background preloader

Définition et histoire de la curation, ou la transmission de la connaissance

Définition et histoire de la curation, ou la transmission de la connaissance
La curation est l’aggrégation de textes, de sujets, de curiosités et de les mettre en avant. Dans les bibliothèques, encyclopédies, les musées, les journaux, et maintenant, sur le web ! Ce concept, repris récemment dans le monde numérique et de l’internet, fait référence au conservateur de musée, qui met en avant certaines pièces maitresses, dans une exposition. Sur le net, on met en avant certains articles. Voilà la curation. Trier, présenter, partager, sur un sujet, une passion. Nous verrons ici que l’aggrégation, le classsement de sources d’information, autour d’un sujet ont traversé nos modes de réflexion. Le dictionnaire et l’encyclopédie. La diffusion de l’imprimerie, par Gutenberg, au XVeme siècle a permis de multiplier en abondance les écrits. D’un aspect médiologique, la recherche et la proposition d’information réside dans la dichotomie, du dictionnaire. La bibliothécaire. L’encyclopédie du siècle des lumières avait l’ambition de donner la connaissance au plus grand nombre. 1.

http://zeboute.wordpress.com/2011/08/09/definition-et-histoire-de-la-curation-transmission-connaissance-curator-etude/

Related:  social media storia e guidemooc réseaux sociaux

Outils de publication automatique Comparateur collaboratif S'inscrire Se connecter Se connecter Déconnexion Mon Espace - Outils de publication automatique Internet > Communications > Curation La curation, vous n’y échapperez pas en 2011 Merci de votre visite chez Adverbe. Pour suivre notre actualité, vous pouvez vous abonner à notre flux RSS, à notre compte Twitter ou à notre newsletter. Vous pouvez également laisser une trace de votre passage, un encouragement, une critique dans un commentaire. On reste en contact, n'est-ce pas ? La curation et le curator pourraient bien être à les termes de l’année, comme le community management l’a été en 2010 ou la e-réputation en 2009.

Les dix commandements pour réussir sa curation sur Scoop.it - Pascal Faucompré Compte tenu de mon expérience sur le sujet et de mon positionnement sur l'outil de curation Scoop.it, je me permets de vous soumettre quelques conseils pour réussir votre topic. Quand on parle de réussite, tout est relatif ! Cela dépend bien évidemment de ses objectifs. Hors en me lançant dans l'aventure de mon dernier topic, je n'avais pas vraiment encore d'objectif. C'est quand le trafic a commencé à être important (jusqu'à 8000 visites uniques par jour), que j'ai décidé d'optimiser ce topic. Qu'est-ce que le connectivisme ? Les théories et les modèles de l'apprentissage se suivent et ne se ressemblent pas forcément; chacun présente une approche spécifique avec ses avantages et ses limites et on n'a pas toujours intérêt à adopter inconditionnellement l'une ou l'autre de ces approches. Le modèle transmissif où l'enseignant est le détenteur du savoir et s'évertue à le transmettre à un apprenant qui aspire à correspondre à un modèle a vu ses beaux jours décliner quoiqu'il soit encore appliqué dans des bastions réfractaires tels que certains espaces universitaires traditionnels (et les xMoocs). Le béhaviorisme, avec le balisage de l'apprentissage du plus simple au plus complexe avec force renforcements, positifs et/ou négatifs, des informations fournies juste à temps à l'apprenant et les remédiations pertinentes qui récupèrent tout retardataire vivra encore de très beaux jours et amènera des réussites ponctuelles satisfaisantes. Toutes ces approches correspondent à des pratiques courantes dans l'apprentissage.

Plates-formes de curation Comparateur collaboratif S'inscrire Se connecter Se connecter Déconnexion Mon Espace - La curation c’est de la merde » J’aurais pu écrire m€46€, j’aurais pu être subtil, j’aurais pu essayer d’être plus consensuel mais ce ne doit pas être dans mon “ADN” … Mais finalement en utilisant le mot de Cambronne je reste finalement très soft par rapport au fond de ma pensée. Curation par-ci, curation par-là. On se demande juste si c’est du nez dont on parle ou bien du fond d’un endroit où finit justement souvent la dite matière. Je ne reviendrai pas sur le terme.

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ?

Les réseaux sociaux : outils d'apprentissage en devenir ? Les réseaux sociaux : Outils d’apprentissage en devenir ? RÉSUMÉ : L’arrivée en masse des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs sur la toile a contribué à créer un Web social dont les pionniers acteurs du Web 2.0 viennent perturber tous les champs d’action de notre société dont notamment notre éducation. Cette nouvelle donne pédagogique incite des enseignants initialement réfractaires à intégrer cette dimension collaborative dans leur mode d’enseignement en pratiquant de nouveaux outils aujourd’hui maîtrisés par leurs élèves le plus souvent en dehors du circuit traditionnel d’enseignement.

La curation c’est de la merde… et puis quoi encore ? Curation, encore et encore. On sait que la Curation est le nouveau buzzword sur internet après community manager. Sur son blog Actulligence, Frédéric Martinet (que j’apprécie pour ses articles concernant l’intelligence économique et la veille) annonce que « la Curation c’est de la merde« . Et pour cela il propose 5 raisons. Vu que je ne suis pas d’accord, je vais répondre aux 5 raisons en montrant que ce qui est dit est tout simplement faux : Raison 1 : Les plateformes de curation et l’acte de curation en lui-même n’apportent rien

Bundlr vs Scoop.it : duel d’un duo qui démocratise la Curation Cet article a été publié il y a , il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Signalez-nous toute information qui vous semblerait expirée. Ça ressemble plus ou moins à la tendance de 2011 en matière de diffusion et de consultation des informations sur le web, la a le vent dans le dos. Si « » en anglais est absolument transparent pour la démarche qu’il implique, j’avoue avoir un peu plus de mal avec « » en français, qui ne m’évoque pas grand chose au final… Ceci étant dit, le besoin de rassembler ses sujets et ses articles favoris sur une même page, accessible à tous, quelle qu’en soit l’origine, existe bel et bien.

Conférence vidéo «Natif du numérique» par Marc Prensky sur TFO La notion d'intelligence a beaucoup évolué avec le temps. Retenons pourtant deux éléments essentiels : c'est grâce à notre intelligence que l'on comprend, puis que l'on produit quelque chose à partir de ce que l'on a compris. Mais comprendre quoi ? On dirait qu'il y a une hiérarchie dans ce qui est digne d'être compris et, partant, de nous décerner des prix d'intelligence. La hiérarchie des disciplines scolaires entretient cette idée reçue. 4. Jeu « Crée ton FabLab  Le 30 janvier 2013, nous nous rendons à la Forge des Possibles pour une après-midi de test de notre jeu avec des personnes qui ne sont pas familières de notre projet. C’est donc une totale découverte, qui nous permettra de mieux cibler ce qu’il nous faut encore améliorer avec de pouvoir finaliser le "Crée ton FabLab !". schéma du plateau de jeu utilisé lors de la session

« Scoop.it ! » : curation au service de l’éducation aux médias ? « Scoop.it ! », qu’est-ce que c’est ? Scoop.it est un outil de curation lancé fin 2010 qui s’inscrit dans l’ère du Web 2.0. La curation consiste à trier, sélectionner et classer des informations sur une même thématique et à mettre cette sélection de ressources à la disposition de tous via un outil de curation tel que Scoop.it ou encore Pearltress. Ce qui semble être LA nouveauté de l’année 2011 ressemble tout de même beaucoup à la veille informationnelle, déjà très pratiquée par nous autres professeurs documentalistes et professionnels de l’information ! Non ?

Related: