background preloader

Moyen-Orient : une histoire de frontières vieille de quatre siècles

Moyen-Orient : une histoire de frontières vieille de quatre siècles

Khartis, le dernier né des outils de cartographie en ligne. | Concours de Cartographie L’Atelier de cartographie de SciencesPo Paris a développé un outil de cartographie, Khartis, qui a réussi la prouesse d’offrir aux utilisateurs la possibilité de réaliser simplement des cartes statistiques, tout en conservant une rigueur scientifique. Créé en 1995, l’Atelier de cartographie de SciencePo est spécialisé dans la visualisation de l’information, notamment géographique. Il assure des missions d’enseignements, d’accompagnement à la recherche, propose son expertise auprès d’organisations internationales, participe à des projets éditoriaux ou encore s’inscrit dans des projets muséographiques. En 2016, l’atelier de cartographie lance officiellement Khartis : un outil de fabrique cartographique interactive. Certes ce n’est pas le premier outil de cartographie statistique en ligne, cependant, Khartis se distingue par sa volonté d’accompagner l’utilisateur dans le processus de création de sa carte de A à Z. Khartis est un projet OpenSource.

Après Alep La chute complète d’Alep, deuxième ville du pays, est une très lourde défaite pour l’opposition armée arabe au régime de Bachar el-Assad, après quatre ans de résistance dans la partie orientale de la ville. Mais elle ne signe pas la fin prochaine du conflit, et encore moins celle de la violence en Syrie. D’autant que l’Etat Islamique, seul maître en son fief, continue de combattre pour son propre compte à la fois l’opposition arabe, les forces kurdes et le régime. Certes, en perdant toute présence dans la capitale économique du nord, l’opposition arabe, dominée par des groupes sunnites (les sunnites représentent environ 73% de la population syrienne) mais éclatée en groupes de tailles et d’obédiences idéologiques multiples, voit lui échapper son principal bastion. Outre Alep, le pouvoir contrôle désormais les principales villes du pays : la capitale Damas bien sûr, mais aussi Hama, Homs, et Lattaquié. Sur le plan stratégique en revanche, la situation est plus complexe.

Les "Lundis de l'IHedn" | Institut des hautes études de défense nationale École militaire Amphi. FOCH Dans un contexte international incertain et changeant, les nouvelles menaces, désormais multiformes et diffuses, exigent une prise de conscience de tous les citoyens. Parce que le monde est moins lisible et plus fluctuant, les questions de défense et de relations internationales sont, aujourd’hui, au premier plan et requièrent des réponses pertinentes, des réponses auxquelles chacun doit prendre part. Acteur central de la diffusion de l’esprit de défense, l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) s’impose comme le lieu privilégié du débat et de la réflexion nécessaires à la compréhension des enjeux stratégiques. Avec les "Lundis de l’IHedn", l’institut propose des conférences publiques de haut niveau, afin de décrypter un environnement de plus en plus complexe, permettant, à chacun, de se situer et de susciter des échanges sur les questions clés du moment.

Le dessous des cartes | ARTE untitled

Related: