background preloader

Fact-checking, bots et « push revival » : les stratégies des médias d’info pour 2017

Fact-checking, bots et « push revival » : les stratégies des médias d’info pour 2017
Par Gautier Roos, France Télévisions, Direction de la Prospective Comme chaque année, l'Institut Reuters a sondé 150 cadres officiant dans des médias d'information pour publier son rapport sur les tendances médiatiques à venir. A travers 24 pays, l’étude offre un panorama détaillé des éditeurs du monde entier, des enjeux auxquels ils font face, et donne des clés sur leur façon d’envisager l’avenir. Modèle économique, nouveaux usages, opportunités éditoriales : voici donc un condensé des grandes tendances de l’information pour 2017. 2016 aura marqué une révolution copernicienne pour les médias d'infos internationaux. Fragilisés économiquement, ils doivent aussi composer avec une méfiance toujours plus accrue chez les jeunes. Qui avait prévu que Snapchat, longtemps demeurée une interface où l'on s'envoyait des photos éphémères, ferait aujourd'hui la pluie et le beau temps sur les médias d'info, en particulier chez les jeunes ? Restaurer une relation d'équilibre entre plateformes et éditeurs

http://www.meta-media.fr/2017/01/11/fact-checking-bots-et-push-revival-les-strategies-des-medias-dinfo-pour-2017.html

Related:  Information et désinformationFacebook - bulles de filtres - algorithmesComplotisme - hoax - intox - detoxNouvelles pratiques

Les grandes tendances 2015 de l’info Par Diane Touré, France Télévisions, Direction de la prospective. Le Reuters Institute for the Study of Journalism a publié le 16 juin dernier son rapport annuel sur la consommation d'information en ligne. L'étude, réalisée à partir d'un sondage YouGov auprès de 20 000 personnes dans douze pays, montre comment la consommation d'information continue d'évoluer. L’Instant Detox de franceinfo : l’émission de fact-checking 100% réseaux sociaux Julien Pain, rédacteur en chef des modules @franceinfo, a accepté de m’emmener sur un des tournages de l’émission L’instant Detox diffusée sur la nouvelle chaîne d’info du service public, mais pas que. Ce nouveau module de fact-checking en direct contient dans son fond et dans sa forme tellement de révolutions qu’on ne pouvait pas ne pas vous en parler. L'interview est à écouter ci-dessous, dans son intégralité : Interactivité, Mojo, multi-support et multi-diffusion

Les algorithmes de recommandation Nous vous invitons à découvrir le principe de fonctionnement des algorithmes de recommandation, ceux utilisés pas les grandes plateformes de vente du Web qui vous disent ce qu’ont acheté les autres acteurs ou qui vous enferment dans une bulle informationnelle. Nous nous concentrons ici sur les aspects techniques et auront sans doute d’autres occasions de considérer des aspects sociétaux, comme l’importance de la recommandation sur les résultats d’élections. Nous avons demandé à Raphaël Fournier-S’niehotta, spécialiste de ces algorithmes, de nous en dire plus.

Actualités - Former l'esprit critique des élèves Comment définir l'esprit critique ? Esprit critique - Jérôme Grondeux par eduscol Approche globale de l'esprit critique Le développement de l'esprit critique est au centre de la mission assignée au système éducatif français. Présent dans de nombreux programmes d'enseignement, renforcé par l'attention désormais portée à l'éducation aux médias et à l'information, le travail de formation des élèves au décryptage du réel et à la construction, progressive, d'un esprit éclairé, autonome, et critique est une ambition majeure de l'Ecole. Préciser ce que l'on entend par « esprit critique » est donc un enjeu central, à l'heure de réflexions nombreuses sur le complotisme, mais plus largement encore, sur les dangers d'embrigadements des consciences de natures variées.

Franceinfo tente le fact-checking en direct (et sur Facebook) Diffuser un micro-trottoir... en direct sur Facebook Live. La nouvelle chaîne de télévision Franceinfo, récemment épinglée par @si pour avoir relayé une fausse alerte attentat et pour avoir diffusé des directs en différé, se lance dans la "détox" en direct sur Facebook. Quarante-cinq minutes pendant lesquelles un journaliste interroge des passants pour "voir leur réaction" face à de fausses informations provenant, généralement, de la fachosphère. Une tentative audacieuse et innovante, mais un problème de droit à l'image. Cela s'appelle l'Instant Détox, c'est innovant, et ça donne un peu le tournis.

Un algorithme est un éditorialiste comme les autres. Bon je m'étais pourtant promis de ne pas en rajouter une couche sur toute cette histoire de bulle de filtre et de rôle des algorithmes / réseaux sociaux / faillite de la presse dans l'élection de Donald Trump qui, pendant qu'on discute du rôle de Facebook dans son élection et de la manière dont il gère son compte Twitter est en train de nommer tranquillou des suprémacistes comme conseillers stratégiques sans que ni la valeureux Barak ni la non-moins valeureuse Hilary ne s'en émeuvent outre-mesure. Bref. (Source) Je ne voulais plus en parler de cette histoire de bulle de filtre mais que voulez-vous voilà plusieurs jours que ma bulle de filtre ne me renvoie que des articles sur la bulle de filtre prouvant donc ipso facto l'existence d'une bulle de filtre (en tout cas de la mienne). Alors bien sûr, les algorithmes trient l'info (c'est même un peu pour ça qu'ils ont été inventés) et permettent donc d'accéder à certaines infos car comme il y a trop d'infos il faut bien se résoudre à choisir.

Faits alternatifs, fake news, post-vérité… petit lexique de la crise de l’information Théorie selon laquelle l'émotion et la croyance comptent désormais plus que les faits Post-truth, en anglais, fut le mot de l'année 2016, selon l'Oxford Dictionnary. Il se rapporte, explique la publication britannique, aux « circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d'influence sur l'opinion publique que ceux qui font appel à l'émotion ou aux croyances personnelles ». Si Ralph Keyes consacrait déjà un livre au sujet en 2004 (The Post-truth Era), c'est véritablement avec la campagne britannique sur le Brexit et la campagne présidentielle américaine que l'expression s'est démocratisée. L'idée ne va pas sans poser de soucis : elle peut laisser croire que la vérité était auparavant chose acquise, au moins comme valeur. 🔗 Partager cet élément :

De l'info à l'intox public De l'info à l'intox created using Breast Cancer Awareness template published by vpatigniez Bulle de filtres Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La bulle de filtres (anglais : filter bubble), ou bulle de filtrage, est un concept développé par le militant d'Internet Eli Pariser. Il désigne l'état dans lequel se trouve un internaute lorsque les informations auxquelles il accède sur Internet sont le résultat d'une personnalisation mise en place à son insu. À partir des différentes données collectées sur l'internaute, des algorithmes vont silencieusement sélectionner les contenus qui seront visibles ou non par lui. Le terme de « bulle de filtres » renvoie à l'isolement produit par ce mécanisme : chaque internaute accède à une version différente du web, il reste dans une « bulle » unique et optimisée pour lui.

Facebook change de nouveau son algorithme pour moins mettre en avant les informations douteuses Les pages publiant des messages identifiés par Facebook comme « trompeurs » seront moins visibles dans les fils d’actualité. Facebook a annoncé ce 31 janvier une nouvelle modification de la manière dont il classe les messages et les affiche dans le fil d’actualité de ses utilisateurs, qui vise à privilégier les messages « authentiques » au détriment des informations douteuses ou trompeuses. En pratique, Facebook va introduire de nouveaux critères pour déterminer si une page publie régulièrement des contenus trompeurs ou du spam. Pour établir ces critères, l’entreprise explique avoir examiné le fonctionnement de pages suspectées de publier du spam ou tentant de remonter artificiellement dans le classement de Facebook en sollicitant à outrance des « like » ou des partages. Elle en a déduit des critères qui s’appliquent généralement aux messages trompeurs, par exemple, le fait que pages qui les publient sont en moyenne plus souvent masquées par les utilisateurs.

Related: