background preloader

Éloge de l'erreur : apprendre, c'est comprendre pourquoi on se trompe !

Éloge de l'erreur : apprendre, c'est comprendre pourquoi on se trompe !
Apprenez à échouer ou vous échouerez à apprendre. – Tal Ben Shahar (psychologue) Les erreurs sont un sujet de discussion qui soulèvent les passions. Dans la conception traditionnelle, et bien répandue à l’école, l’erreur est souvent quelque chose de négatif. Elle se pense en termes de manque (ignorance, non acquisition ou non maîtrise, absence de travail ou d’efforts). La responsabilité de l’erreur est donc souvent renvoyée du côté de l’enfant (qui n’a pas écouté, qui n’a pas assez travaillé, qui n’a pas bien lu l’énoncé, qui a mal compris, qui ne s’est pas forcé), exceptionnellement du côté de l’adulte (parent ou enseignant qui a mal expliqué). Dans la conception traditionnelle, il suffit donc de combler ce manque et de : réexpliquer,encourager les enfants à travailler par des récompensespunir pour qu’ils se mettent au travail,proposer de nouveaux exercices pour s’entraîner plus. Pourtant, apprendre, c’est comprendre pourquoi on se trompe. Comment as-tu fait ? 1. 2. C’est quoi ? Comment ?

http://apprendre-reviser-memoriser.fr/eloge-de-lerreur-apprendre-cest-comprendre-pourquoi-se-trompe/

Related:  Apprendre à apprendrePÉDAGOGIE, CONSEILS...PédagogieDe l'erreur

Stratégie d’autocorrection MOPPE - TA@l’école Ajouter aux Favoris Par Nicole Lauzon, EAO et conseillère pédagogique de l’AOTA Description Dans un contexte scolaire Dover et al. (1996) ont regroupé en huit catégories les difficultés observables chez les élèves ayant des troubles d’apprentissage : la lecture et la compréhension à l’écrit; l’écriture et l’expression écrite;la compréhension du langage (verbale et non verbale) et l’expression orale;les mathématiques;les connaissances générales;l’attention;la mémoire; etl’organisation et la gestion du temps. On ne retrouve pas l’ensemble de ces difficultés chez un même élève, mais il peut en éprouver plusieurs appartenant à différentes catégories et ce, à des degrés divers.

Une salle de classe conviviale – L'atelier d'écriture au primaire Un article d’Isabelle Robert Récemment, une vague d’indignation déferlait contre la décision de détruire des mezzanines dans certaines écoles de la commission scolaire de Sherbrooke. Un non sens pour tous. Neurosciences Archives - Apprendre, réviser, mémoriser Pourquoi exiger des élèves qu’ils retiennent des choses alors qu’on n’a rien fait pour les aider à mémoriser ? Comment “jouer” avec l’oubli ? Expliquer aux élèves comment le cerveau et la mémoire fonctionnent La mémoire (ou plutôt les mémoires) n’est pas un stock d’éléments pour se rappeler des souvenirs.

Les erreurs sont des opportunités d’apprendre et de créer ! Un message à passer à tous grâce à ce film d’animation magique ! – Animation Land Ce film d’animation est une fabuleuse façon de faire comprendre à tous que les erreurs sont des chances d’apprendre et de penser différemment pour mieux créer ! C’est ce que vont découvrir ce grand-père et son petit-fils dans la transmission d’un savoir essentiel : l’art de fabriquer des nuages ! Magique ! Crédits : Yezo Xue, Tom Lecher, Ringling College of Art + Design Sur le même thème Faire une carte mentale 1) Qu’est-ce qu’une carte mentale ? (ou carte heuristique) Ton cerveau pense en images et en couleurs… Quand tu entends « maison », qu’est-ce qui te vient à l’esprit ? Le mot « maison » ou l’image d'une / de ta maison ? C’est généralement une image en couleurs qui nous vient à l’esprit !

sans titre 3 semaines de galère. Pourtant la période était courte, 5 semaines. Je n'avais plus envie d'aller à l'école. Me retrouver dans cette classe était pesant. Je rentrais chez moi complètement vidé. Je hurlais sur mes enfants à la moindre incartade, incapable de faire preuve de patience devant le pot de chocolat encore sorti après le gouter, ou un manteau négligemment posé sur le sol en plein milieu de l'entrée… L'apprentissage vicariant 1. L'apprentissage vicariant pourrait correspondre, dans le contexte scolaire, à ce que l'enfant peut apprendre en marge du discours du maître proprement dit : en regardant faire et en écoutant ceux qui savent faire ou encore, par extension, en analysant la production de ceux qui savent faire. Bien que la réalité de ce processus particulier ne soit niée par personne, celui-ci est cependant mal connu et généralement considéré comme marginal.

Se tromper, à quoi ça sert ? On commet tous des erreurs et on subit tous des échecs, même si on aimerait les éviter. Mais à quoi servent-ils ? Qu’en fait notre cerveau ? Comment être à l’écoute de ce qu’ils disent de nous ? Dans La Tête au carré, l’émission scientifique de France Inter, Mathieu Vidard entouré d’un philosophe, Charles Pépin, d’un neurobiologiste, chercheur au C.N.R.S, Emmanuel Procyk et d’un journaliste, Sébastien Bolher a fait le point sur le rôle et la perception de l’échec. À quoi ça sert de se tromper ?

Voici les règles fondamentales pour concevoir et réaliser une carte heuristique efficiente 1 La feuille de papier est utilisée dans le format paysage. La feuille de papier sera orientée dans le sens panoramique, car nous avons une vision plus large que haute.

Related: