background preloader

Mindmap et Dys

Sylvie Cèbe : un outil pour apprendre aux élèves à comprendre. Depuis plusieurs années, Sylvie Cèbe et Roland Goigoux ont organisé une recherche sur l'apprentissage de la compréhension des élèves de 8 à 13 ans, en collaboration avec 250 enseignants, avec l'optique de mettre au point des outils pour la classe. En effet, depuis que les évaluations internationales sont publiées, on sait à la fois que l’école fait bien son travail pour 80% d'élèves, mais qu’on constate des différences d’efficience précoces et cumulatives. Au CE2, 4% ne maîtrisent pas le décodage, 15 à 20% ont du mal à comprendre. En 6e ou aux journées de la JAPD, 20% ont une compréhension défaillante. L’écart entre les ZEP et les hors-ZEP est d’environ 8 points, l’écart passe à 15 points quand on regarde l’écart de performance entre les enfants de cadres et les enfants d’ouvriers. Quand on observe les pratiques des enseignants, on voit qu’ils se calent sur le niveau moyen de la classe, ne différencient que dans les aides personnalisées ponctuelles ou en réduisant le nombre de tâches.

Cepec Documentation-Dyslexie La loi sur le handicap de février 2005 a provoqué un changement lent et progressif de la prise en compte de la difficulté des élèves dans les classes. En effet, si cette réalité de la gestion de la difficulté n’est pas nouvelle, elle s’est complexifiée par l’accueil des élèves en situation de handicap qui ,à l’intérieur du groupe classe, vivent des difficultés dues à un trouble spécifique des apprentissages provoquant des « limitations » dans les activités de la classe et dans la construction des compétences . Ce dossier vous donne les éléments premiers de compréhension d’une situation de handicap due à un trouble spécifique du langage écrit, de la lecture et de ses automatismes, la dyslexie ,à laquelle peuvent s’associer d’autres troubles des apprentissages . Liliane Tur, formatrice CEPEC Textes officiels Dyslexie, dysorthographie, dyscalculie (2 fichiers) Rapport de l'INSERM, 2010 A propos de l'enfant dysphasique et de l'enfant dyslexique. Sites externes Documents utiles à télécharger.

Guide de survie du prof face aux élèves dys Apprendre à lire et à écrire | Comment les enfants apprennent à lire et à écrire | Les chemins de la lecture | Monde On dénombre aujourd’hui environ 3 000 langues différentes sur Terre, mais seules 200 d’entre elles s’écrivent. Un milliard d’êtres humains ont le chinois pour langue maternelle. L’anglais et l’espagnol sont les langues maternelles de 400 millions de personnes respectivement. Les différentes manières d’écrire On distingue deux manières d’écrire. Stefan Siebers enseigne l’hébreu à l’Université de Düsseldorf. La langue chinoise a recourt à des idéogrammes. Les phases d’apprentissage de l’écriture Pour apprendre notre alphabet latin, les enfants passent par plusieurs phases : pour commencer, ils doivent apprendre que l’écriture ne consiste pas à dessiner de quelconques signes mais qu’elle sert à retenir un sens. Ensuite, les enfants doivent comprendre que notre système d’écriture repose sur des signes arrêtés que sont les lettres. Les enfants qui apprennent l’hébreu et l’hindi développent très vite une conscience phonologique : ils reconnaissent les structures de la langue. Barbara Fuchs

Ressources pour scolariser les élèves handicapés - Modules de formation à distance pour les enseignants Les trois premiers modules mis en ligne concernent les élèves porteurs de troubles des apprentissages, de troubles envahissants du développement ou de troubles du spectre autistique, ou les élèves ayant des troubles des comportements et des conduites. D'autres seront élaborés ultérieurement afin de répondre le plus largement possible aux besoins des enseignants. Troubles des apprentissages (TSA) Face aux troubles des apprentissages, il n'y a pas de réponse commune, chaque enfant est unique. Les troubles de ces élèves peuvent être liés à une dyslexie/dysorthographie, une dyspraxie, une dyscalculie, un T.D.A.H (trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité), ou à des troubles des fonctions exécutives (trouble de la planification, du traitement séquentiel, et de la mémoire de travail). 1er module : scolarisation des élèves présentant des troubles des apprentissages (TSA) Troubles envahissants du développement (TED) Troubles des conduites et des comportements

Aider l'élève Dyslexique : Conseils pouvant être donnés aux enseignants Conseils pouvant être donnés aux enseignants Conseils généraux - Placer l’enfant à un endroit adapté dans la classe, près de l’enseignant, au premier rang, si possible à côté d’un élève sans difficultés scolaires et/ou d’un bon copain qui sera prêt à l’aider. - Apporter des redondances, des aides visuelles, multiplier les supports (auditifs, visuelles …), favoriser la manipulation (pictogrammes, étiquettes …) : utiliser une approche multisensorielle autant que possible - Etre patient face à la lenteur de l’enfant dyslexique - Veiller à le valoriser dès que possible afin que l’élève ait une image positive de lui-même. - Organiser régulièrement des rencontres parents/enfant pour faire des points sur l’évolution de l’enfant (lien vers fixer des objectifs) - Favoriser la compréhension et donner du sens aux apprentissages (ex : expliquer la raison pour laquelle il est nécessaire d’apprendre des choses par cœur) Ce qu'il faut veiller à respecter - Ai-je bien progressé par petites étapes ?

Dépistage et Diagnostic : DYScernons les enfants DYS | AEMO13 On dénombre six troubles DYS qui apparaissent au cours du développement de l’enfant et persistent à l’âge adulte : la dyslexie et la dysorthographie, la dysphasie, la dyspraxie, les troubles d’attention avec ou sans hyperactivité, les troubles spécifiques du développement des processus mnésiques et la dyscalculie. Ces différents troubles sont innés et peuvent avoir de grandes répercussions sur la vie scolaire, professionnelle et sociale des enfants qui en sont atteints. C’est pourquoi le repérage, le dépistage et le diagnostic sont primordiaux pour que la prise en charge de ces enfants soit la plus précoce possible. Ces troubles entraînent une gêne significative qui peut être repérée par les professeurs des écoles ou par les parents de l’enfant. En effet, certains signes sont évocateurs de troubles comme, par exemple, des difficultés de positionnement des lettres et des sons dans le mot en fin de classe préparatoire. Le dépistage consiste à faire passer des tests rapides à l’enfant.

Lecture Romans Histoire à quatre voix Pistes de travail Lecture des quatre voix Comparaison des voix 1 et 2 Questions Janus, le chat des bois La liste des fournitures Pistes de travail Mots croisés 1 Mots croisés 2 Mots croisés 3 ORL : Nom ou verbe ORL : Noms propres et noms communs Vocabulaire Les fantômes de Belleville Fiche 1 Fiche 2 Le nom L'adjectif qualificatif Grammaire et conjugaison Étude des procédés Évaluation La reine des fourmis a disparu Ali Papa La petite pierre de Chine Un Noël noir et blanc La fugue Pas de whisky pour Méphisto On a volé mon vélo L'assassin habite à côté On l'appelait Tempête Le coupeur de mots Les Minuscules Fiche 1 Fiche 2 Cherchez le Minuscule... L'oeil du loup Lecture de l'implicite Bandes dessinées Astérix étude d'une couverture Astérix : étude d'une page Astérix (évaluation) Boule et Bill Puzzles de lecture Bout de paille Le couteau de cuisine Le mot juste Le pot de terre Vous êtes sur

Pascal PERRAT de la dyslexie a la creativite. Un cancre génial témoignages conseils De la dyslexie dyslexie à la créativité Je ne suis allé à l’école qu’à 6 ans, du fait de la guerre... Jusque là, j’étais un enfant heureux. Je ne savais pas que j’allais devenir un cancre… C’est lorsque j’ai dû apprendre à lire, écrire et compter, que je les choses se sont gâtées. Pourtant, au début, j’ai essayé. J’aurais tant aimé être parmi « les bons élèves », tant voulu que mes parents soient contents de moi. Peine perdue, cette pédagogie dont je ne comprenais pas les règles, était hermétique pour moi. À dix ans, vu mon niveau, pas question d’entrer en 6e. À cette époque, la dyslexie était encore méconnue. Je connus vexations et brimades, gifles et punitions. Une blessure de plus aurait suffi a transformer mon désespoir en pathologie. Les mots qui chantaient m’enchantaient. C’est dans cet esprit que j’ai traîné mon cartable et mes blouses réglementaires de pensionnats publics en pensionnats privés, censés me « dresser » . Là aussi j’ai essayé. Bien sûr, je n’ai pas obtenu le CAP.

Related: