background preloader

La communication interpersonnelle selon l'école de Palo Alto

La communication interpersonnelle selon l'école de Palo Alto
Nous nous intéresserons ici à la Pragmatique (au Comment) de la communication interpersonnelle telle qu'elle a été étudiée et modélisée par l'école nord-américaine de Palo Alto sous l'impulsion du Professeur Paul Watzlawick. Nous montrerons en quoi cette façon de considérer le comportement de deux individus qui communiquent relève d'une approche complexe, où la circularité et la rétroactivité des échanges fait place à une causalité linéaire. Nous partirons du postulat que lorsqu'une communication entre deux personnes est établie, il n'y a plus ni commencement ni fin, mais un modèle circulaire d'échanges, dont ni l'un ni l'autre des interlocuteurs n'a la prééminence. La communication sera considérée alors comme système d'interactions en marche, et, à l'extrême, certains ont pu dire que : "On ne communique pas, mais on prend part à une communication." I - Les cinq axiomes de la communication 1- "On ne peut pas ne pas communiquer." Exemple : Monsieur Boit et Madame Crie "Euh.... Rejet Déni 1.

http://www.cvconseils.com/communication.html

Related:  cecilelcselscDes notions en plusCNV - Communication non violanteserie pendergastAnalyse de pratique

Adam Kadmon - Etre Divin Archétypial - Arbre de Vie - Angel's Place L'Adam Kadmon Et l’Arbre de Vie Depuis le début des temps, toutes les prophéties et les mythes ont parlé de l'Homme désirant devenir comme Dieu . La Kabbale parle de la prophétie l'Adam Kadmon - qui signifie littéralement "Homme de Dieu". Les Écoles des Mystères ont souvent présenté l'importance de réunir le corps et l'âme. Cette transformation de soi étant la chose la plus importante pour mettre à profit tout son potentiel. Chaque culture a sa légende à propos d'un Dieu-homme qui se présentera à la fin de l'évolution humaine et du premier homme, qui était un être tel un Dieu ou une Déesse. Ce Dieu-homme est un être de Dieu, rempli de son pouvoir, de sa créativité et qui vit en communion avec les Plans de Lumière.

Roue des émotions de Plutchik - Traduction française La roue des émotions inventée par Robert Plutchik définit un modèle des émotions humaines et de leur relations et combinaisons. Il est composé de 8 émotions de base, opposées deux à deux, et de multiple nuances. Le modèle abouti à un circumplex où les émotions et variations sont représentées par des couleurs et des teintes différentes. Ce circumplex peut être éclaté pour permettre de voir l'ensemble des émotions à la fois. Une traduction partielle du circumflex a été fournie par le laboratoire I3S dans l'image du cône à droite plus bas. Emotions 1 L'émotion 1.1 La notion d'émotion Du latin motio, action de mouvoir, l'émotion est une expérience physique et psychique que vit un individu en réaction à des situations environnementales externes ou internes. Elles ont pour principale propriété de modifier ponctuellement l'état actuel de la personne. Ces changements s'opèrent à différents niveaux : sur le plan physique, c'est-à-dire provoquant une réaction comportementale sur le plan physiologique, créant des changements internes, comme par exemple, une modification du rythme cardiaque, de la conductance de la peau ainsi qu'une perception plus consciente : un sentiment subjectif (Scherer, 2005).

symbolisme La Persona C'est le masque du théatre grec à l'origine (per sonnare : qui sonne à travers). C'est le rôle qu'on joue dans la société (père, médecin, pompier, caissière, prof, joueur de golf, consommateur, etc.). C'est un masque qui peut donner à penser aux autres et à soi-même que l’être en question est individuel, alors qu’au fond il joue simplement un rôle à travers lequel, ce sont les éléments qui structurent la psyché collective qui s’expriment. Ceux qui sont possédés par leur personna sont insupportables aux autres. Ils attribuent à eux-même l'importance du rôle qui n'appartient qu'au groupe social auquel ils appartiennent eux-mêmes. Désirabilité sociale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En psychologie, la désirabilité sociale est le biais qui consiste à vouloir se présenter sous un jour favorable à ses interlocuteurs. Ce mécanisme psychologique peut s'exercer de façon implicite, sans qu'on en ait conscience, ou au contraire être le résultat d'une volonté consciente de manipuler son image aux yeux des autres.

Création d'un cours participatif : attentes et réalités 1 Introduction En créant un nouveau cours ou partie de cours, l'enseignant-e détermine des objectifs pédagogiques et des savoirs à transmettre. Il-elle base la construction de ce cours sur ces objectifs imaginés par lui-elle-même. Comment faire écran aux ondes électromagnétiques Pourquoi et comment arrêter les rayonnements électromagnétiques (mise à jour du mardi 28 août 2012) Le 31 mai 2011, l’OMS-CIRC a reconnu que les ondes électromagnétiques étaient cancérigènes ! (la traduction française de ce communiqué de presse sera insérée dès que possible)

Menace du stéréotype Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les femmes et les mathématiques, un exemple de stéréotype négatif désinvestissant. Le concept de menace du stéréotype relève de l'étude des stéréotypes dans le domaine de la psychologie sociale. Il représente l'effet psychologique qu'un stéréotype peut avoir sur une personne visée par celui-ci.

Le corps et l'attention auditive (chakras et audiogramme) L'espace dans lequel évolue le sujet par son regard et ses gestes semble universellement structuré en forme de corps humain : avec un haut et un bas, une droite et une gauche, un avant et un arrière dont les significations rejoignent celles que l'Inde attribue à la tête et aux pieds, aux côtés droit et gauche, etc. (fig. 30). D'autres cultures que l'indo-aryenne ont élaboré un schéma de l'homme comportant des significations très voisines malgré la distance culturelle : par exemple, la Kabbale hébraïque nous offre dans les dix séphiroths - dont certains disposés par paire sur un même niveau - sept étages allant aussi de la tête aux pieds et dont on remarque l'étroite parenté avec la somatotopie tantrique (fig. 31). La mystique chrétienne d'Orient (saint Jean Climaque) ou d'Occident (sainte Thérèse d'Avila) décrit également des échelles, des degrés, des demeures. Les chakras sont des " roues " représentées par des " lotus " reliés entre eux par des canaux " subtils ", les " nadis ". 1.

Testing (lutte contre la discrimination) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Testing. Le testing, test de situation ou test de discrimination, est un moyen d'investigation et une forme d’expérimentation sociale en situation réelle destiné à déceler une situation de discrimination. Dans le cas le plus simple, on compare le comportement d’un tiers envers deux personnes ayant exactement le même profil pour toutes les caractéristiques pertinentes, à l’exception de celle que l’on soupçonne de donner lieu à discrimination. Le terme « testing » est un anglicisme, les anglophones utilisant les termes « situation testing », « discrimination testing[1] », « audit testing », « paired testing », etc. selon l’orientation juridique, sociologique, statistique ou autre de l’auteur(e), son pays et son auditoire. Le terme utilisé dans les textes de la Commission européenne et en Belgique est « test de situation ».

Le Corps Humain - La mémoire : court ou long terme À court terme La mémoire instantanée (sensorielle) ne dure que quelques fractions de seconde et concerne toutes les informations perçues par nos sens (visuelles, auditives, cutanées…). La mémoire de travail (immédiate) stocke des informations limitées en nombre (pas plus de 7 ou 8 éléments), et à court terme (quelques secondes). C’est par exemple un numéro de téléphone lu dans un bottin, un chiffre dans un calcul… À long terme La consolidation des informations permet de les stocker durablement, de constituer des souvenirs, des apprentissages réutilisables très longtemps après. C’est la mémoire de notre date de naissance, du monde qui nous entoure et de ses règles, des évènements de la vie, celle qui nous permet de faire du vélo, de nager…

Théorie de la Dominance Sociale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Théorie de la Dominance Sociale est une théorie de psychologie sociale, la Théorie de la Dominance Sociale (TDS ; Social Dominance Theory, SDT) propose de comprendre comment et pourquoi les hiérarchies sociales se construisent et se maintiennent. Un des postulats de base de cette théorie est que dans chaque société existe une hiérarchie sociale avec un groupe hégémonique au sommet, des groupes dominés à la base et qu’une lutte existe entre les groupes dominants et dominés afin de maintenir ou améliorer leur position au sein de la hiérarchie sociale[1].

Revue de musicothérapie Une recherche, effectuée dans le cadre d’un stage long en troisième année de diplôme universitaire de musicothérapie, est présentée ici. Ce stage a pour objectif de mettre en place un travail de musicothérapie, réalisé par l’auteur à la Mini Unité Soins Etudes (M.U.S.E), une unité de pédopsychiatrie pour adolescents, dans laquelle elle intervient professionnellement en qualité de psychologue. 1Cette recherche a été effectuée dans le cadre d’un stage long en troisième année du diplôme universitaire de musicothérapie. Ce stage a pour objectif de mettre en place un travail de musicothérapie, que j’ai réalisé pour ma part à la Mini Unité Soins Etudes (M.U.S.E), une unité de pédopsychiatrie pour adolescents, dans laquelle j’interviens professionnellement en qualité de psychologue. 2La population accueillie correspond à des jeunes âgés de douze à dix-huit ans, qui sont scolarisés au collège ou au lycée.

Théorie de l'identité sociale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Développée par Henri Tajfel dans les années 1970, la théorie de l'identité sociale[1] met en évidence les processus psychologiques impliqués dans le changement social. Tajfel intègre dans sa théorie trois processus fondamentaux : la catégorisation sociale ; l'auto-évaluation à travers l'identité sociale ; la comparaison sociale inter-groupe. Ceux-ci permettent d'expliquer différentes formes de comportements groupaux, notamment les conflits intergroupes.

Related: