background preloader

Frédéric Lordon @ Arrêt sur image

Related:  La logique économico-médiatique

Aller plus loin Indice actuel : 14aTélécharger le PdfPrésentation également disponible :auf Deutsch, in English, en Espanol, in het Nederlands Économie Distributive en quelques pages Économie Équilibrée et Évolutive Les gens de droite y trouvent plus de liberté d’initiative que dans le libéralisme, les gens de gauche plus de solidarité que dans les États socialistes, les écologistes peuvent enfin concilier développement et décroissance. À la jonction du libéralisme et de l’intérêt collectif, l’Économie Distributive, Économie Équilibrée et Évolutive, véritable alternative au capitalisme, est la pierre angulaire de la sortie de la crise économique et financière. Utopique au premier abord, elle est pratiquement plus facile à mettre en oeuvre que n’importe quel programme de droite ou de gauche. 1. 2. Chaque mois, on comptabilise les biens et services qui seront fabriqués et mis en vente pour le consommateur final, on calcule la valeur que cela représente et on fabrique l’argent qui correspond. 3. 4. 5.

Frédéric Lordon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Frédéric Lordon Frédéric Lordon en août 2011. Frédéric Lordon est un économiste et philosophe français d'inspiration spinoziste[1] né le . Biographie[modifier | modifier le code] Élève de l'École nationale des Ponts et Chaussées (promotion 1985) et de l'Institut supérieur des affaires (promotion 1987)[3]. Il soutient sa thèse de doctorat en 1993 à l'EHESS avec le sujet : Irrégularités des trajectoires de croissances, évolutions et dynamique non-linéaire. Ses travaux comportent notamment un programme de recherche spinoziste en sciences sociales[5] et en sociologie économique[6]. Il mobilise et réinterprète le conatus spinozien et, ce faisant, se dégage de l'emprise du structuralisme althusserien pour réintroduire la dimension de l'action des individus-sujets au cœur des rapports sociaux, au cœur des sociétés[9]. Il participe au Manifeste d'économistes atterrés[10]. Interventions dans Le Monde diplomatique[modifier | modifier le code]

La dette ou la vie ! Première partie. Il faut rassurer les marchés ! Il faut sauver notre triple A ! Il faut des plans de rigueur, on n’ a pas le choix ! Voila la chanson dominante aujourd’hui. Mais d’où vient la dette ? En France le service de la dette est le premier budget de l’État, avant celui de l’Éducation Nationale. A Liège, le CADTM propose des alternatives et milite pour un audit citoyen de la dette publique. Un reportage d’Antoine Chao et de Daniel Mermet. Programmation musicale : The Clash : "I fought the law" Site internet du CADTM : www.cadtm.org Illustration : Honoré Daumier, "Gargantua" Bibliographie : "Les dettes illégitimes - Quand les banques font main basse sur les politiques publiques", de François Chesnais (Raisons d’agir, 2011). "La dette ou la vie", de Eric Toussaint et Damien Millet (Aden, 2011). "Le piège de la dette publique", ATTAC (Les liens qui libèrent, 2011). "La finance imaginaire", de Geoffrey Geuens (Aden, 2011).

Kid Congo Powers sort une nouvelle vidéo, alors on en a profité pour discuter avec lui Pour leur nouveau clip, Kid Congo & The Pink Monkey Birds ont choisi le morceau-titre de leur dernier album, Haunted Head, sorti sur In The Red Records. La vidéo a été réalisée par Rob Parrish, le réalisateur de leur précédent clip, « Rare As The Yeti », et on peut y apercevoir tout un tas de figures de Washington DC, comme Ian Svenoinius, Victoria Gaitán, Alberto Gaitán, Ryan Hill, Baby Alcatraz, ainsi que le tout nouveau membre des Pink Monkey Birds, Mark Cisneros. À l'âge de 9 ans, Kid Congo Powers avait déjà une visions très précise de ce que devait être le rock & roll. Il a aujourd'hui 53 ans et rien n'a changé de ce côté là : « Tu dois proposer quelque chose d'excitant aux gens. » C'est tellement simple que des tas d'abrutis passent à côté ou font semblant de ne pas comprendre. « Pas besoin d'être calé en musique. Peu de personnes dans la scène rock peuvent se vanter d'avoir un CV aussi impressionnant que celui de Kid Congo. Photo de Nick Zinner

Le FMI de DSK était prêt au remplacement du dollar comme monnaie de réserve internationale ! Face à la déstabilisation monétaire internationale, il est urgent d'instaurer, en substitution du dollar, une nouvelle monnaie de réserve internationale et de référence des échanges internationaux, afin de préserver les économies réelles des nations des fluctuations de la monnaie, de l’économie et de la politique États-Unienne. Le 1er novembre 2007, en pleine crise des subprimes, DSK prend les fonctions de directeur général du Fonds Monétaire International (FMI). « Le FMI est une organisation regroupant 184 pays. Il a pour mission de promouvoir la coopération monétaire internationale, de garantir la stabilité financière, de faciliter les échanges internationaux, de contribuer à un niveau élevé d’emploi et à la stabilité économique et de faire reculer la pauvreté. » Jusqu’en 1971, le dollar a été admis par les accords de Bretton Woods comme unité de compte et de réserve internationale équivalente à un poids constant d’or à raison de 35 dollars pour une once.

F Lordon, les medias et la crise - 2 L'Arrêt sur images du 15 juillet a connu une suite sous forme d'échange, par blogs interposés,entre Nicolas Cori et Frédéric Lordon. La crise financière dans les médias: pourquoi Frédéric Lordon a stratégiquement tort, parce qu’il a politiquement La réponse de Frédéric Les 2 semblent partager la même analyse sur le capitalisme financier ;ils divergent totalement sur la tactique face à la presse et aux médias.Pour NC, "FL ne va pas dans les médias dominants pour des mauvaises raisons, ce qui a pour effet de voir ses idées peu ou mal reprises, d’avoir très peu d’influence sur le débat politique et aucune sur les politiques publiques". Extrait de la réponse de Frédéric Lordon : L’inanité des formats en miettes "Et puis il y a la décrépitude intellectuelle.

La dette ou la vie ! (II Bravo pour l’émission ! Le morceau de rap diffusé aujourd’hui se trouve sur l’album "Prise de conscience collective", le titre c’est "quelle dette " interprété par Keurgui. En 2011, Dakar, la capitale du Sénégal, accueille le 8ème Forum social mondial (FSM), espace ouvert de construction d’alternatives à la mondialisation libérale. C’est dans ce cadre que le CADTM et le mouvement hip-hop sénégalais se sont mobilisés afin d’apporter leur contribution "pour un autre monde possible". Avec la question de la dette comme fil rouge, cette collaboration a donné naissance à l’album "Prise de conscience collective", qui réunit 19 groupes et artistes sénégalais, certains connus, d’autres moins, mais provenant tous des "ghettos" de la banlieue de Dakar. Cet album a pour but de sensibiliser les populations, à partir des réalités vécues localement, aux mécanismes de la dette et des plans d’ajustements structurels qui détruisent depuis 30 années les économies du Sud. Kel Dette ?

INFOGRAPHIE. Les terrifiants effets du manque de sommeil La privation de sommeil est dangereuse. Un nombre d'heures de sommeil réduit, volontairement ou non, a des effets délétères sur tout votre corps. D'ailleurs, une étude publiée l'an dernier a démontré que même un petit manque à gagner de sommeil — moins de six heures par nuit durant une semaine — nuisait directement à plus de 700 gènes du corps humain. Infographic by Alissa Scheller for the Huffington Post. Après une seule nuit... vous avez plus d'appétit et moins de satiété. Avec la newsletter quotidienne du HuffPost, recevez par email les infos les plus importantes et les meilleurs articles du jour. vous êtes plus susceptibles aux accidents. votre apparence n'est pas au mieux, pas plus que vos aptitudes interpersonnelles. vous êtes plus susceptibles d'attraper un rhume. Pendant votre sommeil, votre système immunitaire libère des protéines appelées cytokines, dont certaines favorisent le sommeil. vous perdez de la masse cérébrale. vous devenez plus émotif. Après un certain temps...

La crise financière dans les médias: pourquoi Frédéric Lordon a stratégiquement tort, parce qu’il a politiquement raison Commençons d’abord par examiner la thèse de Lordon. Que dit le chercheur ? Que les médias sont le vecteur de l’idéologie dominante, et que, depuis des années, un seul discours économique a eu droit de cité : celui de l’orthodoxie libérale, qui promeut dérégulation financière, libéralisation du commerce et inégalités salariales. Et que les voix dissidentes n’étaient pas entendues. Cependant, la crise financière de l’automne 2008 a changé la donne. La réalité a montré que ce système ne fonctionnait pas. les Pascal Salin qui continuent à louer le libéralisme et accusent l’Etat d’être les responsables de la crise (notamment pour avoir encourage les subprimes)les Nicolas Baverez qui, sonnés, tentent de rafistoler le système, en disant que tout le libéralisme n’est pas à jeterles Elie Cohen qui retournent leur veste et, après avoir milité pour leur privatisation, louent les nationalisations des banques. Mais Lordon a presque toujours refusé ces invitations. ASI résume cela ainsi :

Critique des médias, critique dans les médias Comme on pouvait l’attendre d’un événement de cette magnitude, la crise fait des dégâts bien au-delà des limites de son ordre, et si les agents de l’économie sont évidemment les premiers à souffrir, l’onde de choc atteint des lieux d’une autre nature, et menace de faire des victimes d’une autre sorte. Ainsi, par exemple, l’univers confiné et soigneusement verrouillé des économistes académiques est-il devenu un champ de tir où les noms d’oiseau volent bas. Il est vrai que, à l’exemple de Robert Lucas [1], dont on ne tirera pas un mot de regret quelle que soit l’ampleur des destructions, il faut un moral de vainqueur pour continuer de soutenir les hypothèses de parfaite rationalité des agents et d’efficience des marchés qui, ayant fait depuis tant d’années le charme particulier de la théorie néoclassique (dominante), ont désormais à peu près autant d’attrait qu’une méduse au milieu d’une baignoire. La diversité interne des médias, ou la critique réduite aux interstices

Related: