background preloader

Institut de veille sanitaire

Institut de veille sanitaire

http://www.invs.sante.fr./display/?doc=publications/2003/js_2003

Related:  Epidémiologie humaineCADMIUM - Réglementation, gestion et analyse du risqueTuberculose humaine en France

Escherichia coli entérohémorragique (EHEC ou VTEC) Agent infectieux et transmission Les Escherichia coli entérohémorragiques (EHEC) sont des souches pathogènes de la bactérie intestinale Escherichia coli (E. coli) et peuvent provoquer de dangereuses diarrhées sanglantes chez l'homme. Ces bactéries produisent un poison, la vérotoxine, raison pour laquelle elles sont aussi appelées Escherichia coli producteurs de vérotoxine (VTEC). MINISTERE DE LA SANTE - Recommandations relatives à la lutte antituberculeuse chez les migrants en France (7 juin 2005) Rapports de la section des maladies transmissibles : Rapports relatifs à la vaccination : La section des maladies transmissibles élabore des recommandations relatives aux vaccins mais aussi, dans le cadre du Comité technique des vaccinations, des documents pratiques explicitant les principes de vaccination pour un individu ou un groupe de population ciblé. Les liens ci-dessous vous permettent d'y accéder. - Rapport du groupe de travail sur la vaccination contre les papillomavirus (CSHPF, 23 mars 2007) - Guide pour la prévention et l’investigation des infections hospitalières à Streptococcus pyogenes (CSHPF, 24 novembre 2006)

ASSEMBLEE NATIONALE - Rapport parlementaire de L'OFFICE PARLEMENTAIRE D'ÉVALUATION DES CHOIX SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES Ren sur L'application de la loi n° 98-535 du 1er juillet 1998 relative au renforcement de la veille sanitaire Hydroécologie Appliquée - Tome 15 (2006). Au sommaire: Le cadmium dans le Lot et la Garonne : sources et transport Hydroécol. Appl. (2006) Tome 15, pp. 19-41 Cadmium in the Lot and Garonne rivers: sources and transport Gérard Blanc, Jörg Schäfer, Stéphane Audry, Cécile Bossy, Gilbert Lavaux et Jean Pierre Lissalde

PASTEUR - Page Tuberculose Le choléra est une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries appartenant aux sérogroupes O1 et O139 de l'espèce Vibrio cholerae. Ce bacille fût initialement observé par Pacini en 1854 puis isolé en 1883 par Koch en Egypte. La bactérie Vibrio cholerae sérogroupe O1, biotype El Tor, est répandue sur toute la planète, qui subit actuellement la septième pandémie de choléra. En 2009, 221 226 cas dont 4946 mortels, ont été déclarés à l'Organisation Mondiale de la Santé par 45 pays, appartenant à tous les continents à l'exception de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud. L'Afrique est le continent le plus touché : les cas signalés représentent chaque année entre 95 et 99% du total mondial.

FP2E 16/03/10 La FP2E publie, en partenariat avec le BIPE, sa 4ème édition des données économiques, sociales et environnementale Date de publication : 29/09/11 Rapport BIPE 2010 : les services publics d’eau et d’assainissement en France, données économique, sociales et environnementales La FP2E a publié, en partenariat avec le BIPE, sa 4ème édition des données économiques, sociales et environnementales des services publics d'eau et d'assainissement en France. Quatre grands chapitres structurent cette publication :

 3791 - Rapport de M. Jean-Pierre Door et Mme Marie-Christine Blandin, établi au nom de cet office, sur la tuberculose constitue-t-elle un problème majeur de santé publique? (compte rendu de l'audition publique du 22 février 2007) La tuberculose constitue-t-elle un problème majeur de santé publique ? (compte rendu de l'audition publique du 22 février 2007) Organisée par M. Jean-Pierre Door, Député, et EAU SEINE NORMANDIE - 2008 - Guide pratique des substances toxiques dans les eaux douces et littorales du bassin Seine-Normandie Notre société utilise des dizaines de milliers de produits chimiques, d’origine naturelle (sels minéraux, hydrocarbures, métaux lourds) ou synthétique (solvants, plastifiants, cosmétiques, détergents, médicaments, phytosanitaires…). Ceux-ci, par leur écotoxicité, leur persistance, bioaccumulation, ou celles de leurs produits de dégradation, dans les écosystèmes aquatiques et chez le consommateur en bout de chaîne alimentaire (homme, oiseau piscivore, mammifère marin), sont susceptibles d’entraîner des menaces pour la santé et la biodiversité. Les conventions marines (OSPAR…), la Directive Cadre sur l’Eau (liste des substances prioritaires), le Plan National Santé Environnement (PNSE, action II sur les « substances émergentes ») se font l’écho de cette préoccupation. Le bassin Seine-Normandie regroupe 30% de la population française et 40% de l’industrie nationale. Ce guide présente : ses chaînes trophiques et ses usages (y compris la pêche ou l’aquaculture), et la santé du consommateur,

Annales de Biologie Clinique De nombreuses souches de l'espèce Escherichia coli (E. coli) sont des hôtes normaux du tractus gastro-intestinal de l'homme et des animaux, mais elles peuvent également être à l'origine de désordres gastro-intestinaux. Il est possible de trouver ces bactéries dans d'autres localisations, par exemple l'appareil génito-urinaire ou des plaies chirurgicales. Les souches produisant les toxines dangereuses mises en évidence sur des cultures cellulaires, cellules Vero (cellules rénales du singe vert d'Afrique), sont appelées Escherichia coli producteurs de vérocytotoxines ou VTEC. Ces souches sont à l'origine de colites hémorragiques chez l'homme et peuvent entraîner, dans certains cas, la mort. En 1947, une classification utilisant le sérotypage a été développée ; elle était basée sur l'identification des antigènes de surface des bactéries E. coli (antigènes O somatiques). Cette classification a permis de diviser le groupe E. coli en 170 sérogroupes différents.

2327 - Rapport sur le risque épidémique (tome 1) (Jean-Pierre DOOR) sur le risque épidémique Tome I : Rapport Par M. MASS 11/10/11 Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’eau potable en ligne, commune par commune Cliquez sur votre région pour accéder aux résultats de qualité de l’eau potable de votre commune. La qualité microbiologique de l’eau du robinet La présence de micro-organismes (bactéries, virus et parasites) dans les eaux de consommation est le plus souvent due à une dégradation de la qualité de la ressource en eau, à une mauvaise protection ou un manque d’entretien des ouvrages de captages, à une défaillance du traitement de désinfection ou à une contamination de l’eau lors de son transport ou stockage dans le réseau. La présence de micro-organismes dans l’eau de consommation peut engendrer un risque à court terme pour le consommateur, le tableau clinique des pathologies engendrées est le plus souvent bénin pour la population générale (troubles gastro-intestinaux, diarrhées,…).

Annales de Biologie Clinique Escherichia coli O157:H7 C. Vernozy-Rozand, M.-P. GREENFACTS - DEC 2012 - Faits saillants d’un rapport sur l’environnement aquatique en Europe : substances dangereuses dans les e “Faits saillants” identifiés par GreenFacts de ce rapport technique de l’Agence européenne de l’Environnement (AEA) En bref: Les principaux objectifs de ce rapport sont les suivants: 1. documenter les sources, les voies d’entrées, les émissions et les rejets de certaines substances dangereuses dans les eaux douces et marines de l’Europe ainsi que de proposer un aperçu de l’état actuel et des tendances récentes de la pollution chimique dans ces mêmes eaux ; 2. décrire certains des effets que les substances dangereuses peuvent avoir sur les organismes aquatiques et de définir le potentiel d’exposition humaine à ces substances par l’intermédiaire de l’eau;

Related: