background preloader

FUKUSHIMA...à voir !

FUKUSHIMA...à voir !
Liens et vidéos Page initiée le 27 juillet 2011 16 Décembre 2013 : Mythe la sureté de l'excellence française en matière de nucléaire. Lien 22 novembre 2013 : Le WIKIPEDIA francophone. Qu'est -ce qu'un député européen ? 16 novembre 2013 : Diffusion (gratuite) à partir de ce soir 23 heures, d'une interview JP PETIT par Bob, d'une heure, sur le thème "Les OVNIS et le pouvoir" La chaîne Planète est venue enregistrer chez moi une interview, sur le thème "Les OVNIS et le pouvoir". et pouvoir.pdf Si le fichier est corrompu, essayez le site miroir : et pouvoir.pdf 26 Octobre 2013 : Interview JP PETIT sur la Voix de la Russie (édition francophine:80.000 vues/jour) : Hollande en Syrie

Le corium de Fukushima (1) : description et données Corium : c’est le mot tabou de Tepco. Pourquoi l’entreprise responsable de la plus grande catastrophe nucléaire au monde n’en parle jamais ? Tout simplement parce que c’est la matière la plus dangereuse jamais créée par l’homme, une sorte de magma incontrôlable et ingérable, aux conséquences incommensurables. Étant donné que beaucoup d’informations contradictoires circulent sur cette matière rare et mal connue, cet article va essayer de faire le point des connaissances actuelles. Pour réaliser cet article, j’ai tiré beaucoup d’informations du forum technique de Radioprotection Cirkus. Version téléchargeable de l'article entier au format pdf (taille 400 Ko) Traduction de l'article en espagnol par Edgar Ocampo, sur le site Crisisenergetica Traduction de l'article en anglais en cours. Traduction de l'article dans d'autres langues : je cherche des volontaires ! Sommaire Le corium de Fukushima partie 1 : description et données1. 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Jean-Pierre Petit Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Petit. Jean-Pierre Petit Jean-Pierre Petit, né le , est un scientifique français spécialiste en mécanique des fluides, physique des plasmas, magnétohydrodynamique et en physique théorique ; il a été directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique et astrophysicien à l'observatoire de Marseille. Il est un pionnier d'un pan de recherche abandonné dans les années 1970, la magnétohydrodynamique et la magnétoaérodynamique. Il a notamment mis au point le principe de convertisseur MHD pariétal. Biographie[modifier | modifier le code] Parcours professionnel[modifier | modifier le code] Il est retraité du CNRS depuis avril 2003. Physique des plasmas et magnétohydrodynamique[modifier | modifier le code] À partir de 1975, il obtient différents résultats sur des accélérateurs MHD à écoulement externe : Astrophysique et cosmologie[modifier | modifier le code] Topologie[modifier | modifier le code]

11 septembre 2011 - 6 mois de Fukushima Censure des autorités, de nouvelles mesures alarmantes Six mois après le début de la catastrophe, le silence des autorités reste étouffant, et les exemples de rétention d’information se multiplient. Des populations en danger exposées à leur insu, au risque de radiation et de contamination Ainsi, les Japonais ont brutalement appris que des indices d’une fusion des cœurs - comme la présence de tellurium- avaient été détectés par les experts dès la journée suivant le tsunami. Des travailleurs sacrifiés Tout aussi ahurissante est l’absence d’information sur et à destination des travailleurs sécurisant la centrale de Fukushima Daiichi. Une machine gouvernementale de censure Censure sur la presse [4] , diffusion de faux sites d’information… Le gouvernement japonais a recours à tout un assortiment de moyens pour étouffer la contestation. La société civile s’organise Césium 137 : carte de la contamination au sol Un peu partout, des citoyens se sont formés à la mesure des radiations. Le 29 avril, M.

La MHD russe des années ciquante, et aujourd'hui Communiqué du Los Angelès Times, 15 juin 2006 7 h 55 : Rival U.S. Labs in Arms Race to Build Safer Nuclear Bomb Des laboratoires rivaux se lancent dans une course pour construire des bombes nucléaires plus sûres ( ..) The new warhead could help reduce the nation's stockpile, but some fear global repercussions. De nouvelles têtes nucléaires pourraient réduire le stock de la nation, mais certains craignent des répercussions globales. In the Cold War arms race, scientists rushed to build thousands of warheads to counter the Soviet Union. Durant la Guerre Froide les scientifiques se hâtèrent de produire des milliers de têtes nucléaires pour contrer l'Union Soviétique. Scientists at Los Alamos National Laboratory in New Mexico are locked in an intense competition with rivals at Lawrence Livermore National Laboratory in the Bay Area to design the nation's first new nuclear bomb in two decades. Inside the labs, however, emotions and enthusiasm for the new designs are running high. Linton F.

Pic de radioactivité inexpliqué à Fukushima Deux hommes, en mars 2011, travaillant dans la centrale de Fukushima peu après l'accident du 11 mars. © NISA Pic de radioactivité inexpliqué à Fukushima - 2 Photos Lundi 1er août, Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, a annoncé avoir enregistré un niveau record de radioactivité au fond d’un puits de ventilation, entre les réacteurs 1 et 2. Les radiations atteignent 10 sieverts par heure, le niveau le plus élevé depuis l’accident nucléaire du 11 mars dernier, qui a suivi le séisme et le tsunami. Le précédent pic, relevé le 3 juin dans le réacteur 1, n’avait atteint que 3 à 4 sieverts par heure. Une telle radioactivité est très dangereuse pour les ouvriers qui travaillent sur ce chantier. Le projet de bâtiment pour couvrir le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi. © Tepco Le niveau autour de la centrale serait descendu à deux millionièmes du pic enregistré le 15 mars. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Conférence Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans les grandes villes, des Centre de conférence sont conçus pour accueillir et faciliter les grandes conférences. Au XXe siècle, les conférenciers sont passés du tableau noir, aux diapositive, rétroprojecteur, puis vidéoprojecteur et logiciels spécialisés (ici conférence sur la privatisation des savoirs). Petite conférence de travail ou sensibilisation (ici sur le sujet « Projets pédagogiques sur Wikipédia » à Trois-Rivières, Québec, 2009). La conférence est l'une des formes de conversation entre personnes[1]. Elle est une confrontation d'idées (scientifiques ou médicales, philosophiques, politique…) sur un sujet jugé d'importance par les participants. Certaines conférences se répètent régulièrement (conférences budgétaires par exemple) ou sont dites « conférence permanente » quand leur objet est destiné à être régulièrement évalué et questionné. Histoire[modifier | modifier le code] Usage[modifier | modifier le code] Portail de la société

Nucléaire - Témoignage de M. Hirado NORIO technicien chaudronnier rédigé en 1996 (mort du cancer en 1997) Antigravity, Gravity Control Introduction If you were born between 1930 something and 1960 you were a part of the ufo phenomenon that swept the world in the fifties. And many contemplated the idea of antigravity such as Thomas Townsend-Brown and before him Nikola Tesla and before him John Worrell Keely, who takes us to a place before any of us were born, the 1880's. Keely's method of gravity control involved sympathetic vibration at the atomic level while Tesla's system took energy from the aether. Viktor Stepanovich Grebennikov employed another idea which involved a natural lift from cavity structures in insects. The scientists other than previous who achieved antigravity were John Searle, Townsend-Brown, Eric Laithwaite, John Hutchison and Evgeny Podkletnov. Much of the above has slipped from history. Antigravity To many people, the term, antigravity has the same meaning as gravity control. Meanwhile in 1930’s Germany they were well ahead of the west in saucer technology, all seized and shutdown after the war.

Related: