background preloader

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. Découvrez dans cet article et dans la vidéo ci-dessous tout ce qu’il y a à savoir sur le diabète de type 2 et le diabète de type 1 (insulinodépendant) : causes, symptômes, traitements, facteurs de risques, dépistage... Retrouvez cette vidéo dans notre playlist dédiée aux fondamentaux du diabète sur notre chaîne officielle Youtube. Définition : qu'est-ce que le diabète ? Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Cela se traduit par un taux de glucose dans le sang (encore appelé glycémie) élevé : on parle d’hyperglycémie. Les aliments sont composés de lipides (graisses), protéines (protéines animales ou végétales) et glucides (sucres, féculents). Examen et diagnostic : comment savoir si on a du diabète ? Les deux types de diabète Les symptômes du diabète de type 1

https://www.federationdesdiabetiques.org/information/diabete

Related:  M3 Les soinsChapitre 1. Variation génétique et santécbonin58Maladies métaboliques

L'infarctus du myocarde Chaque année, on compte en France 120 000 infarctus, qui sont à l'origine de 40 000 décès. Qu’est-ce que l’infarctus du myocarde ? Complication de l'angine de poitrine, l'infarctus du myocarde se définit comme la nécrose d'une partie plus ou moins grande du muscle cardiaque, lorsque cette zone n'est plus irriguée par les artères coronaires lui apportant normalement l'oxygène véhiculé par le sang. L'artère coronaire correspondante peut être obstruée par un caillot ou thrombus (thrombose), rétrécie par des plaques d'athérome (athérosclérose) ou momentanément fermée par un spasme (contraction spontanée d'une artère de durée variable), la route du sang étant ainsi coupée. L'événement déclencheur est, presque toujours, la rupture ou l'érosion d'une plaque d'athérome.

Obésité Composition et rôle régulateur du tissu adipeux Il a été découvert que les adipocytes ne constituent qu’un tiers des cellules qui composent les tissus adipeux. Dans les deux tiers restants, on trouve des cellules souches, des lymphocytes et d’autres cellules du système immunitaire, des cellules vasculaires, des terminaisons nerveuses… Or la composition de ce tissu joue un rôle important dans la progression de l’obésité et les complications associées. L’éducation thérapeutique dans la SEP qu'est ce que c'est ? Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un mail automatique à l’adresse mail saisie. Cette adresse est incorrecte ? Corrigez-la en fermant cette fenêtre et en saisissant une nouvelle adresse. Vous ne recevez pas l’e-mail de confirmation ? Pensez à vérifier dans vos courriers indésirables ou les spams.

Les dyslipidémies : un facteur de risque cardiovasculaire Les dyslipidémies sont un facteur de risque cardiovasculaire. Leur prise en charge par des mesures hygiéno-diététiques complétées si besoin par un traitement médicamenteux est donc très importante pour prévenir les infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux. Dyslipidémies, qu’est-ce que c’est ? Définition Les dyslidémies résultent d’anomalies dans la répartition des lipides (anomalies du taux des lipides) dans le sang. Les lipides sont un ensemble de molécules diverses comme les acides gras libres, le cholestérol, les triglycérides, les phospholipidides.

L'accident vasculaire cérébral (AVC) 140 000 à 150 000 AVC par an sont recensés en France, soit une personne toutes les quatre minutes. Cela représente 32 650 décès par an AVC : définition et signes L'accident vasculaire cérébral (AVC), plus communément appelé attaque cérébrale ou encore congestion cérébrale, est la troisième cause de mortalité en France, deuxième cause de démence et la première cause de handicap. En 2006 (France entière), 144 944 personnes ont été hospitalisées pour une maladie cérébro-vasculaire (femme dans un peu moins d'un cas sur deux). La révolution génomique - L'Esprit Sorcier - Dossier #27 Retrouvez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube de l’Esprit Sorcier Suivez-nous sur Facebook et Twitter Soutenez-nous sur Tipeee !

Publication ATIH La version officielle du CSARR est publiée au Bulletin officiel sous le N° 2019/3 bis Elle annule et remplace la version provisoire publiée sur ce site le 30/11/2018. La version 2019 du CSARR comporte 2 parties : le Guide de lecture et de codage et la partie analytique. Le Fichier complémentaire CSARR 2019 destiné à faciliter l'utilisation du CSARR peut être consulté sur cette page ( Il contient des informations utiles au codage, dont désormais, les notes de contenu). La liste analytique est également fournie en format Excel. Les modifications de la liste analytique sont extraites dans un fichier excel appelé EXTRACT_MODIF_CSARR.

Le diabète de type MODY Le diabète de type MODY est une forme particulière de diabète, différent du diabète auto-immun de type 1. Il est en rapport avec une anomalie de la régulation de la sécrétion d’insuline. C’est une forme rare de diabète (moins de 2% des diabètes sucrés). Il se manifeste dès l’enfance ou l’adolescence, d’où le nom : Maturity-Onset Diabetes of the Young, ou diabète de type adulte chez le jeune. C’est un diabète familial, avec une hérédité « autosomique dominante ». Il concerne la moitié des personnes de chaque génération d’une même famille, dans les deux sexes.

Embolie pulmonaire La fréquence de l’embolie pulmonaire est estimée à 100 000 cas par an en France, dont 10 000 à 20 000 mortels. Et ces chiffres sont probablement en dessous de la réalité. Malgré d'importants progrès réalisés, l'embolie pulmonaire reste donc fréquente et parfois mortelle. Résistance aux antibiotiques Certaines résistances posent surtout problème à l’hôpital. Les souches de Staphylococcus aureus résistantes à la méticilline (SARM) sont responsables d’infections diverses, pulmonaires et osseuses, ainsi que de septicémies, en particulier dans les unités plus sensibles (soins intensifs). Toutefois, des mesures spécifiques, notamment d’hygiène, ont permis de réduire ces résistances en France (33% en 2001, 15,7% en 2015). Acinetobacter baumannii est également redoutée à l’hôpital. La part des infections nosocomiales liées à cette bactérie résistante à l’imipenème est passée de 2 ou 3% en 2008 à 11,1% en 2011.

J'utiliserais des surlignements de couleurs différentes pour les différents types de diabète, ainsi que pour les cellules du pancréas (mémoire visuelle) by bongain Apr 3

quand on clique sur l'image cela renvoie à internet. Est-ce volontaire ? Est-ce utile ? by bongain Apr 3

Related: