background preloader

La famille fait le bonheur des Français «aisés»

La famille fait le bonheur des Français «aisés»
Elle est pour eux le premier ingrédient d'une vie heureuse. Moins d'un quart d'entre eux considèrent en revanche l'investissement professionnel comme un moteur dans leur existence. La famille avant tout! Pour 77 % des Français aisés, c'est elle qui contribue le plus au bonheur. Selon une étude réalisée par CSA pour HSBC France (auprès de particuliers détenant plus de 75.000 euros d'avoirs et/ou des revenus de plus de 70.000 euros brut, ou 100.000 euros bruts par ménage), le rôle qu'ils jouent au sein de la cellule familiale est leur plus grande motivation. Mais il s'agit moins d'être entouré que de «veiller au bien être de sa famille» (pour 78 % des sondés) ou de «donner à ses enfants la meilleure éducation» (pour 76 %). Malgré leur niveau de revenus, la moitié d'entre eux se décrivent comme économes et souhaitent «vivre sans se priver» (44 %). L'étude distingue dans cette population trois façons de voir la vie.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/05/15/20002-20140515ARTFIG00128-la-famille-fait-le-bonheur-des-francais-aises.php

Related:  Bonheur et relations socialesle bonheur et la famille théo et erwanBroquet : Le Bonheur en FamilleCCF français-doc

Omar Sy, son bonheur ? "Regarder mes enfants grandir" Papa de quatre enfants, Omar Sy est un homme comblé. Dans une interview accordée au magazine «Version Femina», il raconte son bonheur : «Regarder mes enfants grandir». «Il n’y a pas de règles pour être un bon père, pas de mode d’emploi du papa idéal» explique Omar Sy dans une interview accordée au magazine «Version Femina». «On apprend, on fait avec ce qu’on est.» Papa de quatre enfants, l’acteur de "Intouchables" est un homme comblé. Les 6 bases du bonheur en famille Dans la vie, chacun de nous est amené à traverser des épreuves, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Durant ces périodes difficiles, la famille peut se révéler être un merveilleux rempart et une source de réconfort qui nous permet de faire face à la tristesse, aux angoisses, aux doutes et à la perte de confiance en soi. Ayant moi-même expérimenté des périodes troublées par la perte de ma santé et la perte de mon emploi, après un long travail sur moi-même et grâce à ma recherche de clefs ouvrant les portes du bonheur, j'ai voulu partager avec vous les 6 bases qui peuvent permettre à chacun d'être heureux en famille, comme : 1. La sécurité affective : cela peut paraître évident mais l'amour, l'affection, la confiance et la tendresse que les membres d'une famille éprouvent les uns pour les autres représentent la première base qui mérite d'être entretenue par chacun, quotidiennement, par des attentions, des mots et des gestes tendres et bienveillants, tel un feu sacré. 2.

Le bonheur, c’est les autres! Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux? L’étude a plus longue de l’histoire rapportée par le psychiatre chercheur Robert Waldinger dans une conférence TED, est catégorique, il n’y a qu’une seule chose qui garantit et entretient le sentiment d’être heureux. Ce n’est ni la méditation ni l’argent: ce sont les relations sociales réjouissantes. Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux dans la vie ?

"La famille, un bonheur à construire", par le cardinal Vingt-Trois Discours du Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la conférence des évêques de France à l’occasion de la VIIème Rencontre internationale des familles, rassemblement des pèlerins francophones organisé par le diocèse de Paris, les Associations Familiales Catholiques et la Communauté de l’Emmanuel à Milan, le 2 juin 2012. Chers amis, Je suis heureux de cette occasion qui m’est donnée de m’adresser à vous, et je voudrais commencer par attirer votre attention sur une situation très paradoxale, mais en même temps significatrice de l’état d’esprit de notre société. Aujourd’hui, en France, il est clair que la famille est une réalité unanimement plébiscitée : tout le monde attend beaucoup de sa famille, chacun souhaite réussir une vie de famille et veut croire que sa famille sera une ressource importante pour lui.

Faut-il aimer son travail pour être heureux S’épanouir dans sa profession est une aspiration forte pour beaucoup d’entre nous. Mais parce que nous n’exerçons pas le bon métier ou que nous l’exerçons dans de mauvaises conditions, cela n’est pas toujours possible. Quelles sont les vraies raisons de nos frustrations professionnelles ? La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit ! En novembre 2015, lors d’une conférence TEDx, Robert Waldinger a révélé l’aboutissement d'une longue, d'une très longue étude. Pendant 75 ans, des chercheurs de la prestigieuse Harvard Medical School ont suivi à la loupe le quotidien de 724 hommes. Alors que, généralement, les études de cet acabit s’arrêtent au bout d’une dizaine d’années, faute de moyens, ici pas moins de quatre directeurs d’étude se sont succédés depuis 1938 pour mener à bien les recherches. La chaire sur le « développement de l’adulte » (Study of Adult Development) de l'université a passé au crible tous les aspects de la vie des participants. À intervalles réguliers, les scientifiques ont méticuleusement interrogé les patients sur leur travail, leur famille et leur santé. Ils ont réalisé des analyses de sang, des scanners des cerveaux et sont même allés jusqu’à autopsier les participants décédés.

Vivre seul et heureux - Aimer vivre seul Solitaires à tendance asociale, ils n’aiment rien tant que leur propre compagnie. Ne voir personne et rester seul chez soi : si, pour certains, cette image relève du cauchemar, elle est pour eux un idéal de vie. Pourquoi ? Anne-Laure Gannac Sommaire Nous sommes tous un peu envieux de […] ceux qui savent être en tête à tête avec eux-mêmes et ne compter que sur eux , écrit le professeur Marcel Rufo, pédopsychiatre, dans Détache-moi (Anne Carrière, 2005).

Famille : « Notre bonheur peut se passer de certaines vérités » A table, c’était “Mange et tais-toi”. Aujourd’hui, c’est “Exprime-toi”. Les familles cherchent leurs mots : et si elles disaient trop ? Le point avec le psychiatre Pierre Angel. Une gigantesque étude le prouve: l'amitié est la clef du bonheur et de la santé Vous êtes riche? Vous êtes célèbre? Ça ne vous empêchera pas d’avoir une santé pourrie, alors même que vos anciens copains de classe qui ont anonymement pointé à l’usine ou gratté du papier pour pas cher toute leur vie affichent une santé insolente à l’heure où sonne la retraite. Parce que eux, on les aime pour de vrai. Telle est la conclusion que l’on peut tirer d'une étude dirigée par le professeur Robert Waldinger et rapportée par le Washington Post. Robert Waldinger, psychiatre à Harvard, a repris en 2003 la direction de la Grant Study.

Le bonheur est dans la famille, pour les Français En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux, pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêts et pour nous permettre de mesurer l'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies Le bonheur est dans la famille, pour les Français François de Singly : "La famille apporte le bonheur ensemble et le bonheur individuel" Spécialiste de la famille, François de Singly, professeur de sociologie à l'université Paris-Descartes, décrit comment, aujourd'hui, on perçoit la famille moderne. Il a récemment publié "Les Adonaissants", Armand Colin, Paris, 2006. Le Monde.fr | | Propos recueillis par Propos recueillis par Karim El Hadj Quelle définition donneriez-vous du mot famille ? François de Singly : Il n'y a pas de définition de la famille de telle sorte qu'elle puisse exister à n'importe quelle période de l'histoire de l'humanité et dans n'importe quelle culture.

Le 8h de France 2 : journal télévisé du 1 juin 2016 en replay Le JT de 8 Heures sur France 2 du mercredi 1 juin 2016 présenté par Nathanaël de Rincquesen propose un bilan de l'actualité en début de journée, à voir et revoir en direct et en replay ici. Pendant Télématin, le 8 Heures est une plage d'information qui propose des reportages et témoignages sur les événements de la nuit et donne l'agenda de la journée. Retrouvez chaque sujet du JT en replay découpé avec les élements de contexte à lire et partager. Tous les sujets

L'effet inattendu des bonnes actions sur les enfants Les pré-ados habitués des gestes altruistes sont plus heureux et mieux intégrés dans leur classe, selon une étude. Partager son déjeuner, réconforter une personne qui paraît fatiguée: sous leurs airs anodins, ces petits gestes altruistes pourraient rapporter gros à celui qui les initie. Et pas seulement chez les adultes. Les pré-ados y gagneraient aussi en termes de sentiment de bonheur et de liens sociaux dans leur classe, selon une étude américano-canadienne publiée dans la revue Plos One. L'idée qu'une bonne action crée du bonheur non seulement chez le destinataire mais aussi chez celui qui en est à l'origine n'est pas nouvelle.

Related: