background preloader

Formation des formateurs - Chaire Unesco

Formation des formateurs - Chaire Unesco
Related:  CAFFA - Le travail collectif en formation initialegermenlire

Le numérique rend le formateur plus indispensable que jamais ! - Former Demain - le blog de David Masson Tout le monde écrit sur le numérique en formation et de nombreuses projections se font, voir de "nouveaux modèles pédagogiques" apparaissent... SAMR, ASPID... A travers de nombreux produits ou dispositifs pédagogiques, une vague de nouveautés semble poindre avec l'arrivée du digital : MOOC, SPOC, Blended, Multimodalité, E-learning, Serious Games, Rapid Learning, etc. Tout porte à croire qu'une révolution s'opère remettant en cause la posture du formateur, de l'apprenant, du savoir, etc, etc, etc. Et pourtant ... Le numérique, ça change quoi ? L'accès à des savoirs illimités, en permanence et non-académiques : indéniablement, le développement d'Internet et la facilité à fabriquer blogs et sites Internet a créé des multitudes de sources de connaissances, parfois institutionnelles ou académiques, souvent en dehors des réseaux habituels avec leurs lots de surprises (bonnes ou mauvaises). Qu'elle est la juste place du formateur dans cet environnement ?

Un livre ressource conçu pour les enseignants qui peut également être utile à la maison (devoirs, concentration, gestion du stress) Présentation de l’éditeur L’acte d’apprendre nécessite une disponibilité intérieure, une gestion du rapport à ses émotions, une gestion du rapport aux autres et à son environnement. Dans le cadre du parcours scolaire, des situations nécessitent d’autant plus d’exercer cette capacité à se concentrer, à mobiliser son énergie pour réussir (examens, concours…). Cet ouvrage propose aux enseignants des outils pour faire repérer aux élèves leur mode de fonctionnement, pour leur permettre de mieux se concentrer, mieux faire face aux tensions émotionnelles. Les exercices proposés dans cet ouvrage pédagogique sont accessibles aux parents intéressés par la relaxation et désireux d’aider leurs enfants à apprendre avec plus de concentration, dans le calme et la sérénité. L’autrice : Maryse Isimat-Mirin est docteur en didactique et enseignante depuis plus de 20 ans; elle s’est également formée en psycho-relaxation. Les points forts Les fiches pratiques sont extrêmement claires et précisent : 15 août 2015

Le colloque de l'Ifé « Former les enseignants au XXIème siècle » : dispositifs innovants de professionnalisation des enseignants Sébastien Chaliès, maitre de conférence à l'université de Toulouse : Vers de nouvelles modalités de tutorat des enseignants débutants. Il n'y a pas de structuration typique de la situation de tutorat mais structuration « traditionnelle » : observation et entretien de conseil pédagogique - plutôt monologue que dialogue d'ailleurs. Les dilemmes : aider et/ou évaluer l'enseignant novice... le tuteur est souvent dans la compassion, l'indulgence... Aider à enseigner et/ou aider à apprendre à enseigner... le tuteur aide dans l'immédiateté, prescrit souvent. On interroge peu les conditions professionnelles des enseignants novices et on interroge peu sur les conditions de formation des tuteurs. Le principe du tutorat est... … d'une utilité « éprouvée » : pour accroitre l'utilité de la situation de tutorat, passer d'un mode traditionnel (modèle du compagnonnage) à un mode collaboratif (faire travailler ensemble plusieurs dyades – collaborer entre tuteurs). S.

Éduveille | Autour des recherches en éducation et formation Dépasser la peur de l'erreur : un exercice pour les enfants et adolescents perfectionnistes Dans son livre J’ai plus peur !, Lawrence Cohen, pédopsychologue spécialisé dans l’approche ludique, propose un petit jeu pour aider les enfants et adolescents perfectionnistes et anxieux à dépasser la peur de l’erreur. Il s’agit du jeu « faire des erreurs exprès« . Ce jeu peut être proposé en classe ou à la maison. Chaque joueur.se partage trois erreurs qu’il ou elle a faite au cours de la semaine écoulée. Avec les jeunes enfants, il est possible d’utiliser l’humour en incluant dans les trois erreurs mentionnées une erreur grotesque (par exemple, « j’ai toujours cru que 2+2=5 »). Pour les plus grands, il est possible de partager autour des erreurs de coeur à coeur et d’insister sur les émotions ressenties (la peur, la tristesse, la colère, l’impuissance, l’abattement…) mais surtout les apprentissages qui en ont été déduits et les stratégies mises en place pour surmonter ces erreurs. Les questions clés ici sont : qu’as-tu fait pour surmonter cette erreur ? Source : J’ai plus peur !

Apprendre des règles de métier 1 Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : « Campagne d’habilitation de diplômes de (...) 2 Communication au Parlement européen (2007) : « Améliorer la qualité de la formation des enseignants (...) 3 Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : « Mise en place des diplômes nationaux d (...) 4 Ministère de l’Éducation nationale : « Dispositif d’accueil, d’accompagnement et de formation des e (...) 1Une réforme de la formation des enseignants novices a été récemment engagée en France1. Elle s’inscrit dans une volonté européenne d’optimisation des politiques de formation grâce au renforcement du partenariat entre université(s) et établissement(s) scolaire(s). Elle prône, plus précisément, une plus grande « coordination entre les différentes composantes de la formation »2 par la mise en œuvre du principe de l’alternance entre les temps de formation et d’exercice du métier. 1.1 Enseigner des règles pour permettre d’agir avec adéquation en classe 4.

PAUL Maela (2004). L’accompagnement : une posture professionnelle spécifique 1« Qu’est-ce que l’accompagnement ? Qu’est-ce qu’accompagner veut dire ? ». Voilà les questions qui guident Maela Paul dans sa réflexion exploratoire d’un concept « à la mode ». 2Pour l’auteur, la notion d’accompagnement n’a pas encore été fondée conceptuellement, elle déborde largement les champs disciplinaires et les secteurs professionnels. 3Le deuxième chapitre est consacré à la construction du champ sémantique de l’accompagnement. 4Le troisième chapitre présente à partir de l’analyse d’articles publiés entre 1990 et 2002, qui décrivent divers usages sociaux, à quels contextes sociohistoriques l’accompagnement doit sa faveur et de quelle manière il s’en trouve déterminé. 5Le dernier chapitre de la première partie donne la parole aux praticiens afin de recueillir des récits de leur expérience dans des situations de travail. 10La recherche de l’auteur sur « qu’est-ce qu’accompagner veut dire ?

L'estime de soi chez les adultes : comment la retrouver ? Médecin psychiatre, Christophe André nous aide à mieux comprendre les mécanismes de l’estime de soi. Est-ce que la famille dans laquelle je vivais m’a aimé inconditionnellement ? Est-ce que j’ai pu prendre des risques sans être puni pour avoir échoué ? Est-ce que mes parents valorisaient mes réussites ? Est-ce qu’ils étaient compréhensifs envers mes échecs ? Comment mes parents se comportaient-ils eux-mêmes ? Les personnes à haute estime d’elles-mêmes Les personnes à haute estime d’elles-mêmes sont capables de citer leurs qualités, osent agir et envisagent l’échec comme normal. L’estime de soi n’est pas du narcissime : quand les gens progressent en estime de soi, ils s’oublient eux mêmes et se réjouissent de l’échanges avec d’autres personnes, dans le respect des spécifités de chacun. Les personnes à basse estime d’elles mêmes Les personnes à basse estime d’elles mêmes ont beaucoup de mal à se trouver des qualités et on tendance à les contre balancer avec des défauts ou des contre exemples.

Gestes professionnels, gestes de métier : de l’analyse à la formation Le 5 février dernier, la Chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIe siècle » organisait une journée d’étude sur « Les gestes professionnels des enseignants comme objet d’étude et objet de formation ». La colonne vertébrale de cette journée a été deux extraits vidéos, des moments de vie d’une même classe et deux enseignants, l’une de français, l’autre de maths. Dans son introduction à la journée, Luc Ria a posé le décor, sur le fond et sur la forme que pouvaient prendre les réflexions et travaux sur les gestes professionnels[1]. Quelles méthodes pour les étudier ? Ces gestes professionnels sont-ils révélateurs des préoccupations des enseignants ? On verra qu’au fil de la journée se pose la question d’une définition du geste professionnel. Pour aborder ces différentes problématiques, les chercheurs qui sont intervenus lors de cette journée ont apporté leur analyse des deux situations visionnées. Visionnage des vidéos et réactions à chaud de collègues formateurs Agir en tension

Circulaire caffa La présente circulaire a pour objet de préciser l'organisation de l'examen et la nature des épreuves de la certification aux fonctions de formateur académique, telles qu'elles découlent de l'arrêté du 20 juillet 2015 et entrent en vigueur à partir du 23 juillet 2015. Le certificat d'aptitude aux fonctions de formateur academique La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République réforme en profondeur la formation aux métiers du professorat et de l'éducation. Cette réforme nécessite la constitution d'un réseau dense d'enseignants et de personnels d'éducation formateurs. La création d'un certificat d'aptitude aux fonctions de formateur académique dans le second degré et l'actualisation du CAFIPEMF dans le premier degré ont pour objectif de développer les compétences des formateurs en académie tout en contribuant au rapprochement des cultures professionnelles des formateurs des deux degrés. Structure de l'examen 1- Épreuve d'admissibilité La soutenance

8 processus de communication pour éviter d'entrer dans le triangle dramatique (victime, persécuteur, sauveteur) Présentation du triangle dramatique Dans son livre Sortir du triangle dramatique, Bernard Raquin explique en quoi consiste le triangle dramatique de Karpman. Le triangle dramatique est un jeu psychologique, c’est-à-dire un scénario pratiqué inconsciemment et qui peut se répéter tout au long de la vie s’il n’est pas conscientisé. Le jeu psychologique est un système de comportements si codifiés et habituels qu’ils en paraissent naturels. Ce jeu psychologique nous offre le choix entre trois positions inconfortables, limitantes et douloureuses que nous pouvons endosser à tour de rôle : être une victime La victime se sent impuissante et irresponsable et espère que quelqu’un soulagera son malaise interne. La victime est davantage tournée vers elle-même, se sent impuissante et compte sur les autres pour régler ses problèmes ou ceux de la société. être un persécuteur (une persécutrice) Le persécuteur fait souffrir autrui pour tenter de canaliser ses propres peurs et douleurs. 3.Reconnaître ses torts

VIDEO - "Être tuteur - conseiller pédagogique en formation professionnelle (...) - Formation des personnels "Être tuteur - conseiller pédagogique en formation professionnelle d’enseignants novices" - Conférence de Sébastien CHALIES Sébastien CHALIES, maître de conférence à l’université de Toulouse : Vers de nouvelles modalités de tutorat des enseignants débutants. Il n’y a pas de structuration typique de la situation de tutorat mais structuration « traditionnelle » : observation et entretien de conseil pédagogique - plutôt monologue que dialogue d’ailleurs. Les dilemmes : aider et/ou évaluer l’enseignant novice... le tuteur est souvent dans la compassion, l’indulgence... Aider à enseigner et/ou aider à apprendre à enseigner... le tuteur aide dans l’immédiateté, prescrit souvent. Sébastien Chaliès fait des propositions pour la formation des tuteurs :Il est de la responsabilité du tuteur d’enseigner ostensiblement les règles de métier, d’accompagner les premiers suivis des règles enseignées et l’interprétation des règles (épaissir le métier).

Anne Jorro, Évaluation et développement professionnel 1Dans son développement liminaire intitulé « L’évaluation génératrice de développement professionnel ? », Anne Jorro propose un véritable plaidoyer en faveur de l’évaluation comme instrument de la professionnalisation des enseignants. Il en va également de l’inscription du travail de formation des enseignants dans son époque, car la méfiance de la société vis-à-vis de l’évaluation est en train de s’estomper. L’angle sous lequel la question est abordée paraît frappé au coin du bon sens : pourquoi s’obstiner à séparer analyse des pratiques et évaluation alors que l’un de ces outils de formation appelle très naturellement l’autre ? Y aurait-il un tabou de l’évaluation dès lors qu’on se préoccupe d’analyse de l’activité ? 2En fait, s’il est pertinent d’analyser l’activité professionnelle en contexte, il est au moins aussi important de confronter le réalisé au souhaitable si ce qui est visé est une possibilité d’ajustement.

Related: