background preloader

Les fiches et infographies Internet Attitudes - Comprendre et utiliser Internet

Les fiches et infographies Internet Attitudes - Comprendre et utiliser Internet
Mis à jour le 24/08/17 par Jean-Christophe Olivier Le nouveau kit Internet Attitudes mis à jour en Aout 2017 est disponible en téléchargement ci-dessous, il se compose de 10 fiches et de 3 infographies à destination des lycéens, parents et formateurs pour apprendre à utiliser Internet et les outils numériques de manière raisonnée, en toute sécurité. Télécharger le kit Internet Attitudes nouvelle version 08 2017 (fiches A4 livret A5) Les 5 premières fiches : Blog / Cartes Mentales / Droits et Internet / E-Réputation / Information en ligne Les 5 autres : Jeux en Ligne / Maitrise des Outils / Outils Numériques / Réseaux Sociaux / Smartphones Infographies Vous pouvez télécharger les fiches et infographies unitairement ci-dessous : Les fiches Internet Attitudes Les infographies :

https://crdp.ac-amiens.fr/cui/ressources/les-livrets-et-laffiche-internet-attitude

Related:  InternetCulture numériqueidentité numériqueCulture(s) numérique(s)EMI / EAM / CLEMI

Publications et traces numériques sur les réseaux sociaux : se construire une identité numérique positive Dominique Cardon, sociologue, présente tout d'abord les réseaux sociaux comme étant un nouvel outil de sociabilisation, et il en distingue deux types. Il décrit ensuite la variété des usages et la diversité des opportunités qu'ils offrent, ce qui permet de comprendre les enjeux des régulations dont ils peuvent faire l'objet. Dominique Cardon conclut en faisant quelques propositions sur le sens qui pourrait être donné au développement d'une littératie numérique. Stéphane Petitcolas, ingénieur à la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), décrit tout d'abord les missions de la CNIL et insiste sur l'importance de l'éducation au numérique. Après avoir dessiné une typologie des usages, il dévoile le fonctionnement des réseaux sociaux d'un point de vue technique, et notamment ce qui est dissimulé (profilage, publicité, géolocalisation, etc.).

L’usurpation d’identité numérique, un fléau grandissant (heureusement) sanctionné L’usurpation d’identité est devenue un véritable fléau qui affecte de nombreuses personnes physiques, célèbres ou inconnues, mais aussi des entreprises et leurs dirigeants voire des institutions. Ces nouvelles atteintes à l’image et à la réputation d’une personne se multiplient avec les nouveaux usages numériques comme les réseaux sociaux sur lesquels de nombreux éléments de la vie privée ont un caractère public. Usurpation d’identité : un délit introduit par la LOPPSI Pour apporter une réponse pénale adaptée, la LOPPSI, votée le 14 mars 2011, contenait un article 226-4-1 du code pénal, ainsi libellé : "Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 € d'amende. Exemples de cas dans la jurisprudence Création d’un site usurpant l’identité d’une personne

Comment travailler son identité numérique ? Pour trouver un emploi dans certains métiers et secteurs d'activité, savoir valoriser son expérience et son parcours sur le web est un atout majeur pour attirer l'œil du recruteur. Quelques astuces pour être bien vu sur le Net. Qu'est ce que l'identité numérique ? L'identité numérique, c'est l'ensemble des informations que l'on trouve sur vous sur Internet : ce sont les informations que vous avez données volontairement mais aussi souvent... involontairement ! L’identité au défi du numérique - Collège des Bernardins « Comment habiter les environnements hautement techniques de manière humaine ? » Nous sommes aujourd’hui plus de 3.4 milliards d’êtres humains connectés à internet. Demain, cette connexion concernera également des dizaines de milliards d’objets, de robots, de capteurs….

Des chercheurs créent une empreinte pour pister un internaute via plusieurs navigateurs Des chercheurs ont publié les résultats de leurs travaux : dans une grande partie des cas, il est possible de laisser sur la machine d’un internaute une empreinte exploitable par des navigateurs multiples. Un changement de taille puisque chaque navigateur avait jusqu’ici sa propre empreinte. Explications. Comment protéger ses données personnelles ? En créant la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), la loi informatique et libertés de 1978 jetait les bases de la protection des données personnelles. Qu'est-ce qu'une donnée personnelle ? De quels droits disposons-nous pour accéder à nos données, et récupérer, à notre demande, ces données stockées dans un service de courrier en ligne ou une plateforme d’hébergement ? Comment saisir la CNIL ? Qu'est-ce qu'une donnée personnelle ?

Projet "Identité numérique" - Documentation Ludivine A.Tagi, professeure-documentaliste au Lycée des Métiers Colbert de La Celle Saint Cloud, a mis en place, en partenariat avec un professeur de Vente, un projet sur l’identité numérique avec une classe de Seconde Bac Pro Vente. La question de l’identité numérique a été abordée à travers 3 angles : l’identité numérique personnelle actuelle, les réseaux sociaux et leurs spécificités, la création d’une identité professionnelle. Une approche pragmatique, factuelle a été privilégiée afin que les élèves prennent conscience des enjeux stratégiques des traces qu’ils laissent ou peuvent laisser sur les navigateurs, les moteurs de recherche et autres réseaux sociaux. Dans une démarche citoyenne et protégée, la création d’unprofil individuel, maîtrisé et professionnel via le réseau social Viadéo, a été ensuite rendue possible pour les élèves. 1. La présentation du projet :

Le numérique en culture. C’est une évidence : l’explosion et la démocratisation des technologies digitales dans tous les secteurs de la vie quotidienne et professionnelle (toutes activités confondues) rend criant le besoin de développer la « culture numérique » de nos concitoyens. Mais il arrive que les évidences, parce qu’elles semblent justement ne devoir souffrir aucune remise en question, nous dispensent de revisiter leurs soubassements, de questionner les modalités de leurs mises en œuvre, d’interroger leurs enjeux et la manière dont ces derniers évoluent. Bref, il est des évidences qui, parce que trop évidentes, finissent par nous empêchent de penser. Appliquant ces considérations à l’évidence de la culture numérique évoquée plus haut, trois questions surgissent immédiatement : 1.

Related: