background preloader

Russes et Chinois s'allient pour créer une alternative aux long-courriers d'Airbus et Boeing

L'alliance industrielle entre deux constructeurs, un chinois et un russe, a été confirmée à l'occasion du salon aéronautique Airshow China. La construction en commun d'un avion de ligne long-courrier doit permettre de concurrencer Airbus et Boeing. Le constructeur aéronautique chinois COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) a annoncé mercredi 2 novembre avoir constitué une coentreprise avec le consortium russe UAC (United Aircraft Corporation) afin de développer en commun un avion gros porteur. La création de la co-entreprise sino-russe et le projet d'avion montrent l'ambition des deux pays de contester le duopole d'Airbus et Boeing sur le segment des long-courriers. Le président d'UAC, Iouri Sliousar, a expliqué au quotidien chinois Global Times : «COMAC possède une technologie et des designs extraordinaires et nous ne coopérerons pas seulement au niveau technologique mais aussi au niveau de la propriété intellectuelle.»

https://francais.rt.com/economie/28418-alliance-russo-chinoise-pour-mettre-fin-hegemonie-aribus-boeing

Related:  CES FOUS QUI NOUS GOUVERNENT OTOBRE 2016 1BRICSQUELQUES PAGES en RAPPORT AVEC L'INFORMATION 8ÉCONOMIE FRANÇAISE 2Les MISTRALS perdants

Erdogan envisage un référendum sur l’adhésion à l’UE Le président turc, indigné par les tergiversations de Bruxelles relatives à l’intégration de son pays, brandit la menace d’un référendum sur la question. Recep Tayyip Erdogan envisage un référendum sur l'adhésion à l'Union européenne. Selon la chaîne de télévision HaberTurk, c'est ce que le président turc a annoncé dimanche aux journalistes l'accompagnant à bord de son avion. « L'UE nous contraint, elle veut que nous sortions du processus de négociations. S'ils ne veulent pas de nous, qu'ils le disent ouvertement. Qu'ils prennent une décision appropriée. Varsovie : l’énorme manifestation patriote comme si vous y étiez… Ce 11 novembre se tenait à Varsovie la Marche de l’Indépendance sur le thème « La Pologne bastion de l’Europe », une manifestation de plus en plus populaire où se retrouvent chaque année des centaines de milliers de participants afin de célébrer l’anniversaire de l’indépendance retrouvée de la Pologne libérée de l’Allemagne et du bolchévisme russe. Face à une invasion migratoire que rien n’endigue plus et à une islamisation de plus en plus agressive, la marche 2016 était spécialement dédiée au rassemblement patriote visant à rappeler le droit des Européens à rester souverains et majoritaires dans leurs pays respectifs, leurs droits, comme ceux de tous les autres pays du monde, à réclamer le respect et l’intégrité de leur culture, de leurs traditions, de leur civilisation, loin des délires multiculutralistes d’utopistes aussi dingues que dangereux. Le monde est beau de sa diversité et de ses différences qui doivent se découvrir en franchissant des frontières. Caroline Alamachère

La réduction des subventions aux associations d'aide aux migrants irréguliers La multiplication de ces associations qui vivent principalement, sinon exclusivement, de l’aide de l’État et des collectivités locales, fait perdurer des situations génératrices de conflits avec la population ou entre migrants eux-mêmes. Les associations qui apportent leur soutien aux migrants irréguliers recevraient environ 200 millions d’aides publiques par an Les principes Nous entrons ici dans un domaine très polémique et qui ne devrait pas l’être si chacun regardait la situation en face.

Paul craig roberts – Les progressistes préfèrent la guerre nucléaire aux Blancs pauvres La préférence de l’électorat étasunien envers Donald Trump et Bernie Sanders, a mis deux faits en évidence. L’un est que la majorité des Étasuniens ne mordent pas à l’hameçon des médias. L’autre est que seuls les « progressistes » et les « libéraux », qui habitent sur les côtes nord-est de l’Atlantique et occidentales du Pacifique, font confiance à la pressetituée. L’élection de Trump à la présidence a confirmé la profonde conviction de ces gens imbus de leur personne, que les USA sont un pays de pauvres Blancs racistes. Aujourd’hui, ils nous l’ont répété toute la journée.

[Dossier] L’influence de Georges Soros sur les médias américains De plus en plus documenté par les révélations récentes de sites tels que Wikileaks ou DCleaks, le soutien financier de George Soros à tout ce qui affaiblit les notions d’État et de souveraineté est régulièrement dénoncé par les médias conservateurs américains. Dans son activisme protéiforme, le multi-milliardaire a investi massivement le champ des médias depuis longtemps, injectant dans ce seul secteur plus de 103 millions de dollars depuis les années 2000 afin de promouvoir son agenda et sa vision du monde. Cela n’a cependant pas empêché la victoire de Donald Trump, l’ennemi des médias. Le journalisme comme levier métapolitique Georges Soros se considérant lui-même comme un « chef d’État sans État », son intérêt pour les médias comme outil métapolitique n’est pas nouveau, il remonte même à sa prime jeunesse. Selon l’un de ses biographes, le journaliste du New York Times Michael T.

Les associations aidant les migrants clandestins touchent 200 millions de subventions par an, autant que la DGSI Les militants « no border » sont en réalité au cœur d’un juteux système de subventions BREIZATAO – POLITIKEREZH (31/10/2016) Le soutien actif à l’immigration clandestine n’est pas un phénomène spontané. Il est encadré par des dizaines d’organisations politiques qui bénéficient, une fois cumulées, de plus de 200 millions d’euros de subventions annuelles de la part du gouvernement français. "Le Printemps Arabe" de l'Amérique Les buts du Président des États-Unis, Barack Obama, au Moyen-Orient ont mis un terme au règne de la plupart des dirigeants arabes « laïques » de la région. Ses opinions ont pu venir, en partie au moins, de la propagande concernant les raisons pour lesquelles les peuples musulmans étaient censés être privés de liberté. Il semble que l'on a dit à Barack Obama que si tous ces dictateurs laïques pouvaient être renversés un magnifique Printemps arabe fleurirait. Il semble que c'était précisément le but des Frères musulmans : faire en sorte que l'Amérique aide à renverser les dictatures -- surtout militaires et laïques à l'époque -- mais qu'ensuite ils les remplacent par eux-mêmes, les islamistes. Il se trouve que les projets des Frères musulmans concordaient avec ceux de Barack Obama au Moyen-Orient.

Une liste des candidats aux postes clés de l'administration Trump dévoilée International URL courte © AFP 2016 Patrick Hertzog Le président américain élu Donald Trump choisit les membres du Cabinet du président des États-Unis parmi ses assistants, des politiciens expérimentés et des hommes d'affaires. Le journal américain The New York Times a publié une liste de candidats présumés aux postes clés de l'administration du président élu. Des dizaines de personnes font partie de la liste, établie d'après les estimations des journalistes du New York Times. Le suicide des agriculteurs a été multiplié par trois en 2016 [...] Au premier semestre, la permanence de prévention du suicide chez les agriculteurs Agri’écoutes a reçu 1.700 appels, soit une moyenne de 285 appels par mois contre une centaine par mois sur la même période, en 2015. Ce quasi-triplement est toutefois relativisé par la Mutualité sociale agricole (MSA), qui rappelle notamment que ce dispositif lancé en octobre 2014 n’a commencé à être connu qu’à compter des mois de mars/avril 2015. L’importante crise économique agricole mène parfois les agriculteurs à s’interroger sur leur utilité. « Il y a une interrogation dans les campagnes sur le sens de notre métier : on est là pour faire quoi? », a déclaré Pascal Cormery, président de la MSA lors d’une conférence de presse mardi, allant jusqu’à évoquer une « résignation complète » des membres de la corporation. « Beaucoup de mes collègues me disent : Est-ce qu’on a vraiment besoin de nous ?

L'impérialisme Musulman a Atteint l'Organisation des Nations Unies En août dernier, l'Unesco avait prévu de voter sur le statut historique du Mont du Temple à Jérusalem et du Mur des Lamentations (Kotel ou Western Wall) qui lui est associé. À l'époque, j'avais affirmé que l'Unesco planifiait l'effacement de l'identité juive du plus saint des lieux de culte juifs, de jeter à la corbeille une histoire multimillénaire pour réattribuer le Mont et le Mur à l'islam. L'islam croit qu'il existe de toute éternité et qu'il a précédé les deux autres grands monothéismes, le judaïsme et le christianisme ; même si Mahomet n'a rendu l'islam visible au monde qu'au VIIème siècle de notre ère, celui-ci se sent le droit de pousser du coude les deux religions monothéistes plus anciennes que lui. La réécriture mensongère de l'histoire qu'opère l'Unesco dans le but d'effacer toutes traces du judaïsme et du christianisme au profit d'une faribole djihadiste, avait déjà commencé en 2015. La patience juive en Terre Sainte est aujourd'hui testée à ses limites.

Londres compte dissuader Trump de coopérer avec la Russie International URL courte Au cours des prochains mois, le ministère britannique des Affaires étrangères tentera de persuader Donald Trump et son équipe de poursuivre les efforts de l’administration actuelle sur la question syrienne, notamment concernant la « nécessité » d’écarter le président Bachar el-Assad du pouvoir, lit-on dans le Daily Telegraph. Selon l’édition, cette question sera la priorité « numéro un » pour Londres. Dans une interview accordée au Wall Street Journal, Donald Trump a auparavant souligné la nécessité de lutter contre le groupe terroriste Etat islamique sans chercher à écarter le président syrien, une déclaration en rupture avec la ligne politique actuelle. © REUTERS/ Jonathan Ernst L’agence spatiale russe renonce à livrer ses lanceurs Soyouz à Arianespace Alors que les fonds destinés à payer les Soyouz font l'objet d’une saisie judiciaire en France dans le cadre de l’affaire Ioukos, Roscosmos a menacé de cesser de livrer les lanceurs, dont dépend la réalisation du programme européen Galileo. «Nous n'avons à l'heure actuelle pas reçu la somme que nous doit Arianespace pour notre travail. Pas d'argent, pas de produits. Nous ne pouvons travailler gratuitement», a déclaré le service de presse de l’agence spatiale russe, Roscosmos, cité par Les Echos. L’organisation aurait dû toucher 300 millions d’euros pour ses services, somme qui est gelée dans le cadre de l’affaire Ioukos par les anciens actionnaires de cette entreprise russe démantelée.

Related: