pratiques et opportunités – Économie du document Par Djosse Tessy (ENS) et Bianca Tangaro (Enssib) Les éditeurs ne pourraient pas exister sans les auteurs. En fournissant la matière première du travail éditorial, l’auteur recouvre un rôle central et primordial dans la chaîne du livre car il en est le premier maillon. En ce sens, l’auteur constitue le point à partir duquel l’éditeur se questionne sur l’avenir de son métier et se trouve par ce biais confronté à la révolution numérique qui bouleverse son secteur. Auto-édition: panorama de ses avantages et inconvénients Selon Pierre Bourdieu, l’éditeur est une figure biface, au sens où il doit exercer à la fois une fonction intellectuelle qu’on peut nommer en anglais Editor (sélectionner un texte et assurer par la suite la publication d’un ouvrage) et une fonction entrepreneuriale, en anglais Publisher, qui est en charge du côté gestionnaire et administratif du métier. Les plateformes de livres numériques, une opportunité pour les auto-éditeurs Quelle place pour les éditeurs traditionnels?

La tumultueuse relation auteur-éditeur La relation éditeur-édité est la même depuis qu’un individu en a convaincu un autre de lui confier la gestion de ses droits intellectuels pour l’aider à diffuser les fruits de sa pensée au plus grand nombre. Variations autour d’idées reçues qui ont encore la vie dure... J’ai la chance et le bonheur - ou la malchance, si l’on se place parfois du point de vue de ma banquière - d’avoir la triple casquette d’auteur, de directeur de collection pour une "maison" parisienne indépendante, et d’animateur de publications littéraires. Il ne se passe donc pas une journée sans que je n’entende les mêmes réflexions qui se partagent en deux grandes catégories. D’un côté : "Ah ! L’éditeur Pierre Nora, au détour d’une préface pour un rapport du Centre National des Livres, écrivait en novembre 2004 : "Je m’amuse parfois à résumer mes quarante ans d’éditeur dans une opposition hautement structurale et pas complètement caricaturale. J’en resterai là pour ne pas rentrer dans des détails désobligeants.

Témoignages Auteurs et éditeurs : les relations empirent en France, dans l'édition Pour la sixième année, le Baromètre des relations entre auteurs et éditeurs, présenté par la SCAM et la SGDL, avec la Charte des auteurs jeunesse, fait état du ressenti de 1800 auteurs, soit 80 % de plus qu'en 2013, quand fut présentée la 5e édition. Les relations entre les auteurs et leurs éditeurs ne s'améliorent pas vraiment : 6 sur 10 considèrent qu'elles sont insatisfaisantes, voire conflictuelles. En 2013, le constat était encore tolérable : moins d'un tiers des auteurs était insatisfait de leurs relations avec leurs éditeurs, ou à défaut, une partie d'entre eux. Mais pour 2015, les statistiques explosent. Avec 2 à 5 éditeurs pour la moitié des auteurs, ils en comptent 6 à 10 pour un quart et plus de 10 pour 20 % des auteurs. De nombreux interlocuteurs, alors que moins de 10 % des auteurs ont signé l'intégralité des contrats qui leur furent proposés. • Les contrats proposés par l'éditeur : Sur cette question, les opinions sont relativement stables au cours des dernières années.

Peut-on être éditeur et écrivain ? C'EST GASTON GALLIMARD qui l'affirmait : « Si vous voulez être éditeur, renoncez vous-même à écrire. » Le fondateur de la prestigieuse maison de la rue Sébastien-Bottin aurait été étonné par la rentrée littéraire 2006. En septembre, les éditeurs Jean-Marc Roberts (patron de Stock), Daniel Arsand (responsable de littérature étrangère chez Phébus), Denis Tillinac (directeur de la Table ronde), Michel Braudeau (rédacteur en chef de la NRF et conseiller littéraire chez Gallimard), Richard Millet (Gallimard aussi), Christophe Bataille (Grasset), Jean-Hubert Gailliot (Tristram) et Charles Ficat (Bartillat) sortent leur casquette d'écrivain et publient un roman. Ce n'est pas la première fois que des éditeurs prennent la plume - c'est un phénomène aussi vieux que la littérature - mais rarement une rentrée n'avait autant été le théâtre d'une telle singularité. D'où cette question : peut-on être à la fois éditeur et écrivain ?

L’auto-édition est-elle un tremplin vers l’édition ? | Le Souffle Numérique Il y a peu, je recevais sur ce blog le commentaire d’une jeune femme en plein démarchage d’éditeurs. Elle recherchait une maison d’édition pour son manuscrit, mais avait été découragée par plusieurs refus consécutifs, ainsi que par des éditeurs à compte d’auteur qui lui demandaient de l’argent. Au final, elle se demandait si elle n’avait pas intérêt à auto-éditer son livre, dans l’espoir d’être contactée par la suite par une maison d’édition intéressée. J’ai pensé que cette petite anecdote pouvait donner naissance à un sujet d’article intéressant, à savoir : faut-il auto-éditer son livre pour intéresser les éditeurs ? Pour débuter cet article, commençons par une réalité bien connue : il est difficile de se faire éditer. Se faire éditer chez un grand éditeur En 2013 déjà, cet article du Figaro soulignait la politique des grands éditeurs à limiter de plus en plus la publication des premiers romans. Difficile de prendre le train en marche quand ça fait plus d’un siècle qu’il est parti…

éditeur, compte d’auteur ou auto-édition ? autopublication Etre édité à compte d'éditeur. Signer un contrat d'édition avec un éditeur qui en contrepartie versera des droits d'auteur. LA VOIE DITE ROYALE... L'auteur cède ses droits à l'éditeur (y compris les droits dérivés, adaptations...) en contrepartie d'un pourcentage sur les ventes, les "droits d'auteur". Pourcentage sur chaque livre vendu. Avec parfois le versement d'un "à-valoir" (une avance sur les ventes) Le taux ? Combien d’auteurs ne touchent jamais de droits d’auteurs ? "Droits d’auteurs" : un éditeur verse des DROITS D’AUTEUR (et leur fiscalité de DROITS D’AUTEUR), le compte d’auteur verse une PARTICIPATION aux bénéfices (et l’obligation pour l’auteur d’avoir un statut lui permettant de déclarer la réception de telles sommes...) L'auteur ne débourse OFFICIELLEMENT rien... Lire les devoirs de l'éditeur dans un contrat d'édition (article 132 du code de la propriété intellectuelle). Faire soi-même. Sur la distinction auto-édition autopublication .

Nouveau contrat d'auteur à l'ère numérique Alors qu’aux Etats-Unis le marché du livre numérique représente 23%, en France il ne représente que moins d’1 %. En 2012, 3,6 millions de tablettes et 300.000 liseuses ont été vendues en France. 100.000 œuvres littéraires numériques sont désormais disponibles. C’est dans ce contexte qu’a été publiée l’ordonnance n°2014-1348 du 12 novembre 2014 relative au contrat d’édition. L’objectif de l’ordonnance est d’adapter le contrat d’édition dans le secteur du livre au numérique tout en garantissant des relations contractuelles équilibrées entre les auteurs et éditeurs. Les nouvelles dispositions de l’ordonnance : – La nouvelle définition du contrat d’édition : L’article L.132-1 du Code de la propriété intellectuelle (CPI) est modifié. Le contrat d’édition couvre désormais à la fois l’édition en nombre des exemplaires d’une œuvre mais également le livre numérique. – La publication numérique : – L’obligation de réédition des comptes : – La rémunération juste et équitable de l’auteur :

Actualité de l'édition - Labo de l'Edition Workshop Design d’Espace Sciences Po – Musée Lecture Numérique Le Labo de l’Edition a pour projet d’ouvrir son Petit Musée de la lecture numérique. Espace d’exposition et de médiation inédit en Europe, il a pour vocation de retracer l’histoire des usages numériques et des innovations technologiques autour de la... Appel à candidatures – Accélérateur saison #3 Lancé en février 2016, l’accélérateur du Labo de l’édition a pour vocation de faire grandir les jeunes projets innovants du monde de l’édition, des médias et des industries créatives à travers un programme intensif destiné à passer de l’idée à la start-up en 5 mois.... Appel à candidatures | Accélérateur du Labo de l’édition saison #2 Alors que la rentrée approche à grands pas, le Labo de l’édition rouvre la boite à idées et recrute la nouvelle promotion de son accélérateur ! La veille du Labo de l’édition #16 Edition / Monde du livre A la conquête du lecteur mobile ! Interview avec Marie Lebert, auteure du Livre 010101 #MuséeLectureNum

Enjeux sociaux : stresse et pression au travail - La Martinière jeunesse en grève (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) 16 salariés, soit l'ensemble du pôle jeunesse, et nombre de leurs collègues s'étaient retrouvés devant l'immeuble du groupe La Martinière le mercredi 4 janvier dernier pour protester contre les méthodes de la direction du pôle jeunesse, jugées « infantilisantes » par les principaux intéressés. Par un communiqué envoyé le lendemain de la réunion du 10 janvier, le groupe La Martinière annonce que Béatrice Decroix quittera ses fonctions le 15 février 2017. « La direction du Groupe tient à la remercier pour son action efficace au cours de ces vingt dernières années, qui a permis le développement d’une structure dont le chiffre d’affaires et les résultats n’ont jamais cessé de progresser », indique-t-il. À lire aussi : Le pôle jeunesse de La Martinière dénonce un management “infantilisant” Les salariés avaient tenté, d'après eux, de résoudre les différends à l'amiable en réclamant des rendez-vous et des conciliations.

contrat d'édition : les pièges à éviter Vous êtes sur le point de signer un contrat à compte d’éditeur, mais vous ne comprenez pas toutes les clauses ? Vous ne connaissez pas les obligations légales de l’éditeur, ni celles de l’auteur ? Pour vous aider à vous y retrouver, Valérie Barthez, juriste de la SGDL (Société des Gens de Lettres) vous donne quelques consignes à respecter : Lisez votre contrat Avant de signer un contrat il vaut mieux le lire dans sa totalité. Cela vous paraît évident ? Un contrat pour la vie « Attention, signer un contrat d’édition, signifie que vous cédez la totalité de vos droits, prévient Valérie Barthez. Deux contrats valent mieux qu’un « Depuis 1985, le contrat d’adaptation audiovisuelle doit être séparé du contrat d’édition, atteste Valérie Barthez. Des obligations légales pour l’éditeur… La rémunération de l’auteur doit être proportionnelle aux recettes de la vente. L’éditeur a pour obligation d’éditer le livre de l’auteur avec lequel il a signé un contrat. …mais aussi pour l’auteur

Droit d’auteur Être éditeur En France, le droit d’auteur est régi par le Code de la propriété intellectuelle (CPI) du 1er juillet 1992. Ce code regroupe les lois relatives à la propriété intellectuelle, notamment la loi du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985. Il a été modifié par la loi « Dadvsi » du 1er août 2006 et les lois HADOPI 1 et HADOPI 2 (lois des 12 juin et 28 octobre 2009). Le droit d’auteur protège les œuvres sans l’accomplissement de formalités particulières. C’est là un des principes fondamentaux du droit français qui protège une œuvre du seul fait de sa création, sous réserve de son originalité. Les œuvres peuvent être créées par plusieurs auteurs : L’œuvre composite est l’œuvre nouvelle à laquelle a été incorporée une œuvre préexistante sans la collaboration de l’auteur de cette dernière. Le titulaire des droits d’auteur est à l’origine l’auteur ou ses ayants droit.

Related: