background preloader

Galaxy Note 7 : les pertes de Samsung pourraient dépasser 15 milliards d'euros - Business

Galaxy Note 7 : les pertes de Samsung pourraient dépasser 15 milliards d'euros - Business
Les pertes financières de Samsung ont été estimées par des analystes financiers. L'addition s'annonce salée. Maintenant que Samsung a arrêté la production du Galaxy Note 7 et a recommandé aux utilisateurs qui en auraient encore un de ne surtout plus l’utiliser, le géant coréen va passer au bilan de cette catastrophe industrielle. Nous avons rarement vu un fiasco pareil, qui s’est déroulé en deux temps et dont les péripéties pourraient faire le scénario d’un long métrage. Bref, Samsung a connu la pire rentrée de la tech et les soucis de la firme ne font que commencer. L'argentLe coût en argent Des analystes du Crédit Suisse ont commencé à estimer les pertes possibles du géant dans cette affaire : sur le trimestre, elles pourraient se chiffrer à 15 milliards d’euros de manque à gagner. Une addition à 20 Un autre cabinet d’analyse, cité aussi par Reuters, pense à l’après : que faire avec 19 millions de smartphones potentiellement dangereux ? La réputationLe coût en image Lire

http://www.numerama.com/business/200724-galaxy-note-7-pertes-de-samsung-pourraient-depasser-15-milliards-deuros.html

Related:  SAMSUNG GALAXY NOTE 7aymericc2SAMSUNGtrisomsamsung

Galaxy Note 7 : recours collectif en justice contre Samsung Le cabinet Harvest Law a déposé lundi un recours au nom de 527 acheteurs de Note 7. Il demande pour chacun 500 000 wons de dommages et intérêts, soit 403 euros. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Un cabinet d’avocats sud-coréen a annoncé un recours collectif en justice contre Samsung pour exiger des dédommagements du géant sud-coréen dans le fiasco de ses téléphones Galaxy Note 7 aux batteries explosives. Le cabinet Harvest Law a déposé lundi 24 octobre un recours au nom de 527 acheteurs de Note 7. Samsung Galaxy Note 7, le rappel qui valait un milliard Les 2,5 millions de Galaxy Note 7 rappelés par Samsung devraient coûter à la marque coréenne la bagatelle d’un milliard de dollars. C’est toujours moins cher que Steve Austin, mais c’est tout de même embêtant. Le rappel des Samsung Galaxy Note 7, smartphone concerné par des explosions de batterie, devrait coûter beaucoup à Samsung : un milliard de dollars. Ce sont en effet 2,5 millions d’unités de la phablette qui sont concernées, et qui vont tout simplement être remplacées par le Coréen. Le montant de l’opération est pour l’heure une estimation et n’a pas été confirmé par Samsung, dont le chef de la section mobile s’est contenté d’indiquer qu’il s’agit d’un « montant qui brise le coeur ». Visiblement, Samsung aurait choisi de ne plus utiliser les batteries en provenance de Samsung SDI, l’entreprise à l’origine de la fabrication de 70 % de celles utilisées sur le Note 7, ce qui justifie le rappel de la totalité de la production.

Note 7 : Samsung agite des compensations financières pour garder ses clients - ZDNet Désormais, la principale crainte pour Samsung est de voir ses clients, notamment ceux qui se sont offerts le Note 7 explosif, l'abandonner pour d'autres marques. Le géant a donc décidé de mettre en place rapidement une opération marketing faite de compensations financières, histoire de retenir les déçus et les craintifs. L'affaire n'est pas aisée tant l'épisode est sans précédent en terme de sécurité des utilisateurs. « Les barrières au changement de système d'exploitation sont élevées. Ce n'est pas si évident pour un utilisateur de long terme d'Android de basculer sur un iPhone, et notre stratégie marketing va jouer sur ce point », commente un dirigeant de Samsung Electronics au journal sud-coréen The Hankyoreh. Concrètement, en Corée du Sud, en Corée du Sud, les utilisateurs qui ramènent leur Note 7 se voient offrir un bon d'achat d'une valeur de 24,44 euros, en plus de leur remboursement. Il s'agit également de rassurer les autres propriétaires de Galaxy, dont le très populaire S7.

Galaxy Note 7 : Samsung va dédommager ses fournisseurs En plus de ses pertes sur le troisième trimestre, Samsung juge que la décision d'arrêter le Galaxy Note 7 va continuer de réduire ses marges de bénéfice durant la période d'octobre à mars, qui inclut la période des fêtes de fin d'année cruciale pour ses ventes. "Par ailleurs, sur présentation requise d'une preuve d'achat " appropriée", un remboursement d'accessoires " spécifiques " à l'appareil Galaxy Note 7 et achetés auprès de Samsung ou d'un revendeur " agréé " pourrait être obtenu. Le premier fabricant mondial de smartphones a enjoint tous les distributeurs à cesser de vendre l'appareil. La plainte souligne également que les clients en question ont ressenti une angoisse pendant l'utilisation du Note 7 à cause des risques liés à la sécurité.

Samsung résiste au 3e trimestre, malgré les problèmes du Galaxy Note7 Samsung Electronics a présenté il y a quelques jours ses résultats pour le troisième trimestre. Les déboires rencontrés avec le Galaxy Note7 ont laissé leur marque dans les chiffres de l'entreprise. Il n'y a pourtant pas encore de quoi s'alarmer pour le géant coréen, qui a les épaules plus que solides. Les derniers résultats trimestriels de Samsung Electronics étaient attendus de pied ferme, surtout après l'avalanche de complications qui a suivi le lancement (et le re-lancement) du Galaxy Note7.

Galaxy Note 7 : retour sur le naufrage technologique de Samsung LE MONDE | • Mis à jour le | Par Vincent Fagot C’est l’histoire d’une catastrophe industrielle. Alors qu’en lançant son Galaxy Note 7 à l’été 2016 Samsung espérait asseoir son statut de numéro 1 mondial des smartphones et concurrencer frontalement Apple dans le segment du haut de gamme, l’affaire a pris un tout autre tour. Chronologie d’un naufrage. Mardi 2 août : le Galaxy Note 7 est présenté à New York Doté d’un écran de 5,7 pouces, le nouveau Samsung se situe clairement dans le registre des « phablettes », ces smartphones XXL. Samsung et le Galaxy Note 7 : autant en emportent les batteries La nouvelle est tombée le mardi 11 octobre 2016 : Samsung a annoncé l'arrêt de la production du Galaxy Note 7. Dans un communiqué envoyé aux médias américains, la marque coréenne indiquait de façon lapidaire que : « La sécurité de nos clients étant notre plus haute priorité, nous avons décidé de mettre un terme aux ventes et à la production de Galaxy Note 7 ». L'annonce a fait l'effet d'une bombe dans le milieu de la high-tech et de la finance et le titre du conglomérat cédait plus de 8% le 11 octobre et 9,4% par rapport au 7 octobre. D'une bombe ?

Fiasco du Galaxy Note 7 : Samsung poursuit sa chute en Bourse L'action de Samsung continuait mercredi de dévisser, au lendemain d'une perte de 8% à la Bourse de Corée (KRX) due au fiasco de son smartphone phare, le Galaxy Note 7 et à l'affaire des batteries explosives. Perte de 15,3 milliards d'euros. Après avoir ouvert en baisse 3%, le titre Samsung Electronics se négociait peu avant 4h du matin (heure française) à 1,513 million de wons (1.219 euros), en baisse de 2,07% par rapport à sa clôture de la veille.

Le retard du Galaxy Note 7 fait perdre 7 milliards de dollars de valeur à Samsung La sortie du Galaxy Note 7 sera finalement retardée et pas pour les bonnes raisons. Si au départ la phablette était victime de son succès sur certains marchés, désormais, elle doit repasser des tests de contrôle qualité. Un retard qui pourrait bien coûter cher à Samsung puisque l’entreprise vient de perdre 7 milliards de dollars en valeur marchande. Si Samsung comptait sur le succès du Galaxy Note 7 pour prolonger l’excellente performance enregistrée au premier semestre de l’année, ses projets risquent d’être contrariés. Il y a deux jours, Samsung suspendait les livraisons de la phablette sur certains marchés en raison des 5 cas d’explosions liés à la batterie recensés depuis le 24 août.

Le Galaxy Note7 commence à coûter cher à Samsung Combien va coûter le fiasco du Galaxy Note7 à Samsung ? C’est la question la plus délicate dans cette affaire, car elle concerne non seulement le chiffre d’affaires du groupe, mais également son image auprès du grand public. On ne peut pas aujourd’hui évaluer l’impact de l’arrêt de la production de la phablette sur la perception de la marque. En revanche, les premiers effets vont se faire sentir très rapidement sur les résultats de l’entreprise. En fin de semaine dernière, Samsung donnait ses prévisions pour le troisième trimestre, et malgré la tempête Note7, tout semblait aller comme sur des roulettes (lire : Galaxy Note7 : pas encore d'impact sur les résultats de Samsung). Le Galaxy Note 7 part en fumée, Samsung déguste Le rideau est tombé sur le Galaxy Note 7. Après avoir cherché pendant plusieurs semaines à circonscrire la crise, Samsung, son fabricant coréen et numéro un mondial des smartphones a annoncé mardi qu’il renonçait définitivement à la production et à la commercialisation de son appareil mobile le plus sophistiqué à ce jour. Une première dans les annales de la high-tech, sanctionnée par une dégringolade du titre de 8% en Bourse. «En faisant de la sécurité du consommateur notre préoccupation numéro un, nous sommes parvenus à la décision finale d’arrêter la production du Galaxy Note 7», a expliqué le géant sud-coréen, précisant qu’il s’agissait bien d’un abandon «définitif». Un fiasco à «10 milliards de dollars» Le fabricant coréen avait d’abord été contraint le 2 septembre d’ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions d’exemplaires du Note 7, après que certains spécimens eurent pris feu du fait de l’explosion de leur batterie lithium-ion pendant le chargement.

Corée du Sud: Samsung: baisse de 30% du résultat opérationnel - High-Tech L'héritier présomptif de Samsung J.Y. Lee a fait un grand pas vers la tête du géant sud-coréen en entrant jeudi au conseil d'administration d'un groupe dont le bénéfice a plongé en raison du fiasco du Galaxy Note 7. Cette nomination est interprétée comme un adoubement de J.Y. Lee, dont l'influence n'a cessé de grandir depuis l'attaque cardiaque subie par son père, le patriarche Lee Kun-Hee, alité depuis 2014. Âgé de 48 ans, J.Y. Nouveau bridage de la charge des batteries du Galaxy Note 7 Samsung va effectuer une nouvelle mise à jour par les airs (OTA) de son Galaxy Note 7. Cette deuxième opération de mise à niveau après celle opérée en septembre dernier devrait intervenir à partir du 31 octobre prochain. Comme la précédente, elle vise à limiter le chargement de la batterie du smartphone à 60% de sa capacité. Une initiative visant à réduire les risques de surchauffe et d’explosion de l’appareil. Samsung a décidé de mettre fin à la commercialisation du Note 7 et a lancé un programme de récupération et d’échange, tant pour la première génération du terminal haut de gamme, que pour la seconde qui était censée corriger les problèmes précédemment constatés.

Related: