background preloader

Les Shadoks, La logique des passoires ! (Saison II Eps 6)

Les Shadoks, La logique des passoires ! (Saison II Eps 6)

http://www.youtube.com/watch?v=TMt6TDQe4nQ

Related:  cerveau droit, cerveau gauche

Développement personnel Alors qu'au milieu du 18ème siècle, Benjamin Franklin lançait une pétition en faveur d'une éducation ambidextre, Léonard de Vinci, uomo universalis, avait déjà 200 ans plus tôt compris l'importance des 2 côtés du corps dans l'épanouissement de l'intellect et de l'esprit. Nous allons ici examiner dans quelle mesure utiliser sa main non dominante peut faire de vous une personne intellectuellement plus polyvalente et globalement plus talentueuse. Ce sont en fait 2 faits scientifiques reconnus depuis longtemps déjà qui permettent aujourd'hui de valider rationnellement ce qui n'était autrefois que des intuitions. - Le premier fait est que, d'une part, les 2 hémisphères cérébraux ne gèrent pas les mêmes fonctions cognitives chez l'Homme.

Archives LES FILMS On pense souvent que notre liberté de choix est augmentée lorsque de nouvelles options sont ajoutées à un ensemble d’otions déjà existantes. Puis en y réfléchissant, on ajoute que ce n’est pas seulement le nombre qui comptre mais la réelle diversité des options, leur réelle dissimilitude. Il vaut mieux avoir le choix entre deux candidats ayant des programmes clairement différents qu’entre 15 candidats ayant des programmes quasi-identiques. Mais on devrait ajouter qu’il faut aussi que ces nouvelles options ajoutées doivent me laisser le choix de les prendre ou de ne pas les prendre. Parfois, il vaut mieux que certaines options ne nous soient pas offertes! ( d’autant que le nombre d’options n’empêche pas que nos choix restent déterminés par des préférences,des motivations, des détermination..non choisis!)

L'empathie inhiberait la pensée analytique et vice-versa Une nouvelle étude pourrait aider à expliquer pourquoi même les personnes les plus intelligentes peuvent se faire prendre par les histoires d'escrocs (ou de politiciens véreux, ndlr), commentent ses auteurs. Une contrainte cérébrale empêcherait d'être à la fois empathique et analytique. Quand le réseau de neurones permettant l'empathie s'active, celui qui est utilisé pour la pensée analytique serait inhibé et vice versa, selon cette étude publiée dans la revue NeuroImage. Anthony Jack de la Case Western Reserve University et ses collègues ont mené cette étude avec 45 étudiants. Des images du cerveau par résonance magnétique étaient prises alors qu'ils se faisaient présenter des problèmes faisant appel à l'empathie ou des problèmes de physique.

µTime Evolution, intégration et organisation. De l’algue bleue à la multinationale… quelques résonances et analogies, sur quoi se branche-t-on ? Version, versant - La grandeur de l’homme, c’est qu’il est un pont et non une fin - Friedrich Nietzsche in Ainsi parlait Zarathoustra Source : la plus belle histoire des plantes - Jean-Marie Pelt, Marcel Mazoyer, Théodore Monod, Jacques Girardon - Seuil 2004 – p.28-32. Le mystère du noyau Jacques Girardon : (…) entre elle [l’algue bleue] et nous, que s’est-il passé ?

Système 1/Système 2 : les deux vitesses de la pensée Comment pensons-nous ? Qu'est-ce qui guide nos préférences, nos jugements, nos décisions ? Quand faut-il ou non faire confiance à notre intuition ? Pourquoi agissons-nous souvent contre notre propre intérêt ? Telles sont quelques-unes des questions qui servent de fil rouge à cet ouvrage, dans lequel Daniel Kahneman nous emmène à la rencontre des « deux personnages » qui se partagent notre esprit. Le « Système 1 » est ultra-rapide, intuitif et émotionnel ; le « Système 2 » est plus lent, plus réfléchi, plus contrôlé et plus logique.

Didactique de l'Information Documentation 1- Quelles conceptions les élèves du secondaire se font-ils des savoirs info-documentaires ? Est-il vraiment concevable de construire une didactique de l'information-documentation sans commencer par identifier les représentations des élèves qui peuvent faire obstacle aux apprentissages ? Depuis 2008, un groupe de professeurs documentalistes de l'académie de Nantes rassemble et analyse les énoncés langagiers écrits par des élèves de la 6ème à la terminale afin de mieux connaître ces conceptions.

atypique-HPI-surdoué-mind mapping-neuro-droitier-complexité- personnalité complexe Dans ma pratique, je rencontre des prescripteurs de coaching qui, impuissants à saisir le mode de fonctionnement de l’un de leurs collaborateurs, le présentent comme « UN CAS », inadapté, ingérable ou mettant en défaut sa hiérarchie. Qu’en est-il exactement ? Est-il justifié de qualifier une personne de « cas » alors qu’il est seulement « atypique » dans un environnement considéré? these obstacle ethymologique maths Dans la rédaction de la thèse nous nous somme pose plusieurs questions. A quelque question nous avons répondu, à d'autre no. En particulier nous avons aborde les suivants questions: 1. Les obstacles épistémologiques s'utilisent dans l'enseignement des mathématiques et dans la recherche en didactique des mathématiques. (Chapitre 1) 2.

Modèle Herrmann Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Profil de préférences cérébrales Herrmann (en anglais : Herrmann Brain Dominance Instrument, HBDI) a été développé par William "Ned" Herrmann (1922-1999) (Caroline du Nord). Il s'agit d'un outil de connaissance de soi visant à identifier les modes préférentiels de traitement de l'information des individus[1]. Le HBDI est un outil breveté (sous licence Herrmann International) utilisé en management pour établir des profils individuels et des profils d'équipes.

Comment notre cerveau détermine quand un visage est réellement un visage ? Nos cerveaux (droit et gauche) sont faits pour trouver des visages. En fait, ils sont si performants pour capter les visages humains que parfois nous en apercevons dans un fatras de roches, un nuage dans le ciel, ou dans certains cratères de la Lune ou de Mars… Mais une autre chose étonnante au sujet de notre cerveau, c’est que nous ne nous trompons jamais réellement en pensant que c’est une vraie personne qui nous regarde. Nous pourrions faire un deuxième focus, mais les cerveaux les plus normaux peuvent faire la différence entre un homme et un lavabo du premier coup. Les neuroscientifiques de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) ont voulu étudier comment le cerveau décide exactement de ce qui est et n’est pas un visage.

Related: