background preloader

C'est prouvé, être heureux au travail améliore la productivité

C'est prouvé, être heureux au travail améliore la productivité
VIE DE BUREAU - Plus un employé est heureux, plus il est efficace dans son travail. Ce n'est pas une surprise, mais c'est ce que démontre une nouvelle étude menée par le département d’économie de l'Université de Warwick, au Royaume-Uni. En réalisant un certain nombre d'expériences, dont les résultats vont être publiés dans le Journal of Labor Economics, l'équipe de chercheur a déterminé que le fait d'être heureux augmentait la productivité de près de 12%. En tout, ce sont 700 participants, divisés en plusieurs groupes, qui se sont prêtés au jeu de différentes expériences. Alors que l'un des groupes s'est vu offrir du chocolat et des fruits, un autre a pu regarder un clip comique. D'autres participants ont été amenés à se confier sur les événements tragiques qui les avaient récemment affectés (disputes familiales, deuil...), et de déterminer si cela avait eu un impact sur leurs niveaux de productivité au travail. Lire aussi : Les 10 chiffres qui confirment que les cadres vont mal

http://www.huffingtonpost.fr/2014/03/22/cest-prouve-etre-heureux-au-travail-ameliore-la-productivite/

Related:  doc48Le bonheur aujourd'huithoma_laclhugot

L'argent fait vraiment le bonheur : 6 leçons à retenir d'une nouvelle étude sur le sujet Le magazine américain Forbes vient de publier son classement annuel des milliardaires pour l'année 2013. Mais ces sommes astronomes sont-elles utiles au bien-être ? L'argent et le bonheur ont toujours eu une relation intrigante pour les penseurs. Textes reçus - Economiedubonheur.com, le site francophone de référence sur l'économie du bonheur. Vous êtes chercheur, étudiant, érudit ou simplement intéressé, vous pouvez participer à la qualité du site en proposant des textes en relation avec l'économie du bonheur. Tous les avis sont acceptés, je ne demande aucune exclusivité ou primeur, la seule condition est la qualité scientifique des textes. Par ailleurs, le texte doit être libre de droit et doit pouvoir être téléchargé par toute personne qui souhaiterait le faire.

La conception du bonheur dans les cultures d'ailleurs Le bonheur, dans la pensée occidentale, est l’aboutissement d’une démarche et d’une construction aboutissant à un état durable de plénitude et de satisfaction ou encore, une jouissance d’une situation. Il est à la confluence de plusieurs registres, le sensible, le social, les affects. Pour l’Occident, les représentations socialement et historiquement construites du bonheur s’articulent à l’individualisme : il est un état émotionnel momentané ou durable de l’individu et moins du collectif ; c’est une notion subjective et en même temps normative. Qu’il se situe dans une aspiration individuelle ou collective, qu’il soit au bout d’une quête pour un avenir matériellement meilleur – une promesse pour demain – ou dans le mythe d’un âge d’or appartenant à un passé lointain – un temps révolu et perdu à jamais –, le bonheur est à la fois nostalgie et promesse. Il est associé au temps.

«La famille, première clé de l'épanouissement» INTERVIEW - Face à la perte de repères, la famille est plus que jamais perçue comme un espace de bonheur, analyse Marie-José Forissier, présidente de Sociovision-Cofremca. LE FIGARO MAGAZINE. - La famille rime-t-elle avec bonheur aux yeux des Français? Marie-José FORISSIER. - La famille est plus que jamais source de bonheur et d'épanouissement. 89 % des Français interrogés par Sociovision-Cofremca * se disent heureux sur le plan familial, 87 % soulignent que rien ne compte plus à leurs yeux que de partager des moments forts avec leurs proches.

L’assouplissement budgétaire prôné par Bruxelles ne fait pas le bonheur de tous En renonçant à punir l’Italie, l’Espagne et le Portugal qui n’ont pas pu réduire leurs dépenses, Bruxelles a fait tomber le dogme de la rigueur au sein de la zone euro. Pierre Moscovici, le commissaire aux Affaires économiques, a plaidé mi-novembre pour une politique économique plus souple afin de soutenir l’activité et la reprise dans les 19 pays de la zone euro. Le commissaire a même chiffré le niveau de dépense que ces pays devraient engager collectivement : l’équivalent de 0,5% de leur PIB.

L'argent fait le bonheur, ou pas (mais peut-être que si) Cette fois-ci, c'est sûr, l'argent fait le bonheur. The Atlantic résume ainsi l'étude des économistes Betsey Stevenson et Justin Wolfers, qui affirment qu'il y a un lien robuste entre revenus et bien-être, y compris chez les très riches (autrement dit, il n'y aurait pas un point de richesse à partir duquel de l'argent en plus ne fait pas du bonheur en plus). L’étude peut se résumer à deux graphiques. Comment le sport agit sur notre bien-être Récemment, le tennisman Novak Djokovic a indiqué qu’il ne « ressentait plus cette joie intérieure de jouer ». L’occasion de se pencher sur la question : quels sont les effets réels du sport sur notre cerveau ? Du simple bien-être aux vertus antidépressives, Florence Servan-Schreiber, professeure de bonheur et auteure du livre 3 kifs par jour, nous éclaire sur le sujet.

Un peu de bonheur ! Manger un éclair au chocolat ? Se balader en forêt ? Regarder un match de foot de l'Euro ? Autant de petits instants de bonheur de la vie quotidienne… Rencontre avec un philosophe plein de sagesse, qui a consacré sa vie à une éthique du bonheur ! Comment se débarrasser d'une personne toxique Les bienfaits des relations semblent être un axiome indétrônable. Avoir des relations semble permettre d’avoir une meilleure santé, un meilleur emploi, une vie plus accomplie, une plus grande créativité, de meilleures opportunités d’affaires, un meilleur équilibre psychique et j’en passe. Bref, nous pouvons aisément dire que la réussite d’une personne se mesure par le nombre et la qualité de ses relations. Dans cet article je vais tenter d’aborder le sujet vers un autre angle, plus critique, et voir si une relation est forcément bénéfique et surtout de vous transmettre des outils pour éliminer celles qui sont néfastes. Bref, je vais traiter de certaines techniques nous permettant de se débarrasser d’une personne toxique.

Les secrets du bonheur selon neuf philosophes - Edition du soir Ouest France - 22/06/2016 Aristote « Le bien humain réside dans une activité de l’âme conforme à la vertu. » Pour Aristote, philosophe grec de l’Antiquité (IVe siècle av. J-C.) représentant de l’eudémonisme, le bonheur est le « souverain bien », le but ultime de toutes nos actions. Pour l’homme, le bonheur repose sur la conformité à la raison et à la vertu.

Related: