background preloader

Les meilleurs cours et tutoriels sur le Web sémantique

Les meilleurs cours et tutoriels sur le Web sémantique
Ceci est un tutoriel introductif à la fois au framework de description de ressources (RDF, Resource Description Framework) du W3C et à Jena, une API Java pour RDF. Il est écrit pour le développeur peu familier à RDF et qui apprend le mieux en prototypant ou, pour d'autres raisons, désire aller rapidement à l'implémentation. Une certaine habitude à XML et à Java est requise. Implémenter trop vite, sans d'abord comprendre le modèle de données de RDF, mène à la frustration, à la déception. Related:  théories du webWeb Sémantique

Destination web sémantique Travaillant actuellement sur un projet de gestion sémantique de l’information, je me suis rendu compte que peu de personnes savent exactement de quoi il s’agit et que même les experts ne sont pas forcement d’accords sur la définition de cette discipline. Web sémantique & enrichissement sémantique Il faut d’abord bien faire la différence entre la notion de web sémantique et celle d’enrichissement sémantique de l’information. Le web sémantique est une évolution coordonnée du web (lancée entre autre par le W3C), une initiative collective dans laquelle chacun à son niveau travaille pour rendre les contenus web plus intelligibles, plus accessibles par les programmes et les machines.L’enrichissement sémantique de l’information est une méthode de travail consistant à donner du sens aux fichiers/informations afin qu’elles soient traitées plus intelligemment par les machines et les applications. L’enrichissement sémantique est une étape vers le web sémantique. L’enrichissement sémantique de l’info

Sparql : premier pas (installation de l ’outil) Petit préambule Premier billet d’une série que j’espère longue, visant à une petite autoformation personnelle de moi-même pour l’utilisation de SPARQL. Sparql, c’est le langage permettant d’interroger des bases exposant leurs données selon les préconisations du linked data. Grosso modo, je sais à quoi ressemblent des triplets (qu’ils soient sous forme de turtles, RDFa ou RDF/XML). Je suis loin d’avoir des projets précis sur l’utilisation, par exemple pour notre opac, de sources de données structurées en linked data. J’arrive à exploiter des API non pas pour des web services, mais pour des usages "perso" (càd des manipulations de données sur mon poste, le plus souvent à usage professionnel tout de même), parce que je maîtrise XSL. Pour SPARQL, il faut que ce soit pareil : commencer en utilisant ce langage pour des besoins très limités, voire complètement fictifs, afin d’avancer peu à peu. Je ne doute pas d’être à l’occasion ridicule pour ceux qui sont bien plus avancés. Tutoriel Outil

Classement de l'information sur le web Cet été, peut-être avez vous entendu parler d’Eli Pariser. Activiste, ancien directeur de l’ONG MoveOn.org, il a tenté avec le livre The Filter Bubble : what Internet is hiding from you, d’attirer l’attention sur la question de l’importance des résultats donnés par google. Selon Pariser, il est dangereux que les grands acteurs de la classification du web utilisent ce qu’ils savent de nous pour nous restituer des résultats taillés à la mesure des traces que nous avons laissés dans la mémoire des ordinateurs. Mercredi soir, à la Cantine, vous n’étiez peut être pas au courant de la conférence : référencement et réseaux sociaux, organisée par le Social Media Club France. Voici une séance de rattrapage d’une partie de la conférence. Rattrapage du rattrapage Le référencement est un des secret de la visibilité sur le web. Les réseaux sociaux constituent une nouvelle frontière du web : des territoires qui bénéficient d’une attention énorme parce que c’est là que se situerait la valeur.

Web sémantique, Web de données : présentation On désigne généralement par le terme de Web sémantique un ensemble de technologies développé par le W3C (l'un des principaux organismes de normalisation du Web) visant à faciliter l'exploitation des données structurées, notamment en permettant leur interprétation par des machines. Le Web de données (Linked Data en anglais) combine les technologies du Web sémantique avec les principes fondamentaux du Web (protocole HTTP, identifiants URI), avec pour objectif la construction d'un réseau d'informations structurées, disponibles en ligne et facilement réutilisables dans de nombreux contextes. Le Web sémantique Le terme de Web sémantique a été proposé par Tim Berners Lee en 2001 (« The Semantic Web », Scientific American Magazine , May 17, 2001) pour désigner une évolution du Web qui permettrait aux données disponibles (contenus, liens) d’être plus facilement utilisables et interprétables automatiquement, par des agents logiciels . Le Web de données Autres ressources majeures :

Introduction au Web sémantique The Semantic Web (more technically known as a "Web of data") allows the machines to understand the semantics, the significance of the information on the Web. It extends the network of links between Web pages classic by a network of link between structured data thus allowing agents automated to more intelligently access different sources of data on the Web and, in this way, tasks (research, learning, etc.) more accurate for users. The term was coined by Tim Berners-Lee, co-inventor of the Web and W3C Director, who oversees the development of Semantic Web standards proposals. Most of the time, when we pronounce the end of Semantic Web, we're talking different technologies that hide behind. The best-known examples are RDF (Resource Description Framework) which corresponds to a model of information, and the exchange of data in RDF formats for communicating between different applications (RDF/XML, RDF/JSON, N3, Turtle, N-Triples and others). VI - A. What is going on? With Orange: With Google:

Petite histoire du Web sémantique J'ai écrit le texte de ce billet en guise d'introduction aux technologies du Web sémantique pour le projet de publication selon les règles du Web de données du thésaurus pour l'indexation des archives locales publié par les Archives de France que j'ai mené pour Atos Origin avec le Service Interministériel des Archives de France au printemps 2010 (et sur lequel il faudra que je trouve le temps de revenir sur ce blog pour vous en dire plus...). Claire Sibille, conservateur en chef au SIAF, m'a très gentiment donné l'autorisation de republier ces textes sur mon blog. Je l'en remercie. Il s'agit d'une introduction générale en trois parties dont ce billet est la première : Si le Web sémantique commence à être médiatisé aujourd'hui, ses fondements sont plus anciens, ils remontent aux origines même du Web et ont connu plusieurs évolutions dont l'histoire permet de mieux appréhender les enjeux. Diapo de la présentation de Tim Berners-Lee à WWW94 Le premier « Layer cake »

Cours d'informatique pour littéraires Voici quelques documentations et fichiers d'exemples destinés à des personnes de culture littéraire, et sans connaissances de programmation. Ces cours sont censés aider les personnes motivées par Linux ou Unix, Perl, LaTeX (et les formats bibliographiques associés), mais rebutées par les documentations existantes. Leur fonction principale est de mettre en confiance les personnes de bonne volonté, et de leur permettre de réaliser en quelques heures des programmes Perl complets (orientés lexicométrie) et des documents LaTeX de qualité. La documentation Linux est volontairement très légère, juste suffisante pour apprivoiser ce système d'exploitation, son ancètre Unix et son dérivé Mac. Suivant les situations, ces documentations sont proposées aux formats pdf ou html, et parfois le source est aussi publié: façon de se familiariser avec LaTeX ou Perl... Les fichiers au format html ont été produits avec le logiciel tth, mais son résultat nécessite malgré tout un petit toilettage.

Comment les réseaux sociaux chamboulent les usages sur le web Interrogé par l'AFP (article consultable notamment ici ou là), je reproduis, en le développant un peu, l'argumentaire de cet entretien. Verbatim 1 : Les jardins fermés. "les écosystèmes fermés de type Facebook ou Apple prennent de plus en plus de place au détriment du web +ouvert+, ils focalisent l'attention et ramènent tout à eux" Facebook est un écosystème qui ne peut exister que s'il est fermé. Verbatim 2 : Effondrement de la valeur symbolique. "Si on a 400 amis sur Facebook, on va envoyer 400 cartes de voeux en un clic", renchérit Olivier Ertzscheid, universitaire spécialiste de l'internet et maître de conférences à Nantes. Sur Facebook, on constate un double phénomène qui pourrait devenir rapidement préoccupant. Verbatim 3. "souvent, pour les jeunes, l'inscription sur Facebook est comme un rite initiatique qui signe leur entrée dans le monde numérique. Ce phénomène pose (ou repose) la question de l'inné et de l'acquis à l'échelle de la culture "numérique". Verbatim 4. Voilà.

3. Métadonnées La qualité des données des bases de données - un phénomène très ancien (erreurs des copistes) qui ne fait que s'amplifier avec les années, les volumes aujourd'hui massifs (Big Data) ainsi que les usages, directs et plus encore indirects (réutilisation extensive des données). Histoire vécue. J'ai perdu ma carte Navigo/Velib (je suis parisienne...). En fait pas exactement 2 mn, car cela a pris 5 mn pour me retrouver dans la base de données... Premier point : Avec mon nom (unique occurrence nom+prénom sur Paris), je voyais l'agente de la RAPT hésiter. Ma date de naissance s'est probablement "perdue" à la faveur d'un changement de système informatique. Deuxième point : Une fois résolue ce qui semblait une "erreur de saisie par mon collègue", mais toujours hésitante sur l'unique fiche qui s'affichait sous ses yeux, elle finit par me demander "Est-ce bien vous, là ?" Et oui, c'est bien moi ... au début des années 1980, la photo de ma première carte Orange !

Qu’est-ce qu’une ontologie ? Retour au format normal 3 juillet 2006 Technolangue.net Entretien avec Bruno Bachimont, directeur scientifique à l’INA et enseignant-chercheur contractuel (HdR) à l’Université de Compiègne. La définition des ontologies est héritée d’une tradition philosophique qui s’intéresse à la science de l’Etre. L’ontologie est utilisée, depuis plusieurs années, dans l’Ingénierie des Connaissances (IC) et l’Intelligence Artificielle (IA) pour structurer les concepts d’un domaine. Les ontologies sont utiles pour partager des connaissances, créer un consensus, construire des systèmes à base de connaissances. Comment définiriez-vous une ontologie ? On peut caractériser une ontologie comme une structuration des concepts d’un domaine. Pouvez-vous faire la distinction entre une ontologie, un thésaurus et un index ? Un thésaurus est l’ensemble des mots empruntés à la langue d’un domaine. Quelle différence faites-vous entre une ontologie de l’ingénierie des connaissances et une ontologie philosophique ? • B.

Related: