background preloader

De l'Antiquité à Google Maps, la cartographie miroir du pouvoir

Depuis l'apparition de la cartographie scientifique grâce aux Grecs à l'Antiquité, incarné par l'astronome Hipparque, la connaissance et l’intérêt cartographique ont évolué au fil des siècles. Retour sur une histoire qui illustre les avancés et les nouveaux défis des époques. Inventée par les Grecs à l'Antiquité, la cartographie a subi au fil du temps nombre d'évolutions : passant d'une approche scientifique à une conception religieuse, pour finir par être définie comme une science quasi-exacte. Au delà du progrès technique et scientifique qu'elle incarne, la cartographie est aussi et surtout un outil de domination politique et militaire essentiel aux jeux de pouvoir plus que d'actualité aujourd'hui. A lire : Comment Google dessine sa carte du monde La connaissance dans ce domaine s'est particulièrement illustrée au fil de quatre siècles, du globe de Benhaim, en 1492, à celui de Kiepert, en 1879, comme le montre cette vidéo réalisée par la BnF : L'imaginaire du Moyen-Âge Les Cassini.

https://www.franceculture.fr/histoire/de-lantiquite-google-maps-la-cartographie-miroir-du-pouvoir

Related:  Des cartes pour comprendre le mondeboisdamourGéographieCartes pour comprendre le monde

De la recomposition des espaces politiques en temps de guerre Partenaire du Forum « Guerre et politique », organisé à Paris le mois dernier par l’Université d’Auvergne et l’EHESS, The Conversation France publie toute cette semaine une série de textes issus de ces travaux qui mettent en perspective les nouveaux visages de la guerre. Amandine Gnanguênon (Université d’Auvergne) introduit, aujourd’hui, les enjeux liés à cette problématique qui, de la guerre en Syrie à la lutte antiterroriste dans le Sahel, est plus actuelle que jamais. L’État reste considéré comme la seule organisation politique légitime pour gouverner les populations, détentrice du monopole de la violence. Or, dans de nombreuses régions, pour certaines en proie à des conflits et des guerres récurrentes, ses services sont inexistants ou défaillants.

Qu'est-ce que Uber sait de nous ? L'application de VTC conserve désormais plus de données de géolocalisation. Uber a de plus en plus d'informations sur ses utilisateurs. Mais pour ces derniers, il reste difficile d'avoir accès à ses propres données. Imaginons. Vidéo. Comment le quotidien "Le Monde" cartographie le monde ? Trois cartographes répondent à Diploweb.com. Clair, pédagogique, utile . Pourquoi faire des cartes géopolitiques sur une page entière d’un quotidien ? . Berné par une fausse info, un ministre pakistanais menace Israël d’une riposte nucléaire Les adolescents ne sont pas les seuls à ne pas savoir distinguer le vrai du faux en ligne. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff Il n’y a visiblement pas qu’une majorité d’adolescents américains incapables de distinguer le vrai du faux en ligne. Il y a aussi le ministre de la défense du Pakistan. Khawaja Asif a réagi à un article datant du 20 décembre sur lequel il est tombé vendredi qui affirmait qu’Israël avait menacé le Pakistan de frappes nucléaires.

Puissance Terme étymologiquement confondu avec la notion de pouvoir (en anglais, les deux, issus du vieux français, sont d’ailleurs identiques : Power). La puissance est une capacité à agir, cette notion peut être synonyme de quantité, ou de force mesurable (par exemple avec les moteurs), elle est donc aussi un « pouvoir ». Néanmoins, tous les acteurs ayant le pouvoir ne sont pas puissants, à l’inverse tous les acteurs dotés d’une certaine puissance n’ont pas forcément le pouvoir au sens régalien du terme (confondu avec l’Etat, la puissance étatique ou publique). La notion de puissance ne fait pas partie du vocabulaire courant de la géographie, elle n’est d’ailleurs souvent pas abordée ou rapidement développée par les dictionnaires de géographie (Renard, 2005) - cependant, l’idée de puissance ou de grande puissance est inscrite depuis longtemps dans les programmes du Secondaire. A l’inverse, la notion de puissance est centrale dans les relations internationales (R.I).

Comment Le Monde cartographie la planète Les Cafés géographiques ont bénéficié le mercredi 8 février 2017 d’une soirée exceptionnelle dans l’auditorium du journal Le Monde. Delphine Papin, chef du service infographie au Monde, Flavie Holzinger et Francesca Fattori, journalistes-cartographes en charge de la partie internationale, nous ont parlé des enjeux qu’il y a à concevoir et à réaliser – souvent dans l’urgence – des cartes pour ce prestigieux quotidien du soir. Ces trois journalistes sont proches des Cafés géographiques et aussi des Cafés géopolitiques qu’elles ont longtemps animés. C’est grâce à leur talent et à leur pugnacité que Le Monde a accepté et reconnu l’intérêt de décortiquer l’actualité à travers le prisme de cartes complexes car rien ne s’explique simplement si l’on veut être rigoureux. Delphine, Flavie et Francesca sont intervenues successivement.

Quels sont les fondamentaux de la puissance ? Géopolitique LE TERME DE PUISSANCE est synonyme de pouvoir. Les langues anglaise avec power ou allemande avec Macht utilisent d’ailleurs le même mot. En géopolitique, comme dans les relations internationales, la notion de puissance fait le plus souvent référence à des États mais d’autres acteurs sont dotés d’une puissance indéniable, notamment les institutions financières, les firmes transnationales ou les organisations non gouvernementales majeures. Pour ne pas parler des organisations criminelles. S’inspirant de Raymond Aron, Serge Sur écrit : « On définira la puissance comme une capacité - capacité de faire ; capacité de faire faire ; capacité d’empêcher de faire ; capacité de refuser de faire. » [1] Un premier exemple : les Etats-Unis ont réussit à imposer au gouvernement français de F.

Frontières sous haute tension (2/4) : Inde-Pakistan : 70 ans d’affrontements au Cachemire Les élections partielles au Cachemire, qui se sont tenues le mois dernier, ont exacerbé les tensions entre séparatistes cachemiris et officiels indiens, faisant une dizaine de victimes. Comment ce conflit est-il instrumentalisé par l’Inde et le Pakistan depuis 70 ans ? Il y a quelques semaines à peine, lors des élections partielles organisées début avril, les séparatistes cachemiries appelaient au « boycott » en signe d’opposition à « l’oppresseur indien ». Pourtant, un jeune homme, Farooq Dar décidait de braver cet interdit.

Dystopie 2017 Quelques infos aperçues sur les internets qui, une fois rassemblées, m'ont glacé les sangs. Ben oui. Big Brother à crédit En Chine, le gouvernement souhaite appliquer à l'ensemble de la population un système de "notation" et de "points" (Credit Score). J'ai d'abord cru à une info du Gorafi mais le Wall Street Journal indique que : "Beijing veut attribuer à chaque citoyen un score calculé sur son comportement qui sera établi en fonction de ses habitudes de consommation, ses fraudes dans le métro (turnstile violations) et sa piété filiale*** (sic) et pourra permettre d'interdire à certains citoyens l'accès à des offres commerciales, à des emplois ou à des billets d'avion."

Les facteurs de puissance En géopolitique, le terme de « puissance » fait très souvent référence à un état qui se distingue par son poids territorial, démographique et économique. Mais aussi par les moyens qu’il met en œuvre pour parvenir à exercer son influence au niveau mondial. Par ailleurs, il existe plusieurs états que l’on pourrait qualifier de puissance au XXIème siècle. Certain pourrait l’être dans certains domaines et d’autres pourrait l’être globalement. Scénario géographie (prolongement lycée) — HEG Comprendre la géopolitique mondiale par la confrontation de représentations cartographiques nationales. A travers la confrontation de cartes de la région du Cachemire : carte du manuel (Nathan), carte de l'Encyclopaedia Universalis (via l'ENT), cartes de google map (versions internationale, indienne, chinoise), les élèves doivent prendre conscience des enjeux des représentations cartographiques par une lecture critique de documents. En effet, les tracés frontaliers sont différents et illustrent un point de vue sur le monde (programme de Terminale, « clés de lecture d'un monde complexe : des cartes pour comprendre le monde »). L'activité menée invite à l'utilisation d'outils informatiques (tablettes), à une mise au travail de l'élève puis de mise en commun avant une reprise par l'enseignant (reprise qui s'appuie sur un « dessous des cartes ») pour expliquer les différences soulignées.

Numérique : 4 bonnes résolutions faciles à prendre en 2017 Comment faire durer sa relation avec le numérique? Quelques conseils pour bien commencer l'année. 1) Arrêter de (se) dire que le numérique c'est "un truc de geeks" Ce premier conseil part d'un constat qui m'étonne encore.

Related: