background preloader

Puissance de la dissémination, misère du droit… mort de la création?

Puissance de la dissémination, misère du droit… mort de la création?
Contre le droit et le copyright, un cliché du photographe israélien Noam Galai a traversé plusieurs dizaines de pays, pour s'afficher dans la rue ou sur des produits dérivés. Calimaq revient sur l'histoire et les enjeux de cette nouvelle circulation de l'image. En 2006, le photographe israélien Noam Galai publiait sur son compte FlickR quelques photos de lui, en train de crier. Il ne se doutait pas que grâce à la puissance de dissémination d’internet et du numérique, ces clichés allaient connaître une incroyable destinée et faire à son insu plusieurs fois le tour du globe, en complète violation des règles du droit d’auteur et du droit à l’image… Il y a 5 milliards de photographies dans FlickR, mais il devait y avoir quelque chose de très particulier dans les portraits de Noam Galai, car ces photos ont rapidement inspiré d’autres artistes, dans plus de 40 pays dans le monde, de l’Iran au Honduras, en passant par l’Espagne et l’Argentine, et sous des centaines de formes différentes ! Related:  Licences, droits d'auteurs et domaine public

L’inverse du piratage, c’est le copyfraud, et on n’en parle pas | Hotel Wikipedia Le piratage ne cesse de défrayer la chronique, mais curieusement, on parle beaucoup moins du phénomène inverse : le « copyfraud » ou fraude de copyright. Il ne s’agit pas de diffuser indéfiniment une œuvre protégée, mais au contraire d’effectuer une fausse déclaration de droit d’auteur entraînant la protection frauduleuse d’un contenu librement accessible. Le copyfraud est sans doute aussi répandu que le piratage. Cependant, les contrevenants sont rarement, voire jamais condamnés. Définir le copyfraud Le copyfraud a été défini il y a quelques années par un juriste américain, Jason Mazzone. la fausse déclaration de possession d’un contenu tombé dans le domaine public ; la prétention à imposer des restrictions d’utilisation non prévues par la loi ; la prétention à privatiser un contenu en arguant de la détention d’une copie ou d’une archive de ce contenu ; la prétention à privatiser un contenu tombé dans le domaine public en le diffusant sous un nouveau support.

New York Park Après l’excellent projet Inception Park, le créatif Fernando Livschitz a réalisé avec la société Black Sheep Films cette vidéo autour d’un parc d’attractions fictif en plein New York. Reprenant des symboles forts de la ville comme l’Empire State Building, le rendu est à découvrir dans la suite de l’article en vidéo. I Have A Dream : une loi pour le domaine public en France ! Cela plusieurs fois que j’évoque le sujet dans S.I.Lex ces derniers temps, mais voici une première tentative pour déterminer ce que pourrait être une loi pour le domaine public en France. L’idée d’un tel texte m’est venue lorsque j’ai appris que le Ministère de la Culture projetait de faire voter une loi sur le Patrimoine en 2013. Il m’a semblé qu’il était indispensable de saisir cette occasion pour militer pour l’adoption d’une loi qui porterait à la fois sur le Patrimoine Et sur le Domaine public. Un tel projet vise deux objectifs complémentaires : l’un défensif et l’autre offensif. Défensif, car il est urgent de protéger le domaine public à l’heure du numérique. Il a connu une lente érosion au fil du XXème siècle, du fait de l’allongement continuel de la durée des droits et de la mise en place des droits voisins. Pour ces raisons, si l’on veut que le domaine public ait encore un sens au XXIème siècle, il est essentiel de le consacrer et de le protéger par la loi. 1. 3. 7. 13. 20. 21.

Pour en finir avec les mythes prégnants du copyright et de l'argent « Il est temps de déboulonner le mythe qui voudrait que le droit d’auteur soit nécessaire pour gagner de l’argent, ou même qu’il en rapporte », tel est le titre frappant d’un récent article de Rick Falkvinge (désormais habitué du Framablog). Puisque ce mythe ne résiste pas aux faits, il est grand temps désormais pour ces messieurs du copyright d’adopter un discours honnête, sérieux et mature si on veut réellement avancer… Remarque : Nous avons conservé le terme anglo-saxon « copyright », que l’on traduit souvent en français par « droit d’auteur », car l’acception et le périmètre du mot ne sont pas tout à fait similaires ici. Il est temps de déboulonner le mythe qui voudrait que le droit d’auteur soit nécessaire pour gagner de l’argent, ou même qu’il en rapporte It’s Time To Debunk The Myth That Copyright Is Needed To Make Money – Or That It Even Makes Money Un des mythes les plus tenaces au sujet du monopole du copyright est qu’il est nécessaire afin de rapporter de l’argent.

Avec SavoirsCom1, à l’action sous le signe des biens communs ! "Être libre et agir ne font qu’un" – Hannah Arendt. Silvère Mercier a annoncé mardi sur son blog le lancement du nouveau collectif SavoirsCom1, Politiques des biens communs de la connaissance, et au terme d’une première semaine tourbillonnante, je tenais moi-aussi à ajouter quelques mots. Le logo SavoirsCom1, qui nous a été offert par Geoffrey Dorne. CC-BY.-SA. A voir les personnes qui ont répondu à l’appel que nous avons lancé sur la base du Manifeste SavoirsCom1, nous avons déjà rempli une partie de l’objectif que nous nous étions fixé : fédérer une communauté d’intérêt autour de la notion de biens communs de la connaissance, pour rassembler des acteurs issus d’horizons divers, mais partageant les mêmes valeurs : bibliothécaires et documentalistes, certes mais aussi journalistes, juristes, wikipédiens, organisateurs d’évènements, élus locaux, économistes, chercheurs, enseignants, etc. Pow Wow. 1. Neurons in the brain – illustration. Like this: J'aime chargement… Sur le même thème

Le secret démasqué de Gangnam Style L’attractivité irrésistible de la danse du cheval du rappeur coréen PSY n’explique pas le succès phénoménal de sa vidéo. Un des secrets du succès planétaire de Gangnam Style est aussi de ne pas avoir été à cheval… sur le droit d’auteur ! Explication de notre juriste-maison. Avec le clip vidéo déjanté de sa chanson Gangnam Style, le rappeur coréen PSY a explosé tous les records, en devenant la vidéo la plus “aimée” de l’histoire sur YouTube : plus de 350 millions de vues en l’espace seulement de quelques mois ! Ce succès fulgurant s’explique en grande partie par le nombre incroyable de parodies qui ont été postées en ligne par le public, reprenant à toutes les sauces la fameuse “danse du cheval” popularisée par le clip. Cette synergie qui s’est mise en place entre cette vidéo et les contributions du public est déjà en elle-même fort instructive sur les nouveaux types de rapports que les créateurs de contenus peuvent entretenir avec les internautes. Abandon de copyright ? Zones d’ombre

"Sur la réforme du droit d'auteur", intégralement traduit en Français Contrairement à une idée trop souvent répandue, le Parti Pirate ne milite pas pour l'abrogation du droit d'auteur. La jeune formation politique, née en réaction à la multiplication des procès intentés contre les utilisateurs ou créateurs de services de partages de fichiers, demandent une révision du contrat social qui lie la société et les auteurs, avec un rééquilibrage des droits et devoirs de chacun. En septembre 2011, le fondateur du Parti Pirate suédois, Rick Falkvinge, et le député européen Christian Engström publiaient une somme, The Case For Copyright Reform, dans laquelle ils détaillaient les réformes qu'ils souhaitaient pour modifier le droit d'auteur dans un sens jugé plus optimum pour la société tout entière. Jusqu'à présent, l'ouvrage n'était disponible qu'en anglais. L'ouvrage traduit est disponible :

Les licences libres aux portes de la révolution Rendre les moyens de production aux travailleurs : douce utopie ? Pourtant, dans le monde des licences libres, les exemples concrets et aboutis existent bel et bien, qui pourraient bien faire émerger une économie des communs. Voire davantage si affinités. Dans une chronique précédente, j’avais pris parti dans le débat à propos de la clause Non-Commerciale des Creative Commons, dont certains réclament la suppression à l’occasion du passage à la version 4.0 des licences. Je défendais l’idée que cette clause devait être maintenue, dans l’intérêt même de la Culture libre, notamment parce que la notion de Non Commercial est importante pour espérer parvenir un jour à une légalisation des échanges non marchands, seule solution pour mettre fin à la guerre au partage qui sévit actuellement. C’est un point crucial [...] Son approche est sensiblement différente de celle qui a présidé à la création des licences libres dans le secteur du logiciel, comme la GNU-GPL de Richard Stallman. c. [...]

Droits d’auteur sur les zombies Les zombies ne hantent pas seulement vos nuits d'angoisses. Ils pourrissent aussi les conceptions un peu rigides du droit d'auteur. Car les zombies - paraît-il - n'existaient pas avant que le réalisateur George Romero ne leur donne vie (ha ha), tout en plaçant leur destinée dans le domaine public. Leçon de droit au pays des Macchabée. Zombie's eye view by Jamie Mellor (cc) Les zombies sont partout en ce moment ! Comme le rappelait un excellent reportage d’Arte consacré à ces monstres revenus d’outre tombe, la manière dont les zombies ont envahi peu à peu la culture populaire tient à leur incroyable capacité à se réinventer sans cesse, depuis que les films fondateurs de George Romero ont introduit l’archétype du zombie moderne. Des colloques entiers sont à présent organisés pour essayer d’analyser les causes de cette zombie-mania. Right of the Living Dead Affiche du film "La nuit des morts vivants" de Romero, (Domain public via Wikimedia Commons) Walking Public Domain Appelez-le Dra©ula !

WarnerBros – Tueurs de créativité Middle Earth Roleplaying Project ou MERP est un mod pour Skyrim qui reprend l'univers de JRR Tolkien et qui permet de jouer sur la Terre du Milieu. Ce mod a été réalisé par des fans et existe depuis 2008 donc vous connaissez peut être. Si je vous en parle aujourd'hui, c'est surtout parce que ce mod extraordinaire (La map fait 9 fois la taille de celle d'origine de Skyrim !!) est menacé par la connerie des ayants droit et plus particulièrement par Warner Bros qui détient les droits sur le Seigneur des Anneaux. Grâce au portage du mod en 2012 sur le dernier The Elder Scrolls V: Skyrim, la communauté de joueur de MERP a réellement augmenté, entrainant les foudres de la Warner qui vient d'envoyer un courrier de Cease and desist aux développeurs du mod. Cela signifie que la Warner leur ordonne de retirer MERP et d'arrêter tout développement. A ensuite suivi une discussion entre les avocats de WarnerBros et l'équipe de dev. Merci à Alex pour le partage. Photo Vous avez aimé cet article ?

La Commission européenne s'interroge sur les lois sur le copyright Crédit Photo: D.R Selon Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la société numérique, les lois sur le copyright sont obsolètes et freinent l'innovation technologique. Les lois sur le copyright freinent potentiellement l'innovation et la recherche selon Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée de la société numérique, à l'occasion du sommet sur l'innovation et la propriété intellectuelle à Bruxelles. La commissaire a ajouté que ce cadre juridique étaient obsolètes et n'a pas réussi à suivre le rythme rapide des différentes évolutions technologiques. Ce point de vue est partagé par Paul Klimpel, ancien directeur général de la Deutsche Kinemathek. « Le droit d'auteur est le plus grand obstacle à l'avenir de notre patrimoine culturel » dit-il. Des risques pour la recherche clinique Dans le même temps, la commissaire a également annoncé être préoccupée par la façon dont la loi actuelle sur le droit d'auteur retarde la recherche clinique.

Related: