background preloader

Jeux Olympiques, Vancouver 2010, Londres 2012, Sochi 2014, Rio 2016

Jeux Olympiques, Vancouver 2010, Londres 2012, Sochi 2014, Rio 2016
Choisir une épreuve femmes + 67 kg femmes + 72kg (poids lourd) femmes + 78kg (poids lourd) femmes +75kg femmes - 48 kg femmes - 48kg femmes - 48kg (poids super-léger) femmes - 49 kg femmes 10 m carabine femmes 10 m pistolet femmes 10000m femmes 10000m marche femmes 1000m femmes 100m femmes 100m brasse femmes 100m dos femmes 100m haies femmes 100m nage libre femmes 100m papillon femmes 10km femmes 10km poursuite femmes 10m pistolet à air (40 coups) femmes 10m rifle à air (40 coups) femmes 12,5km départ groupé femmes 1500m femmes 15km femmes 15km départ groupé femmes 200m femmes 200m brasse femmes 200m dos femmes 200m nage libre femmes 200m papillon femmes 200m quatre nages individuel femmes 20km femmes 20km marche sur route femmes 25m pistolet (30+30 coups) femmes 2x500m femmes 3000m femmes 3000m steeple femmes 30km femmes 400m femmes 400m haies femmes 400m nage libre femmes 400m quatre nages individuel femmes 470 - Dériveur biplace femmes 48 - 52kg (poids mi-léger) femmes 48 - 55kg femmes 48kg femmes 49 - 57 kg femmes 5000m femmes 500m Related:  JO Londres 2012

Olympisme Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au menu de bas de la page Recherche menu principal menu contextuel de deuxieme niveau Olympisme Partenaires officiels Actualités partenaires Accueil > Olympisme > Olympisme Jeux antiques Jeux Olympiques Modernes Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques Académie nationale olympique française Symboles olympiques Congrès Olympique Définir l'Olympisme Langue française Rapports officiels des Jeux Olympiques, Charte olympique, rapports marketing du CIO, Revues olympiques... menu pied de page Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page

Vidéo sur la vie d'Usain Bolt (en anglais) The Life and Career of Usain Bolt Born in Jamaica in 1986, Usain Bolt is a sprinter who shattered records throughout his career. He began running at ten-years-old, when his primary interest was sports. "I wasn’t really good at playing soccer," he says. "I normally played cricket. A Young Star Bolt first stood out on the world stage at the age of 15 at the 2002 World Junior Championships. Party Animal Bolt continued to win medals down the line in international youth competitions. A Natural Talent And while he may rely heavily on his natural abilities to win races, 2005 saw a change in attitude for the sprinter. 2008 Beijing Olympics Coming into the 2008 Summer Olympics in Beijing, China, Bolt already held the record for the 100-meter race, despite his relative lack of experience in races of that length. Record Breaker His 200-meter time at the Beijing Olympics was both a world and Olympic record, as well.

Il faut repenser un modèle olympique menacé par l'affairisme et les mafias LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Clastres, chercheur rattaché au Centre d'histoire de Sciences Po Avec les affaires de corruption révélées à l'occasion des Jeux d'hiver de Salt Lake City, les scandales des athlètes dopés, de Ben Johnson en 1988 à Kentéris en 2004, les tricheries récurrentes, le service rendu au régime chinois glorifié par les Jeux de Pékin, l'alliance du business et du hidjab à Londres font que le Comité international olympique (CIO) ne connaît pas seulement une crise passagère. Il s'agit bel et bien d'une crise de fond car elle porte sur les valeurs mêmes du mouvement olympique. Bien sûr, le CIO pourra continuer à pratiquer la politique de l'autruche. Mais bientôt, la controverse gagnera de nouveau avec les Jeux d'hiver de Sotchi 2014. Le CIO se retrouve donc au pied de la muraille. Il reviendrait aussi au CIO de faire explicitement référence dans la Charte olympique à la Déclaration universelle des droits de l'homme adoptée en 1948.

Le mythe des pistes rapides en athlétisme Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre-Jean Vazel, entraîneur de Christine Arron A chaque championnat, la même question préoccupe le monde de l'athlétisme : "Comment est la piste ?" On ne parle pas de sa couleur – celle de Londres est d'une traditionnel rouge brique – il s'agit de savoir si elle est propice aux performances. Certaines, comme celles d'Oslo en Norvège, de Rieti en Italie ou de Fayetteville aux Etats-Unis sont même qualifiées de mythiques. L'homologation de la surface synthétique recouvrant l'anneau de compétition repose sur le cahier des charges établi par la fédération internationale, que l'on peut résumer en trois points : une épaisseur de 12 à 14 mm, une déformation de sa surface qui doit être comprise entre 0,6 et 2,6 mm, avec un coefficient de force (l'élasticité de la gomme) de 35 à 50 %. Les pistes dures, plébiscitées par les sprinteurs, sont redoutées par les fondeurs.

Géopolitique des Jeux olympiques, par Pascal Boniface En 1896, lors des premiers Jeux olympiques de l’ère moderne qui se déroulèrent aussi à Athènes, des athlètes de seulement treize nations participaient à la compétition, parmi lesquels une équipe de gymnastes allemands et une équipe d’athlètes américains. Les onze autres pays n’alignaient qu’un ou deux concurrents (1). En tout, il n’y avait que 285 participants pour 9 sports représentés. A Athènes 2004, les épreuves seront suivies, en cumulé, par plus de 4 milliards de téléspectateurs, unis par l’événement au-delà des fuseaux horaires (2). Tout au long de la compétition, l’angoisse sera grande de voir Al-Qaida s’inviter par surprise. Les préoccupations stratégiques n’étaient pas absentes chez Pierre de Coubertin, lorsqu’il prit l’initiative de recréer les Jeux olympiques. Les Jeux de Stockholm en 1912 furent également une tribune d’expression et de revendications politiques. Défiler derrière le drapeau La participation revêt elle aussi une importance symbolique évidente.

Les-Sports.info: toutes les infos sur tous les sports Londres 2012, une addition salée encore éclipsée par le succès | Sport par Keith Weir LONDRES (Reuters) - L'heure des comptes a sonné en Grande-Bretagne, où la pluie de médailles a fait taire, pour le moment du moins, le débat sur le coût des Jeux olympiques de Londres qui viennent de se terminer. L'addition totale s'élève à plus de neuf milliards de livres sterling (11,5 milliards d'euros) d'argent public, soit plus du double de ce qui avait été prévu lorsque la capitale britannique avait été choisie il y a sept ans. Le gouvernement avait pourtant promis des Jeux "prêts en temps et en heure et conformes au budget prévu". Le Premier ministre, David Cameron, qui tente de relancer une économie frappée par la récession, s'est montré très actif sur le terrain de la "diplomatie commerciale" en vantant les mérites des entreprises britanniques aux chefs d'entreprises venus à Londres pour l'occasion. Mais, en dehors des JO et de leur incontestable réussite au niveau logistique, les nouvelles sont plutôt moroses.

L’aspect politique Bien que les Jeux, comme l’avait voulu Pierre de Coubertin, était un symbole de paix, il y eut des interférences au niveau des politiques. Des exemples concrets sont à noter : La Première et Seconde Guerre Mondiale. Toutes deux empêchèrent le rassemblement olympique.Le Terrorisme. Prenons l’exemple de Munich 1972, où 11 membres de la délégation Israélienne furent pris en otage par un commando palestinien. Les policiers allemands n’étant pas préparés à ce genre d’attaque terroriste, ils furent contraints d’utiliser le massacre pour remettre l’ordre. Comment Procter veut gagner 500 millions de dollars grâce aux JO De notre envoyé spécial à Londres Procter & Gamble (P&G), le groupe de grande consommation qui regroupe plusieurs marques célèbres (Gillette, Ariel, Head&Shoulders, Pampers, Duracell...), est l'un des onze "top sponsors" (voir notre diaporama) des Jeux de Londres 2012. En amont de l'événement, il a réalisé une campagne de communication axée sur les "mamans" de champions, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux (voir ci-dessous). La multinationale, qui revendique 2,3 milliards de clients dans le monde et pèse plus de 80 milliards de dollars de chiffre d'affaires, s'est engagée en 2010 pour dix ans avec le Comité international olympique. D'après la presse américaine, le contrat aurait été négocié entre 150 et 200 millions de dollars. Paris Kafantaris est vice-président marketing de P&G en Europe de l'Ouest. Challenges. Nous existons depuis 175 ans. Procter & Gamble est devenu sponsor officiel des Jeux Olympiques en 2010. Les Jeux Olympiques sont connus dans le monde entier. Absolument.

Les jeux Olympiques célèbrent la "religion de la mondialisation" Maxence Fontanel, docteur en gestion, décrypte pour La NR la face masquée des JO, les luttes politiques et économiques qui se cachent derrière l'idée de trêve olympique. Entretien intégral. Peut-on considérer les JO seulement comme un rapport investissements / retombées ? Sont-ils, par leur gigantisme, une entreprise vouée à être déficitaire ? « Le sport de compétition (dont les JO sont un exemple probant) célèbre la religion de la mondialisation. L’investissement dans les JO est utile lorsque les infrastructures régionales sont insuffisantes ou lorsqu’il y a un déficit de notoriété. Aujourd'hui, Londres a dépensé plus de 13 milliards d'euros, alors que cette ville avait prévu de dépenser 4,5 milliards d'euros. Les JO sont devenus une occasion d’action politique. En quoi le Royaume-Uni a-t-il intérêt à les accueillir ? « Les manifestations sportives mondiales présentent des enjeux énormes, sur le plan politique mais aussi sur le plan économique.

Jeux Olympiques de Londres 2012 – Calendrier, résultats, médailles, billets, sites Choisir une épreuve femmes + 67 kg femmes + 72kg (poids lourd) femmes + 78kg (poids lourd) femmes +75kg femmes - 48 kg femmes - 48kg femmes - 48kg (poids super-léger) femmes - 49 kg femmes 10 m carabine femmes 10 m pistolet femmes 10000m femmes 10000m marche femmes 1000m femmes 100m femmes 100m brasse femmes 100m dos femmes 100m haies femmes 100m nage libre femmes 100m papillon femmes 10km femmes 10km poursuite femmes 10m pistolet à air (40 coups) femmes 10m rifle à air (40 coups) femmes 12,5km départ groupé femmes 1500m femmes 15km femmes 15km départ groupé femmes 200m femmes 200m brasse femmes 200m dos femmes 200m nage libre femmes 200m papillon femmes 200m quatre nages individuel femmes 20km femmes 20km marche sur route femmes 25m pistolet (30+30 coups) femmes 2x500m femmes 3000m femmes 3000m steeple femmes 30km femmes 400m femmes 400m haies femmes 400m nage libre femmes 400m quatre nages individuel femmes 470 - Dériveur biplace femmes 48 - 52kg (poids mi-léger) femmes 48 - 55kg femmes 48kg femmes 49 - 57 kg femmes 5000m femmes 500m

Institut de Relations Internationales et Stratégiques Revue de presse JO et mondialisation par Pascal BONIFACE(La Croix, 14 juillet 2007) Selon la charte, le mouvement olympique symbolisé par les cinq anneaux entrelacés est « universel et permanent », « il atteint son point culminant lors de rassemblement des athlètes du monde au grand festival de sport que sont les Jeux olympiques ». Deux cent quarante et un athlètes étaient sur place en 1896. En 1912, avec la participation du Japon, c’est la première fois que les cinq continents sont représentés. La mondialisation se reflète aussi dans la plus grande répartition des médailles. On assiste aussi à une mondialisation de certains sports, au départ strictement nationaux. D’autres sports restent à la porte, comme le football américain, ou bien le rugby, le cricket ou le surf. C’est en 1988 que les JO deviennent vraiment mondiaux et globalisés. Juan Antonio Samaranch après seulement six ans de présidence du CIO avait fait 91 tours du monde, rencontré 146 chefs d’Etats et reçu 249 décorations.

Related: