background preloader

Les métiers du marketing : le community manager - Social marketing

Les métiers du marketing : le community manager - Social marketing
Définition, missions, profil, salaire : faites le tour d'une profession marketing dans la rubrique des Fiches Métiers. Le community manager, également appelé " gestionnaire de communautés Internet ", " animateur réseaux sociaux ", " animateur de communautés web " ou encore " manager de communautés ", a pour objectif de rassembler les internautes dans des communautés autour d'intérêts communs comme des marques, des produits spécifiques ou encore des valeurs, et d'en assurer l'animation. Il définit l'éthique et les règles de la communauté et s'assure qu'elles soient respectées. La fourchette de salaire se situe entre 30 000 et 38 000€ pour un jeune diplômé, entre 38 000 et 50 000€ pour un cadre confirmé (source: Robert Half, étude des rémunérations en 2017). Ce salaire est dépendant de la taille de la société et de la stratégie marketing mise en place. Descriptif du poste "Le community manager doit connaître parfaitement le sujet ou le produit autour duquel gravite la communauté"

http://www.e-marketing.fr/Thematique/general-1080/Breves/Les-metiers-du-marketing-le-community-manager-256708.htm#VGeIqBdQCHRtZYhI.97

Related:  Semestre 2MercatiqueMercatique MMISecond semestreMMI Mercatique Semestre 2

[Fiche métier] Le data analyst Le data analyst représente un chaînon essentiel dans l'univers du Big Data. En transformant les données brutes en Smart Data (données qualifiées), il rend possible l'exploitation de ces masses gigantesques d'informations à des fins marketing. Seule une analyse poussée des données cross-canaux permet une prise de décision au plus près des besoins métiers. Les résultats sont communiqués sous forme de tableaux de bord ou de rapports interactifs. A l'issue d'une formation universitaire ou en école d'ingénieur à forte composante statistique, un data analyst Junior peut espérer une rémunération de 35 à 45 K€. Comment le géant Amazon écrase l'e-commerce français A quel point l'Américain domine-t-il réellement le marché hexagonal du commerce électronique ? Par quels leviers renforce-t-il son avance ? Enquête. Personne ne sait exactement combien Amazon, stéréotype du géant du Web qui ne communique jamais ses chiffres par pays, enregistre de ventes ou expédie de colis dans l'Hexagone. Toutefois, son emprise sur l'e-commerce français se resserre d'année en année. Le premier signe qui le révèle est son audience.

La stratégie d'Amazon décryptée par son DG Vous avez pris les rênes d'Amazon France il y a peu. D'un point de vue purement organisationnel, comment travaillez-vous avec la direction US ? Dans tous les pays où Amazon a fait le choix de s'implanter, la recette est la même. Nous misons tout sur le service et sur le soin apporté à la satisfaction de nos clients. Les relations que nous entretenons avec la direction américaine d' Amazon sont très naturelles et diffèrent peu de ce que j'ai pu connaître dans les autres entreprises au sein desquelles j'ai oeuvré. Webmarketeur Présentation Le webmarketeur élabore la stratégie commerciale et marketing de l'entreprise via Internet. Il doit identifier et qualifier les demandes du consommateur sur Internet, concevoir les réponses et les mettre en œuvre, gérer les retours et les réactions, fournir des rapports de synthèse et des analyses de résultats des actions.

Le paiement devient une part intégrante de l’expérience client Chez Starbucks, 4 paiements sur 10 sont réalisés via l’appli Starbucks aurait-il trouvé la recette pour faire décoller le paiement par mobile ? Un chiffre indique clairement que les consommateurs raffolent de son appli combinant carte de paiement et carte de fidélité : l’an dernier aux États-Unis, 1,2 milliard de dollars dormaient sur cette appli en attendant de servir à acheter un café latte ou un muffin. C’est plus que ne détiennent certaines banques de dépôt américaines ! Pourquoi autant d’argent est-il stocké sur l’appli Starbucks ? Car les clients de l’enseigne doivent d’abord l’alimenter avec leur carte bleue, à coup de recharges de 5, 10 ou 50 €.

S'il te plaît, dessine-moi un business model Que vous soyez une startup ou une entreprise établie, vous vous êtes sûrement déjà posé la question de votre business model. Est-il vraiment performant ? Durable ? Fragile ? Vous voudriez bien l’analyser, le tester et le comparer, mais ne savez pas comment faire. Le livre Business Model Generation , le best seller d’Alexandre Osterwalder et Yves Pigneur , représente une bonne base pour débuter. "Les GAFA sont les concurrents les plus dangereux pour les banques" Les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon), ainsi que les marques de grande conso, multiplient les initiatives pour intégrer le paiement dans l’expérience d’achat. Au point que les innovations ne semblent plus venir des banques… Patrice Bernard : Le phénomène n’est pas entièrement nouveau. La première version de Google Wallet, le système de paiement par téléphone mobile de Google, date de septembre 2011. Mais cela se concrétise effectivement en ce moment. Pourquoi ?

Reelevant : l'email marketing est mort ! Vive l'Email Intelligence La mort de l'email marketing : L'email doit évoluer, et cela passe par un changement de paradigme au sein des annonceurs et des marques. Tous prône une communication one-to-one, mais elle est encore rarement mise en oeuvre surtout dans l'email, qui accuse un retard abyssal sur ce point. Ils doivent prendre les choses en main, mais cela ne se fera pas tout seul, on doit leur donner le moyen de mener cette révolution. L'email marketing est mort et va laisser place à l'Email Intelligence.

Related: