background preloader

Georges Brassens - Mourir pour des idées

Georges Brassens - Mourir pour des idées
Related:  Chansons

Frappe Avec Ta Tête par Daniel Balavoine Sous la torture Derrière les murs Les yeux remplis d'effroi L'homme aux vœux purs Souffre et endure Les coups sourds de la loi Noyés par les bulles rouges Ses mots muets S'élèvent et s'écrasent sur la paroi L'écrivain plie mais ne rompt pas Ressent une étrange douleur dans les doigts Délire en balbutiant qui vivra vaincra (Refrain) Dans la cellule du poète Quand le geôlier vient près de lui Quand plus personne ne s'inquiète L'homme que l'on croyait endormi Frappe avec sa tête A court d'idées Ils t'ont coupé Et ta langue et les doigts Pour t'empêcher De t'exprimer Mais ils ne savent pas Qu'on ne se bat pas Contre les hommes Qui peuvent tout surtout pour ce qu'ils croient Et l'homme infirme retrouve sa voix Défie le monde en descendant de sa croix Et sort la liberté de l'anonymat Frappe avec ta tête...

Vidéo Johnny Hallyday " Que je T'aime " de jakouille50 (Musique - jakouille50 Ne Me Quitte Pas - Jacques Brel - Paroles de la chanson Ne me quitte pas Il faut oublier Tout peut s´oublier Qui s´enfuit déjà Oublier le temps Des malentendus Et le temps perdu A savoir comment Oublier ces heures Qui tuaient parfois A coups de pourquoi Le cœur du bonheur Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Moi je t´offrirai Des perles de pluie Venues de pays Où il ne pleut pas Je creuserai la terre Jusqu´après ma mort Pour couvrir ton corps D´or et de lumière Je ferai un domaine Où l´amour sera roi Où l´amour sera loi Où tu seras reine Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Je t´inventerai Des mots insensés Que tu comprendras Je te parlerai De ces amants-là Qui ont vu deux fois Leurs cœurs s´embraser Je te raconterai L´histoire de ce roi Mort de n´avoir pas Pu te rencontrer Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas Ne me quitte pas

Le Chant des Partisans par Yves Montand Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines? Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne? Ohé! partisans, ouvriers et paysans, C'est l'alarme! Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes! Montez de la mine, descendez des collines, camarades! C'est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères, La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère... Ici chacun sait ce qu'il veut, ce qu'il fait quand il passe... Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu'on enchaîne ?

Jacques Brel - Ces Gens-la Lyrics Ces Gens-la Lyrics El pueblo unido jamás será vencido Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. El pueblo unido jamás será vencido (« Le peuple uni ne sera jamais vaincu ») est une chanson chilienne écrite par le groupe Quilapayún et composée par le musicien Sergio Ortega. Elle a été enregistrée pour la première fois par Quilapayún en juillet 1973. Au fil du temps cette chanson est devenue un symbole d'unité et de solidarité populaire pour des citoyens opprimés de tous pays luttant pour la liberté et l'égalité, dépassant son rapport direct avec le Chili. Elle a été traduite en plusieurs langues. Dans certaines versions, la phrase El pueblo unido jamás será vencido dans le dernier couplet est remplacée par El pueblo armado jamás será aplastado (« Le peuple armé ne sera jamais écrasé »). Paroles[modifier | modifier le code] El pueblo unido jamás será vencido, ¡el pueblo unido jamás será vencido! De pie, cantar, que vamos a triunfar. Avanzan ya banderas de unidad, y tú vendrás marchando junto a mí y así verás tu canto y tu bandera florecer.

Le Dernier Repas - Jacques Brel - Paroles de la chanson A mon dernier repas Je veux voir mes frères Et mes chiens et mes chats Et le bord de la mer A mon dernier repas Je veux voir mes voisins Et puis quelques Chinois En guise de cousins Et je veux qu´on y boive En plus du vin de messe De ce vin si joli Qu´on buvait en Arbois Je veux qu´on y dévore Après quelques soutanes Une poule faisane Venue du Périgord Puis je veux qu´on m´emmène En haut de ma colline Voir les arbres dormir En refermant leurs bras Et puis, je veux encore Lancer des pierres au ciel En criant : "Dieu est mort!" Une dernière fois Canciones del bando republicano - Rojo y Azul La canciones republicanas del periodo comprendido entre el inicio y el final de la Guerra Civil Española son casi tantas como personas que las cantaron. La transmisión oral y las características de los actores provocaron que un misma canción variase según se cantaba en Madrid o en Barcelona o si quien la cantaba era un miembro del Partido comunista o de la FAI. Por ello, hemos seleccionado algunas de las más conocidas en su versión más extendida, aun sabiendo que, de esta forma, nos dejamos muchas en el tintero. Ay, Carmela Audio Player El 25 de julio de 1938, el Ejército Republicano lanzó una ofensiva entre Fayón y Benifallet. El Ejército del Ebro, rumba, la rumba, la rumba, ba, ba (bis) una noche el río pasó, ¡Ay, Carmela! Y a las tropas invasoras, rumba, la rumba, la rumba, ba, ba (bis) buena paliza les dio, ¡Ay, Carmela! El furor de los traidores, rumba, la rumba, la rumba, ba, ba (bis) lo descarga su aviación, ¡Ay, Carmela! Ya sabes mi paradero Los cuatro generales El tren blindado !

Musique

Related:  musiqueBRASSENS ET LA MORTbrassensSong