background preloader

Plafond de la Sécurité sociale au 1er janvier 2017

Plafond de la Sécurité sociale au 1er janvier 2017

Le Fnal La contribution au fonds national d’aide au logement (Fnal) est due par tous les employeurs, quelle que soit la taille de l’entreprise. Cette contribution assure le financement de l’allocation logement. Fnal aux taux de droit commun Les employeurs ayant atteint ou franchi pour la première fois le seuil de 20 salariés au 31 décembre 2016 bénéficient pendant 3 ans du Fnal au taux de 0,10 % sur la rémunération versée dans la limite du plafond de Sécurité sociale. Pour en savoir plus sur le Fnal. Fnal : Fonds national d'aide au logement. Sécurité sociale : La Sécurité sociale est un service public, qui assure les travailleurs salariés, des travailleurs indépendants, des travailleurs non salariés et des salariés agricoles contre l'ensemble des risques sociaux.

Les taux de cotisations sociales au 1er janvier 2017 Comme en 2016, les taux de cotisations sociales évoluent peu en 2017. Le plafond de sécurité sociale, le SMIC, les cotisations vieillesse, l'assurance maladie, la GMP, le taux de l'AGS et les cotisations liées à la pénibilité sont théoriquement les seules modifications. Les taux de cotisations et contributions sociales sont présentés sous forme de tableaux. Les trois tableaux permettent de vérifier : le plafond de la sécurité sociale ;les charges sociales sur salaires ;les charges fiscales sur salaires. Le SMIC a été fixé à 9.76€ à compter du 1er janvier 2017 et le minimum garanti, qui sert notamment au calcul des minima sociaux, vaut désormais 3,54€ au lieu de 3,52€ en 2016. Le plafond de sécurité sociale pour 2017 Le montant du plafond mensuel de sécurité sociale pour 2017 a été officiellement publié au journal officiel du 13 décembre 2016. Cette modification ne change pas le plafond horaire de sécurité sociale qui reste fixé à 24€ (39 228 / 1608 h). Légende :

La déclaration sociale nominative (DSN) généralisée au 1er janvier 2017 Une transmission des données en un flux mensuel dématérialisé La DSN repose sur la transmission unique, en un flux mensuel dématérialisé, des données issues de la paie et de signalements d’événements comme : les déclarations des cotisations sociales, les attestations nécessaires au versement des indemnités journalières de sécurité sociale (maladie, maternité, paternité, AT-MP), les attestations d’employeur destinées à Pôle emploi en cas de fin de contrat, les déclarations et enquêtes mensuelles de mouvements de main d’œuvre, relevé mensuel de mission des employeurs de travail temporaire (RMM). L'obligation intermédiaire du 1er juillet 2016 Les salaires versés à compter du 1er juillet 2016 (échéances 5 / 15 août) ont donné lieu à l’établissement d’une DSN pour : La généralisation au 1er janvier 2017 Depuis le 1er janvier 2017, la DSN est généralisée à l’ensemble des entreprises au titre de la paie de janvier attendue pour les échéances des 5 et 15 février.

Réduction Fillon : les paramètres 2017 - Editions Tissot Réduction Fillon : modalités de calcul La réduction Fillon s’applique pour les salaires inférieurs à 1,6 SMIC, son niveau maximal étant atteint au niveau du SMIC. Elle se calcule par année civile en multipliant la rémunération annuelle brute par un coefficient de réduction. La formule de calcul du coefficient de la réduction Fillon est la suivante :(T /0,6) x [1,6 x (SMIC annuel / rémunération annuelle brute) - 1] Sachant que « T » correspond à la valeur maximale du coefficient (il s’agit de la somme des taux de cotisations à la charge de l’employeur dues au niveau du SMIC au titre des assurances sociales et des allocations familiales). Cette valeur varie selon que l’entreprise est assujettie à la contribution FNAL majorée de 0,50 % (20 salariés et plus) ou à la contribution FNAL de 0,1 %. Elle évolue à chaque changement de cotisations de Sécurité sociale et donc en 2017 avec la hausse des cotisations vieillesse et d’assurance maladie. Réduction Fillon 2017 : nouvelle valeur de T et du SMIC

Taux des cotisations sur salaires au 1er janvier 2017 La lettre P désigne le plafond de sécurité sociale. Aux prélèvements mentionnés dans le tableau s'ajoutent, le cas échéant, la complémentaire santé, le versement de transport, la cotisation additionnelle pénibilité, le forfait social (pour certaines sommes exclues de l'assiette des cotisations de sécurité sociale dont, dans les entreprises d'au moins 11 salariés, les cotisations patronales de prévoyance) et la contribution supplémentaire à l'apprentissage. (1) En Alsace-Moselle, s'ajoute à la charge du salarié une cotisation calculée sur la totalité du salaire dont le taux est de 1,50% au 1-1-2017. (2) L’assiette de la déduction forfaitaire pour frais professionnels est limitée à 4 plafonds annuels de sécurité sociale. (3) La contribution patronale chômage sera portée à 4,05 % au 1-10-2017. (4) Jusqu'au 1-10-2017, l’embauche en CDI d'un jeune de moins de 26 ans ouvre droit, sous certaines conditions, à une exonération temporaire de la contribution patronale chômage.

L’évaluation de l’avantage Dépenses réellement engagées Dans le cas d’un véhicule acheté, les dépenses réelles comprennent : l’amortissement du véhicule, toutes taxes comprises, sur 5 ans à hauteur de 20 % par an ; l’assurance ; les frais d’entretien (révisions, changement de pneumatiques, vidanges…) toutes taxes comprises. Si le véhicule a plus de 5 ans, le pourcentage de l’amortissement à retenir est de 10 %. Dans le cas d’un véhicule loué ou en location avec option d’achat, les dépenses réelles comprennent le coût global annuel de la location, auquel s’ajoutent l’assurance, les frais d’entretien toutes taxes comprises. La valeur de l’avantage en nature s’obtient en : appliquant au total ainsi obtenu le rapport existant entre le kilométrage parcouru par le salarié pour son usage personnel et le kilométrage total, et en ajoutant, le cas échéant, les frais de carburant utilisés pour l’usage privé et payé par l’employeur. Evaluation au forfait Pour un véhicule acheté : ou

Taux d'intérêt légal 2017 Le taux d'intérêt légal se décompose en deux taux différents. Voici les taux 2017, les pourcentages en vigueur et les règles de calcul applicables. Définition Le taux d'intérêt légal est un taux utilisé pour calculer le montant des intérêts dus en cas de retard de paiement d'une somme d'argent. Les règles de calcul du taux d'intérêt légal ont été modifiées en 2015. Deux taux différents sont ainsi mis en place à compter depuis 2015 : un premier taux est applicable aux créances des particuliers personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels ; le second taux est applicable à tous les autres cas (principalement aux entreprises). Les modalités de calcul du taux d'intérêt légal sont donc modifiées, avec l'instauration d'une nouvelle formule de calcul. Les conseils d'Eric Roig, directeur-fondateur de droit-finances.net Formule de calcul Pour calculer le montant des pénalités de retard, vous devez appliquer le taux (en pourcentage) au montant de la somme due. Mise à jour

Saisie sur salaire (ou rémunération) La plupart du temps, le montant du revenu saisissable se calcule à partir du cumul des salaires nets perçus au cours des 12 mois précédant l'acte de saisie. Le salaire net comprend les éléments suivants : Salaire (déduction faite de la CSG, de la CRDS et du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu)Majorations de salaire pour heures supplémentairesAvantages en nature À noter : lorsque le salarié reçoit des salaires de plusieurs employeurs, le revenu saisissable est calculé sur l'ensemble de ces sommes. Mais le revenu saisissable se compose également des sommes suivantes : Par ailleurs, les prestations familiales peuvent être saisies seulement dans certains cas et pour le paiement de certaines créances seulement. En revanche, certaines sommes ne font pas partie du revenu saisissable :

Calcul réduction Fillon 2017 les exemples de Rue de la paye Le changement des taux de cotisations du régime général (et d’autres régimes) à la Sécurité sociale à partir du 1er janvier 2017 modifie le calcul de la Réduction générale des cotisations patronales sur les bas salaires dite réduction Fillon. Cette dernière fait partit du dispositif Zéro charge Urssaf déployé en 2015. Voici des exemples de calcul réduction Fillon Charges sociales concernées par le calcul de la réduction Fillon Au niveau du SMIC, la quasi-totalité des charges patronales recouvrées par l’Urssaf entrent dans le dispositif : cotisations patronales maladie, maternité, invalidité/décès, vieillesse,cotisations patronales d’allocations familiales,contribution Fnal,contribution de solidarité autonomie (CSA).cotisations patronales accidents du travail / maladies professionnelles (AT/MP) Il est à noter que la réduction des cotisations AT/MP est limitée à 0,90% de la rémunération en 2017. Coefficient de la réduction Fillon Réduction Fillon = Rémunération brute annuelle x Coefficient

Procédure de transaction en matière de recouvrement de cotisations et contributions de Sécurité sociale Depuis le 18 février 2016, les employeurs peuvent, sous certaines conditions, adresser une demande de transaction au directeur de l’Urssaf afin de terminer une contestation en cours ou prévenir une contestation à naitre. Cette demande ne peut porter que sur des sommes non prescrites. Champ de la transaction (article L. 243-6-5 du code de la Sécurité sociale) Cette transaction ne peut porter, pour une période limitée à quatre ans, que sur : Conditions à remplir (article R243-45-1 du code de la Sécurité sociale) L’employeur doit être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement exception faite de la créance objet de la demande. Mise en œuvre de la transaction La réception, par le directeur de l’Urssaf, de la demande de transaction interrompt jusqu’à la notification de sa décision de ne pas transiger : Toutefois, les parties peuvent à tout moment abandonner la procédure. Effets de la transaction

TELEDEC - La différence entre EFI et EDI La différence entre EFI et EDI Le mode EFI L'EFI, ou Échange de Formulaires Informatisés, correspond à toutes les opérations réalisables directement sur l'espace professionnel du site impots.gouv.fr. Le mode EDI, ou EDI-TDFC L'EDI, ou Échange de Données Informatisée signifie que la DGFiP ne met pas à disposition des formulaires de saisie, et que l'entreprise doit donc soit faire appel à un module spécifique de télédéclaration dans un logiciel comptable, ou faire appel à un prestataire EDI agréé comme TELEDEC. Services disponibles par mode Comment s'organiser Nous vous recommandons de souscrire aux services gratuits proposés par le site des impôts, et pour la télédéclaration de la liasse fiscale, d'utiliser TELEDEC. Ressources utiles

Minimum garanti 2017 - Editions Tissot Minimum garanti 2017 : définition Le minimum garanti (MG) 2017 est la valeur de référence pour le calcul d’avantages sociaux et d’indemnités. Il est appliqué en métropole, dans les départements d’outre-mer et dans les collectivités d’outre-mer de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon. Il intervient notamment pour l'évaluation des avantages en nature nourriture dans le secteur des hôtels, cafés, restaurants (HCR). En effet, dans les HCR, l’évaluation de l’avantage en nature repas peut être effectuée : soit au réel ;soit forfaitairement, avec le minimum garanti comme valeur de référence. L’évaluation forfaitaire de l’avantage en nature repas est égale au montant du minimum garanti. Les règles d’évaluation diffèrent toutefois lorsque le salarié a le statut d’apprenti. Minimum garanti 2017 : règles de calcul Le MG peut également être porté à un niveau supérieur par décret. A compter du 1er janvier 2017, le montant du minimum garanti est porté à 3,54 euros.

Montant du SMIC 2017 Montant du SMIC 2017 : vérifier le niveau de salaire Le SMIC 2017 est la rémunération horaire minimum à assurer à vos salariés à partir du 1er janvier. La ministre du Travail a communiqué le nouveau montant du SMIC 2017. Une nouvelle fois, le SMIC ne bénéficiera d’aucun coup de pouce à la valorisation légale. Le montant du SMIC 2017 est de 9,76 euros brut de l’heure, soit 1480,27 euros bruts mensuel. Aucun de vos salariés ne doit percevoir une rémunération inférieure au nouveau montant du SMIC. Afin de vérifier que vos salariés perçoivent bien au minimum le SMIC, il faut que vous teniez compte du salaire de base et également de tous les compléments de rémunération versés en contrepartie du temps de travail effectif comme par exemple : Sachez que les primes et gratifications payées à certains moments de l'année, comme les primes de vacances et primes de 13e mois, sont prises en compte seulement le mois de leur versement, sans compensation possible d'un mois sur l'autre.

Le fichier des écritures comptables (FEC) Nature de l’obligation Lorsque la comptabilité est tenue au moyen de systèmes informatisés, le contribuable doit présenter ses documents comptables en remettant à l’administration une copie des fichiers des écritures comptables (FEC) sous forme dématérialisée, dès le début des opérations de contrôle (LPF art. L 47 A-I). Qui est concerné ? Sont concernées toutes les entreprises soumises à une obligation de présentation de documents comptables, qui tiennent leur comptabilité de façon informatisée et qui font l'objet d'une vérification de comptabilité : - entreprises relevant de l’impôt sur les sociétés ; - entreprises relevant de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC, des BNC ou des BA. L’administration admet cependant une dispense au profit des auto-entrepreneurs. Par ailleurs, les contribuables relevant du micro-BIC et du micro-BNC peuvent, à certaines conditions, remettre au vérificateur un FEC ne comportant qu’une récapitulation mensuelle des écritures comptables de recettes. 1.

Related: