background preloader

Musée de l'Ermitage

Musée de l'Ermitage
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le musée de l’Ermitage (en russe : Государственный Эрмитаж, Gossoudarstvenny Ermitaj, L'Ermitage d'État), situé au cœur de Saint-Pétersbourg, au bord de la Neva, est le plus grand musée du monde en termes d'objets exposés (plus de 60 000 pièces y sont exposées dans près de 1 000 salles tandis que près de 3 millions d’objets sont conservés dans les réserves). Le musée présente, à côté de nombreuses pièces de l’Antiquité, une collection d’œuvres d’art européen de la période classique qui compte parmi les plus belles au monde. Parmi les œuvres exposées, figurent des peintures de maîtres hollandais et français comme Rembrandt, Rubens, Henri Matisse et Paul Gauguin. On y trouve également deux peintures à l'huile de Léonard de Vinci ainsi que trente et une peintures de Pablo Picasso. Le musée emploie 2 500 personnes et utilise l'aide de nombreux stagiaires gérés par le Service des volontaires du musée de l'Ermitage. Le complexe de l’Ermitage. Related:  La désserte rougeMatisse

Henri Matisse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Henri Matisse (Henri Émile Benoît Matisse), né le au Cateau-Cambrésis et mort le à Nice, est un artiste-peintre, dessinateur et sculpteur français. Il fut le chef de file du fauvisme ; Pablo Picasso, son ami, le considérait comme son grand rival[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Henri Matisse est né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis en France, fils d’un marchand de grains. Dès son rétablissement, tout en réintégrant l'étude, il s'inscrit au cours de dessin de l'école Quentin-de-La Tour destinée aux dessinateurs en textile de l'industrie locale. Il peint son premier tableau Nature morte avec des livres en juin 1890[4]. Carrière[modifier | modifier le code] En 1896, Matisse expose pour la première fois au « Salon des Cent » et au Salon de la Société nationale des beaux-arts dont il devient membre associé sur proposition de Pierre Puvis de Chavannes. Œuvres[modifier | modifier le code]

Fauvisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Publié dans L'Illustration, 4 novembre 1905, Les Fauves : Exposition au Salon d'automne. Le fauvisme est un courant de peinture du début du XXe siècle. Dans un article Le Salon d'automne publié dans le Gil Blas le 17 octobre 1905, Louis Vauxcelles décrit le salon salle par salle. Le fauvisme est caractérisé par l'audace et la nouveauté de ses recherches chromatiques. Les sources et objectifs du fauvisme[modifier | modifier le code] Plusieurs influences communes peuvent être reconnues dans les œuvres de ses artistes. Les impressionnistes constituent la première source. Les couleurs cristallines impressionnistes sont également reprises, notamment par Manguin, dont la palette est dominée par des tons jaunes et orangés lumineux. C'est, de ce fait, une revanche forte des couleurs, des lumières et du plein air qui va éclater et qui va entrainer dans la peinture des bouleversements dont il est alors difficile de prévoir les conséquences. Die Brücke

La Desserte rouge Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Desserte rouge de Henri Matisse est un tableau peint en 1908. Il s'agit d'une huile sur toile de 180 cm sur 220 cm. Elle est conservée au Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg. Ce tableau est représentatif du fauvisme dont Matisse est le chef de file. Description[modifier | modifier le code] On peut voir une salle à manger dont le même motif est utilisé sur la table et sur les murs (bleu, violet), donnant une impression de continuité. La fenêtre est traitée comme un tableau et le personnage sur la droite semble réduit à un élément de décor. Le dialogue visuel se passe entre l'espace littéral et l'espace suggéré. Le personnage à droite paraît malheureux. Liens externes[modifier | modifier le code]

Matisse > English text Ce dossier s’inscrit dans une série . • Ces dossiers sont réalisés autour d’une sélection d’œuvres des artistes les mieux représentés dans les collections du Musée national d’art moderne. • S’adressant en particulier aux enseignants ou aux responsables de groupe, ils ont pour objectif de proposer des points de repères et une base de travail pour faciliter l’approche et la compréhension de l’œuvre d’un artiste majeur dans l’histoire de la création au 20e siècle, ou pour préparer une visite au Musée*. • une introduction générale permettant de présenter et de situer le rôle de l’artiste et son œuvre dans un contexte historique, géographique et esthétique, • une biographie de l’artiste, • une sélection des œuvres des collections du Musée, traitées par fiches comportant une notice d’œuvre et une reproduction, • un ou plusieurs textes de référence apportant en complément une approche théorique, • une chronologie de son œuvre, • une bibliographie sélective. {*style:<b>Henri Matisse « .

Art moderne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'appellation d'art moderne désigne une période de l'histoire de l'art qui est initiée par Édouard Manet et les peintres impressionnistes dans les années 1870 et s'achève au milieu des années 1950, notamment avec la naissance du pop art[1]. L'art moderne se caractérise par une rupture avec les canons de la figuration de l'art classique[2]. La notion d'« art moderne »[modifier | modifier le code] Dans Le Peintre de la vie moderne, Baudelaire trouve la beauté dans la rue et il la voit changeante, mobile ; chez l'artiste moderne, il salue l'aptitude à dégager du transitoire du quotidien l'éternel de la beauté. D'un point de vue institutionnel, l'émergence de la modernité ébranle l'Académie dans son pouvoir d'autoriser ou non l'entrée d'une œuvre au Salon. Les peintres « hors-académie » refuseront finalement d'être exposés à côté des peintres académiques. Naissance de l'« art moderne »[modifier | modifier le code]

Henri Matisse, art contemporain, peinture, exposition, artiste, culture Courant : Fauvisme Henri Matisse est né en 1869 au Cateau-Cambrésis dans le Nord de la France, dans une famille de commerçants. De 1887 à 1889, il étudie le droit à la faculté de Paris. Il rencontre alors Gustave Moreau. Il s'intéresse alors à l'impressionnisme et découvre Cézanne, Lautrec et Van Gogh. En 1904, il passe l’été à Saint-Tropez chez le peintre Paul Signac. Puis Matisse s’éloigne progressivement de la technique pointilliste. En 1909, le collectionneur russe Chtchoukine lui commande deux compositions, La Danse et La Musique. En 1914, Matisse a 45 ans. En 1920, Matisse crée les décors et les costumes pour le ballet de Diaghilev, le Chant du rossignol. À partir de 1941 et après une lourde opération chirurgicale, il crée ses ultimes chefs-d'œuvre dont Jazz en 1947, La Tristesse du roi, 1952, ou les projets pour la Chapelle de Vence entre 1948 et 1951. Henri Matisse est mort en 1954 à Nice, des suites d’une crise cardiaque. Liens : Edunet.ch Monsieur-biographie.com

matisse matisse Henri Matisse, artiste Fauve français Matisse était un graveur, un dessinateur et un sculpteur, mais il est plutôt connu en tant que peintre. Matisse est fréquemment considéré, aux côtés de Marcel Duchamp et Picasso, comme l'un des trois artistes qui ont beaucoup contribué à définir l’évolution révolutionnaire dans les arts plastiques durant les premières décennies du 20e siècle, responsable des développements significatifs dans la sculpture et la peinture. Bien que Matisse ait été d'abord marqué comme un fauve, dans les années 1920 Matisse était de plus en plus reçu comme un défenseur de la tradition classique de la peinture française. Sa maîtrise de la langue expressive de la couleur et le dessin, affiché dans un corps de travail couvrant plus d'un demi-siècle, lui a valu la reconnaissance de ses pairs en tant que figure de proue de l'art moderne. Il a découvert «une sorte de paradis» et il a décidé ensuite de devenir un artiste. Avec la modèle Caroline Joblau, Matisse eut une fille, Marguerite, née en 1894.

Related: