background preloader

BNF ESSENTIELS

BNF ESSENTIELS

http://gallica.bnf.fr/essentiels/pascal

Related:  FrançaisPhilosophie moderne OSIIIPhilosophes

Éduthèque - Partenaire Arts et lettres  Présentation de l’offre BnF - Éduthèque Au sein d'Éduthèque, la BnF donne aux enseignants la possibilité de télécharger plus de 30 000 images en haute définition issues du portail « classes.bnf.fr » et près de 350 vidéos. Le portail « Classes » permet des recherches dans toutes les ressources éditoriales et dans toutes les images commentées. Initiation à la lecture de Machiavel Il s’agit ici, après les avoir resitués dans leur conjoncture historique (Florence au temps des guerres d’Italie), de présenter les principaux textes de Machiavel et certains enjeux de leur lecture : le Prince, les Discours, les Histoires de Florence, l’Art de la guerre. Objectif pédagogique Pouvoir présenter les principaux écrits de Machiavel.

Utopia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le titre est construit d’après une racine grecque signifiant « lieu qui n'est nulle part », οὐ τοπος (ou topos) en grec[1]. Bien que Thomas More ne fût pas économiste, mais juriste, historien, théologien et homme politique, Utopia, qui n'était pas un traité d'économie, mais plutôt une satire de la société de son temps, fut repris au XIXe siècle pour construire des théories économiques. Tous les auteurs, toutes les œuvres Aller au contenu principal Tous les auteurs, toutes les œuvres Auteurs Œuvres Aulnoy, Marie Catherine Le Jumel de Barneville, baronne d' (1650-1705)

La Philosophie de Hegel Hegel, penseur de la dialectique et du Système Hegel est un philosophe allemand qui a construit un immense système ordonnant toutes les connaissances de l’époque. Il est probablement le philosophe le plus complexe à lire, nous vous présentons donc une introduction sur sa philosophie qui s’efforce de rendre simple une pensée aussi ardue. Hegel dégage, dans l’histoire et la culture humaines, la genèse progressive de l’Absolu, ce qui possède, en soi-même, sa raison d’être.

Thomas More Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir More. Thomas More, latinisé en Thomas Morus (, Londres – , Londres), est un juriste, historien, philosophe, humaniste, théologien et homme politique anglais. Grand ami d'Érasme, érudit, philanthrope, il participe pleinement au renouveau de la pensée qui caractérise cette époque, ainsi qu'à l'humanisme, dont il est le plus illustre représentant anglais. Nommé « Ambassadeur extraordinaire », puis « Chancelier du roi » par Henri VIII, il désavoue le divorce du Roi et refuse de cautionner l'autorité que s'était arrogée celui-ci en matière religieuse : il démissionne de sa charge en 1532. Lecture pour vieux débutants, exercices pour motiver Dessiner un profil de lecteur : ce document permet, après avoir fait passer quelques tests aux élèves, de tracer un profil qui montrera les forces et faiblesse du lecteur et permettra de remédier en mettant l'accent sur des difficultés identifiées Comment on lit ? : un extrait d'un superbe article trouvé dans "Le monde de l'éducation" Méthodes ! : quelques mots sur les méthodes courantes, pour les décrire, pas pour les démolir... elles sont toutes utiles. La mémoire : un élément important... que je n'ai commencé à explorer que très récemment

Sören Kierkegaard Philosophe danois (dont le nom, à une voyelle près signifie "cimetière"), Sören Aabye Kierkegaard est né le 5 mai 1813 à Copenhague (Danemark). Sa biographie est assez pauvre en événements extérieurs: il ne quitte pratiquement jamais Copenhague (à part quelques voyages à Berlin en 1841, 1843, 1845 et 1846, dont il profite notamment pour écouter les leçons de Friedrich Schelling en 1841-1842, après la rupture de ses fiançailles avec Régine Olsen) et vit de ses rentes, se consacrant entièrement à sa production littéraire. Après des réflexions tourmentées, il abandonne aussi bien le projet de se marier que celui de devenir pasteur.

Éloge de la Folie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Éloge de la Folie ou L’Éloge de la Folie, ou également La Louange de la sottise[1], ou encore La Louange de la Folie[2] dont le titre grec est Μωρίας ἐγκώμιον (Morías[3] engkômion) et le titre latin, Stultitiæ laus, est une declamatio écrite en latin en 1509 par Érasme de Rotterdam et imprimée pour la première fois en 1511 à Paris chez Jehan Petit et Gilles de Gourmont et peu de temps après réimprimé ne varietur à Strasbourg daté d'août 1511 chez Mathias Schurer. Après en avoir conçu les grandes lignes au cours de ses voyages sur les routes d'Italie et d'Allemagne, Érasme révisa et développa son travail, à l'origine écrit en une semaine, pendant son séjour chez Thomas More (l’auteur d’Utopie) dans la propriété que ce dernier avait à Bucklersbury. On considère que c'est l'une des œuvres qui ont eu le plus d'influence sur la littérature du monde occidental et qu'elle a été un des catalyseurs de la Réforme.

S’approprier l’orthographe rectifiée Même si l’orthographe rectifiée n’est en rien obligatoire (les graphies traditionnelles et rectifiées restant toutes deux aussi valables, et ce depuis 1990), celle-ci est devenue de fait l’orthographe de référence pour l’enseignement. Les enseignants qui souhaitent se l’approprier trouveront dans cette page plusieurs ressources pour les aider dans cette tâche qui n’offre pas de grandes difficultés. De nombreuses publications institutionnelles suivent déjà l’orthographe rectifiée (certains rapports de l’Assemblée nationale, tous ceux de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, les nouveaux programmes et documents d’accompagnement ainsi que de nombreux documents du ministère de l’Éducation nationale...). Du reste, l’orthographe rectifiée est celle que l’on suit dans le présent site. Petit panorama de la réforme orthographique

La Critique de la raison pure d’Emmanuel Kant (1/4) : Le monde : entre déterminisme et liberté Michaël Foessel inaugure la semaine en retraçant la genèse de La Critique de la raison pure et en éclairant les concepts fondamentaux qui accompagneront ce parcours de l’œuvre fondamentale du philosophe de Koenigsberg. La métaphysique leibnizienne s'en remet à Dieu pour rendre raison d'un monde entièrement contingent ; le déterminisme spinoziste identifie la nature à Dieu et rend tout nécessaire. Devant les antinomies de la raison, notamment celle de l’origine du monde, Kant sort de son "sommeil dogmatique" et rédige pendant dix ans la Critique de la raison pure. Le texte du jour

Érasme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Érasme, également appelé Érasme de Rotterdam (Desiderius Erasmus Roterodamus), né dans la nuit du 27 au 28 octobre[1], en 1467[2] (ou en 1466, ou en 1469) à Rotterdam, comté de Hollande, et mort le 12 juillet 1536 à Bâle, est un chanoine régulier de saint Augustin, philosophe, écrivain latin, humaniste et théologien des Pays-Bas bourguignons, considéré comme l’une des figures majeures de la culture européenne. Onomastique[modifier | modifier le code] Les noms de famille, à l'époque, n'étaient pas forcément stabilisés. Il appelle lui-même son père (en latin) Gerardus, et son frère aîné Petrus Gerardus ; d'autre part, un bref du pape le désigne comme Erasmus Rogerii. On en déduit que son père devait s'appeler en néerlandais Rotger Gerrit ou Gerrits.

Related: