background preloader

Les intestins de la terre

Les intestins de la terre
Related:  Sols - Compost

Compost Jean Pain Il y a 40 ans, Jean Pain s'installe en Provence calcaire, à Villecroze dans le Var, et se met en tête de cultiver sa terre. A force de recherches, d'observations, d'expériences et de lectures, il met au point une méthode pour produire des légumes vigoureux et délicieux sans arrosage ni bêchage. Cela fut rendu possible grâce à l'élaboration d'un compost de broussailles de la forêt l'environnant, le plus diversifié possible. Il va valoriser le travail à perte de l'inévitable débroussaillage contre les feux de forêts, en une solution écologique pour cultiver des pastèques, tomates, aubergines et autres légumes sur un sol pauvre et sans rétention d'eau. Soulignons que les broussailles utilisées sont le résultat d'un élagage et non une coupe des troncs des broussailles, les branches de plus de 8 mm sont laissées en vie, taille qui a comme résultat de garder une forêt riche en biodiversité et de la protéger contre le feux. Aujourd'hui ses techniques sont enseignées en Belgique. 1. 2. 3. 4.

Créer votre jardin autofertile « Potagers d'antan Étape 1: Faites un plan. Saviez-vous qu’il serait possible d’avoir un potager presque sans entretien? Qu’il n’y aurait aucun arrosage manuel, fertilisation chimique ou crainte de voir tous ses fruits ou légumes dévorés par les hordes d’insectes ou détruits par une quelconque maladie ou champignon. Étape 2: Délimitez le terrain En effet, le potager deviendrait un organisme vivant en soi, se régulant seul tout en augmentant sa productivité de manière naturelle. Étape 3: Buttez en creusant vos sentiers Avec la collaboration de Madame Suzanne Gendreault, celle-ci m’a remise quelques photographies (explications à l’appui) suite à sa formation sur lesquelles on peut visualiser la mise sur pied d’un jardin autofertile respectueux de l’environnement mais aussi destiné aux jardiniers écologiques. Étaoe 4: Creuser le tour du jardin Par la suite, il y aura une période d’adaptation mais le potager devrait se régir de lui-même et s’autoréguler. Étape 5: Aplanissez vos buttes Étape 12: Paillez le carton

Le Keyhole : une technique potagère innovante Jardin partagé Nid du 12 – Crédits : Main Verte Qu’est ce qu’un Keyhole ? Le keyhole, ou jardin en trou de serrure, est un concept d’aménagement originaire d’Afrique. L’organisation Send a Cow est a l’origine de ce beau projet de permaculture. Comment réaliser un Keyhole dans son jardin ? Le post de blog de l’arpent nourricier vous donne des conseils pour le réaliser dans votre jardin, étapes par étapes. Où voir un Keyhole à Paris ? 2 Keyholes ont été créés dans le cadre évènementiel de Canal+ global partage sur le parvis de l’Hotel de Ville de Paris en Mai 2014 : 1 keyhole a été installé dans une maternelle du 15e arrondissement de Paris (non visitable par le public)1 keyhole a été installé dans le Jardin Nid du 12 ( jardin d’insertion et partagé) avec l’aide des jardiniers participants… Il est géré par l’association ARFOG -LAFAYETTE.

Un jardin en trou de serrure Où mettre le tas de com­post ? Trop près de la mai­son, il se­rait en concur­rence avec le po­ta­ger de proxi­mité (ce­lui des herbes et des sa­lades) et il nui­rait à l’esthétique vi­suelle (et par­fois à l’esthétique ol­fac­tive). Trop loin de la mai­son, et on se re­trouve avec des as­ti­cots dans la cui­sine parce qu’on n’a pas eu le cou­rage d’aller vi­der la pou­belle de dé­chets verts au fond du jar­din tous les jours. Chez nous, le tas de com­post a pas mal mi­gré, mais il n’a tou­jours pas trouvé son em­pla­ce­ment idéal. Der­niè­re­ment, il était à côté du po­ta­ger prin­ci­pal, dans un genre de kiosque de for­tune en bam­bou pour que ça ne fasse pas trop moche. La so­lu­tion que je m’apprête à tes­ter nous vient d’Afrique. Le Key­hole Gar­den (jar­din en trou de ser­rure — ver­sion afri­caine), c’est une butte bien plus haute et dans la­quelle le trou cen­tral est un tas de com­post. Faire un key­hole gar­den — étape par étape Quelques in­no­va­tions Les plan­ta­tions

Les plates-bandes - La fin de la crise La culture bio-intensive permet d'avoir le maximum de production sur un minimum de surface en qualité bio (sans produit chimique). Ce mode de production permet d'avoir la même quantité de production (et même plus !) que l'agriculture intensive classique et aussi d'avoir exactement la même qualité de production que le bio artisanale (et non l'agriculture bio "industrielle"). Mais vous constaterez qu'elle demande un gros investissement physique. Préparer une plate-bande en bio-intensif consiste à prévoir pour les plantes : la plus grande facilité possible pour développer leur système racinaire (couche de terre meuble de 60 cm d'épaisseur !) Tout d'abord, nous préparons la terre que nous allons mettre dans la plate-bande. Ces composés ont l'aspect d'une poudre, (le couscous dont parle Claude Bourguignon). Chaque plante-bande fait 10 m2 d'une longueur de 8 m et d'une largeur de 1,25 m. Les bordures Les bordures ont pour rôle de contenir la terre.

Related: