background preloader

Enjeux et problématiques des Learning Centres : l’exemple de Lille 3

Enjeux et problématiques des Learning Centres : l’exemple de Lille 3
Le site de la Conférence des présidents d’université a mis en ligne un rapport ayant pour ambition de synthétiser l’ensemble des questions que peuvent soulever la conception et la mise en place d’un Learning Centre. Nous en proposons ici un résumé, augmenté d’autres publications récentes et de nos propres commentaires. Notre propos sera illustré par l’exemple de Lille 3, université pleinement engagée dans cette problématique, avec la création d’un Learning Centre thématique. Le rapport « Mettre en place un Learning Centre : enjeux et problématiques » est le deuxième volet réalisé par la Caisse des dépôts, faisant suite à une étude portant sur l’université numérique dont nous avions également donné un long écho dans Insula en août 2010 pour sa partie documentaire. Sa publication intervient alors qu’un mouvement général de réflexion sur le concept de LC et son adaptation au système français est aujourd’hui lancé dans le supérieur. Learning Centre : un nom Le nom du LC de Lille 3 Rapports : Related:  learning center.caissons

Learning Center | Learning center Learning Center Le Learning Center a pour vocation de répondre aux besoins documentaires et d’information des étudiants, enseignants et chercheurs de l’EBS, l’ESCE, , l’ECE dans le cadre des enseignements et spécialisations des écoles, ainsi qu’aux étudiants et apprenants des formations diplômantes de l’IFG. Il est aussi ouvert aux étudiants des programmes Bachelors, ESCE Bachelor et Ece Tech. Au service de la pédagogie, il fédère des ressources et des produits pédagogiques. Sur le campus, des espaces dédiés offrent confort et convivialité pour travailler seul ou en groupe. Le wifi, qui couvre l’ensemble du campus, permet d’accéder facilement au site du Learning center pour y faire des recherches et consulter les ressources numériques. Le site du Learning Center offre un accès distant sécurisé à un large panel de ressources informationnelles et documentaires qui composent la bibliothèque numérique. Comment accéder aux ressources de la bibliothèque numérique ?

Gérer son temps Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Teaching and learning center independent academic units within colleges and universities Teaching and learning centers are independent academic units within colleges and universities that exist to provide support services for faculty, to help teaching faculty to improve their teaching and professional development. Teaching centers also routinely provide professional development for graduate students as they prepare for future careers as teaching faculty. Some centers also may provide learning support services for students, and other services, depending on the individual institution. Teaching and learning centers may have different kinds of names, such as faculty development centers, teaching and learning centers, centers for teaching and learning, centers for teaching excellence, academic support centers, and others; a common abbreviation is TLC. History[edit] The first teaching and learning center in North America was University of Michigan's Center for Research on Learning and Teaching, established in 1962.[1]

S'organiser Le Guide de la curation (1) - Les concepts 01net le 14/03/11 à 16h00 Etymologie La pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager du contenu a été baptisée par les Américains curation ou Content Curation, par analogie avec la mission du curator, le commissaire d’exposition chargé de sélectionner des œuvres d’art et de les mettre en valeur pour une exposition. Les termes curation et curator prennent leurs racines étymologiques dans le latin cura, le soin. Le terme curation est apparu en France fin 2010. Historique La curation est la convergence des deux principales activités sur internet : la recherche et le partage. Elle est indissociable de la culture du partage, dont elle est l’héritière. Parallèlement, le volume d’informations n’a cessé de croître. Les internautes ont commencé à trier, à sélectionner les contenus qu’ils jugent intéressants pour les partager avec leurs amis ou leur réseau, créant ainsi une forme d’intelligence collective. Tout un écosystème se crée alors pour satisfaire la demande. Définitions

LILLIAD Learning Center Innovation LILLIAD Learning Center Innovation, qui devrait ouvrir au début du deuxième semestre 2016, répond ou concourt à une triple rénovation : celle de la bibliothèque universitaire centrale, dans son lieu comme dans sa fonction, celle du cœur de campus de la Cité scientifique, à Villeneuve-d’Ascq, celle enfin de la diffusion et de la valorisation de la recherche et de l’innovation au sein de l’université. Cette triple ambition s’incarne dans les partis pris architecturaux, d’aménagement et d’insertion dans son environnement de ce nouvel équipement. Essai de lecture. Refonder la bibliothèque La bibliothèque universitaire centrale de l’université Lille 1 Sciences et technologies est située au cœur du campus de la Cité scientifique. Il s’agit d’un bâtiment rond, « Pailleron » première époque, de grande qualité et de grand intérêt architectural. La signature architecturale est triple. Un lieu à l’identité forte Un environnement de vie L’usager au centre La dimension d’apprentissage

Champ d'application de l'EAP Littératie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : littératie, sur le Wiktionnaire Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités. » (dans le rapport publié le 14 juin 2000 : La littératie à l’ère de l’information). Terminologie[modifier | modifier le code] « The next best thing to knowing something, is knowing where to find it. » « Ce qu'il y a de mieux en dehors de savoir quelque chose, c'est de savoir où le trouver » – Samuel Johnson Cette citation de l'écrivain et savant anglais Samuel Johnson n'a rien perdu de sa vérité encore aujourd'hui. Origine du concept[modifier | modifier le code] Le concept est issu du mot anglais literacy (« alphabétisme ») qui s'oppose à illiteracy (analphabétisme).

Présence, distance : vers de nouvelles configurations organisationnelles ? 1 Voir l’article de Françoise Thibault (2007) qui reprend l’historique de ces propositions en rappela (...) 1Dans une communication datée du 17 juin 1999, François Peccoud, alors président de l’université technologique de Compiègne et animateur d’un groupe de travail dédié à l’enseignement à distance à la conférence des présidents d’universités, présentait les axes stratégiques pour le développement de ce mode d’enseignement, appelant à une reconfiguration de l’organisation universitaire en réponse à l’évolution d’une offre d’accès au savoir en dehors des universités. Quinze ans après ces propositions1, de multiples initiatives ministérielles ont vu le jour, interpellant l’observateur sur les conséquences de ces projets et réalisations sur l’évolution des centres de télé-enseignement universitaires (CTEU), dont les premiers ont été créés en 1963. 2 Voir Chantal Acheré, « Histoire de la Fédération Interuniversitaire de l'Enseignement à Distance (F (...)

Définitions « Learning centres : vers un modèle à la française » Les journées sur les learning centres organisées par Médiat Rhône-Alpes et le SCD de l’université de Lyon 1 ont été introduites par Suzanne Jouguelet, auteur du rapport « Les learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche 1 ». Elle s’est risquée à proposer une définition, en rappelant que learning signifie apprentissage mais aussi appropriation des savoirs, et que le terme center implique qu’il s’agit d’un lieu central. En effet, un learning centre est un lieu que l’on se préoccupe d’aménager de façon accueillante et d’ouvrir largement, mais aussi un ensemble de services qui visent à faciliter l’acquisition de connaissances. De multiples comptes rendus d’expérience Dominique Wolf, directrice du SCD de Lyon 1, avait tenu à s’interroger sur l’adaptabilité de la notion de learning centre au contexte français. Un concept développé en premier lieu dans les universités scientifiques ? Pédagogie, recherche et documentation

Enquête à la BU | C'est pas demain la veille Université de Toulouse. Une infographie en quelques points Cela aurait pu être le titre d’un polar, mais il n’en est rien. En réalité, est parue il y a quelques jours la synthèse des résultats d’une longue enquête sur les usages de la bibliothèque de Sciences Po Paris. C’est un fait avéré, les bibliothèques sont en pleine mutation. Autant de questions auxquelles les enquêtes de publics peuvent répondre ! Le référentiel Marianne (anciennement charte Marianne), est un dispositif mis en place pour évaluer l’accueil des usagers (physique ou en ligne) dans les services publics de l’état. Le dispositif d’enquête en ligne Libqual + est développé par l’Assocation of Research Librairies (ARL) aux États-Unis. A côté de ces méthodes quantitatives existent des méthodes qualitatives, principalement basées sur l’observation. C’est ce dernier type d’enquête que le SCD a choisi de mener cette année. Mais revenons plutôt à notre enquête menée à Sciences Po Paris. Julie Gakyère C. L. Dans le fonds pro :

Related: