background preloader

Les finalités de l’entreprise

Les finalités de l’entreprise
Introduction : La finalité de l’entreprise correspond à sa raison d’être. Bien entendu, il s’agit avant tout de satisfaire les besoins du marché en produisant des biens et des services. En fait, la finalité d’une entreprise est très variable selon son type et selon l’environnement économique et social dans lequel elle évolue En système capitaliste, le but est l’obtention d’un profit maximal. En effet, les dirigeants ne recherchent pas systématiquement le profit maximum – ils peuvent rechercher le pouvoir, l’indépendance, le prestige, la croissance de l’entreprise, la satisfaction du client ou tout simplement donner un sens à leur vie ! I – Les finalités de l’entreprise A – Réaliser un profit maximum Selon la théorie classique libérale, le profit correspond à la finalité de l’entreprise – les tenants de cette héorie considèrent en effet que leprofit constitue la juste contrepartie du risque pris par les dirigeants et les actionnaires. Comment concilier profit et développement durable? Related:  Performance sociale de l entreprise Danone

Stratégie d'entreprise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La stratégie d'entreprise[1] désigne l'ensemble des choix d'allocation de ressources qui définissent le périmètre d'activité d'une organisation en vue d'assurer sa rentabilité, son développement et/ou sa pérennité. Elle correspond aux axes de développement choisis pour l'entreprise et se concrétise à travers un système d'objectifs et un modèle économique (ou une chaine de valeur). Qu'est-ce que la stratégie d'entreprise ?[modifier | modifier le code] Plusieurs définitions de la stratégie d'entreprise existent dans la littérature : Il ressort de ces définitions que la stratégie d'entreprise consiste fondamentalement à répondre à trois questions[9],[10] : Quel modèle de création de valeur (V) utiliser afin d'assurer des profits durables à l'entreprise (quel est son modèle économique) ? Ces trois dimensions, Valeur-Imitation-Périmètre (ou modèle VIP), résument l'essentiel des questions stratégiques. Au Ve siècle av. . On distingue :

recruter meilleurs La finalité de l’entreprise au-delà de sa structure juridique Revue | 21 Nov. 2012 par Jean-Paul Bouchet Il faut s’interroger sur l’engagement de l’ensemble des acteurs et notamment le rôle du manager. Au-delà des outils et modèles de gestion, de gouvernance, de management, des instruments juridiques, des instruments et outils de gestion, la question de fond qui est aujourd’hui posée est bien celle de la finalité de l’entreprise. Il en va de même pour les services publics. La cogestion à l’allemande, le statut coopératif de production, l’intégration d’un objectif autre que le profit dans les statuts de l’entreprise comme l’expérimentent certaines entreprises américaines, la contractualisation d’accords de responsabilité sociale des entreprises ou le développement de l’économie sociale et solidaire… : autant de pistes, de leviers qui ne sauraient constituer une réponse unique. La question de la finalité renvoie inévitablement à la question du client final : un usager d’un service public, un consommateur, un donneur d’ordre, un actionnaire ?

UITA UITAUnit les travailleurs de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de l'hôtellerie du monde entier Inséré sur le site web de l'UITA le 11-Mar-2002 Envoyer cet article à une connaissance. Le groupe Danone est un groupe d'origine française actif essentiellement dans trois secteurs. L'UITA et le groupe Danone ont ouvert dès 1985 des discussions sur la construction de relations sociales au niveau international. Le 9 mai 1997, le groupe Danone et l'UITA ont signé un avis commun en cas de modification d'activité affectant l'emploi ou les conditions de travail. note: Jusqu'en 1994, le groupe Danone était connu sous le nom de groupe BSN. Ce document est la liste minimum des informations nécessaires au personnel et à ses représentants pour connaître la santé économique et sociale de leur Département. Il ne s’agit donc pas d’un formulaire à remplir: le contenu, la forme, la périodicité (au moins annuelle) de l’information doivent être adaptés à chaque société. Paris, le 26/9/1989

guide d'entretien Entreprise publique "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition d'entreprise publique Une entreprise publique est une entreprise qui appartient en totalité ou en majorité à l'Etat ou à des collectivités territoriales et sur laquelle ils peuvent exercer une influence prépondérante. C'est notamment le cas lorsque les pouvoirs publics : détiennent la majorité du capital, dispose de la majorité des voix dans les organes de décision, peuvent désigner plus de la moitié des membres de l'organe de direction, d'administration ou de surveillance de l'entreprise. Dans le droit communautaire une entreprise publique est une "entreprise sur laquelle les pouvoirs publics peuvent exercer directement ou indirectement une influence dominante, du fait de la propriété, de la participation financière, ou des règles qui la régissent" (directive de la Commission européenne du 25 juin 1980). En France, il n'existe pas de définition précise, ni de statut unique. On distingue : >>> Terme connexe : Entreprise privée

recrutement Thème : GESTION ET CRÉATION DE VALEUR - stmg Thème : Gestion et création de valeur Présenté par Christine GAUBERT-MACON et Didier GOULI Question de gestion : Une association, une organisation publique, une entreprise peuvent-elles être gérées de façon identique ? Le choix didactique pour l’étude de la question de gestion repose sur l’étude de l’organisation par ses processus. Deux questions sont abordées dans le thème : - à portée descriptive : décrire le fonctionnement d’une organisation - à portée plus analytique : montrer comment la gestion peut permettre d'améliorer la valeur dégagée par le fonctionnement d'une organisation. Une première illustration est proposée à partir de l’exemple d’un processus de gestion des cotisations des adhérents d’une association sportive (ESDM). Notions : Processus de gestion : acteurs internes et externes, activités, flux. La définition de la notion de processus rappelée est celle de la norme AFNOR Juin 2000. Un processus présuppose : des éléments entrants mesurables, une valeur ajoutée,

Danone et l'UITA signent le 1er accord mondial... - Frais LS et produits surgelés En signant cette convention sur la santé, la sécurité, les conditions de travail et le stress, Danone et l'UITA (Union internationale des travailleurs de l'alimentaire, de l'agriculture, de l'hotellerie-restauration et du tabac), franchissent une étape importante en répondant ainsi aux préoccupations des salariés de tous les pays. Danone compte plus de 100 000 collaborateurs à travers le monde, dont plus de la moitié dans les pays émergents. Cet accord s'inscrit dans la tradition de dialogue social initée par les deux acteurs depuis 1988. L'innovation sociale, R&D de l'économie sociale et solidaire En faisant de l'innovation sociale une marque de fabrique de l'économie sociale et solidaire (ESS), ses promoteurs souhaitent voir reconnaître, par les pouvoirs publics, la contribution actuelle et à venir de l'ESS aux objectifs de cohésion sociale et d'amélioration du bien-être. A l'industrie l'innovation technologique, à l'économie sociale et solidaire (ESS) l'innovation sociale. La répartition est schématique, mais illustre bien l'intention des acteurs de l'ESS : voir reconnaître l'importance de l'innovation sociale comme facteur de progrès économique, au même titre que l'innovation technologique. Accès réservé

Related: