background preloader

Français

Français
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le français est une langue indo-européenne de la famille des langues romanes. Le français s'est formé en France (variété de la « langue d’oïl ») et est aujourd'hui parlé sur tous les continents par environ 274 millions de personnes[1] dont 212 millions l'utilisant quotidiennement, dont 76 millions[2] à 77 millions[3] de locuteurs natifs. Actuellement, 77 millions d'élèves et étudiants s'instruisent en français dans le monde[5]. Elle est une des six langues officielles et une des deux langues de travail (avec l’anglais) de l’Organisation des Nations unies, et langue officielle ou de travail de plusieurs organisations internationales ou régionales, dont l’Union européenne. La langue française est un attribut de souveraineté en France, depuis 1992 « la langue de la République est le français » (article 2 de la Constitution de la Cinquième République française). Prononciation[modifier | modifier le code] Consonnes[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ais

Related:  TEKNETOSFrancophonie & OIFFrancophonie numérique

Langue Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition : langue et langage[modifier | modifier le code] Langue et dialecte[modifier | modifier le code] Il n'existe pas de critère strictement linguistique permettant de distinguer une langue d'un dialecte. Langue naturelle et langue construite[modifier | modifier le code]

Organisation internationale de la Francophonie • 2010 : 220 millions sur une population de 7 milliards, soit 3% (une personne sur 32) • 2050 : 700 millions sur une population de 9,1 milliards, soit 8% (une personne sur 13) • Estimé à 180 millions en 2000 et 220 millions en 2010, le nombre de francophones approchera les 700 millions en 2050 • 85% de ces francophones seront en Afrique en 2050 • Compte tenu des dynamiques démographiques (vieillissement au Nord), l’Afrique comptera plus de 90% des jeunes francophones de 15-29 ans en 2050. • L’avenir démographique de la francophonie reposera de plus en plus sur l’Afrique, et sera donc lié à des contextes nationaux davantage multilingues. Les tendances qui se dessinent en Afrique font état d’une croissance démographique élevée appelée à se maintenir. Plusieurs pays d’Afrique ayant le français comme langue d’enseignement, l’école représente un puissant levier favorable à l’augmentation des populations francophones.

Sommet de la Francophonie à Dakar : la ministre rwandaise Louise Mushikiwabo critique François Hollande La France et le Rwanda ont décidément des relations compliquées. La ministre des Affaires étrangères du Rwanda Louise Mushikiwabo a critiqué dimanche sur France 24 le ton paternaliste et directif qu'aurait selon elle adopté François Hollande ce week-end lors du sommet de la Francophonie, à Dakar. "Je trouve ça gênant qu’un président qui est avec ses pairs, ici, au sommet de la Francophonie ne vienne pas discuter avec eux, mais dicter ce qui devrait se passer dans leur pays", a-t-elle expliqué au micro de France 24, parlant d’une attitude "très inélégante". EN SAVOIR + >> François Hollande à Dakar : "L'Afrique est dans l'Histoire" "Qui décide de l’avenir politique des Africains ?"

La ferme-usine des 23 000 cochons suscite la révolte en Vendée - Les Sables d’Olonne (Vendée), reportage Des associations de défense de l’environnement aux côtés du syndicat de la Confédération Paysanne, des militants d’ATTAC et d’EELV en compagnie d’élus locaux marqués (très) à droite, des ostréiculteurs ou de simples riverains… Ils étaient près de 1 500 à défiler, samedi 4 avril, aux Sables d’Olonne – un appel « plus que largement entendu » selon Ouest France, qui a réalisé une vidéo de la manifestation. Tous ne portaient pas les mêmes revendications, mais un même adversaire les réunissait : le projet de maternité porcine de Poiroux.

Les nouveaux défis de la Francophonie - France Au-delà du développement de la pratique du français, l’OIF, sous Abdou Diouf, a pris un caractère plus politique, autour du partage des valeurs démocratiques et de bonne gouvernance. L’élargissement de l’organisation à un grand nombre d’Etats incite certains à revendiquer le recentrage autour d’un « noyau dur » de pays, au cœur du projet francophone. Car la « Francophonie » est devenue un projet politique, sous Abdou Diouf. Et ce projet est amené à concerner un nombre de personnes de plus en plus grand. La pratique du français en hausse, du fait de la démographie Le nombre de locuteurs francophones est aujourd’hui estimé à 220 millions de personnes.

Francophones de tous les pays, unissons-nous ! A l’occasion de la Journée internationale de la francophonie, nous souhaitons réaffirmer ensemble qu’une ambition francophone est résolument possible. Noire et blanche, maghrébine et latine, américaine et africaine, elle est même une promesse. Le monde nouveau qui s’annonce voit s’organiser des aires géoculturelles autour de langues centrales. Nous francophones, au même titre que les arabophones, les hispanophones, les sinisants et les lusophones, prenons pleinement conscience des potentiels de rayonnement, d’influence et aussi de solidarité qu’offrent les espaces linguistiques coordonnés. L’audience de TF1 touche un nouveau plus bas historique La première chaîne de télévision voit sa part d’audience tomber à 20,5% en mai, d’après les derniers chiffres publiés par Médiamétrie. Et si France 2 finissait par rattraper TF1. La Une vient de battre le record de sa pire audience depuis sa création il y a quarante ans, tandis que sa concurrente du service public, elle, continue sa progression.

Un Mauricien candidat à la présidence de l'Organisation Internationale de la Francophonie Francophonie la1ere.fr avec AFPPublié le 17/03/2014 | 15:50, mis à jour le 17/03/2014 | 16:06 L'Île Maurice va présenter la candidature de son ancien ministre des Affaires étrangères, Jean-Claude de l'Estrac, à la succession d'Abdou Diouf dont le mandat expire fin 2014 à la tête de l'Organisation Internationale de la Francophonie © ambafrance-mada.org Jean-Claude de l'Estrac, en janvier dernier à Madagascar, lors d'une rencontre avec Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la francophonie Jean-Claude de l'Estrac, actuel secrétaire général de de l'océan Indien, est le premier candidat déclaré à la succession d'Abdou Diouf qui devrait être entérinée lors d'un sommet à Dakar en novembre. "Toute une stratégie sera mise en place par le bureau du Premier ministre mauricien et le ministère des Affaires étrangères pour soutenir cette candidature" au poste de secrétaire général de l'OIF, a indiqué à l'AFP le ministre mauricien des Affaires étrangères, Arvin Boolell.

Related: