background preloader

Apple est plus riche que les États-Unis

Apple est plus riche que les États-Unis
Selon un dernier rapport, Apple est désormais plus riche que le gouvernement américain. Le gouvernement américain aurait-il vraiment de quoi s’inquiéter lorsque l’on apprend qu’Apple est plus riche que lui ? En effet, le Trésor américain a déclaré, ce jeudi, que le gouvernement disposait d’une réserve de cash de 73,8 milliards de dollars contre … 76,2 milliards de dollars pour la firme de Cupertino selon ses derniers résultats financiers annoncés à la fin du mois de juin. Même si ces chiffres ne sont bien-sûr pas comparables, cela s’explique surtout par le fait qu’Apple gagne beaucoup plus d’argent qu’elle n’en dépense, contrairement au gouvernement américain qui est au au bord du défaut de paiement. Rappelons qu’en terme de capitalisation boursière (secteur de la technologie), Apple est la firme la plus puissante au monde et se retrouve désormais plus riche que le pays “le plus puissant” du monde ! Réagissez sur le forum. [ Via Financial Post ]

http://belgium-iphone.lesoir.be/2011/07/29/apple-est-plus-riche-que-les-etats-unis/

Related:  Performance financièreétude de gestion 1éreAPPLE

Les performances impressionnantes d’Apple … sans Steve Jobs ! Il est 8h21 c’est l’heure d’RTL ECO, bonjour Bruno Wattenbergh. Bonjour Thomas, Bonjour Barbara, Les analystes financiers se sont trompés sur les prévisions de croissance d’Apple, elles sont plus élevées que prévu et elles seraient même exceptionnelles … alors qu’on pouvait croire qu’elles ralentiraient avec la disparition de son leader Steve Job ? Résultats financiers : Apple fait mieux qu’attendu, grâce à l’iPhone 01net. le 24/07/13 à 16h27 La bonne surprise ! La semaine dernière, Google annonçait des résultats en hausse, mais en deça des attentes. Microsoft, lui, voyait ses résultats plombés par les méventes de tablettes Surface.

Economie : Apple et Google sont les marques les plus chères au monde 09 Oct. 2014, 12h18 | MAJ : 09 Oct. 2014, 12h54 Sa valeur a progressé de 21% en un an pour atteindre 118,86 milliards de dollars (+21% en un an), soit 93,01 milliards d'euros. Elle est toujours talonnée par Google qui conserve également sa 2e place. Les performances financières comparées d’Apple, Microsoft, Google La saison de la publication des résultats arrive à son terme, et le site américain The Verge en profite pour proposer une comparaison des performances d’Apple, Google et Microsoft, en termes de CA, de résultat net et de marges opérationnelles. En synthèse, si ces 3 acteurs ont plutôt "déçu" Wall Street, il faut quand même constater qu’ils constituent toujours des machines à engranger des dollars, avec des profits nets trimestriels qui s’échelonnent de 2,7 à 6,9 MILLIARDS de dollars, et des marges opérationnelles nettes (profts/CA) oscillant autour de 20% témoignant du caractère très profitable de leur business. The Verge note aussi que le second trimestre de l’année dernière avait vu Microsoft enregistrer dans ses comptes une charge négative de 6,19 milliards de dollars de dépréciation de ses actifs liée à l’acquisition de la société eQuantive en 2007.

Les indicateurs de performance de l´entreprise La mise en place d’indicateurs touche toutes les entreprises à différents niveaux. Les outils de suivi de production et de rendement de l’actif ne concernent pas forcément les petites entreprises plus que les PME et les grandes entreprises. C’est indéniablement un facteur-clé de succès nécessitant l’utilisation de progiciels difficiles à manipuler et donc un investissement humain et financier de taille. Dans ce contexte, il existe plusieurs indicateurs de performance. Généralement, on trouvera trois grandes familles d’indicateurs ; financier, de marché et organisationnels. Les indicateurs financiers

Les performances financières d’Apple déçoivent Benjamin Jébrak - 29/01/2014 Avec 51 millions d’unités du iPhone vendues, les résultats du dernier trimestre financier de Apple, présentés lundi dernier, n’ont pas impressionné les investisseurs. Alors que les investisseurs d’Apple s’attendaient à la vente de 56 millions d’unités du iPhone lors du dernier trimestre financier de l’entreprise, Apple rapportait des revenus de 57,6 milliards de dollars américains et un bénéfice net de 13,1 milliards de dollars américains. La performance financière 1. La rentabilité La rentabilité est l’aptitude d’une entreprise à générer des bénéfices. Les informations transmises par le calcul de la rentabilité n’ont pas la même signification selon que l’on soit associé ou dirigeant. C’est pour cela que deux indicateurs sont calculés : • la rentabilité économique intéresse essentiellement les dirigeants, • la rentabilité financière intéresse essentiellement les associés. a.

Retour sur les derniers résultats financiers d’Apple Lundi soir, Apple a présenté ses résultats financiers pour le dernier trimestre, d’octobre à décembre 2013. Des résultats record à perdre tout sens de la mesure, qui ont déjà été présenté sur le Journal du Geek. Seul ombre au tableau, un bénéfice net en très légère baisse, sur la tendance de l’année fiscale terminée en septembre dernier qui était marquée par le premier recul depuis 2001. Bien entendu, on parle toujours d’une des sociétés les plus riches du monde, capable de ridiculiser les profits pourtant là aussi astronomiques de la concurrence, et d’une marge nette à la limite de l’indécence : elle s’élève à 22,7 % sur le dernier trimestre. C’est certes un repli par rapport à l’année précédente où elle était de 24 %, mais c’est suffisant pour faire saliver Samsung et ses 12,3 %.

Dopé par l'iPhone 6, Apple pulvérise ses records de ventes et profits INFOGRAPHIE - Les nouveaux modèles proposés par la multinationale ont fait un malheur au cours des fêtes de fin d'année. L'entreprise de Tim Cook a réalisé 18 milliards de dollars de profits en trois mois. Apple confirme sa capacité à monétiser mieux que personne la ferveur commerciale des fêtes de fin d'année. Ses iPhone, iPad et Mac, en dépit de leurs prix plus élévés que ceux de la concurrence, ont une fois de plus figuré parmi les cadeaux les plus prisés. Les nouveaux modèles proposés par Apple depuis septembre, en particulier les iPhone 6 et 6 plus, dotés d'écrans plus grands que les précédents modèles, ont fait un malheur au cours de cette saison traditionnellement la plus lucrative pour Apple. À tel point que la multinationale a non seulement pulvérisé ses propres records de ventes et de profits, mais elle a aussi largement battu les anticipations des analystes.

Pourquoi Apple est vraiment phénoménal 623,52 milliards de dollars. C'est la valeur de l'entreprise Apple, sur la base du cours de son action, qui a clôturé lundi soir à 665,15 dollars. La firme de tous les records - qui était, on le rappelle, au bord de la faillite en 1996 - a encore frappé. Cette fois, elle a dépassé (sans tenir compte de l'inflation) la capitalisation atteinte par Microsoft en 1999, le tenant du titre de la plus grosse capitalisation de tous les temps aux Etats-Unis. En redressant les chiffres pour tenir compte de l'inflation, Microsoft -et IBM-, battent Apple. Mais qu'à cela ne tienne.

Trimestriels Apple 2015 : Les ventes d'iPhone explosent, celles d'iPad plongent Apple a annoncé l'arrivée de l'iWatch en avril. (crédit : D.R.) Au 1er trimestre 2015, Apple a vu les ventes d'iPhone progresser de 46% sur un an mais celles de ses iPad chuter de 18%. Tim Cook, le CEO de la firme à la pomme a annoncé la commercialisation d'une montre connectée pour avril. Après des années d'attente et de rumeurs autour du lancement de sa montre connectée, Apple s'est finalement décidé à annoncer sa date de sortie. Tim Cook, le CEO de la société a ainsi fait savoir à l'occasion de la présentation des résultats financiers du 1er trimestre 2015 que l'iWatch sera lancée en avril prochain.

[Etude] Apple, roi de la fidélisation dans les mobiles Selon la dernière étude du cabinet GfK, relayée par Reuters, les clients mobile d’Apple seraient les plus fidèles de tous les utilisateurs de smartphones. En effet, 84% des utilisateurs d’iPhone déclarent qu’ils opteront encore pour un iPhone lorsqu’ils devront changer de portable. Un chiffre qui tombe à 60% pour les détenteurs de smartphones équipés d’Android, et à seulement 48% pour les adeptes du BlackBerry. Pour plus de 70% des sondés le choix de rester fidèle s’explique « par la cohérence de l’intégration des fonctionnalités et de l’accès aux contenus en ligne sur leur portable ». Si Apple fait figure de leader en matière de fidélisation, la croissance des ventes d’iPhone tend quelque peu à ralentir. Un léger retrait qui reste mesuré puisque la marque à la pomme a toute de même enregistré une croissance de 49% au trimestre dernier par rapport à l’année dernière, d’après les chiffres du cabinet d’études IDC

Les 10 chiffres les plus fous d'Apple En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... en partie ensoleillé Vent : 15km/h - UV : 2

Related: