background preloader

Le Web sans Google?

Le Web sans Google?
Le français propose d'indexer les contenus et les rassemble par «réseaux d'intérêts». Depuis dix ans, Google s'impose sur Internet. L'exploration du Web commence souvent par son moteur de recherche. Mais une nouvelle génération de services essaie aujourd'hui d'imaginer le Web après Google. En 2009, on a assisté à la montée en charge du site de microblogging Twitter, sur lequel les internautes publient de brefs messages informatifs et partagent des liens auprès d'une communauté d'abonnés. Pour offrir cela au plus grand nombre, il a fallu repenser la manière dont on navigue sur Internet. Politique, mode, shopping... «Pearltrees est alimenté par tous. Related:  Pearltrees in the French Medias

Perles de S.I.Lex ? Serait-ce une perle de silex ? (en fait, du silex rubané poli). Krzemień pasiasty kula. Par Adam Ognisty. CC-BY-SA. Source : Wikimedia Commons. Dans la jungle foisonnante des services 2.0 et des médias sociaux, il en est vers lesquels on se tourne d’abord pour leur esthétique et leur élégance, plus que pour leurs fonctionnalités. Il faut dire que Pealtrees est un outil assez atypique, situé quelque part entre les bookmarks sociaux et la cartographie heuristique, qui propose de fournir aux internautes les moyens d’ « éditer » par eux-mêmes le web en construisant sous la forme d’arbres de perles des parcours de page en page. Pearltrees est une start-up française et je vous conseille d’aller faire un tour sur le blog Cratyle.net de Patrice Lamothe, son CEO, où il développe la vision qui est à l’origine du projet et notamment la critique d’une certaine conception du web 2.0 : La démocratisation de la création n’a cependant pas entrainé la démocratisation de l’accès aux contenus. J'aime :

Pearltrees, ou la fixation et la classification du web Un service indispensable est né il y a bientôt un an, un service qui se propose en toute simplicité de révolutionner notre approche d'internet. Ce service, c'est Pearltrees, et en tant qu'utilisateur forcené depuis sa création, il me semble qu'il est temps de faire partager mon avis qui, une fois n'est pas coutume de ma part, sera à la limite du dithyrambe. Partons pour une petite exploration tant du service que de l'entreprise, jeune pousse française située dans le XIème arrondissement de Paris. "Créez le monde de vos intérêts" Pearltrees se propose de vous permettre d'archiver et de classifier un nombre infini de pages web, par l'intermédiaire d'une interface visuelle épurée. Le service a également été créé dès le départ dans une optique collaborative et "d'amélioration du web" . Vidéo de présentation de Pearltrees : stockage & partage Votre future mémoire subjective du web Un bon service se caractérise par une interface ergonomique, simple tout en étant flexible. Défauts de Pearltrees

Are any of these the Web's next big thing? Internet start-up ventures ply their wares at LeWeb conference in ParisEntrepreneurs hope their innovations can match success of Twitter or FacebookInventions range from Wi-Fi bathroom scales to 3D instant messengers Paris, France (CNN) -- With more than 2,000 Internet movers and shakers, the LeWeb conference in Paris is an ideal spot for start-up ventures to hoping to attract the investment and attention that will propel them to Twitter or Facebook-style success. A series of stalls across the venue -- a giant arts complex converted from a disused morgue -- saw fresh-faced entrepreneurs demonstrating gadgets and applications they insisted will change the way we interface with the Internet. These might just be the inventions that everyone will be talking about next year or they could simply slip below the radar. While most insisted they could generate genuine revenue for their start-ups, others were more even-handed about their prospects. "Will it be successful? Netvibes

Pearltrees, la Perliculture de vos Bookmarks - Japonation sur LePost.fr « It’s rare to look at a bookmarking tool and feel convinced that it’s going to win a design award. » Tels sont les mots que Dana Oshiro de Readwriteweb US utilisa pour décrire Pearltrees, l’outil de visual bookmarking made in Paris, qui a pour but de nous recommander du contenu en fonction de nos intérêts. Sur l’interface (Flash), chaque page bookmarkée est représentée par une bulle (appelée perle). L’adoption de Pearltrees se déroule en trois etapes: Tout d’abord, vous devez installer des outils qui vous permettent de bookmarker facilement. A côté de la perle centrale qui vous représente (elle contient votre avatar), il y a une petite bulle bleutée. Le big picture de Pearltrees, c’est l’intelligence collective qui émane d’une telle organisation humaine de l’information. Parlons tout d’abord mobile: Lorsque l’on voit une telle interface, avec toutes ces perles qui flottent en apesanteur, on a plus envie de manier les perles manuellement plutot qu’à coups de clics. Source

Stribe tisse des réseaux sociaux à façon Un outil simplissime permettant à toute entreprise de créer de son propre réseau social sur son site web : voilà ce que propose la jeune pousse française Stribe. Une bonne idée toute simple, qui lui a d'ailleurs permis d'être lauréate de la StartIUp Competition, un concours d'entreprises innovantes, qui comptait une quinzaine de start-up finalistes, lors de la conférence Web ?09. Une grand-messe organisée par Loic Le Meur (notre interview vidéo), qui rassemblait acteurs de l'Internet et investisseurs à Paris en décembre dernier. Joli début pour la jeune entreprise, créée en mars 2008 par trois anciens de Sciences Po, Potytechnique et l'Institut Telecom, qui ont levé 400 000 ? Concrètement, Stribe propose une application qui permet à une marque de créer et d'implanter un mini réseau social sur son site Internet. Résultat: avec Stribe, le site devient un lieu d'échange : les internautes peuvent échanger entre eux, et laisser des communautaires sur le site.

Emparez-vous du Web Avec Pearltrees ! 01net. le 30/09/09 à 18h23 Mais que se cache-t-il derrière l'énigmatique Pearltrees ? Composé de pearl (perle) et de trees (arbres), ce mot a de quoi susciter les interrogations… Apparu en mars 2009, ce service en ligne permet littéralement de représenter « son Web » sous la forme d'un arbre de perles. Après inscription au service, l'utilisateur a en effet accès à un espace personnel dans lequel il peut matérialiser chaque URL du Web qu'il a consultée par une perle. Mais comme une petite vidéo vaut mieux qu'un long discours, je vous propose de jeter un œil à celle-ci : Pearltrees est bien plus qu'un service en ligne. Un site pour aller au-delà du bookmarking social Pearltrees va plus loin qu'un site de bookmarking social. Pour utiliser Pearltrees, il suffira de créer un compte et de télécharger un plug-in. Emilie Ogez Emilie Ogez est responsable du marketing et de la communication au sein de XWiki, membre des Explorateurs du Web et auteur de plusieurs blogs.

Pearltrees : un concurrent à Google ? Nous les geeks… on aime les outsiders. Et comme tout ceux de notre génération (ou presque), nous étions « Fans » des premiers Macbooks et iMac. Fans car cela était contraire à la suprématie du géant Microsoft. Maintenant qu’Apple atteint une taille critique, c’est à son tour de subir les foudres de la presse et des « geekous » que nous sommes sur divers aspects de la politique Steve Jobienne. Il en va de même pour Google qui au début avait tout les suffrages (contrairement à ses rivaux de l’époque tels que : Altavista ou Yahoo!) et qui maintenant subit le courroux vengeur de sa super-puissance. Et bien pour toutes les personnes qui suivent de près ou de loin mon compte Twitter, vous avez pu remarquer mon attrait en janvier dernier pour une startup française qui porte le drôle de nom de : Pearltrees. Pearltrees se définie comme étant un moteur de recherche communautaire et humain à la fois. En effet, si demain je dois faire une recherche google et que je tape le mot : Hello !

Robert Scoble and pearltrees's Twitter Chatter Back-and-Forth on Pearltrees est ouvert! ? Cratyle.net L’alpha publique de pearltrees est en ligne, stabilisée, ouverte. Ce n’est bien sur qu’un premier pas vers la vaste communauté d’éditeurs du Web que j’appelais de mes vœux dans le précédent billet. Mais c’est un pas véritable, je crois. Plusieurs centaines d’éditeurs bâtissent en ce moment leur propre Web. Je reviendrai souvent sur cette carte humaine en train de se construire, sur son sens et peut-être sur son rôle dans le développement du Web. A quoi pearltrees sert-il en général? La question se discute en ce moment dans de forts bons billets et continuera je l’espère très longtemps à se discuter. A quoi pearltrees pourrait-il vous servir, à vous, aujourd’hui, en particulier? 1- A organiser la carte de votre Web. 2- A guider vos amis ou vos lecteurs. 3- A vous laisser guider. … un Web auquel je ne peux que vous inviter à contribuer! Tags: pearltrees; édition du web

Une page d’accueil comme bureau virtuel ! | Actualités WEB 2.0 e Posté le janvier 22, 2010 par Brice Quelle est la page d’accueil qui s’affiche lorsque vous lancez votre navigateur ? Gardez l’information pour vous, elle est souvent très personnelle ! La page de recherche de google dans bien des cas, une page plus informative dans d’autres. Dans le style de Netvibes ou iGoogle, voici Symbaloo. Personnellement, ça m’a conquis : Plusieurs zones (qui correspondent à des thématiques) réparties sur une grille donnent accès à tous types de services : News, webmails, recherches, favoris, RSS, … A la façon d’Apple dans l’iphone, derrière un icône peut se cacher une application en ligne ou un raccourci vers un site favoris. Une fois configuré votre « bureau », un autre onglet vous propose les actualités en images !

Web : la fin des moteurs de recherche? : LesInrocks.com Le web 2.0 a fait naître un paradoxe : la multiplication des contenus en ligne n’a pas entraîné la démocratisation de l’accès à ces informations. Au contraire, face au trillion de pages web disponibles, le système Page Rank de Google, c’est un peu l’éclairage à la bougie. Si les agrégateurs de type Del.icio.us, les systèmes de flux et les réseaux sociaux présentent à différents niveaux des alternatives enthousiasmantes, les visions futuristes de la recherche et de l’organisation de l’information sur la toile semblent s’organiser autour d’un paradigme d’apparence simple : l’homme ou la machine ? Les algorithmes complexes du web sémantique constituent un premier élément de réponse. Twine en est l’exemple le plus probant, fournissant à ses utilisateurs une information sur mesure établie d’après une analyse de leurs recherches personnelles. Mais si ce web automatisé est excitant, la nécessaire récolte d’informations sur l’internaute par un système centralisé peut apparaître gênante.

Le nouveau Pearltrees, tactile et collaboratif en temps réel Le site français de sélection et de partage des perles du web a profité de la conférence LeWeb10 pour présenter une nouvelle version que son CEO, Patrice Lamothe qualifie de « révolutionnaire ». Première nouveauté, la fonction tactile, qui offre une expérience assez bluffante mais le véritable gap technologique pour Pearltrees s’appelle « Team »: la possibilité de créer en temps réel avec un nombre illimité d’utilisateurs un même bouquet de perles. Une dimension collaborative qui donne un nouveau sens à cette solution ludique de partage d’informations. Pour rappel, la start-up a opéré une 3ème levée de fonds de 1,3 millions d’euros avant l’été (après 1 million en 2008, 1,2 millions en 2009). Entretien avec Patrice Lamothe, CEO de Pearltrees

Related:  sources dossier sur le site Pearltreesaide