background preloader

Web : Quand le Web réinvente notre quotidien

Web : Quand le Web réinvente notre quotidien
La nouvelle génération de services Internet va bouleverser la manière d'organiser sa vie de tous les jours. Jusqu'où ira donc le Web ? L'année 2009 a consacré le succès de l'Internet communautaire, dit «Web 2.0». Son plus bel ambassadeur, le réseau social Facebook, est passé de 150 millions d'utilisateurs à plus de 350 millions de membres actifs en douze mois. Il a failli être pris de court par la montée en puissance du site de microblogging Twitter, avant d'adopter, très vite, les fonctionnalités de cette étonnante plate-forme de communication où les internautes partagent de brefs messages informatifs ou ludiques. Facebook et Twitter ont tous les deux profité de l'essor des smartphones comme de ces téléphones mobiles intelligents, qui intègrent le plus souvent caméra et GPS, leurs utilisateurs peuvent publier des contenus à tout moment - une photo pendant le repas de Noël, un commentaire «à chaud» en sortant du cinéma, le lien vers un article à peine lu. Crédits photo : Le Figaro Related:  Ecosystème

Le Psilete est de retour Internet 2009 in numbers What happened with the Internet in 2009? How many websites were added? How many emails were sent? How many Internet users were there? This post will answer all of those questions and many more. We have used a wide variety of sources from around the Web. Enjoy! Email 90 trillion – The number of emails sent on the Internet in 2009.247 billion – Average number of email messages per day.1.4 billion – The number of email users worldwide.100 million – New email users since the year before.81% – The percentage of emails that were spam.92% – Peak spam levels late in the year.24% – Increase in spam since last year.200 billion – The number of spam emails per day (assuming 81% are spam). Websites 234 million – The number of websites as of December 2009.47 million – Added websites in 2009. Web servers Domain names Internet users Social media Images Videos Web browsers Malicious software Data sources: Website and web server stats from Netcraft. More reading:Internet 2010 in numbers

Entreprise 2.0 > Peut-on envisager une entreprise sans email ? Je termine ma réflexion entamer avec mes deux précédents billets sur les problèmes de productivité liés à l’email (La collaboration en temps-réel encore à la traine, la faute à l’email + Et si on ressucitait le no email friday ?). Je vous propose donc d’envisager l’étape ultime : l’abolition de l’email. Bon OK, dit comme ça cela peut vous paraitre grotesque, mais plus j’y pense et plus ça me semble réaliste dans certains cas de figure. Prenons par exemple le cas très spécifique d’une petite société de consulting : Équipe réduite, très peu de personnel administratif (il serait possible de sous-traiter le secrétariat, la paye et la compta), des collaborateurs en constant déplacement (donc pourquoi pas en télé-travail). De quoi ces collaborateurs ont-ils besoin ? Ou du moins, quelles alternatives à l’email peuvent être utilisées : Encore une fois cette configuration vous semble surréaliste, mais plus j’y pense et plus elle est viable.

L'avenir des médias sociaux... J’ai découvert cette semaine sur Business Insider un billet intitulé « The Future Of Social Media Is… » où les auteurs ont demandé à 18 personnalités du Web de remplir les pointillés. Je vous propose donc une synthèse de ces différents avis, dont l’ensemble offre selon moi de bonnes pistes de réflexion sur le concept J’ai découvert cette semaine sur Business Insider un billet intitulé « The Future Of Social Media Is… » où les auteurs ont demandé à 18 personnalités du Web de remplir les pointillés. Et en commençant par le constat suivant : bien qu’il soit impossible de s’aventurer dans les innombrables simplifications (y compris graphiques ) et comparaisons Web 1.0 vs. J’ignorerai ici les déclinaisons 4.0 et 5.0, même si l’approche originale de Nicholas Carr mettant face à face cultures Googleplex d’une part, et Web sémanticienne de l’autre, les faisait converger dès 2007 en un scénario plutôt angoissant : Côté positif (?)

[LeWeb] Pearltrees, des perles pour organiser le web | Owni.fr Pearltrees est une start-up particulièrement remarquée, qui a été écoutée attentivement à l'occasion de l'événement LeWeb'09. [...] Patrice Lamothe, infatigable évangélisateur du web et des usages numériques, mais aussi passionné de sciences dures et de sciences humaines, a répondu à quelques questions des visiteurs de la soucoupe. Pearltrees est une start-up particulièrement remarquée, qui a été écoutée attentivement à l’occasion de l’événement LeWeb’09. Pearltrees propose un outil qui innovant permet de créer très simplement des séries de liens dynamiques sous forme de perles, en quelques clics, puis de les assembler en les rapprochant par un simple glisser-déposer : on obtient des sortes d’arbres thématiques, voire généalogiques si l’on enchaine plusieurs niveaux. Patrice Lamothe, infatigable évangélisateur du web et des usages numériques, mais aussi passionné de sciences dures et de sciences humaines, a répondu à quelques questions pour les visiteurs de la soucoupe. Surtout pas !

Premiers résultats de l'étude :« Comprendre le comportement des Soumis par INTERNET SANS C... le mer, 10/02/2010 - 16:24 À l'occasion du « Safer Internet Day »,Fréquence écoles dévoile les premiers points forts de l'enquête financée par la Fondation pour l'Enfance et soutenue par la Délégation Interministérielle à la Famille et Mitsubishi Electric Europe. Premiers constats de l'étude : > Les jeunes sont avertis des graves menaces, mais peu sensibilisés aux dangers quotidiens- 85,9% pensent qu'il existe des dangers sur Internet. Pourtant, il existe un fort contraste entre les représentations qu'ils ont des risques, et la réalité éprouvée.- Ainsi, 44,9% citent comme danger n°1 la mauvaise rencontre, - mais lorsqu'ils sont interrogés sur leurs propres mauvaises expériences, ils évoquent à 47% les images choquantes qu'elles soient pornographiques ou violentes, puis à 36,4% les virus et le piratage (36,4%). > Des données personnelles qui circulent - 80% affirment avoir déjà laissé des informations les concernant. > Des adolescents bien informés

danah boyd : Ce qu’implique de vivre dans un monde de flux « Int A la Web 2.0 Expo qui se tenait mi-novembre à New York, la sociologue danah boyd a, comme à son habitude, fait une brillante présentation sur les conséquences qu’il y a à vivre dans un monde de flux, notamment en commençant à en dresser la liste des limites. Explorons dans ses pas – partiellement, mais fidèlement -, son « Streams of Content, Limited Attention : The Flow of Information through Social Media » (Flux de contenus, attention limitée : le flot d’information dans les médias sociaux). Image : danah boyd sur scène à la Web 2.0 Expo à New York en novembre 2009, photographiée par James Duncan Davidson. Vivre dans des flux Nous vivons dans des flux, comme l’expliquait Nova Spivack, c’est-à-dire dans un monde où l’information est partout. « Cette métaphore est puissante », rappelle danah boyd. « L’idée suggère que vous viviez dans le courant : y ajoutant des choses, les consommant, les réorientant. » 4 fausses idées sur la révolution numérique 1. 2. 3. 4. Inattention ? Hubert Guillaud

Facebook, Twitter et les autres... "Un milliard et demi d'internautes sont connectés sur les réseaux sociaux... Une réalité que les entreprises doivent impérativement prendre en compte, car il s'agit là d'un puissant vecteur de communication, de collaboration et de création de valeur. Si Facebook et Twitter sont devenus incontournables, de nouveaux acteurs comme Google+, Foursquare ou Pinterest se font aussi leur place. Pearltress, entre bookmarks et Twitter Voilà quelque temps que j’entendais parler de Pearltrees comme d’un outil incontournable. Je me suis donc inscrit il y a quelques jours sur ce site et ne puis que confirmer ce verdict : il s’agit bien d’un outil exceptionnel. Le principe de fonctionnement est assez simple : en vous inscrivant sur le site, vous créez automatiquement une perle, un “pearltree”, correspondant à votre utilisateur. Vous pouvez ensuite y raccrocher autant de pearltrees (conteneur, ou dossiers) ou perles (lien) que vous le souhaitez. Chaque pearltree pouvant en contenir d’autre, il est aisé de créer rapidement une arborescence de liens en fonction de vos centres d’intérêt. Si un autre utilisateur perle (bookmarque) un lien identique à l’un des votre, cela provoque automatiquement une connexion entre les deux perles, ce qui permet incidemment d’explorer ce que cet utilisateur a déjà ajouté à son compte. Il est possible (recommandé ?) Présentation vidéo de Pearltrees :

Ce qui a marqué 2009 sur Webmarketing & co’m | Webmarketing & co Ca y-est on y arrive… Avant de passer à 2010, un petit récapitulatif de ce qui a marqué le blog en 2009 : lancement du statut auto-entrepreneur, démocratisation de la communication via Facebook et Twitter, interviews de blogueurs, métiers du web… retrouvez les articles marquants de l’année… Ceci est le 383ème et dernier article de l’année, voici les 10 articles les plus lus sur l’année : On voit que le statut auto-entrepreneur, la grippe H1N1 et les réseaux sociaux ont marqué l’année 2009. Les réseaux sociaux et en particulier Twitter et Facebook ont conquis les marques qui se sont, pour une grande partie d’entre elles, lancées dans la communication communautaire. Voici maintenant un classement plus perso des articles que j’ai pris plaisir à écrire ou à lire dans le cas des co-rédacteurs : Community manager : l’e-réputation maîtrisée : 1er numéro de la série les métiers du web avec l’interview de Cathy Vauchelles. Sylvain

Cet article de presse nous a semblé particulièrement approprié à notre sujet puisqu’il traite de la communication sur le Web, et de la tendance de celle-ci à devenir de plus en plus mobile (c'est-à-dire que la communication sur le Web a été transportée sur les smartphones, en particulier pour l’utilisation des réseaux sociaux). by leachapau Dec 19

Related: