background preloader

Conférence EMI 2017 : risettes et reset - prof' doc'

Conférence EMI 2017 : risettes et reset - prof' doc'
La présentation de l’Emiconf 2017 en donne les objectifs, après une introduction classique sur l’augmentation des outils et instruments numériques et la nécessité de former des citoyens dans une nouvelle société marquée par ce développement. « L’enjeu est ainsi d’assurer à chaque élève une éducation aux médias et à l’information qui soit une voie d’accès efficace aux savoirs et un vecteur de leur partage et que chaque enseignant puisse contribuer à cette éducation. » Il s’agit d’associer l’ensemble des disciplines d’enseignement pour « faire le point sur les questions d’éducation aux médias et à l’information ». Le ridicule de la transversalité, ou la verticalité subie En avril 2016 était annoncé le plan national de formation pour l’année scolaire 2016/2017 [4], avec, dans une rubrique « L’école à l’ère du numérique », l’item « Éducation aux médias et à l’information », avec pour objectif de former les personnes ressources. Oubliée l’information-documentation, lors de cette conférence.

http://profdoc.iddocs.fr/spip.php?article62

Related:  Actualités (Educ nationale, colloques, APDEN, etc.)A voir a lireProgrammes et référentiels, réformepagatou

Circulaire de rentrée 2017 Préambule En 2012, la France a fait le choix de s'engager en faveur de la jeunesse et la refondation de l'École est devenue alors l'une des priorités de l'action publique. Cinq ans après, l'engagement, la volonté de tous les acteurs du système éducatif ont permis d'atteindre cet objectif. Pour construire une école qui offre les mêmes chances à tous, les actions nécessaires ont été engagées avec détermination. Priorité à l'école primaire, réforme du collège, rénovation des enseignements et de l'évaluation des acquis des élèves, renforcement de la formation des enseignants et personnels d'éducation, refondation de l'éducation prioritaire, renforcement de l'attractivité de l'enseignement professionnel, mise en place des parcours éducatifs ou encore développement du numérique éducatif : l'ensemble de ces mesures sont nécessaires pour permettre à chaque élève de construire progressivement un parcours cohérent, souple et sécurisé répondant à ses besoins et à ses aspirations.

Le smartphone devient-il le nouveau « crayon-livre » de l’élève ? – Veille et Analyse TICE Il y a eu la calculatrice électronique, y aura-t-il le smartphone dans la trousse de l’élève ? Rappelons d’abord la Loi : Article L511-5 Créé par LOI n° 2010-788 du 12 juillet 2010 – art. 183 (V) qui dit : « Dans les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, l’utilisation durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur, par un élève, d’un téléphone mobile est interdite. » La formulation de ce texte est évidemment pleine d’interprétations (téléphone mobile, mais quid des fonctions déconnectées par exemple, des usages par wifi local etc.…). Pour enrichir le propos, la question de la protection de la santé des jeunes est abordée par les artefacts visibles mais pas par la question fondamentale de la nocivité plus globale de l’ensemble des dispositifs permettant de communiquer à distance, aussi bien sûr pour ce qui est des ondes que pour ce qui est des contenus et des modes d’usage de ces contenus. A suivre et à débattre

Certification des compétences numériques - Projet de cadre de référence des compétences numériques pour l'école et le collège Un projet de cadre de référence des compétences numériques comportant un référentiel et une échelle des niveaux de maîtrise pour remplacer le B2i. Le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture ainsi que les nouveaux programmes confortent la place du numérique dans les enseignements et les pratiques éducatives. Les activités d'apprentissage permettent aux élèves de développer des connaissances et des compétences, mais aussi d'élargir leur compréhension des enjeux du numérique. Dans ce contexte, un nouveau projet de cadre de référence a été élaboré en 2016. Il rassemble et organise de façon progressive et selon 5 domaines spécifiques, les 16 compétences numériques développées de l'école élémentaire à l'université ainsi que dans le contexte de la formation continue des adultes. Il a vocation à remplacer le B2i qui disparaît à l'école et au collège à la rentrée 2016-17 mais perdure au lycée jusqu'à la rentrée 2017-18.

Recettes Bretonnes Des recettes de far breton (de la recette classique aux plus originales) j’en ai déjà fait quelques-une. Retour à la simplicité avec la recette du far aux pommes : ça […] Je suis une grande fan du gâteau breton qu’il soit nature ou revisité. Nouveaux programmes : L'EMI, un changement de société ? L’apparition de l’Education aux Médias et à l’Information dans les programmes du Collège 2015 suscite de nombreuses questions de la part de mes collègues documentalistes ou professeurs. Mais l'EMI est plus qu'une demande institutionnelle. Elle correspond à un changement de société... L’EMI apparaît donc comme une demande institutionnelle face aux changements sociaux auxquels est confrontée l’école. Les programmes de Cycle 4 présentent ainsi l’EMI : "L’éducation aux médias et à l’information (EMI) ne s’ajoute pas aux disciplines, mais se trouve en interdépendance avec elles: l’EMI irrigue tous les champs du savoir. Cependant, elle met en œuvre des compétences et connaissances spécifiques selon les domaines du socle.

Préparer la rentrée 2017 11 662 postes supplémentaires à la rentrée 2017 Les progrès réalisés par les élèves dépendent largement de la formation de ses enseignants et de la régularité des apprentissages. C’est pourquoi des écoles dédiées ont été créées et que de nombreuses mesures ont été prises pour améliorer le remplacement. D’autre part, les carrières des enseignants ont été rénovées suite au protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) et de nombreux postes créés. Tout savoir sur les postes supplémentaires à la rentrée 2017

Panorama des médias sociaux 2017 Déjà la dixième édition de mon panorama des médias sociaux. Quand j’ai publié la première version en 2008, je ne me doutais pas que ces plateformes sociales allaient s’emparer du web et complètement modifier l’équilibre des forces de l’époque. Et pourtant… nous sommes en 2017 et les plateformes règnent en maitre sur le monde numérique. Si le panorama n’a pas beaucoup changé par rapport à celui de 2016, les annonceurs peinent à se conformer à ce nouveau contexte mobile-first. Je vous propose de faire le point sur les dernières tendances et pratiques à adopter. [APDEN] Des avancées stoppées net ! Christophe Prochasson nous a invités à présenter nos réflexions sur la place du professeur documentaliste dans l’enseignement secondaire et nous a assurés de son intérêt pour le discours critique de l’association face à la situation actuelle, avec une volonté certaine de faire évoluer les choses de manière constructive. Nous sommes revenus sur des éléments positifs, ainsi la mise en place du Référentiel de compétences des métiers du professorat et de l’éducation de 2013 et de la reconnaissance du domaine d’enseignement de la culture de l’information et des médias. Mais nous ne pouvons que constater et déplorer, malgré ces signes encourageants, l’effacement progressif de la mission d’enseignement du professeur documentaliste. Nous revenons sur le manque de reconnaissance de notre mission pédagogique par notre hiérarchie nationale, IGEN-EVS, et, par répercussion, notre hiérarchie locale, IPR-EVS et chefs d’établissement.

L’acidité en médecine chinoise=====> acidité Beaucoup de problèmes de santé sont dus à un déséquilibre acido-basique. Ce déséquilibre acido-basique provient de surcharges d’acidité dans le corps que notre organisme n’est pas capable d’éliminer Normalement notre corps est capable de conserver l’équilibre acido-basique en utilisant des systèmes tampons qui permettent d’éliminer le surplus d’acidité du corps. Notre corps utilise les reins et les poumons pour éliminer les acides.

L’éducation aux médias et à l’information La responsabilisation des personnes par le biais de l’éducation aux médias et à l’information (MIL) est un prérequis important au développement d’un accès équitable à l’information et à la connaissance mais aussi à la mise en avant de systèmes d’information et médiatiques pluralistes, indépendants et libres. L’éducation aux médias et à l’information reconnait le rôle primordial de l’information et des médias dans notre vie quotidienne. Elle est au cœur de la liberté d’expression et d’information parce qu’elle permet aux citoyens de comprendre le fonctionnement des médias et d’autres moyens d’accès à l’information, d’en évaluer le contenu avec un esprit critique et de prendre des décisions raisonnées en tant qu’utilisateurs ou créateurs d’information et de contenu médiatique. L’éducation à l’information et l’éducation aux médias sont souvent considérées séparément.

Forum du numérique "Vos enfants, les médias et Internet" - CLEMI À l’heure de la multiplication des écrans, les parents se posent de multiples questions sur le rapport de leurs enfants aux médias et à l’information. Le CLEMI organise les 10 et 11 janvier à Lyon un forum du numérique « Vos enfants, les médias et Internet » à destination des familles. >> Programme provisoire du forum À l’occasion de cet événement seront proposés : Entrer dans les communs par la prise en compte des pratiques des élèves – Inter CDI L’avènement du Web 2.0 a vu un accroissement des pratiques informationnelles des élèves1. Parmi celles-ci, deux nous amènent à penser la notion de Commun : le copier-coller et la consultation de Wikipédia. Dès 2009, dans le sillon de Nicole Boubée2, notre profession a réfléchi à la pratique du copier-coller en situation d’apprentissage3. Désormais, l’utilisation d’un document de collecte est légitimée, valorisée. Un basculement de regard s’opère sur l’activité de copie, passant d’une appropriation abusive à une pratique qui permet l’acquisition de connaissances.

Related: