background preloader

Seb Montaz

Seb Montaz
Related:  Conduites à risque (Licence 2ème année STAPS - semestre 3)

Avalanche : attention au risque d’avalanche Les avalanches font près de 500 victimes par an dans le monde. En France, les accidents sont rares. Ils sont, dans 95 % des cas, liés aux activités de loisirs. Nous avons rencontré Guy Anciaux, moniteur formateur de chiens d’avalanche à Méribel, qui reconstituait l’ensevelissement d’une personne pour un exercice avec les maîtres-chiens. Guy Anciaux, moniteur formateur chiens d’avalanche : Dans des "conditions idéales" d’ensevelissement, une personne peut survivre jusqu’à trois jours. Deux facteurs conditionnent la survie dans une avalanche : la durée d’ensevelissement et les blessures de la victime. Guy Anciaux, moniteur formateur chiens d’avalanche : Chaque cas est différent. Pour les amateurs de hors-pistes, il est primordial de se renseigner auprès des pisteurs sur les conditions météo, la nature du vent et le type d’enneigement, avant de sortir des pistes. Laurent Richard, pisteur secouriste à Méribel: On a trois drapeaux à mettre en place : Avant de skier en hors-piste :

Ten Must-See Art Documentaries | Art School Guide Adrénaline, l'hormone du stress Par La rédaction d'Allodocteurs.fr rédigé le 17 décembre 2008, mis à jour le 3 décembre 2013 Mains moites, cœur qui s'emballe, respiration qui s'accélère... En cas de stress, une seule molécule est responsable de ces réactions : l'adrénaline. Sommaire Lorsque le cerveau détecte une source de stress (des embouteillages, une échéance à respecter, un patron de mauvais poil...), il envoie un signal à l'hypothalamus, le centre de nos émotions, situé à la base de notre cerveau. L'hypothalamus va envoyer un message nerveux aux glandes médullosurrénales, situées au-dessus des reins. La présence d'adrénaline dans le sang déclenche instantanément des réactions dans tout le corps : le rythme cardiaque augmente, la respiration s'accélère, la pression artérielle augmente, le cerveau et les muscles reçoivent plus d'oxygène, tandis que notre digestion se ralentit, les pupilles se dilatent pour augmenter la vigilance. L'adrénaline permet de mobiliser l'organisme tout entier pour affronter le danger.

Aaron Dignan: How to Use Games to Excel at Life and Work :: Videos :: The 99 Percent Play is nature’s learning engine, says games researcher and author Aaron Dignan. In other words, we’re hardwired to enjoy games – they’re addictive, skill-building, and satisfying. So the question is: How can we integrate game concepts into our work lives to help us push ideas forward? In this talk, Dignan walks us through the principles of creating a great game and suggests ways that we might use them to overcome email exhaustion, spice up workaday meetings, and more. Aaron Dignan dressed up like a superhero for 180 straight days of the first grade, which marked the beginning of his life as an iconoclast, observer, theorist, and performer. www.gameframers.com www.undercurrent.com @aarondignan

BASE jump et « comportements à risques », outils d’évaluation et de contrôle pour la sécurité du pratiquant | Blog de Jéronimo BASE jump et «comportements à risques» - Outils d’évaluation et de contrôle pour la sécurité du pratiquant - (in English) Repousser les limites de ses compétences, explorer de nouveaux territoires, faire face au danger est inscrit dans les gènes humains. Si ce n’est plus une nécessité vitale comme au temps des hommes de la pré-histoire, le simulacre à travers une activité sportive « extrême » est aussi un moyen de se sentir exister en retrouvant des sensations fortes, mais jusqu’où ? L’actualité terrible de cette saison (22 morts pour 2013 sans compter les nombreux blessés grave) remet sur la table le problème de la sécurité dans notre sport. Mais très sincèrement je pense qu’on est loin d’un problème d’expertise en accidentologie du BASE jump, même si le défaut ou l’excès d’expertise peut être un facteur; je pencherais plutôt pour des « comportements à risques ». Qu’est ce qu’un « comportement à risques » ? La personnalité au centre du « comportement à risque »: Danger, sécurité et liberté :

the ANTHROPOLOGiST Se sensibiliser aux dangers d’avalanches avec Thibaud Duchosal Que ce soit en ski ou en snowboard, on évolue dans un milieu magnifique mais hostile à la fois. Tout en prenant le maximum de plaisir, vous devez être pleinement conscient des risques liés à la pratique du freeride. Rider en hors-piste procure de pures sensations, mais exige aussi de la rigueur. N’oubliez pas que pour être capable de faire du freeride, vous devez avoir certaines connaissances, ainsi que certaines compétences en ski qui ne sont pas accessibles au premier venu. 70% des avalanches sont des avalanches dîtes de plaques. Malgré l'abondance de neige fraîche ces derniers jours, redoublez de vigilance car la sous-couche du début de saison est instable. Profitez bien, et restez prudents ! 702 partages Partager Tweeter

MIT World | Distributed Intelligence Sportifs de l'extrême : qui sont-ils Par La rédaction d'Allodocteurs.fr avec AFP rédigé le 28 août 2014, mis à jour le 28 août 2014 Ils glissent comme des oiseaux entre les parois rocheuses, portés par une combinaison ailée, font le poirier sur le rebord d'un toit ou se jettant d'une falaise. S'il y a encore quelques années les sports extrêmes étaient pratiqués par une poignée d'initiés, désormais, ils sont de plus en plus nombreux à repousser les limites du danger. Mais qui sont ces passionnés de sensations fortes ? Sportifs de l'extrême : qui sont-ils ? Sportifs de l'extrême : qui sont-ils ? Qui sont ces sportifs de l'extrême ? Les traits de caractère des sportifs de l'extrême Maîtrise de soi. Échapper à la routine du quotidien. La recherche de sensations toujours plus intenses. Mais le danger y est réduit par des dispositifs (glissières de sécurité, tapis de mousse…) et un apprentissage progressif. L'essor des technologies encourage le défi D'autant que les technologies en terme de matériel sont de plus en plus accessibles.

Related: