background preloader

Conférence Lyon 2017 : Le grand défi de l’EMI

Conférence Lyon 2017 : Le grand défi de l’EMI
Dans une culture numérique qui invente de nouvelles façons de trouver, produire, partager l’information, le défi est essentiel : être agi ou devenir acteur ? subir ou participer en toute lucidité à la société de la connaissance en train d’advenir ? C’est l’enjeu de l’Education aux Médias et à l’Information (EMI) : une finalité essentielle de l’Ecole depuis la loi de Refondation qui doit être portée par tous les acteurs et toutes les disciplines. A Lyon, du 9 au 11 janvier 2017, une conférence nationale a tenté de faire le point et de tracer des directions : enseignants, formateurs et experts ont croisé pratiques et réflexions pour aider les élèves à trouver leur place dans la culture numérique, de façon active, critique et responsable. Echos de la 1ère journée… Enjeux démocratiques Eduquer à l'incertitude Adhérer aux valeurs de la République Affronter les mutations de l'information Apprendre la citoyenneté en action Favoriser l’apprentissage de valeurs : en pratique, comment faire ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/01/12012017Article636198026178011017.aspx

Related:  Qu'est-ce que l'EMI ?Numérique et citoyennetéCultures numériques, EMIPrésentation PNF EMI IAN 16/02/2017

Conférence Lyon 2017 : Quand l’EMI transforme l’Ecole Pour ou contre le numérique ? La question ne se pose même plus : le numérique est là, il constitue désormais notre milieu de vie. La question désormais est bel et bien : le numérique comment ? Identité et citoyenneté numérique — Enseigner avec le numérique Le site web Pédagogie numérique en action est un espace qui « a pour objet de faciliter les initiatives mises en œuvre pour assurer la réussite du virage au 21e siècle » notamment dans le domaine de l’éducation à l’ère numérique. Il s’adresse plus particulièrement aux écoles et aux conseils scolaires de langue française de l’Ontario. Outre les documents de fondement et autres écrits de référence, le site met tout particulièrement en valeur le jeu éducatif iCN, identité et citoyenneté numérique. Disponible en version primaire (élèves de la 3e à la 6e année) et en version secondaire (élèves de la 7e à la 10e année), cet outil ludique et éducatif interactif s'organise en 7 modules ayant trait au monde du numérique : données, identité, littératie, transactions, éthique, dépendance et discrimination. Chaque module est composé de 15 questions de type vrai ou faux ou à choix multiples.

Cultures numériques à l’école : par delà l’incertitude, quelle question ? A la deuxième conférence nationale Cultures numériques, éducation aux médias et à l’information tenue en ce début de semaine à l’Ifé-ENS de Lyon[1], la conférence inaugurale de Dominique Boullier, directeur du Social media lab de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, a appelé à une réflexion sur Eduquer à l’incertitude, un paradoxe amplifié par le numérique. Il adésigné les trois composantes de l’incertitude informationnelle d’aujourd’hui comme la prolifération, l’horizontalité et la haute fréquence, composantes amplifiées toutes trois par le numérique qui instaure un changement de régime médiatique. Pour Dominique Boullier, la responsabilité de l’école, qui enseigne et entraîne depuis longtemps, consiste désormais à éduquer à l’incertitude, par une pédagogie du pluralisme fondée sur l’exploration et non pas sur les réponses fournies par le(s) moteur(s) de recherche. La dernière table ronde de la conférence a questionné le renouvellement de la forme scolaire à l’ère du numérique.

Conférence EMI 2017 : Nouveaux enjeux, nouveaux dispositifs ? A des adolescents immergés dans la culture numérique il convient d’apprendre à nager : l’Education aux Medias et à l’Information (EMI) est ainsi devenue un impératif pédagogique pour tous. Comment aider les élèves à résister aux possibles manipulations et désinformations du web ? Comment favoriser une démarche active de publication en ligne ? Comment former les enseignants eux-mêmes à ces nouvelles finalités et à ces nouveaux dispositifs ? Exemples de réponses dans un atelier de la conférence nationale « Cultures Numériques et de l'Éducation aux Médias et à l’Information » qui se déroule à l’ENS-IFE de Lyon du 9 au 11 janvier 2017. Face au complotisme Culture numériques et EMI : "Nous ne sommes pas des Digital Natives" Qu’on se le dise : “Les Digital Natives n’existent pas ! ” Anne Cordier le clame haut et fort lors de la conférence nationale “ Cultures Numériques et de l'Éducation aux Médias et à l’Information” organisée à l’ENS-IFé de Lyon (9 et 10 janvier 2017). Il faut arrêter de véhiculer ce concept de “Digital Natives” et s’intéresser aux pratiques hétérogènes des élèves. Il faut aussi développer la littératie numérique en stimulant la curiosité, le plaisir et non la peur du web. Selon Anne Cordier, cette croyance (popularisée par Marc Prensky) qui est encore largement partagée a un double impact négatif.

L’élève hacker de son apprentissage : savoir connecter ses neurones – Ludovia Magazine Share Tweet Email Les inscriptions à Eidos 64 sont ouvertes ! La prochaine édition d’Eidos64 se tiendra le mercredi 25 janvier 2017, à Lons (matin) et Lescar (après-midi), sur le sujet « L’élève hacker de son apprentissage : savoir connecter ses neurones ». Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Comment lutter contre le complotisme ? Alors que N Vallaud Belkacem participe le 9 février à journée d'étude "Réagir face aux théories du complot", comment les enseignants font-ils pour éduquer les élèves face au complotisme ? Lionel Vighier est invité par la ministre à présenter ses pratiques pédagogiques. Mais dès septembre dernier, le Café pédagogique l'avait interrogé sur ce point. Ecoutons le... Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ?

Conférence EMI 2017 : risettes et reset - prof' doc' La présentation de l’Emiconf 2017 en donne les objectifs, après une introduction classique sur l’augmentation des outils et instruments numériques et la nécessité de former des citoyens dans une nouvelle société marquée par ce développement. « L’enjeu est ainsi d’assurer à chaque élève une éducation aux médias et à l’information qui soit une voie d’accès efficace aux savoirs et un vecteur de leur partage et que chaque enseignant puisse contribuer à cette éducation. » Il s’agit d’associer l’ensemble des disciplines d’enseignement pour « faire le point sur les questions d’éducation aux médias et à l’information ». Le ridicule de la transversalité, ou la verticalité subie En avril 2016 était annoncé le plan national de formation pour l’année scolaire 2016/2017 [4], avec, dans une rubrique « L’école à l’ère du numérique », l’item « Éducation aux médias et à l’information », avec pour objectif de former les personnes ressources. Oubliée l’information-documentation, lors de cette conférence.

Bruno Devauchelle : Avec le numérique prendre en compte le contexte Le transfert des pratiques pédagogique du numérique d'un enseignant à l'autre, d'une classe à l'autre, d'un établissement à l'autre est quelque chose de difficile et même d'impossible si l'on s'en tient à la stricte reproduction de la pratique présentée. La multiplication des ressources en lignes présentant le scénario pédagogique, ou la fiche de préparation et de conduite du cours ou encore les films qui témoignent de ces pratiques ne sont semble-t-il pas toujours suffisants pour permettre un transfert avancé et précis. Certains diront que les documents fournis sont imparfaits et que les explications données par celui qui les fait laissent dans l'implicite nombre de paramètres à prendre en compte. Il est pourtant une dimension qui semble prépondérante pour expliquer cela : le contexte. Plans globaux et réalités de la classe Les moyens numériques peuvent donner l'illusion qu'une solution peut s'appliquer à tous.

Youtube, de la culture pop à l’éducation populaire Une ressource pédagogique fiable ? La vidéo en ligne est un support omniprésent dans le monde numérique des adolescents. Sur Youtube, de plus en plus de vulgarisateurs passionnés utilisent la plateforme pour diffuser leur savoir auprès d’un large public.

Citoyenneté et numérique — Enseigner avec le numérique Un serious game pour le citoyen numérique L'Isoloir vise notamment à « inviter les jeunes de 14 à 18 ans à faire l’expérience de l’action citoyenne… pour changer le monde ensemble » et à « porter sur la place publique les opinions des jeunes sur les grands débats de société ». Le jeu s'appuie sur un mécanisme de vote évolutif permettant à l'internaute de modifier son opinion tout au long du parcours réflexif. Dans la première phase du jeu Citoyenneté et numérique (après inscription ou en accès anonyme), l'application invite les adolescents à exprimer leur avis sur 5 sujets liés au numérique : maîtrise du numérique, régulation de l'Internet, identité (s) numérique (s), liberté d'expression, géolocalisation. Le jeu leur propose ensuite de « se documenter », c'est-à-dire consulter des ressources supplémentaires afin de compléter leurs connaissances sur le sujet et le cas échéant revenir sur le vote déjà effectué (modification ou confirmation).

« Hoax » : l’instit qui apprend à ses élèves à devenir des détectives du Web Sur la vidéo du youtubeur Hygiène mentale (voir ci-dessous, à partir de 5 min 29), les enfants ont les yeux cachés derrière des masques rigolos en papier journal. Au tableau, la maîtresse leur montre une photo : on semble voir des supporters se battre dans les tribunes d’un stade. A leurs côtés, un homme en slip brandit une pelle. « Alors, qu’est-ce que vous pensez de cette image ? » les interroge Rose-Marie Farinella, enseignante. Capture de la photo montrée au tableau

Culture numérique et citoyenneté mondiale : quels enjeux pour l’École ? 1L’École n’a pas seulement pour mission de construire des savoirs et des savoir-faire, elle participe à la formation du futur citoyen. Dans un contexte de mondialisation, les finalités civiques et culturelles de l’École se trouvent réinterrogées, en lien avec le déclin des états-nations et les médiacultures de masse qui se mettent en place à l’échelle mondiale (Jacquinot, 2010). Les technologies numériques occupent une place prépondérante au sein de ces nouvelles pratiques culturelles et sociales, particulièrement pour les adolescents qui ont un usage intensif d’Internet et des réseaux sociaux.

Related:  Conférence EMI 2017