background preloader

Les jeunes, l'information et la recherche d'information - Profs Docs A(c.) Caen

Les jeunes, l'information et la recherche d'information - Profs Docs A(c.) Caen
Mercredi 30 novembre et jeudi 1er décembre 2016, Anne Cordier, Maîtresse de Conférences en SIC à l’ESPE de Rouen, était à Caen pour donner deux conférences : « Définir et enseigner la recherche d’information : modèles et méthodes en questions », conférence donnée mercredi, lors de la Journée d’étude « Faire chercher des informations aux élèves : quelles pratiques enseignantes ? » à l’Espe « Les jeunes et l’information : toute une histoire » conférence donnée le lendemain lors de la journée académique des professeurs documentalistes qui portait sur « L’information dans la vie des jeunes et la place des profs docs » Cet article reprend en partie ce qui a été dit lors de ces deux conférences. Panorama des relations que les jeunes ont avec l’information Les raisons de l’activité informationnelle des adolescents (à l’école, lors de leurs loisirs...) S’informer pour le plaisir est la notion la plus mise en avant par les jeunes, plaisir de se promener, flânerie informationnelle. Sketchnote Related:  A voir a lireProfesseur Documentaliste

La FIDH dupe la fachosphère et déconstruit les idées reçues sur les migrant-e-s (Paris) La FIDH a publié hier sur son site internet une information fictive : « Décision de l’Union européenne : tout citoyen ayant un logement de plus de 60m2 devra accueillir un migrant ». Les objectifs de cette opération inhabituelle : dénoncer, en amont de la Journée internationale pour les droits des migrant-e-s, le 18 décembre prochain, la désinformation et les techniques de la fachosphère sur les réseaux sociaux, et déconstruire certaines idées reçues sur les migrant-e-s, qui alimentent un discours de haine et de repli sur soi dans un trop grand nombre de pays. En moins de 24 heures, plus de 100 000 personnes se sont rendues sur le site de la FIDH pour lire l’article en question. Qui dévoilait bien sûr le concept de l’opération : « Bien sûr, cette information est totalement fausse. Mais si vous lisez ceci, c’est que vous avez cliqué et peut-être y avez-vous même cru… » et déconstruisait sept idées reçues sur la politique migratoire européenne et les migrant-e-s.

L'éducation aux médias [Dossier thématique] [Consultez la série de vidéos sur chacun des concepts clés] Nous tenons à remercier la précieuse collaboration de l’équipe d’Habilomédias et de Normand Landry de la TELUQ dans la création de ce dossier thématique. Le concept de l’éducation aux médias peut s’employer dans plusieurs situations qui impliquent l’analyse d’information à l’aide de la pensée critique. On enseigne à l’apprenant à comprendre la nature, les motifs et la production des messages véhiculés. Cette éducation passe aussi par un apprentissage du respect d’autrui et des différences. On encourage l’apprenant à ne pas faire de commentaires blessants et à ne pas partager des contenus inappropriés. L’éducation aux médias suppose la compréhension que les médias sont une représentation de la réalité qui a pour objectif de communiquer un message, souvent commercial. Ce dossier thématique propose des articles et des ressources à propos de thèmes tels que : Pour consulter sur votre mobile, cliquez ici. The Henry J.

Grille de Mutualisation de scénarios pédagogiques - Profs Docs A(c.) Caen Consignes aux auteurs pour rédiger un scénario pédagogique en vue de sa publication sur le site académique. Pour harmoniser la présentation des scénarios mutualisés la trame suivante est proposée. Elle est en téléchargement au bas de la page. Déroulement Introduction : Description : Conclusion : Bilan / conseils aux lecteurs Ce qui a fonctionné : Ce qui n’a pas fonctionné : Conseils : Perspectives de prolongement : Consigne aux auteurs Un bref descriptif rédigé servira de chapeau à l’article, il doit présenter l’objectif et le sens du travail pour l’élève. La grille descriptive : → Le bloc 1 est obligatoire. → Le bloc 2 est conseillé : Les obstacles possibles sont les notions et/ou compétences qui pourraient empêcher l’élève de réussir le travail s’il ne les maîtrise pas. La ligne des apprentissages visés explicite en les détaillant les objectifs documentaires en exposant ce qu’on veut que les élèves apprennent ou comprennent au cours de cette séance ou séquence. Le déroulement : Bilan :

documentation - séquence Babelio : EPI "Défi Littéraire Babelio" : s'engager dans le défi par son projet de lecteur-lectrice mis à jour le 24/01/2017 dans le cadre d'un EPI, un défi littéraire a été mis en place sur l'année scolaire mots clés : réseau social numérique, Babelio, défi Babelio Ado+, identité numérique, traces numériques, usages responsables organisation de l'EPI : Durée : année, séances suivants les temps fort du projet Questionnement : comment utiliser différents langages pour s'exprimer sur ses lectures à partir du réseau social littéraire Babelio, mais aussi avec d'autres outils, numériques ou non ? Disciplines concernées par l'EPI : Français (année), EMI-CDI (année), Arts plastiques (ponctuelle), Technologie (ponctuelle) Public : deux classes de 4ème, 30 élèves par classe résumé de l'EPI : Ces séances s'inscrivent dans l'EPI « Défi Littéraire Babelio ». Le défi Babelio a été créé en 2012 par Magalie Bossuyt, professeure-documentaliste dans l'académie de Montpellier. « Le Défi Babelio est une action engagée dans différents établissements de France et d'ailleurs. objectifs : programme d' EMI :

Actualités - Former l'esprit critique des élèves Comment définir l'esprit critique ? Esprit critique - Jérôme Grondeux par eduscol Approche globale de l'esprit critique Le développement de l'esprit critique est au centre de la mission assignée au système éducatif français. Préciser ce que l'on entend par « esprit critique » est donc un enjeu central, à l'heure de réflexions nombreuses sur le complotisme, mais plus largement encore, sur les dangers d'embrigadements des consciences de natures variées. L'esprit critique est une dynamique. L'éveil de la curiosité est à la fois indispensable et très difficile. L'autonomie semble un terme préférable à l'indépendance, dans la mesure où nous connaissons toujours en nous appuyant sur des savoirs déjà établis. La lucidité renvoie ici à une attitude réflexive de chacun sur ses connaissances et sur leur degré de certitude. Ce dernier point renvoie à ce que faute de mieux il convient d'appeler la modestie, et au lien fort de cette dernière avec la reconnaissance de la nécessité du pluralisme.

Apprendre aux élèves à évaluer la qualité d’un contenu sur internet Avec l’explosion d’internet, nos élèves sont confrontés à un volume d’informations de plus en plus important. En effet, chaque minute dans le monde, plus de 500 nouveaux sites sont créés et ce phénomène n’est pas prêt de se tarir. Face à la prolifération de contenus, il est indispensable de guider les élèves afin qu’ils puissent déterminer la pertinence des informations disponibles et qu’ils trient ce qui leur est indispensable et utile de ce qui leur est superflu. Alors même que les récents développement technologiques ne permettent plus aux élèves de vivre et de travailler sans internet, ces derniers ne savent pas forcément comment utiliser au mieux cet outil pédagogique ni comment aborder de manière critique les contenus qu’ils voient en ligne. Identifier les bons contenus. Généralement, les enseignants ont tendance à se méfier de Wikipédia et mettent en garde leurs élèves quant à son utilisation. Utiliser les sites web efficacement Juger correctement une publication Commentaires

Le scénario pédagogique, entre créativité et contrainte(s) – Didactique(s) & Information-documentation | Rémy Sarah Objet frontière, compris par tous mais appréhendé différemment par chacun, le scénario constitue un outil pédagogique incontournable qui rapproche les objectifs des enseignements qui l’exploitent. Le processus de conception d’un scénario pédagogique par le professeur documentaliste n’a pas fait l’objet d’études. Néanmoins, il s’avère décisif pour la mise en œuvre et la réussite des apprentissages info-documentaires. C’est pourquoi nous nous sommes intéressés plus particulièrement à la problématique de leur conception en explicitant le « savoir formaliser » nécessaire pour construire des scénarios pédagogiques en Information-documentation. Le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation1 recense parmi les compétences professionnelles communes et nécessaires à tous les enseignants la « maîtrise [d]es savoirs disciplinaires et leur didactique », compétence primordiale permettant de justifier tout acte pédagogique. 6Vanoye, Francis. 17Ibid. p. 7.

L'information-documentation et l'EMI (dossier) - prof' doc' A travers ce dossier, retrouvons les liens entre information-documentation et éducation aux médias et à l’information (EMI), à travers trois références analysées. Étudions ensuite la place de l’information-documentation dans les programmes scolaires. 1. De l’osmose à l’intégration 2. 3. 4. 4bis. 5. Conclusion L’information-documentation, pourtant reconnue comme domaine d’enseignement par le Ministère de l’Éducation nationale par la circulaire de mission des professeurs documentalistes du 28 mars 2017, et présente dans les programmes, n’en reste pas moins en quelque sorte clandestine, « qui existe, fonctionne, se fait de manière secrète, en dehors de ceux qui exercent l’autorité, à l’encontre des lois établies, de la procédure normale et licite » [2].

Nouvel accord sectoriel sur l’exception pédagogique : une avancée à tous petits pas – SavoirsCom1 Un nouvel accord sectoriel sur la mise en œuvre de l’exception pédagogique a été publié au BO de l’Éducation nationale le 29 septembre 2016. Valable pour les quatre années à venir, ce protocole concerne la reproduction et l’utilisation de livres, périodiques, partitions et images fixes. Il a été conclu entre le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Conférence des Présidents d’Universités et les représentants des titulaires de droits intéressés. Globalement, le texte s’inspire largement des dispositions d’un accord précédent paru le 1e janvier 2015, qui a avait été analysé par Lionel Maurel sur son blog. On relève cependant une différence importante, avec la suppression de l’obligation de devoir vérifier, texte par texte, sur le site du CFC (Centre Français d’exploitation du droit de Copie), si les œuvres à réutiliser figurent dans son répertoire. L’accord autorise les mêmes types d’usage que le texte précédent, sans évolution :

Validation des sources I. La norme ISO 8402 définit la validité comme le statut correspondant à la «confirmation par examen et apport de preuves tangibles que les exigences particulières pour un usage prévu spécifique sont satisfaites». Cette définition, appliquée aux données informationnelles proposées dans les documents, projette sur l'écran de la recherche trois faisceaux d'interrogations distinctes : la validation, l'évaluation et la pertinence, concepts qu'il importe de distinguer. La validation est un processus critique engagé par le destinataire d'une donnée informationnelle. En effet, à l'instar des mots évaluation et valorisation, le mot validation est un dérivé du verbe latin valere «être fort, bien portant». Ce processus de valorisation concerne bien l'attribution, par le destinataire, d'une valeur à la donnée. Par ailleurs, on peut rapprocher le concept de validation de celui de véridicité, puisque tous deux interrogent la source.

Il était une fois, le solide succès des théories du complot Le 11-Septembre, la mort de Kennedy, le premier pas sur la Lune, et plus récemment les attentats de janvier à Paris… Tous les grands événements de l’histoire ont été suivis d’un lot de théories du complot. Dans ce domaine, internet a changé la donne. Désormais, la rumeur ne se répand pas au rythme des conversations, mais elle se déverse en quantités phénoménales par des vidéos sur YouTube, via les réseaux sociaux… Au point de devenir une soupe idéologique dont la désinformation est l’ingrédient principal. Le sociologue Gérald Bronner s’intéresse tout particulièrement à la manière dont les théories du complot se diffusent. En 2013, ce professeur à l’université Paris-Diderot publiait « La démocratie des crédules » (PUF). Avez-vous été surpris par la rapidité avec laquelle les théories du complot ont surgi suite aux attentats de janvier à Paris ? Je n’ai pas du tout été étonné. En fait, les théories du complot ont toujours existé. Comment ça se construit, une bonne théorie du complot ?

Transposition didactique et Information-documentation : de la théorie à la pratique – Didactique(s) & Information-documentation | Rémy Sarah Les disciplines scolaires s’appuient sur un savoir savant constitué et incontestablement reconnu, légitimant par là-même leur position au sein de l’institution scolaire. L’ Information-documentation ne constitue pas une matière disciplinaire et doit ainsi sans cesse justifier de son utilité pédagogique. Néanmoins, cette dernière trouve divers appuis théoriques associés à des pratiques issus notamment des Sciences de l’Information et de la Communication (SIC). Le concept de transposition didactique, communément appelé didactisation, introduit en 1975 dans Le temps des études1 par le sociologue français Michel Verret, occupe une place primordiale en didactique. Verret définit la didactique comme « la transmission d’un savoir acquis. Le savoir savant est parcellisé et le savoir universitaire ou scolaire qui en découlent peuvent avoir une existence et une autonomie propres. Cette transposition didactique est polymorphe. Nous avons clarifié le concept de transposition didactique. J'aime :

Parcours EMI | Accueil Septembre 2016 : séances et animations du CDI Je publie cet article #profdoc avec un peu d’avance, pour équilibrer avec l’article du mois prochain… Avant de reprendre ce traditionnel article mensuel, j’aimerais commencer cette nouvelle année scolaire par quelques petites réflexions, d’ordre personnel et professionnel, mais sans aucune ambition. La vie numérique de M… En effet, avant de parler de mon nouvel établissement et de mon nouveau CDI, j’aimerais m’attarder sur ce phénomène actuel qui consiste à rejeter et à diaboliser le numérique, en partant d’une personne de mon entourage. M… ne supporte pas le numérique. Si je prends le risque de parler de lui aujourd’hui, c’est bien parce que je sais qu’il ne mettra pas les pieds sur ce blog. M… a aujourd’hui la soixantaine, il est fonctionnaire au sein de l’éducation nationale, et utilise a minima le numérique dans sa vie professionnelle : il envoie des mails, en reçoit, et, il me semble, maîtrise parfaitement les éléments d’une suite bureautique. Et après tout, qui suis-je pour juger ?

Related: