background preloader

Cyberdépendance - Forum libre Psychologie

Cyberdépendance - Forum libre Psychologie

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/psychologie-libre/cyberdependance/liste_sujet-1.htm

Les différents domaines de la cyberdépendance - La cyberdépendence, un mal silencieux. La cyberdépendance peut se manifester dans différents domaines : Les activités sexuelles en ligne serait la forme la plus commune. Elle renferme le cybersexe de même que l'échange, le visionnement et le téléchargement de matériel pornographique, soit la cyberpornographie. L'individu peut consacrer un nombre d'heures significatif à : Rechercher de la pornographie ou des partenaires sexuels en ligneSe préoccuper par rapport à la recherche de partenaires sexuels en ligneAvoir des comportements masturbatoires durant les périodes de connexion, de clavardage ou de communication par webcam.

Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement. Qui joue le plus ? A quel type de jeu ? La course à l’e-influence, une addiction socialement acceptable ? – The brandnewsblog l Le blog des marques et du branding #Gloups. S’il est des articles qu’on lit d’un trait, la gorge un peu serrée et en ravalant sa salive à la fin, celui d’Isabelle Bouttier¹, publié récemment par l’excellente revue Tank, en fait incontestablement partie. C’est que la fondatrice de Web Image&Sens, qui fut sémiologue et coach dans une vie antérieure, n’y va pas par quatre chemins pour décrire les ressorts psychologiques et autres traits qui caractérisent les socionautes influents, ainsi que la course à l’e-influence ! Alors évidemment, quand il se trouve qu’on est soi-même blogueur et twitto assidu, comme le personnage fictif autour duquel l’auteure a construit son article (un certain « Paul »²), difficile de ne pas se sentir visé par cette description sans concession de l’e-influence et par son portrait au vitriol de ces e-influenceurs autoproclamés dont les réseaux regorgent.

Qu’est-ce que la cyberdépendance ? Addiction, nf. terme anglais dérivé du vieux français qui fait référence à un attachement exclusif à quelqu’un. Une personne souffrant d’addiction est appelée une addictée. Une addiction est une relation de dépendance plus ou moins aliénante pour l’individu, plus ou moins acceptée par l’environnement social de ce dernier à l’égard de trois types de relations de dépendances. Tout d’abord on observe la relation de dépendance à un produit (alcool, tabac, médicaments, drogues dures …). On constate par la suite qu’il existe également la relation de dépendance à une pratique (jeux vidéo, achats en ligne…). On considère ces deux relations comme des addictions comportementales.

Dépendance ? — Enseigner avec le numérique Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...]«Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. » Figaro.fr, 22/01/

Stress numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [2] [archive] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Le stress numérique concerne près d'un salarié sur trois [2]. Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[3] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples.

Peut-on être accro aux réseaux sociaux Un like par-ci, un tweet par-là, un selfie sur Instagram sans oublier de mettre à jour son profil LinkedIn... Nous multiplions quotidiennement les connexions aux réseaux sociaux. Mais à partir de quand cette fréquentation devient-elle problématique ? Notre consommation effrénée, ne cacherait-elle pas une réelle addiction ? Actualités du numérique - Concours "Trophées des classes" L'éducation aux médias et à l'information est un élément indispensable pour préparer à l'exercice de la citoyenneté. Le concours"Trophées des classes" alimente la réflexion sur les usages responsables des supports et des réseaux numériques et interroge les pratiques culturelles et sociales qui y sont associées. Avec les "Trophées des classes", le Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, la CNIL et le groupe MGEN souhaitent valoriser les initiatives des classes avec le numérique dans le cadre de l'éducation au média et à l'information. Pour concourir, les classes encadrées par un enseignant doivent soumettre une production aboutie en lien avec l'une des quatre thématiques suivantes : le respect des droits des personnesla protection de la vie privéeles traces laissées sur Internetla vérification des sources.

Serge Tisseron Posté par Serge TISSERON le 7 juin 2012. La première révolution engagée par la culture numérique est culturelle La culture du livre est une culture de l’un, dominée par une conception verticale du savoir : celui qui sait écrit un livre pour ceux qui ignorent. Par le livre, ils accèdent à la connaissance du clerc, ou du savant. Elle est en cela inséparable du monothéisme. La culture des écrans est au contraire une culture qui privilégie les relations horizontales : son modèle est l’encyclopédie Wikipédia.

Related: