background preloader

Une coalition sans alliés

Une coalition sans alliés
Riyad pourrait se retouver seul avec une économie en lambeaux Par Evgeny Satanovsky – Le 27 octobre 2016 – Source SouthFrontDès le début du printemps arabe, l’Arabie saoudite – accompagnée par le Qatar et la Turquie – fut l’un des principaux perturbateurs de la paix au Moyen-Orient. Elle remodela la région à son image faisant porter une surcharge importante sur ses forces et courir un risque considérable pour son propre avenir. La presse attire l’attention sur les interventions du Royaume d’Arabie saoudite (RAS) dans la guerre en Syrie, où il soutient l’opposition islamiste, tout en exerçant des pressions sur l’Occident pour le renversement du président Assad. Les militants s’en vont… mais restent Selon les experts locaux, les forces spéciales étasuniennes et saoudiennes auraient, avant le commencement de l’assaut contre Mossoul, conclu un accord pour fournir aux djihadistes de État islamique bannis par la Fédération de Russie [Tchétchènes – NdT] un sauf conduit pour quitter Mossoul. Related:  -

La chute de la maison Clinton : ce qui a poussé les agents du FBI à se mutiner Quand le feu ravage la maison, c’est le sauve-qui-peut et le chacun pour soi. Exactement ce qui se produit aux États-Unis avec la mutinerie des agents du FBI contre les pressions du ministère de la Justice pour enterrer l’affaire des e-mails privés d’Hillary Clinton. On a beau être soumis de son plein gré aux ordres d’une hiérarchie, difficile pour les limiers du FBI de devoir se taire alors qu’ils ont les mains pleines des preuves d’exactions commises par la candidate préférée de l’establishment à la présidentielle US. Wall Street Journal : Quand les pompiers soufflent sur les braises Leur hiérarchie eut beau tout faire pour étouffer l’incendie, les inspecteurs du FBI, persuadés de tenir une piste sérieuse, ne tinrent absolument aucun compte de la fin de partie sifflée prématurément en février 2016 par Leslie Caldwell, chef de la division criminelle du ministère de la Justice. « Êtes-vous en train de me dire que je dois arrêter une enquête valablement fondée ? Source: Le monde du Yéti

Éducation nationale : une révolution pédagogique s'impose J’ai récemment partagé un excellent article de Reporterre sur les pédagogies alternatives à celle préconisée par l’Éducation nationale. Je ne reviendrai pas ici sur le propos du billet lui-même, ni sur la qualité des pédagogies proposées (Montessori, Freinet, etc.), mais sur les réactions passionnelles que mon “partage” a déclenchées. Ces réactions étaient de trois ordres : les pédagogies alternatives s’adressent à un public marginal, souvent privilégié ;les pédagogies alternatives vont contre le principe de l’égalité de tous devant l’école et renforcent les déterminismes sociaux ;les pédagogies alternatives sont incompatibles avec le monde du travail que devront affronter plus tard les écoliers, collégiens et lycéens. Ces réactions sont a priori tout à fait recevables… sauf qu’elles s’appuient sur un état de fait imposé par l’Éducation nationale et des règles sociales du travail privilégiant exclusivement le cadre actuel de l’entreprise privée.

Bachar al-Jaafari : Assez d'hypocrisie, ni est, ni ouest, il n'y a qu'une Alep et qu'une Syrie ! -- Bachar al-Jaafari Réponse du Délégué permanent de la Syrie auprès des Nations Unies à ses homologues qui ont pris l’habitude tenace de s’esquiver, avec tous leurs diplomates émérites, dès qu’il prend la parole. Il s’agit de la dernière réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient en ce 26 octobre 2016. Le lecteur pourra suivre les interventions des vrais et des faux amis du peuple syrien sur webtv.un.org [*] à la fin de ce texte. Il pourra juger de ce que le Dr Al-Jaafari a précédemment qualifié de « Théâtre de l’absurde », alors que l’escalade du terrorisme dépasse l’entendement là ou ladite Coalition internationale pense pouvoir en profiter [NdT]. Attendons un peu, le temps que certains hypocrites quittent cette salle... Merci Monsieur le Président, Nous entendons parler d’Alep-Est et d’Alep-Ouest. Un blocus injuste est imposé à toute la Syrie, non seulement à Alep ou plus particulièrement à Alep-Est. Tel Israël qui fait alliance avec le Front al-Nusra dans le Golan syrien occupé.

Le bombes de François Hollande ne tuent pas -- Jacques-Marie BOURGET N’étant pas pilote de chasse, ni doté des ailes d’un ange, c’est donc aux côtés des gens ordinaires, depuis le plancher, que j’ai vécu à peu près tous les bombardements depuis un demi-siècle de guerres. Et je peux vous assurer que les bombes, même « chirurgicales » tuent. Et surtout des innocents. Pour entrer dans l’intime, j’ai aussi fait du journalisme pour tenter, modestement, de dire que les guerres ne sont pas jolies. J’ai échoué. Seules tuent les bombes russes et leurs clones syriennes. Revenons aux fondamentaux : une guerre est toujours bonne. Prenez l’exemplaire François Hollande, à l’époque de la si regrettée SFIO. Les indignations sont comme les guerres, asymétriques. Je vois encore les yeux épouvantés des Serbes quand l’OTAN a fait pleuvoir les missiles Tomawak, ceux du bon droit, sur Belgrade et le Kosovo... J’étais donc à Bagdad le jour où un avion furtif étasunien a largué deux bombes sur un abri d’al-Amirya.

La famille Erdoğan et Daesh (suite) Un groupe de hackers turcs, RedHack, a piraté les e-mails du ministre de l’Énergie. Immédiatement, un tribunal turc a interdit la publication et la reproduction de ces e-mails. Cependant, ces 20 gigabites de données ont été analysées par le professeur Ahmed Yayla, directeur adjoint de l’ICSVE (Centre international pour l’étude de l’extrémisme violent) et ancien responsable de l’antiterrorisme turc [1]. Elles confirment des rumeurs persistantes et donnent de nouveaux détails. Le pétrole volé par Daesh en Syrie était transporté par 8 500 camions citernes appartenant à une société ayant obtenu, sans appel d’offre, le monopole du transport du pétrole sur le territoire turc, Powertans. Elle est détenue par la très mystérieuse Grand Fortune Ventures, basée à Singapour, puis transférée aux îles Caiman.

» Un film à voir au cinéma : Captain Fantastic Je vous conseille pour cette journée qui dure une heure de plus un très beau film (comédie dramatique) : Captain Fantastic (note record de 18/10 sur Allociné…)En plus, il y a un clin d’oeil au grand Noam Chomsky dedans Je vous rappelle que j’ai aussi créé avant ce blog, ce blog dédié à Noam Chomsky : www.noam-chomsky.fr.Comme (évidemment) il roupille un peu depuis, je cherche quelqu’un qui serait un peu motivé pour m’aider à l’animer (cela prendra très peu de temps, avec un gros plus si vous connaissez un peu wordpress ou sinon si vous êtes relativement à l’aise en informatique. Me contacter) Source : Télérama, 12-10-2016 Synopsis Ben et sa femme détestaient la société consumériste et ont donc tout quitté pour aller vivre dans les bois. Critique lors de la sortie en salle le 12/10/2016 Par Jérémie Couston Vivre dans une cabane au milieu des bois, avec des livres, un potager et une canne à pêche, en marge de cette société de consommation aliénante, qui n’en a jamais rêvé ? Jérémie Couston

En coulisses, l'UE maintient d'intenses contacts avec Moscou International URL courte Bien qu'officiellement les États membres de l'UE fassent front commun contre la Russie, en coulisses, cette unité semble plutôt absente, affirme le journaliste suédois Jonas Gummesson dans une tribune publiée par le Svenska Dagbladet. Il rappelle qu'à l'approche du dernier sommet de l'UE plusieurs dirigeants européens plaidaient pour de nouvelles sanctions contre la Russie sur fond de crise syrienne, mais ces initiatives n'ont abouti à rien. Le journaliste constate que depuis 2014, 20 des 28 membres de l'Union ont envoyé des délégations à Moscou. En utilisant des données non officielles de Bruxelles, il dresse la liste de ces pays. Dans le même temps, les chefs des gouvernements allemand, slovaque, italien, bulgare, hongrois, luxembourgeois se sont rendus dans la capitale russe. Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir.

Selon les Américains, c’est le réacteur nucléaire russe qui est le meilleur ! | Insolentiae Les Russes ont de tout temps été un peuple brillant… et particulièrement scientifique et matheux ! La science russe a souffert du rideau de fer, de son isolement et de son incapacité à se procurer certains matériels et aussi à bénéficier d’échange d’information de la communauté scientifique mondiale. Cette époque est révolue et la science russe a fait des bonds de géant avec l’ouverture sur le monde de l’Est et… les possibilités offertes par la mondialisation. Les scientifiques russes peuvent donc exprimer désormais leur talent et cela se voit en particulier dans l’industrie nucléaire ET l’industrie de l’armement, hélas, nettement moins dans des choses moins dangereuses et plus pacifiques. Charles SANNAT Le «réacteur du futur» russe BN-800 se trouve en tête de la liste des meilleures centrales nucléaires au monde dressée par le magazine américain Power. Des Russes prêts à fournir une alternative à un réacteur thermonucléaire ? Ils n’ont pratiquement pas besoin d’uranium enrichi. Source ici

Related: