background preloader

Affaire Iran-Contra

Affaire Iran-Contra
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’affaire Iran-Contra (ou Irangate, nommée ainsi en souvenir du scandale du Watergate) est un scandale politique survenu aux États-Unis dans les années 1980. L'affaire est toujours voilée de secrets et il est difficile de découvrir les faits. Plusieurs membres de l'administration Reagan ont vendu illégalement des armes à l'Iran, qui était un ennemi avoué des États-Unis, utilisant les profits pour financer secrètement, et malgré l'opposition du Congrès des États-Unis[1],[2], les Contras, un mouvement contre-révolutionnaire nicaraguayen de lutte armée regroupant les opposants au gouvernement sandiniste de Daniel Ortega. Après la révélation de la vente d'armes en novembre 1986, le président Reagan est apparu à la télévision américaine et a nié les faits[4]. L'affaire[modifier | modifier le code] L’affaire met en lien deux sujets disparates : la vente d’armes à l’Iran et le financement de militants Contra au Nicaragua. Related:  lectures

Une méduse immortelle sème la panique dans le monde scientifique Flash back La méduse Turritopsis nutricula, découverte pour la première fois par des chercheurs en biologie de l’université de Lecce, serait originaire de la mer des Caraïbes et se répandrait à présent dans toutes les mers du globe. D’après des recherches scientifiques, elle serait le seul être vivant immortel. Ainsi, cette méduse serait capable de remonter le temps, passant d’une phase de vie avancée à une phase de vie plus jeune, par des mécanismes d’apoptose bloqués et de trans-différenciation, reconfigurant ainsi ses cellules défaillantes en cellules neuves et parfaites. Une menace ou une alliée ? De par ses caractéristiques exceptionnelles, cette méduse fait l’objet d’études par les biologistes et les généticiens puisqu’elle est le seul organisme complexe vivant connu à ce jour capable d'inverser complètement son processus de vieillissement. Une clé pour devenir immortel Le monde des immortels, bientôt une réalité ? William McAtbash for WikiStrike Source : Piraino, Stefano; F. Kramp, P.

Rendon Group The Rendon Group is a public relations and propaganda firm headed by John Rendon which specializes in providing communications services both nationally and internationally. The Rendon Group website states, “For nearly three decades, The Rendon Group has been providing innovative global strategic communications solutions from our headquarters in Washington, DC. TRG utilizes state-of-the-art technology as well as traditional public relations tools, assisting leading commercial, government and military organizations.”[1] In a 1998 speech to the National Security Conference (NSC), company founder John Rendon described himself as "an information warrior, and a perception manager." [2] James Bamford of Rolling Stone describes him as "The man who sold the [Iraq] war.[3] History[edit] John Rendon began his career as an election campaign consultant to Democratic Party politicians. Kuwait[edit] The Rendon Group's work in Kuwait continued after the war itself had ended. Kosovo[edit] Iraq[edit]

الاعتراف الدولي بإسرائيل إسرائيل الدول التي تعترف بإسرائيل الدول التي لم تعترف بإسرائيل مطلقاً الدول التي سحبت اعترافها الدول التي جمدت أو قطعت العلاقات مع إسرائيل الاعتراف الدولي بدولة إسرائيل يشير إلى اعتراف الدول أو عدمها بوجود دولة إسرائيل. بعد فشل إسرائيل في طلبها الانضمام إلى الأمم المتحدة في خريف 1948، عادت وقدمت طلباً آخر في ربيع 1949. بعد التصويت (37 مع، 12 ضد، و9 ممتنع)، أصدرت الجمعية العمومية قرارها رقم 273 بتاريخ 11 مايو 1949 بقبول عضوية إسرائيل بناءً على إعلان إسرائيل بأنها "تقبل بدون تحفظ الالتزامات الواردة في ميثاق الأمم المتحدة وتتعهد بتطبيقها من اليوم الذي تصبح فيه عضواً في الأمم المتحدة" وبأنها تتعهد بتطبيق قرارا الجمعية الصادر 29 نوفمبر 1947 (قرار تقسيم فلسطين) و 11 ديسمبر 1948 (قرار حق العودة للاجئين الفلسطينيين) وهذا ما لم يحدث لحد الآن. في عام 2002، اقترحت الجامعة العربية تطبيع العلاقات مع إسرائيل من جانب الدول العربية كجزء من حل الصراع الفلسطيني الإسرائيلي في مبادرة السلام العربية. القائمة حسب البلد[عدل] دول غير أعضاء في الأمم المتحدة[عدل] انظر أيضًا[عدل] مراجع[عدل] بوابة إسرائيل

La Cour suprême annule la condamnation de l'ancien PDG d'Enron La Cour suprême des Etats-Unis a décidé jeudi 24 juin d'annuler la condamnation de Jeffrey Skilling, ancien PDG d'Enron, pour manquement à ses "obligations morales" lors de la faillite de la société en 2001. La plus haute juridiction des Etats-Unis a en revanche estimé jeudi que Jeffrey Skilling avait bénéficié d'un procès équitable en 2006. Elle a également annulé le jugement de l'ancien magnat de la presse Conrad Black. La Cour suprême a renvoyé les deux dossiers vers des tribunaux inférieurs pour déterminer le sort des deux hommes. "Parce que l'acte d'accusation évoque trois chefs de complot - dont manquement aux obligations morales -, l'établissement de la culpabilité de M. S'appuyant sur cette décision, elle a expliqué que Conrad Black devait bénéficier de la même règle. Conrad Black et Jeffrey Skilling sont actuellement en prison où ils purgent respectivement 6 ans et demi et 24 ans de prison. (Nouvelobs.com)

Maurice Bucaille Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Bucaille. Auteur de plusieurs ouvrages[1], Bucaille est connu surtout des musulmans pour ses théories concordistes favorables au Coran, dans lesquelles il affirme démontrer que le Coran est conforme aux théories scientifiques modernes, alors que la Bible serait pleine d’erreurs et d’incohérences. Biographie[modifier | modifier le code] Fils de Maurice et de Marie (James) Bucaille, Maurice Bucaille a pratiqué, de 1945 à 1982, la médecine comme gastroentérologue. En 1976, il publie La Bible, le Coran et la science, vendu à des millions d’exemplaires et traduit en plusieurs langues, où il soutient que le Coran contient beaucoup de découvertes scientifiques. Concordisme pour le Coran et les hadiths[modifier | modifier le code] Conformité du Coran, « véritable parole de Dieu », aux théories scientifiques[modifier | modifier le code] Étude du recueil de Bukhari[modifier | modifier le code]

Enron Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Enron Histoire[modifier | modifier le code] Les débuts et le développement[modifier | modifier le code] L'entreprise est née en 1985, de la fusion d'Houston Natural Gas et de Internorth of Omaha. Au début des années 1990 et avec l'arrivée de Jeffrey Skilling, ancien consultant de McKinsey, Enron adopte un nouveau model avec la création de la "Gas Bank", une chambre de compensation pour le gaz. Par la suite, Enron entreprend une diversification en élargissant son marché à l'ensemble des matières premières et offre des dérivés sur un grand nombre de sous-jacents. Parmi les nouveaux produits lancés par Enron, on trouve : Enron Broadband : une plate-forme de négoce pour la bande passante.Azurix : une société gérant des infrastructures de distribution d'eau dont le but était de reproduire le model de la "Gas Bank" pour l'eau.des dérivés climatiques développés et commercialisés par Enron dans le milieu des années 1990. Quel est le résultat ?

Internet Archive: About IA The Internet Archive, a 501(c)(3) non-profit, is building a digital library of Internet sites and other cultural artifacts in digital form. Like a paper library, we provide free access to researchers, historians, scholars, the print disabled, and the general public. Our mission is to provide Universal Access to All Knowledge. We began in 1996 by archiving the Internet itself, a medium that was just beginning to grow in use. As our web archive grew, so did our commitment to providing digital versions of other published works. 330 billion web pages 20 million books and texts 4.5 million audio recordings (including 180,000 live concerts)4 million videos (including 1.6 million Television News programs) 3 million images 200,000 software programs Anyone with a free account can upload media to the Internet Archive. Because we are a library, we pay special attention to books. Like the Internet, television is also an ephemeral medium.

Scandale du Watergate Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le complexe immobilier du Watergate, abritant appartements de luxe, bureaux et hôtels. Bien que le cambriolage semble être une opération menée par d'anciens employés de la Maison-Blanche, l'affaire ne fait, dans un premier temps, que très peu de bruit. En apparence, l'enquête du FBI ne va pas loin. Cependant, deux journalistes du Washington Post, aidés par un mystérieux informateur surnommé Deep Throat (« gorge profonde »), publient de nombreuses révélations, en particulier sur les liens des cambrioleurs avec la Présidence, et sur les financements électoraux irréguliers de Richard Nixon. Ce dernier est néanmoins confortablement réélu en novembre 1972. Contexte[modifier | modifier le code] Politique[modifier | modifier le code] Richard Nixon lors de la campagne électorale de 1968. Médias et renseignements[modifier | modifier le code] John Edgar Hoover, directeur du FBI, décédé quelques semaines avant le début de l'affaire.

Related: