background preloader

Intérêt du Personnal Knowledge Management en organisation

Intérêt du Personnal Knowledge Management en organisation
Résumé : Un grand mérite de la Gestion Personnelle des Connaissances* (PKM) est de remettre l’utilisateur au centre du dispositif KM. Certes ses enjeux en organisation paraissent modestes relativement à d'autres leviers d'action KM. Mais, peu coûteux en moyens, le PKM permet d'obtenir des résultats rapides auprès des opérationnels. Idéal pour le Knowledge Manager qui doit d'abord faire ses preuves. I. Gagner en performance dans l'utilisation de l'information Les promoteurs du PKM n'hésitent pas à s'opposer aux approches centrées sur la codification ou sur l'échange de connaissances. La surabondance d’informations est l'obstacle majeur rencontré par un grand nombre de collaborateurs. Le PKM se distingue en apportant des outils et des méthodes applicablespar l'opérationnel, pour l'opérationnel, à son niveau individuel. II. Le PKM optimise donc le travail de consommation des informations et des connaissances. III. Le PKM est donc une corde parmi d'autres à l'arc du Knowledge Manager.

http://www.questionnement.fr/2010/01/interet-du-personnal-knowledge.html

Related:  organisation du travaildb_db@ATrier

La boîte à outils de l'innovation Pour donner les meilleurs résultats, l'application pratique des outils requiert un dosage méticuleux qui prend en compte les circonstances individuelles propres à chaque entreprise. Trois modes de classement vous sont proposés : Par ordre alphabétique (listing de tous les outils, y compris ceux en cours d'écriture) Par domaine de l'innovation (Propriété Industrielle, Analyse Systémique, Qualité, Stratégie, ...) Par typologies d'outils (Matrices et courbes, Définition, Outils d'analyse, méthode, Règles, pense-bête, vision de l'entreprise, ...) Remarque : Dans le classement alphabétique des outils, certains apparaissent derrière 3 X, c'est normal.

Jeux sérieux gratuits Vous voici devant la plus récente version de notre célèbre Répertoire des Jeux sérieux gratuits. Principales nouveautés : Septembre 2013 : 22 jeux nouveaux ! Les nouveautés se situent dans les catégories suivantes: Pour les tout-petits (1), Administration - Finances - Marketing (2), Alimentation - Agriculture (1), Biologie-Nature (1), Droit et justice (1), Entraide - Bénévolat - Citoyenneté (1), Environnement-Développement durable (1), Informatique-Internet (2), Langues (3), Mathématiques (1), Musique (1), Orientation professionnelle (2), Physique (1), Psyché (1) et Santé-Hygiène-Prévention (3).

FreeMind - Organisation d’idées FreeMind n’est pas un éditeur de texte à proprement parler, et n’est pas forcément adapté pour gérer des textes très longs et "monoblocs" comme un article, un mémoire ou un rapport. Ce n’est donc pas un équivalent ou un concurrent de Microsoft Word ou Open Office Writer par exemple. Cependant, même si nous n’irions pas jusqu’à parler de la mort du traitement de texte classique, ce logiciel, à l’instar de Keynote, témoigne d’une nouvelle manière d’aborder l’écriture de documents électroniques. Plus que le contenu, qui reste tout de même le plus important, c’est la mise en forme des textes qui est ici totalement repensée, afin de mettre en exergue une hiérarchie, un plan, ou tout simplement pour obtenir une visualisation plus intuitive et plus complexe que le simple système de titres et sous-titres des traitements de textes.

Les émotions favorisent l’apprentissage Texte adapté de Même les émotions négatives aident à l’apprentissage publié sur le site de l’Université de Montréal le 17 janvier 2011Le chercheur Claude Frasson de l’Université de Montréal s’intéresse aux effets des émotions sur la mémoire. Par ses travaux, il cherche à concevoir des systèmes tutoriels intelligents qui intègrent la dimension émotionnelle de l’apprentissage. « Pour le chercheur, si les émotions sont la clé qui donne accès à la mémoire, c’est aussi dire qu’elles sont essentielles à l’apprentissage. On ne peut apprendre sans émotions, qu’elles soient positives ou négatives, affirme-t-il. Ce sont elles qui impriment les évènements dans notre mémoire. » Méthodologie du travail intellectuel Développé d'abord pour les étudiantes et étudiants[1] du département de philosophie de l'Université du Québec à Montréal, ce site est offert à tous les membres de la communauté universitaire, voire à la communauté francophone en général. Le site contient principalement deux éléments : Un guide méthodologique systématique, organisé en fonction des étapes normales de production d'un travail intellectuel, et Une collection de ressources méthodologiques de langue française (mais aussi de langue anglaise lorsque un équivalent francophone n'existe pas). Nous vous invitons à explorer toutes les pages qu'il contient, à le consulter périodiquement sinon au besoin et peut-être même à en faire une lecture de chevet (dans la mesure où c'est possible de faire d'un site web un lecture de chevet!).

MASK Avec l'apparition de la démarche de cartographie des connaissances et d'alignement stratégique (MASK II), MASK devient MASK I. « Aborder le problème de la connaissance est une véritable gageure. S’il y a un sujet qui préoccupe l’être humain depuis longtemps, c’est bien celui-là : qu’est ce que la connaissance, comment naît-elle, comment se propage-t-elle, comment se transmet-elle, comment la représenter ?... EnvieDentreprendre Par Françoise Keller (chroniqueur exclusif) - Coach et formatrice – Management, Gouvernance et Communication NonViolente® Voici donc l’heure d’écrire « la quatrième manière de se pourrir définitivement la vie au travail »…. Mais me voici avec trois obstacles inattendus bien contrariants : je n’ai aucune envie aujourd’hui de regarder ce qui pourrit la vie au travail car je suis habitée par de très beaux moments professionnels que je viens de vivre ; je n’ai pas d’inspiration et, surtout, je ne retrouve pas l’article que j’avais préparé. Alors que faire ? Premier choix – Tenir son cap quand même !

pensée nom féminin (de penser) Ensemble des processus par lesquels l'être humain au contact de la réalité matérielle et sociale élabore des concepts, les relie entre eux et acquiert de nouvelles connaissances. Définie comme la représentation des idées et de leurs liaisons par l'esprit, la pensée apparaît comme le propre de l'homme – selon la formule célèbre de Pascal : « L'homme est un roseau pensant. » Elle est donc absolument essentielle, et, pour cette raison, elle fait l'objet de nombreuses analyses et critiques. L'éloge de la pensée Pensée et conscience Au sens large, la pensée est l'opération par laquelle le sujet s'aperçoit de ce qui lui advient : « Par le mot de penser, j'entends tout ce qui se fait en nous de telle sorte que nous l'apercevons immédiatement par nous-mêmes ; c'est pourquoi non seulement entendre, vouloir, imaginer, mais aussi sentir, est la même chose que penser » (Descartes, Principes de la philosophie). Dans cette mesure, elle est ce par quoi le sujet prend conscience de lui-même.

Related:  Knowledge ManagementInformation et communicationTheorisation