background preloader

Faites la une ! – Doc Martine's

Faites la une ! – Doc Martine's
La composition de la "une" d'un journal est le fruit d'un long travail : recherche d'information, choix d'une ligne éditoriale, hiérarchisation des informations, arbitrage, écriture des titres... Autant de tâches qu'il est intéressant de faire réaliser par des élèves. C'est l'occasion de travailler l'EMI en même temps qu'un travail d'écriture. Reste que la dernière étape (la composition en elle-même) requiert une certaine maîtrise de logiciels souvent pas simples à prendre en main. Je vous propose donc une petite application nommée Je fais la une qui offre une mise en page toute prête où il n'y a plus qu'à ajouter du texte et des photos. La prise en main est très simple. Voyons comment on peut s'en servir. Notez que la fonction d'enregistrement permet aussi de travailler sur sa une en plusieurs séances. Un petit plus : vous pouvez placer un bouton-lien (le même que ci-dessus) dans esidoc en insérant le code suivant : N'hésitez pas à me faire part de vos remarques en laissant un commentaire.

http://docmartines.fr/2017/01/29/faites-la-une/

Related:  EMI Presse Medias journalisme informationSemaine de la Presse et des Médias à l'écoleEmI. Presse-caricaturespressePresse

Controverse Décodex : et si on pensait la qualité de l’information comme un Commun ? – SavoirsCom1 Décodex est une boîte à outils proposée en accès gratuit depuis le 1er février 2017 par Les Décodeurs, rubrique du site lemonde.fr. Elle vise à permettre aux internautes de distinguer les sites d’information fiables de ceux qui ne le sont pas, à l’aide d’une classification selon plusieurs critères (voir plus bas). Sont concernés les sites, blogs, sites de presses mais aussi les comptes Youtube ou Twitter. Les internautes sont mis à contribution pour répertorier les sites avec la possibilité d’envoyer une requête aux Décodeurs, ce qui place le projet dans une « démarche citoyenne » mais aussi d’éducation aux médias pour tous et dans les écoles. A noter que ce projet est financé par le Fonds pour l’innovation numérique de la presse (« Fonds Google »). Sont ainsi proposés :

Médias français : qui possède quoi, par Marie Beyer & Jérémie Fabre (Le Monde diplomatique, juillet 2016) Cette infographie sur les médias français réalisée avec l’association Action-Critique-Médias (Acrimed) est une refonte de la carte du Parti de la presse et de l’argent (PPA) conçue pour Le Plan B en 2007 et mise à jour à l’occasion de la sortie du documentaire Les Nouveau Chiens de garde en 2012. Voir aussi « Le pouvoir médiatique en France », une adaptation de cette infographie sous forme d’affiche, imprimée avec l’édition de décembre 2016. Plutôt que l’exhaustivité, nous avons fait le choix de la lisibilité, en simplifiant l’information. Ainsi, seuls les principaux propriétaires des médias sont indiqués, plutôt que la multitude de petits actionnaires qui cohabitent souvent avec eux (1).

Fake, manipulations et réseaux sociaux: pourquoi il faut vite comprendre ce qu'est "l'astroturfing" A l’ère de la post-vérité, au milieu des fake news et alternative facts, émerge l’astroturfing. Cet anglicisme un brin barbare, qui évoquerait plutôt un délire mystique ou une nouvelle façon de lire son horoscope, fait référence à un procédé perfide qui sévit sur internet : la simulation d’une activité ou d’une initiative qui serait issue du peuple, en réalité montée de toutes pièces par un acteur souhaitant influer sur l’opinion. Fabrice Epelboin, qui a donné plusieurs cours à Sciences Po Paris sur la disruption sociale et politique apportée par les réseaux sociaux, nous éclaire sur ce phénomène qu’il étudie depuis plusieurs années.

« 64 % de l’information publiée en ligne correspond à du copié-collé pur et simple » - La Croix Selon une étude faite par trois chercheurs (1), dont l’économiste Julia Cagé, la production d’informations originales est peu rentable, sauf à long terme via « l’effet de réputation ». Leurs propositions pour monétiser et sauvegarder ce bien public qu’est l’information sonnent comme « un appel au débat ». Décryptage. Que trouve-t-on sur les sites d’info ? Près de la moitié des internautes français (46 %, selon l’institut d’analyse SimilarWeb) vont chercher l’information via les moteurs de recherche (contre 27 % sur un site d’info et 10 % à travers les réseaux sociaux). Sur la première page, s’affichent alors des articles en partie identiques émanant de grands noms de médias.

Liberté d'expression et d'information Rencontre filmée À quoi sert la liberté d'expression ? Depuis quand existe-t-elle ? A-t-elle des limites ? Éducation aux médias et à l'information - L'EMI dans les parcours M@gistère Offre de parcours Ces parcours conçus par le ministère ou par les académies et les partenaires sont mis à disposition des formateurs, des inspecteurs et des responsables de formation pour une mise en œuvre locale. Une version en démonstration de chaque parcours est accessible à ces publics directement sur M@gistère. Le fact-checking, ou journalisme de vérification - CLEMI Ressources Ce mode de traitement journalistique s’est imposé en France depuis une dizaine d’années, suivant son développement aux États-Unis. À l’origine, le terme désignait un processus de vérification interne dans les organes de presse anglo-saxons.

Dans la capitale mondiale des fausses informations «Les usines ont fermé, les emplois se sont évaporés. L’équipe locale de football est passée de la première à la troisième division. Le seul cinéma de la ville a plié bagages il y a quinze ans. Le centre-ville s’est fané.» Il pourrait s’agir d’un de ces reportages sur la «Rust belt» américaine, territoires désindustrialisés dont le vote a été déterminant dans la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis. Sauf que cet article publié dans Wired est consacré à Vélès, 44.000 habitants, discrète deuxième ville de Macédoine, qui l’est de moins en moins depuis qu’une activité médiatique de niche y prospère sur les ruines de l’activité industrielle passée.

S'informer à l'ère du web Titre : S'informer à l'ère du web Aujourd’hui débute la Semaine de la presse et des médias à l’école. Pour l'occasion, cFactuel vous explique d’où vient l’info, mais aussi « par où elle passe » et comment le web puis les réseaux sociaux ont bouleversé la façon de s'informer. En 2016, 90% des Français s'informent quotidiennement et 63% le font plusieurs fois par jour. B1) L'information avant Internet Les citoyens peuvent s'informer grâce aux médias :

[SPME 2017] L'écriture public [SPME 2017] L'écriture created using It's a blank template template published by manderley_dream Views Tweet Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? Bienvenue ! {* welcomeName *} {* loginWidget *} Bienvenue ! {* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} {* /signInForm *}

Google change la mention des liens publicitaires dans ses SERP et augmente la confusion Abondance > Actualités > Google change la mention des liens publicitaires dans ses SERP et augmente la confusion Google change la mention des liens publicitaires dans ses SERP et augmente la confusion 5 (100%) 8 votes Ce nouvel affichage était en test depuis de nombreuses semaines chez certains internautes. Il semble bien qu'elle ait été généralisée depuis hier : la mention "Annonce" devant les liens publicitaires Adwords, dans les SERP de Google, qui était auparavant indiquée en blanc sur fond vert, l'est dorénavant en vert sur fond blanc, avec un fin liseré vert (voir illustration ci-dessous). Clairement, ce nouvel affichage distingue beaucoup moins les liens publicitaires des liens naturels et n'aide pas l'internaute à faire la part des choses et la distinction entre ce qui est acheté et ce qui est "naturel" (sans parler de "pertinent").

Éduthèque - Actualité  À l’occasion de la Semaine de la presse et des médias dans l’École, une présentation de l’offre Éduthèque relative à l’éducation aux médias et à l’information (EMI) est disponible sur Éduscol. Dans cette nouvelle présentation, les enseignants pourront découvrir la façon dont les ressources des différents partenaires d’Éduthèque permettent d’analyser l’histoire des médias, de lire et de décrypter l’information, de s’interroger sur la validité et la fiabilité d’une information et d’utiliser les médias de manière responsable. Pour illustrer ces différentes thématiques, les documentaires et vidéographies de l’AFP, les vidéos d’Arte, les expositions virtuelles de la BnF, des films de l’ECPAD, le service cartographique de l’IGN-Édugéo, les vidéos d’Ina-Jalons, les œuvres de L’Histoire par l’image, les vidéos du Site.tv et les dossiers multimédias de RetroNews-BnF sont mobilisés.

Related:  Presse / création média