background preloader

Le "dynamic pricing" va-t-il devenir la norme ?

Le "dynamic pricing" va-t-il devenir la norme ?
Un site de fast fashion va tester l’adaptation des prix sur le modèle des compagnies aériennes Une étude menée fin 2013 a révélé qu’Amazon changeait en moyenne ses prix 2,5 millions de fois par jour ! Le géant du e-commerce s’ajuste ainsi en permanence pour proposer les tarifs les plus compétitifs possibles. Le détail de cette enquête est à retrouver ici. Difficile de connaître l’ampleur exacte de la pratique du « dynamic pricing » sur l’ensemble du secteur du e-commerce, mais de plus en plus d’acteurs s’interrogent et envisagent de l’adopter. Il y a quelques jours, le 21 septembre dernier, la PDG de Eloquii, un site de e-commerce spécialisé dans la mode grande taille, s’est ainsi demandée si le moment n’était pas venu d’appliquer à la fast fashion « les lois de l’offre et de la demande, comme l’ont déjà fait les industries du transport aérien et de l’hôtellerie ». Plus d’infos : Internet Retailer Le « surge pricing » a contribué au succès d’Uber mais fait aujourd’hui l’objet de critiques

http://www.laposte.fr/lehub/Le-dynamic-pricing-va-t-il-devenir

Related:  RESSOURCES MERCATIQUESMERCATIQUE ET MARCHESRessources Cours MarketingPRIXProd a t'il un prix

Le marketing prédictif pour retrouver en ligne le niveau de conseil en magasin « La fête est finie ! » L’avertissement est lancé par Marc Ménasé, fondateur de Menlook, site spécialisé dans la mode en ligne qui enregistre plus de 4 millions de visites par mois. S’exprimant lors d’une manifestation organisée par l’EBG, un think-tank français dédié à l’innovation digitale, il explique : « Le e-commerce a connu des années exceptionnelles, mais la concurrence est aujourd’hui extrêmement brutale, et le consommateur a gagné en maturité.

Le marché de la fleur résiste à la crise et s'épanouit sur Internet La baisse du pouvoir d'achat a malgré tout eu pour conséquence de faire baisser le prix moyen du bouquet d'environ 3 % en 2012. Le marché de la distribution de fleurs en France apparaît moins touché par la crise que d'autres secteurs, puisque malgré un léger recul en valeur, les volumes de commandes continuent de progresser chez les professionnels du secteur, notamment grâce à Internet. Chez Florajet, qui regroupe 5 700 fleuristes en France, le chiffre d'affaires 2012 s'établit à 31,5 millions contre 28,5 millions l'an dernier. Les 3 parties du dossier Nés dans la Silicon Valley, les hackathons se sont imposés comme un nouveau moyen d’innover, utilisé par un nombre grandissant d’entreprises. Carrefour, BNP Paribas, L’Oréal, la Matmut, Novartis… Le mouvement gagne tous les secteurs. Logique : alors que les attentes des clients évoluent toujours plus vite, ils permettent d’apporter rapidement de nouvelles applications répondant aux usages émergents. Illustrations et décryptage. > Retour au sommaire navigation contenu Hackathons : pourquoi l’engouement perdure Loin d’être un feu de paille, les hackathons s’enracinent dans les procédures d’innovation des entreprises.

iPhone 7 et Galaxy S7 : ils ne sont plus dans le coup ! Actu Le prix des smartphones premium d’Apple et de Samsung atteint des sommets. À part leur design soigné, ils n’ont pourtant plus grand-chose pour eux. Thinkstock Quand une marque permet aux consommateurs de fixer ses prix Et si c'était le consommateur qui décidait du prix et des conditions de production des produits qu'il achète? Partant de cette idée, une nouvelle marque, nommée "C'est qui le patron ?! La marque du consommateur", devrait faire son apparition dans hyper et supermarchés Carrefour (CA-22,40 € -0,40 %) dès la fin octobre. Le premier produit de cette nouvelle marque sera une brique de lait. Un choix hautement symbolique, après la bataille qui a opposé les producteurs laitiers à Lactalis pour une revalorisation des tarifs.

Le renouveau des services de proximité A Paris, un pressing propose une expérience 100 % digitale Un commerce de proximité peut-il réinventer son métier ? C’est le pari de deux étudiants qui ont créé à Paris le Lavoir Moderne, un nouveau service de pressing pour une prestation clé en main, sans aucun effort à fournir pour le client. Internet, grandes surfaces... la guerre des fleurs est déclarée Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Le romantisme est-il soluble dans la grande distribution ? Même le 14 février, les Français sautent de plus en plus la case "fleuriste" et se contentent de passer au rayon "fleurs" du supermarché.

Le luxe révolutionné par internet Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Philippe Gattet Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Canal Économie Accéder à Xerfi Business TV Consommation -Soldes et promotions : quelles différences ? Les soldes sont des ventes réglementées et périodiques durant lesquelles la revente à perte est autorisée. À l'inverse, les promotions correspondent à des opérations commerciales devant respecter la législation sur l'interdiction de revente à perte. Les promotions peuvent prévoir des réductions, sous réserve que les commerçants n'utilisent pas le mot « soldes ». La véracité des rabais s'apprécie alors au regard des pratiques commerciales trompeuses (article L 121-1 du code de la consommation). Il est interdit de revendre au-dessous du prix d'achat effectif, notion qui détermine le seuil de vente (ou communément « revente ») à perte. Toutefois, les soldes constituent une des exceptions légales à ce principe (article L 310-3 du code de commerce) et présentent les caractéristiques suivantes :

Quel est le secret de Lidl pour vendre du vrai caviar à 10 euros? En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... bien ensoleillé Vent : 5km/h - UV : 1 Clôture veille : 4859.69 La Redoute vs Zalando : deux marketplaces de mode à la lutte Si dans l'Hexagone la place de marché de La Redoute est plus développée, celle de l'Allemand offre une belle couverture européenne. A condition d'y être accepté. En France, les deux principales marketplaces de mode sont celles de La Redoute et de Zalando.

Avis d'Expert : L'identité sonore de la marque, Alain Goudey Bonjour, vous venez de publier un article sur les « Stratégies de communication sonore de la marque : bilan et perspectives de l’utilisation de l’identité musicale de marque » dans le numéro spécial de la revue DM Décisions Marketing (N°52, Octobre-Décembre) consacré au Marketing Tribal. >> se procurer l’article Entretien avec Alain GOUDEY, Directeur Associé d’AtooMedia, Professeur Associé à Reims Management School et Chercheur Associé à l’Université Paris-Dauphine. Dominique Roux, Université Paris Sud - Marketing et résistance du consommateur - Synthèse Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Dominique Roux Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Canal Économie Accéder à Xerfi Business TV

Consommer sans limite, une nouvelle attente des clients 79 € par mois pour consommer le TGV comme un forfait de téléphone illimité Netflix pour les séries, la carte UGC pour le cinéma, Deezer, Spotify et bien d’autres pour la musique, des forfaits illimités pour la téléphonie mobile et les box Internet… Une nouvelle culture a émergé dans les modes de consommation : l’abonnement pour un usage illimité. Ces derniers mois, les offres se sont multipliées, gagnant de nouveaux secteurs. Dernier exemple en date : le lancement par la SNCF, le 25 janvier dernier, d’une carte TGV Max permettant aux 16-27 ans de voyager de façon illimitée dans les TGV et Intercités moyennant 79 € d’abonnement mensuel. Plus d’infos : Les Échos

Related: