background preloader

« L'écoulement du temps est une illusion »

« L'écoulement du temps est une illusion »
« Usbek & Rica explore le futur. » Ça tombe bien : voyager dans le temps, c'est possible. La mauvaise nouvelle, par contre, c'est que l'avenir est déjà écrit. La théorie de la relativité et Einstein nous le disent depuis déjà un siècle. Ces discours pourtant, nous les entendons de loin, comme des vérités abstraites et des réflexions farfelues de scientifiques ésotériques. Le physicien Thibault Damour, professeur à l'Institut des hautes études scientifiques et membre de l'Académie des sciences, déplore que notre conscience collective n'ait jamais intégré ce que la science fondamentale du XXe siècle nous dit sur le monde. Nous avons rencontré le savant, par ailleurs auteur d'ouvrages et de bandes dessinées de vulgarisation scientifique, en marge des Utopiales, le festival nantais de science-fiction. Usbek & Rica : Vous expliquez que notre conception du temps est totalement dépassée. Mais pourtant j’ai bien une mémoire, des souvenirs qui s’accumulent. Oui. Oui.

https://usbeketrica.com/article/l-ecoulement-du-temps-est-une-illusion

Related:  Notre rapport au tempsConscience, physique quantique et rêvesProspective et réflexion sur le numérique :

Se peut-il qu'un rêve soit prémonitoire ? - Science-et-vie.com De l'inconscient surgissent parfois des alertes qui sonnent à notre esprit comme des avertissements. Cette prémonition onirique peut être interprétée de différentes manières. Un homme entre dans une boulangerie. Il demande du pain mais il n'y en a plus. « La société tend à s’organiser comme un cerveau » Plus qu’une troisième révolution industrielle ou qu’une crise écologique, l’époque que nous vivons est peut-être celle d’une métamorphose de l’humanité elle-même. À la croisée des neurosciences, de la sociologie et de l’anthropologie, Alain de Vulpian explique, dans son dernier ouvrage Éloge de la métamorphose (Saint-Simon, 2016), que nous pourrions être à l’aube d’un nouveau degré de conscience collective. Rencontre, dans son appartement parisien, avec un sociologue qui observe l’évolution de nos sociétés depuis plus de 60 ans. Usbek & Rica : Dans votre dernier ouvrage, vous annoncez l’entrée de l’humanité dans une nouvelle grande phase de son histoire. Une société mondiale interconnectée serait en train d’émerger et l’humanité en tant qu’entité serait sur le point de développer une conscience propre. Oui, la société tend à se structurer comme un cerveau.

Les derniers mystères du sommeil On dit le sommeil réparateur, mais que se passe-t-il lorsque nous dormons ? La recherche avance à grands pas dans la compréhension des mécanismes à l’œuvre durant cette période d’apparence « inactive ». À la veille de la 17e Journée du sommeil, florilège des dernières découvertes sur le sujet et des mystères qu’il reste à percer. Sans sommeil, c’est bien simple, nous ne pourrions pas vivre. Cette activité à laquelle nous consacrons un tiers de notre existence ne permet pas seulement de reprendre des forces, elle favorise aussi la consolidation de la mémoire, déclenche la production de certaines hormones (comme l’hormone de croissance), renforce l'efficacité du système immunitaire, régule le système cardiovasculaire, estompe les émotions négatives, etc. Aux limites de la conscience Depuis la nuit des temps, nous nous interrogeons sur la conscience et si le XXe siècle a voulu à toute force la réduire à un phénomène matériel, contredisant des siècles de tradition, le XXIe siècle pourrait bien bouleverser nos conceptions et nous faire changer de paradigme après ce nécessaire passage par une science purement matérialiste. Avec Sylvie Dethiollaz, docteure en biologie moléculaire et directrice de l’Institut Suisse des Sciences Noétiques. Vous menez depuis une quinzaine d’années des recherches sur les états modifiés de conscience et en particulier, ce qu’on appelle les OBE (Out of Body Experience) en français, expérience de sortie de corps. Elle vient de publier avec Claude Charles Fourrier : Voyage aux confins de la conscience : dix années d’exploration scientifique des sorties hors du corps, le cas Nicolas Fraisse aux éditions Guy Trédaniel Texte lu : Charles Baudelaire, Elevation, Les fleurs du mal

La spécialiste du sommeil Isabelle Arnulf explique comment maîtriser ses cauchemars Sciences et Avneir : Peut-on apprendre à maîtriser ses cauchemars ? Pr Isabelle Arnulf : Oui. Il existe une thérapie, par répétition d’imagerie mentale, que nous proposons à des patients, le plus souvent narcoleptiques [dormant trop longtemps], qui souffrent de cauchemars récurrents. Nous leur demandons de tenir un carnet de rêves. Des physiciens apportent la preuve que l'âme est immortelle et qu'elle subsiste après la mort La possibilité de la vie après la mort est un des plus grand mystères de l’humanité. Des scientifiques ont maintenant la certitude que la conscience ne meurt pas. La physique quantique expliquerait la possibilité que la conscience puisse vivre au-delà de la mort du corps. La conscience serait une somme d’informations stockée à un niveau quantique dans des microtubules.

7136-5 : LSD et Etats Modifiés de Conscience : un Pas vers la Conscience ? LSD et Etats Modifiés de Conscience : un Pas vers la Conscience ? (Note a l’usage des lecteurs : l’auteur tient beaucoup au point d’interrogation dans le titre car, dit-il, un Maçon se pose des questions, il n'affirme rien sous une forme péremptoire. L’absence du ? Le Projet de Conscience Globale Cette petite sphère colorée à l’apparence anodine (présente dans le coin haut gauche de ce site) n’est rien de moins qu’un indicateur en temps réel du niveau de cohérence de la conscience collective! Et ce n’est pas une blague. Difficile à croire?

Un enfant doué de télépathie est examiné par les scientifiques Ramses possède une forme d’autisme hautement fonctionnelle. Il est capable de prédire 38 nombres et sa mère assure que la vidéo n’est pas un truquage. Ramses est différent depuis sa naissance. Il n’aime pas les jouets et il a commencé à lire dès sa première année. Il peut dire des mots en anglais, en espagnol, en grec et en japonais. À 18 mois, il connaissait toutes les tables de multiplication en anglais et espagnol et il apprit la table périodique des éléments ainsi que les nombres atomiques.

Expérience de mort imminente : Voir la mort et revenir Ils ont entrevu l’au-delà. Et racontent leur voyage, dans des termes étonnants de similitude. Quatre témoins, de Philippe Labro à Dominique Bromberger, étayent la thèse de la “near death experience”, étudiée depuis les années 1970 par des scientifiques américains. Une enquête troublante de Patrice Van Eersel.

Related: