background preloader

Samsung résiste au 3e trimestre, malgré les problèmes du Galaxy Note7

Samsung résiste au 3e trimestre, malgré les problèmes du Galaxy Note7
Samsung Electronics a présenté il y a quelques jours ses résultats pour le troisième trimestre. Les déboires rencontrés avec le Galaxy Note7 ont laissé leur marque dans les chiffres de l'entreprise. Il n'y a pourtant pas encore de quoi s'alarmer pour le géant coréen, qui a les épaules plus que solides. Les derniers résultats trimestriels de Samsung Electronics étaient attendus de pied ferme, surtout après l'avalanche de complications qui a suivi le lancement (et le re-lancement) du Galaxy Note7. Entre rappels en masse, correctifs loupés et chutes brutales en bourse, le géant coréen et ses investisseurs avaient en effet bien du souci à se faire. Samsung plie mais ne rompt pas Ces couacs ont eu quelques conséquences, notamment du côté du chiffre d'affaires de l'entreprise. La branche mobile du constructeur est sans surprise celle qui trinque le plus. Le Galaxy S7 appelé à la rescousse Les ventes de téléviseurs se portent bien Les semi-conducteurs en pleine forme Kevin Hottot

http://www.nextinpact.com/news/101944-samsung-resiste-au-3e-trimestre-malgre-problemes-galaxy-note7.htm

Related:  Samsung note 7florussSAMSUNG GALAXY NOTE 7aymericc2trisom

Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung poursuit sa chute en Bourse L'action de Samsung continuait mercredi de dévisser, au lendemain d'une perte de 8% à la Bourse de Corée (KRX) due au fiasco de son smartphone phare, le Galaxy Note 7 et à l'affaire des batteries explosives. Perte de 15,3 milliards d'euros. Après avoir ouvert en baisse 3%, le titre Samsung Electronics se négociait peu avant 4h du matin (heure française) à 1,513 million de wons (1.219 euros), en baisse de 2,07% par rapport à sa clôture de la veille.

Le Samsung Galaxy Note 7 toujours vendu en Chine Malgré le fiasco, le Galaxy Note 7 s’avérerait être une bonne affaire. Du moins pour certains distributeurs qui continuent de le vendre, malgré le retrait du terminal du marché par Samsung. Ce serait le cas à Hong Kong, notamment, si l’on en croit Richard Lai. Le rédacteur en chef de l’édition chinoise de Endgaget a découvert une boutique qui vend encore le Note 7. Et visiblement pas sous le manteau, a en juger par la photo postée fin de semaine dernière par le journaliste sur son fil Twitter (voir ci-dessous). La question est de savoir qui aurait intérêt à acheter un smartphone que le constructeur retire du marché pour des questions de sécurité et recommande hautement de ne plus utiliser ? Corée du Sud: Samsung: baisse de 30% du résultat opérationnel - High-Tech L'héritier présomptif de Samsung J.Y. Lee a fait un grand pas vers la tête du géant sud-coréen en entrant jeudi au conseil d'administration d'un groupe dont le bénéfice a plongé en raison du fiasco du Galaxy Note 7. Cette nomination est interprétée comme un adoubement de J.Y. Lee, dont l'influence n'a cessé de grandir depuis l'attaque cardiaque subie par son père, le patriarche Lee Kun-Hee, alité depuis 2014. Âgé de 48 ans, J.Y.

Le retard du Galaxy Note 7 fait perdre 7 milliards de dollars de valeur à Samsung La sortie du Galaxy Note 7 sera finalement retardée et pas pour les bonnes raisons. Si au départ la phablette était victime de son succès sur certains marchés, désormais, elle doit repasser des tests de contrôle qualité. Un retard qui pourrait bien coûter cher à Samsung puisque l’entreprise vient de perdre 7 milliards de dollars en valeur marchande. Si Samsung comptait sur le succès du Galaxy Note 7 pour prolonger l’excellente performance enregistrée au premier semestre de l’année, ses projets risquent d’être contrariés. Il y a deux jours, Samsung suspendait les livraisons de la phablette sur certains marchés en raison des 5 cas d’explosions liés à la batterie recensés depuis le 24 août.

Galaxy Note 7 : retour en 5 actes sur le plus gros fiasco de l’histoire de la téléphonie mobile - LCI CLAP DE FIN - Le rappel planétaire du Galaxy Note 7 aurait pu suffire à limiter la casse pour le géant sud-coréen. Mais de nouveaux incidents, concernant cette fois des appareils de remplacement, et donc théoriquement "sûrs", ont contraint Samsung a arrêter la production de sa nouvelle Phablette. C’est de loin le lancement le plus désastreux de toute l’histoire de la téléphonie mobile.

Le Galaxy Note 7 part en fumée, Samsung déguste Le rideau est tombé sur le Galaxy Note 7. Après avoir cherché pendant plusieurs semaines à circonscrire la crise, Samsung, son fabricant coréen et numéro un mondial des smartphones a annoncé mardi qu’il renonçait définitivement à la production et à la commercialisation de son appareil mobile le plus sophistiqué à ce jour. Une première dans les annales de la high-tech, sanctionnée par une dégringolade du titre de 8% en Bourse. «En faisant de la sécurité du consommateur notre préoccupation numéro un, nous sommes parvenus à la décision finale d’arrêter la production du Galaxy Note 7», a expliqué le géant sud-coréen, précisant qu’il s’agissait bien d’un abandon «définitif». Un fiasco à «10 milliards de dollars» Le fabricant coréen avait d’abord été contraint le 2 septembre d’ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions d’exemplaires du Note 7, après que certains spécimens eurent pris feu du fait de l’explosion de leur batterie lithium-ion pendant le chargement.

Samsung, Apple et Huawei, maîtres du marché des smartphones IDC vient de livrer ses chiffres de vente de smartphones pour le troisième trimestre 2016. Le marché se stabilise, avec une petite croissance de 1 % sur un an. 362,9 millions de smartphones ont été vendus sur Q3 2016. Le cabinet d’analyses explique cette performance limitée par le rappel des Galaxy Note 7 de Samsung. Les plus pessimistes verront toutefois là le début de l’achèvement de la phase d’équipement des consommateurs.

Samsung et le Galaxy Note 7 : autant en emportent les batteries La nouvelle est tombée le mardi 11 octobre 2016 : Samsung a annoncé l'arrêt de la production du Galaxy Note 7. Dans un communiqué envoyé aux médias américains, la marque coréenne indiquait de façon lapidaire que : « La sécurité de nos clients étant notre plus haute priorité, nous avons décidé de mettre un terme aux ventes et à la production de Galaxy Note 7 ». L'annonce a fait l'effet d'une bombe dans le milieu de la high-tech et de la finance et le titre du conglomérat cédait plus de 8% le 11 octobre et 9,4% par rapport au 7 octobre. D'une bombe ?

Galaxy Note 7 : Samsung va dédommager ses fournisseurs En plus de ses pertes sur le troisième trimestre, Samsung juge que la décision d'arrêter le Galaxy Note 7 va continuer de réduire ses marges de bénéfice durant la période d'octobre à mars, qui inclut la période des fêtes de fin d'année cruciale pour ses ventes. "Par ailleurs, sur présentation requise d'une preuve d'achat " appropriée", un remboursement d'accessoires " spécifiques " à l'appareil Galaxy Note 7 et achetés auprès de Samsung ou d'un revendeur " agréé " pourrait être obtenu. Le premier fabricant mondial de smartphones a enjoint tous les distributeurs à cesser de vendre l'appareil. La plainte souligne également que les clients en question ont ressenti une angoisse pendant l'utilisation du Note 7 à cause des risques liés à la sécurité.

Samsung attaqué en justice sur "les conditions de travail indignes" chez ses sous-traitants chinois Trois organisations ont porté plainte mardi pour "pratique commerciale trompeuse" contre le groupe sud-coréen, auprès du parquet de Bobigny. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Rémi Barroux Le cabinet de juristes Sherpa, l'organisation non gouvernementale (ONG) Peuples solidaires et l'association de consommateurs Indecosa-CGT ont porté plainte pour "pratique commerciale trompeuse" contre Samsung, mardi 26 février auprès du parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Galaxy Note 7 : les pertes de Samsung pourraient dépasser 15 milliards d'euros - Business Les pertes financières de Samsung ont été estimées par des analystes financiers. L'addition s'annonce salée. Maintenant que Samsung a arrêté la production du Galaxy Note 7 et a recommandé aux utilisateurs qui en auraient encore un de ne surtout plus l’utiliser, le géant coréen va passer au bilan de cette catastrophe industrielle. Nous avons rarement vu un fiasco pareil, qui s’est déroulé en deux temps et dont les péripéties pourraient faire le scénario d’un long métrage. Bref, Samsung a connu la pire rentrée de la tech et les soucis de la firme ne font que commencer.

Samsung Galaxy Note 7, le rappel qui valait un milliard Les 2,5 millions de Galaxy Note 7 rappelés par Samsung devraient coûter à la marque coréenne la bagatelle d’un milliard de dollars. C’est toujours moins cher que Steve Austin, mais c’est tout de même embêtant. Le rappel des Samsung Galaxy Note 7, smartphone concerné par des explosions de batterie, devrait coûter beaucoup à Samsung : un milliard de dollars. Ce sont en effet 2,5 millions d’unités de la phablette qui sont concernées, et qui vont tout simplement être remplacées par le Coréen. Le montant de l’opération est pour l’heure une estimation et n’a pas été confirmé par Samsung, dont le chef de la section mobile s’est contenté d’indiquer qu’il s’agit d’un « montant qui brise le coeur ». Visiblement, Samsung aurait choisi de ne plus utiliser les batteries en provenance de Samsung SDI, l’entreprise à l’origine de la fabrication de 70 % de celles utilisées sur le Note 7, ce qui justifie le rappel de la totalité de la production.

Note 7 : Samsung agite des compensations financières pour garder ses clients - ZDNet Désormais, la principale crainte pour Samsung est de voir ses clients, notamment ceux qui se sont offerts le Note 7 explosif, l'abandonner pour d'autres marques. Le géant a donc décidé de mettre en place rapidement une opération marketing faite de compensations financières, histoire de retenir les déçus et les craintifs. L'affaire n'est pas aisée tant l'épisode est sans précédent en terme de sécurité des utilisateurs. « Les barrières au changement de système d'exploitation sont élevées. Ce n'est pas si évident pour un utilisateur de long terme d'Android de basculer sur un iPhone, et notre stratégie marketing va jouer sur ce point », commente un dirigeant de Samsung Electronics au journal sud-coréen The Hankyoreh. Concrètement, en Corée du Sud, en Corée du Sud, les utilisateurs qui ramènent leur Note 7 se voient offrir un bon d'achat d'une valeur de 24,44 euros, en plus de leur remboursement. Il s'agit également de rassurer les autres propriétaires de Galaxy, dont le très populaire S7.

Samsung Galaxy S8 : l'assistant virtuel Bixbi au centre de tous les usages ? - ZDNet Parmi les innovations attendues dans le prochain Galaxy S8 de Samsung, figure en bonne place un nouvel assistant virtuel. Ces outils mêlant allègrement Machine Learning et intelligence artificielle (IA) se positionnent au centre de l'expérience utilisateur mais le numéro un mondial entend aller plus loin que ses concurrents Apple (Siri), Microsoft (Cortana) ou Google (Now ou Home). L’IA dont il est question est celle issue de l’acquisition récente de Viv, une jeune pousse fondée par l’un des créateurs de l’assistant vocal Siri d’Apple. Jusqu'à présent Samsung n’a livré aucun détail sur le fonctionnement de cet assistant virtuel mais a précisé qu’il serait ouvert aux services tiers que les développeurs pourront associer de façon transparente sous la forme d’assistants conversationnels. Aujourd'hui, le souvent bien renseigné SamMobile donne un peu plus de détails et parle d'une expérience globale de cet assistant désormais connu sous le nom de code Bixby.

Related:  DOCS