background preloader

Recherche sérendipité désespérement [2/3]

Recherche sérendipité désespérement [2/3]
Ethan Zuckerman continue son analyse de la sérendipité en s'intéressant à notre manière de s'informer en ligne avant de revenir aux origines du concept. Suite de l’article d’Ethan Zuckerman autour du concept de sérendipité, qui peut être définie comme la capacité à découvrir des choses par hasard. Après s’être attardé dans la première partie sur les liens entre urbanité et sérendipité, l’auteur analyse ici la manière dont nous cherchons l’information en ligne et revient sur les origines du terme “sérendipité”. Les liens de cet article sont en anglais. Information en ligne: une chambre d’échos? En 1993, Pascal Chesnais, chercheur au laboratoire Médias du MIT, a conçu un logiciel appelé “Freshman Fishwrap”. L’universitaire Cass Sunstein considérait le “Daily Me” comme une menace plutôt qu’une promesse [PDF]. Je m’intéresse moins à la polarisation droite/gauche américaine qu’à la polarisation nous/eux au niveau mondial. Les réseaux sociaux comme mécanismes de sérendipité? Related:  Sérendipitéwhat does it mean ?

Recherche sérendipité désespérement [3/3] De quelles façons est-il possible de découvrir une ville en valorisant la sérendipité ? Le Web peut-il s'en inspirer, et si oui, comment ? Éléments de réponse d'Ethan Zuckerman dans cette dernière partie. Suite et fin de l’article d’Ethan Zuckerman autour du concept de sérendipité, qui peut être définie comme la capacité à découvrir des choses par hasard. Les liens de cet article sont en anglais. L’urbanisme au service de la sérendipité Si nous voulons créer des espaces en ligne qui encouragent la sérendipité, nous devons commencer par nous inspirer des villes. Le principal avocat du projet était Robert Moses, urbaniste à l’influence légendaire à l’origine d’une grande partie du système autoroutier new-yorkais. Dans ses critiques de la planification urbaine, Jacobs se demande pour qui, des gens ou des automobiles, la ville doit être conçue. S’il y a bien un principe général dans la conception des rues, c’est d’organiser l’espace pour minimiser l’isolation. Trouver un guide à ses errances

Recherche sérendipité désespérement [1/3] Trouver ce qu'on ne cherchait pas : un émerveillement permanent sur le web au doux nom de sérendipité. Retour au source du concept dans un feuilleton de trois parties : début du voyage dans les recoins de la ville. La sérendipité peut être définie comme la capacité à découvrir des choses par hasard. Start upper à succès, futur reponsable de recherche au MIT… Ethan Zuckermann est d’abord un fou de web qui y a trouvé la matrice de découvertes non voulues, ouvertures de l’esprit et nouveaux horizons… En un mot, des choses qu’il ne cherchait pas, trouvés par sérendipité. Pour explorer la profondeur de ce mécanisme, OWNI vous propose en un feuilleton de trois parties, un condensé d’une conférence sur le sujet, des origines des heureux hasards urbains jusqu’aux interconnexions aléatoires des réseaux. En mai 2011, Ethan Zuckerman clôturait la conférence CHI 2011 à Vancouver. Les liens de cet article sont en anglais. En 2008, la majorité de la population mondiale vivaient dans des villes.

What is Crowdsourcing? What is crowdsourcing? I didn’t know how to answer that question until 30 minutes ago when I Googled the term. And I learned that I have willingly taken part in crowdsourcing several times. Most recently, I obediently cast my vote for a co-worker’s 2-year-old to be the next face of Baby GAP. Today’s infographic takes a look at the practice of crowdsourcing projects: what it means, where the term originated, and how it works. As both consumers and professionals, what do you think about this practice? Share This Infographic Get Free Infographics Delivered to your Inbox Chercher faux et trouver juste : Serendipité et recherche d'information CIFSIC - Bucarest 2003 - Atelier D2 - «Communication et complexité » Animation : C. LeBoeuf / N. Pelissier Chercher faux et trouver juste, Serendipité et recherche d'information Résumé Merton définit la serendipité ainsi : "découverte par chance ou sagacité de résultats que l'on ne cherchait pas". Abstract Merton defines the serendipity as follows : «the faculty or phenomenon of finding valuable or agreeable things not sought for ». Mots clés : sérendipité, recherche d'information, technologies intellectuelles, entropie informationnelle Keywords : serendipity, information retrieval, informational entropy, intellectual technologies 1. 1.1 - Définition et origine de la sérendipité Pour cerner ce concept et appréhender le phénomène nous indiquons ci-dessous quelques exemples célèbres. 1.2 - Rechercher ou Rechercher 1.3 - Complexité - trouver une aiguille connue dans une botte de foin connue - trouver une aiguille connue dans une botte de foin inconnue - trouver où sont les bottes de foin 2. 3.

Vers la fin de la serendipité ? Résumé : la serendipité est cette faculté de trouver, forcément par hasard, des choses dont on ignore l’existence. Elle est incarnée sur le web par la multiplication des liens qui nous font naviguer d’idée en idée jusqu’à nous faire découvrir des choses qu’on aurait jamais cherché. Toutefois l’évolution des moteurs de recherche et sites de réseaux sociaux peut mettre le phénomène à mal : en proposant des résultats filtrés selon le profil social des individus, ils segmentent le web et sont à terme un danger pour la découverte et la propagation des idées. La serendipité, c’est la capacité à trouver quelque chose dont on ignorait l’existence sans le chercher spécialement. Le facteur humain car ce sont les individus qui tissent ces liens qui nous amènent de réflexion en réflexion, d’idée en idée. Aujourd’hui la manière dont nous recherchons l’information sur le web évolue radicalement. • Celui de rester enfermer dans un courant de pensée en ignorant ce qui se dit par ailleurs Google+

Personal branding Personal branding is the practice of people marketing themselves and their careers as brands.[1] While previous self-help management techniques were about self-improvement, the personal-branding concept suggests instead that success comes from self-packaging.[1] The term is thought to have been first used and discussed in a 1997 article by Tom Peters.[2] Personal Branding is essentially the ongoing process of establishing a prescribed image or impression in the mind of others about an individual, group or organization.[3] Personal branding often involves the application of one's name to various products. For example, the celebrity real-estate mogul Donald Trump uses his last name extensively on his buildings and on the products he endorses (e.g. Trump Steaks). History[edit] Personal branding, self-positioning and all individual branding by whatever name, was first introduced in 1937 in the book Think and Grow Rich[citation needed] by Napoleon Hill. Social Media[edit] Criticisms[edit]

La Serendipité n’exclut pas le contrôle : ou quelques règles pour contrôler le hasard dans les réseaux informels Tout le monde a conscience de la puissance des réseaux informels au sein d’une organisation. Mais leur coté informel inspire nombre de craintes légitimes car justement incontrôlable. On ne sait jamais ce qui va en sortir. Le concept de senrendipité illustre à merveille cet état de fait. Tout le monde rêve de conduire une Ferrari à condition de contrôler accélerateur, frein, et surtout le volant ! Sinon on est mieux avec sa Clio. Cette quadrature du cercle avait d’ailleurs été relevée par Gonzalo en réponse à cette note sur les portefeuilles d’innovation. Quelques règles à suivre donc… 1°) Un « besoin business » avant tout Vous désirez utiliser les réseaux informels pour dynamiser votre organisation, soit. - être suivi dans votre initiative car cela légitimera l’investissement de vos collaborateurs dans votre projet. - éviter le hors sujet, conséquence logique du « qu’est-ce qu’on attend de moi ». 2°) Liez formel et informel 3°) N’oubliez pas que l’informel est un moyen, pas un objectif

La sérendipité comme attention et la zemblanité comme mauvaise intention Image via Wikipedia Ceci est un passage inspiré de ma thèse, réécrit pour l’occasion pour le blog. Le document se trouve régulièrement confronté à des aléas communicationnels. Et il n’y a pas que des aspects négatifs puisqu’il est possible de trouver des documents pertinents et de pouvoir ensuite les exploiter correctement. Les découvertes sympathiques ne répondant parfois à aucun critère rationnel sont donc parfois plus profitables qu’après une collecte longue d’informations. La sérendipité comme potentialité de l’attention En cherchant de manière erronée, il est possible de trouver juste comme le montrent Olivier Ertzscheid et Gabriel Gallezot (1) avec la théorie de la sérendipité . La zemblanité, lieu des mauvaises intentions ou du manque d’attention La Zemblanité, terme forgé en référence à l’île de New Zemble, située aux antipodes de Serendip par William Boyd dans son roman Armadillo (5) , qualifie le fait de faire des découvertes malencontreuses.

CRM Customer Relationship Management La mise en forme de cet article est à améliorer(novembre 2017). La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ? Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Le détail des points à revoir est peut-être précisé sur la page de discussion. Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification. Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer la mise en forme d'un autre article. La gestion de la relation client (GRC), ou gestion des relations avec les clients, en anglais customer relationship management (CRM), est l'ensemble des outils et techniques destinés à capter, traiter, analyser les informations relatives aux clients et aux prospects, dans le but de les fidéliser en leur offrant ou proposant des services[1]. Une querelle linguistique[modifier | modifier le code] L'expression « gestion des relations avec les clients » est aussi utilisée[4].

Recherche sérendipité désespérement [2/3] by agnesdelmotte Aug 14

Related: